Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

Chapitre 30

Felipe jour 4 présentation officielle au garage soirée torride

Jeudi matin, le réveil sonne, j'ai la tête dans le cul et celui-ci me fait un peu mal aussi. Je suis toujours dans les bras de mon homme et Felipe lui est sur le coin du lit en chien de fusil. Je me lève et vais à la toilette, surtout faire ma toilette et mes soins. Felipe viens à son tour et fait ses soins aussi. Il est comme moi, la tête dans le cul. Enfin mon homme arrive et nous embrasse tous les deux.

Stéphane : Alors mes hommes, bien dormi ?

Moi : Bof. La nuit a été mouvementée et j'ai un peu mal au cul.

Felipe : Moi aussi j'ai un peu mal au cul mais c'était tellement bon que ça valait le coup.

Moi : J'ai besoin d'un bon café.

Nous descendons en groupe et Rose nous attend avec le petit déjeuner. Elle n'a pas l'air bien.

Moi : Il y a un souci Rose ?

Rose : Oui et non mais c'est d'ordre privé.

Moi : Ok, je ne vous pose pas plus de question.

Rose : Ma fille et son mari se séparent et c'est délicat car il y a les enfants.

Stéphane : Ils se séparent ? Mais ils sont ensemble depuis 15 ans.

Rose : Que voulez-vous monsieur, il y a incompatibilité d'humeur selon eux, on les reçoit pour en discuter vendredi soir.

Moi : Et bien comme je serai seul ce week-end, je vous laisserais tranquille. Vendredi soir j'irais manger dans un restaurant.

Rose : Monsieur s'en va ?

Stéphane : Oui. On décolle vendredi à 6h50 et revenons lundi fin de journée. Je n'ai pas encore l'heure. Je retourne avec Felipe à Gran Canaria voir son père et autant vous le dire tout de suite Rose, Felipe va emménager ici dans la chambre d'amis.

Rose : Je m'en étais douté puisque, et ne vous offusquez pas, ça fait deux jours que son lit n'est pas défait. J'en ai supposé que vous dormiez ensemble.

Moi : Rose, on ne peut rien vous cacher. Ça ne vous choque pas au moins.

Rose : J'en ai vu d'autre.

Stéphane : Rose, je vous charge, et vous avez le temps, de faire aménager la chambre inoccupée en chambre d'amis car la première va devenir celle de Felipe. De plus il faudra remettre la salle de bain attenante en ordre.

Rose : Je vais voir avec mon mari ce que l'on peut faire mais j'y pense, peut-être serait-il préférable de mettre votre lit dans la nouvelle chambre et d'acheter un nouveau lit plus grand pour votre chambre.

Moi : Oui ça c'est une bonne idée.

Stéphane : Rose, faites pour le mieux.

Rose : Oui monsieur.

Felipe : Merci Madame Rose, vous êtes sympathique.

Rose : Je fais mon travail monsieur.

Felipe se retourne vers moi.

Felipe : Il faudra pour donner le change à maman que je m'installe tout de même un peu chez elle. En plus il faudra que je fasse le ménage.

Moi : Oui c'est juste, mets quelques vêtements et bibelots à toi là-bas, ça  donnera le change. Penses sur place à ce que tu peux déjà reprendre dans ton appartement. La soute du jet peut servir et le reste par contre je ne sais pas.

Felipe : Je loue un appartement meublé donc, mis à part mes vêtements et de la décoration, il n'y a pas grand-chose à reprendre.

Stéphane : On n'a le temps pour le déménagement. Tu y retourneras plusieurs fois s'il le faut avec le jet. Bon ce n'est pas tout ça mais je vais être en retard et vous aussi. On se voit au club à midi, je vais demander à Marc de te faire un abonnement.

Felipe : Marc m'a dit que pour moi c'était gratuit depuis qu'il me saute mais je suppose que maintenant mon cul n'est plus qu'à vous.

Stéphane : Non, si tu te protèges, il n'y a pas d'exclusivité mais il est vrai que ce serait mieux pour tout le monde si nous restions entre nous.

Moi : Tu es libre de trouver l'âme sœur ou même d'avoir un coup de foudre.

Nous partons chacun dans notre voiture et Felipe prend la moto. Arrivé au bureau, le gars pour le coffre-fort est là et prend des mesures. Claudia frappe à ma porte et me demande ma tablette et en même temps m'amène le courrier. Pas grand-chose, quelques factures à transmettre à Louis. Tant que j'y suis, je demande à Felipe de ramasser toutes les factures et de les amener au bureau d'avocat. Je passe quelques coups de téléphone à des clients et commence la préparation de mes futurs dossiers clients. Claudia revient avec la tablette et elle m'a casé cinq rendez-vous pour vendredi avec cinq commandes fermes de la part de clients qui viendront avec leurs dossiers. Pour regarder qui ils sont, je vois que ce sont toutes des sociétés de prêt à porter pour leur collection hiver 2012-2013.  Hé oui, c'est même déjà tard pour ce genre de collection mais bon, ils ne veulent travailler qu'avec moi et puis ça occupera ma journée. J'ai fini de faire tout ce que j'ai à faire pour le moment, il est déjà midi. Direction le sport, Felipe y allant en moto. Sur place, je retrouve mon mec déjà occupé à pousser de la fonte que Marc est sur moi pour me faire travailler ma cardio. Felipe arrive, il monte sur le tapis et commence à courir. Quand Marc le voit, il lui fait un clin d'œil. Marc me fait travailler ensuite mes abdominaux en faisant attention à mon dos et il est vrai que la peau me tire pas mal. Avant de passer à la musculation, je veux lui poser la question concernant la musculation de mon anus par le sport.

Moi : Felipe nous a expliqué que tu avais une technique pour la musculation de l'anus.

Marc : Et tu voudrais en profiter comme lui ?

Moi : Oui.

Marc : Attends, je reviens.

Il revient avec un tout petit Plug.

Marc : Voilà c'est simple, tu vas aller le mettre dans le vestiaire et tu reviens avec.

Je m'exécute et remonte avec ce tout petit machin entre les fesses. Je suis déjà obligé de serrer mon anus dessus pour ne pas le perdre, histoire aussi que ça ne se voit pas.

Marc : Voilà, maintenant tu vas faire 15 minutes de tapis supplémentaire en courant à un bon rythme et tu ne dois pas le perdre.

Moi : Mais c'est impossible, il va glisser tellement il est petit.

Felipe : J'y suis bien arrivé et ici je viens de faire une heure de tapis avec le mien. Tu vas voir, tu auras mal pendant cinq minutes mais après ce sera naturel.

Pas convaincu mais voulant réussir le défi, je cours les 15 minutes voulues. Difficile au début car je dois serrer terriblement mes sphincters mais à la fin, je ne le sens pratiquement plus.

Marc : Bon, maintenant, musculation et ensuite massage pour toi mais pas de sauna ni de hammam. Avec ta peau, c'est trop risqué. Jona va s'occuper de toi et moi de Felipe.

Je commence sur les machines mais je peine un peu. Marc le voit.

Marc : Tu as pris ton complément alimentaire ?

Moi : Non, comme mes médicaments d'ailleurs.

Felipe : Je te donnerais tes médicament au bureau, le Doc a eu Rose ce matin au téléphone et lui a dit que midi et soir était suffisant, maintenant qu'il a eu les résultats de ta prise de sang. J'ai oublié de te le dire.

Moi : Ah ok.

Marc : Tiens, manges ceci, c'est une barre qui contient le même produit mais qui va agir dans cinq minutes.

Je mange son truc et bois un coup d'eau car ce n'est pas très bon à manger. Je continue mes exercices et effectivement, je travaille mieux quelques instants après. Une fois fini, je fais un peu de stretching.

Marc : Bon, douche et massage pour toi ensuite tu es libre. Je t'offre le petit Plug.

Moi : Trop aimable.

Marc : Gardes le dans ton sac et demain midi, je veux que tu viennes faire une heure de tapis avec et si tu as le temps dimanche chez toi, une heure de natation avec. Stéphane veux que ton anus soit bien dur et ton cul bien serré quand il rentrera de son voyage. Donc, lundi je veux te voir ici pour faire un test. Avec Felipe, j'y suis arrivé en trois séances et lui était souvent prit par de gros godes et fister. Toi, ça devrait aller aussi vite, ensuite ce sera une question d'entretien.

Moi : Je ferais mon possible pour y arriver mais j'ai des rendez-vous lundi. Je vais voir à m'organiser en fonction.

Marc : Files à ton massage !

Je retourne au vestiaire, mon homme est dans la salle de douche. Je rentre à mon tour et il y a une autre personne. Lorsque celle-ci voit mon dos, elle ne peut s'empêcher de faire un commentaire. Je me retourne et la fusille du regard, ce qui la faire sortir de la douche et retourner au vestiaire.

Stéphane : Tu aurais dû aller dans le vestiaire de Marc.

Moi : Oui mais c'est occupé par Marc et Felipe.

Stéphane : Oui d'accord, je n'ai pas besoin d'un dessin.

Je profite que nous ne soyons que nous deux et retire le petit Plug, mon homme le voit et passe sa main sur mon cul et un de ses doigt vient sur ma rondelle.

Stéphane: Serres pour voir ! Bien, je sens que lundi soir, je vais prendre mon pied après trois jours d'abstinence.

Moi : Fais-moi croire que tu ne sauteras pas Felipe.

Stéphane : S'il le demande pourquoi pas mais je pense qu'il n'aura pas la tête à ça et c'est pour ça que je l'accompagne. Il a besoin d'un soutien moral.

Moi : Oui je comprends. Je passe au massage et ensuite je passerais au garage pour que tu me présente au vendeur.

Stéphane : Ton bureau est déjà prêt, mon Boss a prit les devants. Quand je suis arrivé ce matin le nouveau bureau flambant neuf était là et un ordinateur a suivi une heure après ainsi que la plaque à ton nom. C'est lui qui te présentera au personnel. Il y a tout le monde aujourd'hui et ils ont ordre de ne pas partir avant la présentation.

Moi : Ah bon ? Je ne suis pas trop à l'aise du coup.

Stéphane : Ca va aller.

Jona : Pat, je t'attends, moi, je n'ai pas toute la journée.

Moi : Excuses-moi Jona, j'arrive

Stéphane : Sois sage !

Moi : Je ne sais pas, je me tâte.

Il me met une fessée sur la hanche.

Jona : Non, c'est moi qui vais te tâter mais nous serons sages.

Mon homme rie mais rie jaune. Je sens que je vais encore me faire ramasser ce soir moi. Je prends un drap de bain et vais dans le box de massage de Jona.

Jona : Couches-toi sur le ventre les bras en avant et la tête dans le trou. Détends-toi, je vais te passer une crème hydratante et apaisante sur le dos. Je vais te masser en douceur en évitant les traces de coups encore enflammées.

Moi : ok.

Il me masse. Il s'y prend tellement bien que je me laisse aller à de petits gémissements. Je bande aussi, ça ne loupe pas mais je me tiens tranquille et lui aussi. Il me fait me retourner sur le dos, place un coussin sous ma nuque et met un drap sur mon érection. Il est très professionnel. Je suis complètement détendu.

Jona : Voilà j'ai fini, tu peux y aller, bonne fin de journée.

Moi : Merci pour ton professionnalisme.

Jona : Je dois t'avouer que ta queue m'a fait envie, mais j'ai peur de ton mec. Avec ce qu'il t'a fait, je ne voudrais pas avoir à faire à lui. Même si d'après Marc, il est très-très bien membré.

Moi : Il n'est pas si méchant que ça mais il a tendance à être jaloux et possessif avec moi. C'est son côté dominateur. Je lui appartiens et ça me va comme ça. Il m'a frappé dans un accès de colère incontrôlable parce que je m'étais laissé aller avec un mec qui devenait à son gout beaucoup trop entreprenant.

Jona : Ce n'est pas mon truc, Marc ne me soumet pas.

Moi : En es-tu sûr ? Réfléchis un peu et on en reparlera.

Je le quitte, non sans lui avoir fait un petit baiser sur le front car il est plus petit que moi. Je me rhabille et quand je sors du vestiaire, je vois Felipe sortir de celui de Marc.

Moi : Alors il t'a encore sauté ?

Felipe : Oui, j'adore son coup de rein et la façon dont il joue avec sa queue dans mon cul. Je jouis du cul plusieurs fois avec lui. Même Stéphane n'arrive pas à me faire jouir du cul comme lui. Et toi avec Jona ?

Moi : Rien.

Felipe : Une salope comme lui et tu n'as rien fait avec ? Tu rigoles.

Moi : Non et c'est bien ça le problème. Il a peur de Stéphane et ça le boque. Il n'ose rien faire de peur de représailles.

Felipe : A ce point-là ?

Moi : Tu n'imagines pas. Bon je vais au garage prendre mes nouvelles fonctions.

Felipe : Moi je vais faire le plein de la moto et je passe à la bijouterie prendre nos Cockring.

Moi : Nos Cockring ?

Felipe : Oui. Stéphane a exigé que Seb  en fasse un pour moi et hier en allant chercher les piercings, il a pris ma mesure. Il m'a dit que tout serais prêt aujourd'hui.

Moi : Il fallait qu'il reprenne un coup d'avance, pourtant Seb m'a dit qu'il lui fallait un mois.

Felipe : Faut croire que Stéphane à des moyens de pressions qu'on ignore.

Moi : Bon ok ensuite tu repasses par le bureau. Je voudrais bien que tu aies un bureau à toi.

Felipe : Ok.

Nous partons et à 15h00 pile, je suis au garage. Le patron est dans le showroom avec Stéphane et un autre vendeur. Il a l'air d'en prendre pour son grade. J'entre et vais saluer le patron.

La Patron : Ah Pat, à l'heure c'est parfait. Stéphane, appelles tout le personnel dans le showroom, on a personne, ça tombe bien.

Stéphane ramène tout le monde dans le showroom en un éclair.

Le patron : Mesdames, Messieurs puis-je avoir votre attention ?

Le personnel se tait et écoute.

Le Patron : Je vous présente Monsieur ……………………. Patrick. Il est, à compter de ce jour, le nouveau vendeur principal de notre garage. Il a exactement les mêmes responsabilités que Stéphane mais à mi-temps car Pat est également patron d'une société de publicité et est également notre nouveau publicitaire. Il sera présent le mercredi et le samedi, il sera là également lorsque Stéphane et moi  devons nous déplacer à l'étranger mais je le précise, pas en permanence. De plus je vous annonce l'engagement d'un nouveau vendeur dans les prochaines semaines. Je les ai testés et je peux vous dire que Pat est après Stéphane, le meilleur vendeur du garage et de loin. Il a vendu, en deux jours de travail seulement, 14 véhicules ainsi qu'une voiture d'occasion. Il a son bureau particulier pour pouvoir gérer son affaire et le garage. Bon voilà je pense que j'ai tout dit. Avez-vous des commentaires ?

Evidemment, personne n'ose faire de remarque. Stéphane intervient.

Stéphane : Je voudrais dire une chose avant que vous ne repartiez à vos postes, Pat est mon futur mari donc pour ceux qui y voient une promotion canapé, c'est raté. Son engagement ne vient pas de moi mais du patron. Si ça n'avait été que moi comme décideur, Pat restait vendeur occasionnel. Maintenant, je vous préviens que le premier qui aurait le malheur d'une remarque désobligeante ou de nous manquer de respect sera viré sur le champ par moi. Es ce que je suis bien clair ?

Un oui général du personnel.

Stéphane : Tu as quelque chose à dire Pat ?

Moi : Oui, juste une petite précision. Je ne suis pas là pour mettre des bâtons dans les roues de qui que ce soit, je vous demande juste de me réserver un bon accueil. Merci, vous pouvez reprendre votre activité normale.

Stéphane : Viens je te montre ton bureau.

On entre dans mon bureau qui est bien meublé avec PC et connexion pour mon ordinateur portable. Il ferme la porte et descend le store comme ça on n'est pas dérangé. Il me fait face, prend ma tête dans ses main et me roule un patin qui me fait grimper au ciel. J'en gémis tellement c'est bon, ensuite il descend au niveau de mon pantalon, déboutonne celui-ci et sort ma queue qui bande forcément. Il commence à me sucer à fond, je prends mes mains et lui imprime le rythme pour ne pas qu'il me fasse jouir trop vite. Pour une fois qu'il me suce. Je sens sa main entre mes fesses, il tente d'entrer un doigt mais je lui refuse l'accès.

Moi : Non, pas avant lundi, c'est une promesse que j'ai fait à Marc et tu ne seras pas déçu du résultat. Tu peux avoir ma queue ma bouche mais pas mon cul, jusque-là !

Il se relève.

Stéphane : Alors tu vas me vider les couilles par ta bouche jusque demain matin et crois-moi bien que mes couilles sont pleines !

Il m'attrape et me couche sur le dos tête en arrière, défait son pantalon et j'ai juste le temps d'ouvrir ma bouche et de tirer la langue qu'il y plante son engin. Je le suce comme je peux et après deux, trois renvoi, je le prends en entier dans ma gorge. Il se couche pratiquement sur moi et me suce aussi avec avidité. Au bout d'un moment, il me croise les jambes derrière sa nuque et me demande de serrer. Il se relève et me prend avec, ce qui fait que je le suce la tête en bas et les jambes en haut. C'est bon. Il me suce de plus belle et commence à me donner des coups de rein comme s'il m'enculait. La tête en bas, le sang commence à monter et je commence à avoir des chaleurs. Ça donne le même effet que le Poppers. Dans un dernier coup de rein, il se plante derrière ma glotte et m'envoie 6 à 7 giclées directement dans l'estomac. J'adore boire son sperme mais je manque de m'étouffer. Moi, je jouis comme je peux dans sa bouche car mes contractions plus les siennes, mes jambe me lâchent et je glisse. Le problème c'est qu'il reste planté au plus profond de ma gorge et je ne sais plus respirer. Il faut que je lui tape avec les mains pour qu'il réagisse.

Stéphane : Excuses-moi mais c'était vraiment trop bon.

Moi : J'ai cru que tu allais m'étouffer.

Je reprends mon souffle alors qu'il me dépose à terre.

Stéphane : Voilà mon ange, ton bureau est baptisé.

Moi : Ah, je vois maintenant pourquoi autant de fougue.

Stéphane : Il n'y a pas que ça. Je voulais vérifier que tu n'avais pas les couilles vides, ça veut dire que tu n'as rien fait avec Jona.

Moi : Merci pour la confiance. Je te signale que mon dos est un bon rappel à ne pas avoir envie de te tromper !

Stéphane : Ne te fâches pas, je rigole. J'avais très envie de toi depuis la douche.

Je ne me fâche pas mais j'ai un doute sur le fait qu'il rigole ou pas.

Moi : De toute façon le petit Jona ne m'intéresse pas, en plus il a une peur bleue de toi.

Stéphane : Que veux-tu dire ?

Moi : Et bien avec mes marques dans le dos, il te prend pour un violent.

Stéphane : Il va falloir que j'aie une conversation avec lui à mon retour. Ton bureau te plait ?

Moi : Oui chou, je m'installerai demain, après mes rendez-vous. C'est-à-dire fin de journée et je fermerais le garage.

Stéphane : Ok pour moi.

Moi : Maintenant je repasse au bureau, voir à y aménager un bureau pour Felipe et prendre quelques dossiers à revoir pour demain. Ensuite je rentre à la maison et je vais me détendre dans le jacuzzi car, malgré le massage de Jona, j'ai mal au dos, enfin ma peau me fait mal.

Stéphane : Je te l'ai dit, je ne te ferais jamais plus aussi mal.

Moi : Je sais mais en attendant mon rendez-vous lundi au CHU, pour un traitement en profondeur de ma peau et une revitalisation des tissus, je préfère me ménager comme je peux. A propos, je n'ai qu'un costume du garage et je l'ai déjà mis de nombreuses fois. Je sais en avoir d'autres ?

Stéphane : Avec ton nouveau poste au garage, tu peux venir en costume comme moi et juste avoir ta mominette que voici agrafée à celui-ci mais en restant classe dans le choix de tes costumes.

Moi : Ok bon, je te laisse finir ta journée.

Tout en discutant, nous avions remis nos vêtements en ordre et relevé le store. Nous sortons du bureau et je le ferme à clef. Je quitte le garage et retourne à mon bureau. Une fois arrivé, je demande où est Felipe et Claudia me signale qu'il est dans mon bureau avec le placeur de coffre-fort. Je monte et effectivement mon coffre-fort est déjà installé avec ce que j'avais demandé à Louis pour le cacher. En principe, il était venu prendre les mesures avant mais Louis lui avait donné des instructions précises. Il me donne la clef de celui-ci ainsi que les codes pour l'ouvrir et m'explique comment les modifier. Il nous quitte après une signature pour la facturation.

Moi : On va te trouver un bureau Felipe.

Felipe : C'est déjà fait, je me suis installé dans celui à côté du tiens car il était meublé pour un futur collaborateur et je suppose que c'était celui-là.

Moi : Parfait. Avec sylvain, on va t'apprendre le métier. Je vais prendre mes dossiers et rentrer à la maison. Je vous laisse fermer avec Claudia.

Felipe : Ok. Reposes-toi, tu as l'air crevé. En plus à ta voix, je suppose que tu as du prendre la queue de Stéphane jusque dans l'estomac.

Moi : Tout juste ! En plus malgré le massage de Jona j'ai mal au dos.

Felipe : Normal tu n'as pas pris tes médicaments, tiens les voilà.

Il me tend les cachets avec un verre d'eau. J'avale le tout.

Felipe : Faudra pas que tu oublies de les prendre avant de dormir et demain je demanderais à Claudia de te les amener car je ne serais pas là du week-end. Je vais faire en sorte avec Rose que tu n'oublies pas de les prendre.

Moi : Ca va, je ne suis plus un gamin non plus. Bon j'y vais. A ce soir.

Je quitte le bureau et rentre à la maison, il est 17h00. Rose est surprise de me voir si tôt mais, me voyant déposer ma serviette sur la table près de la piscine, elle a compris et allume le jacuzzi. Je monte, enfile mon maillot ES Blanc qui est de plus en plus moulant à force de sport et enfile un peignoir. Je passe dans la cuisine, me sers un grand verre de vin blanc et m'installe dans le jacuzzi. J'y reste vingt bonnes minutes en buvant mon verre ensuite, je sors et m'installe sur un transat pour relire mes dossiers pour les rendez-vous clients de demain. Effectivement, encore bien fatigué je m'assoupi. Je suis réveillé par le doux baiser de mon homme qui est lui aussi en maillot ES mais lui ouvert sur l'arrière et un zip sur le devant. Ça lui fait un cul magnifique et une bosse volumineuse, je bande illico.

Stéphane : Tu dormais, tu as encore besoin de repos. J'ai vraiment mis ton corps à mal, je ne sais comment me faire pardonner.

Moi : Mais tu es pardonné mon amour.

Il m'embrasse et plonge dans la piscine, Rose arrive.

Rose : Un apéritif monsieur ?

Stéphane : Oui Rose, Champagne Rosé pour mon cœur d'amour et moi. Prévoyez une coupe supplémentaire pour Felipe.

Rose : Bien Monsieur.

Quelques minutes plus tard, elle revient avec la bouteille, trois coupes et quelques amuses bouches.

Rose : J'ai fait ce que vous m'aviez demandé. La viande est au frigo, les pommes de terre au four et cuite, les crudités dans la chambre froide avec la tartare maison. Je vous laisse, bonne soirée.

Stéphane : Merci Rose.

Stéphane : Ce soir, soirée barbecue autour de la piscine et vin blanc espagnol. Celui que tu aimes et c'est moi qui cuisine.

Moi : Un barbecue par ce temps d'hiver ?

Il sort de la piscine, prend un peignoir et dans un coin de la pièce, il y a une grande armoire en coin en inox. Je pensais que ça servait de local technique mais quand il a ouvert la porte, derrière se cache un barbecue d'intérieur au bois avec une extraction via une hotte extérieure. Je suis sur le cul.

Moi : Tu en a encore d'autre comme ça à me montrer dans la maison ?

Stéphane : Oui mais j'aime bien te surprendre. En fait, j'aime avoir un coup d'avance sur toi, c'est mon petit jeu. C'est comme les Cockrings que va nous ramener Felipe, tu me l'as caché comme les piercings. Là tu m'as eu mais j'aime reprendre l'avantage.

Moi : je m'en fou, je vais visiter chaque coin de la maison et chaque armoire sur le temps que tu seras en Espagne.

Stéphane : Tu te sens bien à la maison ?

Moi : Oui.

Stéphane : Alors ne gâches pas tout ! Laisses-moi te la faire découvrir à ma façon.

Moi : Je dois avouer que je commence à être à l'aise et à me sentir chez moi, même s'il me reste quelques scrupules.

Stéphane : lesquelles ?

Moi : C'est difficile à exprimer mais plus perceptible depuis que Felipe est là.

Felipe : On parle de moi ?

Merde ! Il est arrivé. J'en ai trop dit ou pas assez, il faut que je noie le poisson.

Moi : Oui et non. Je disais juste que j'avais encore plus de scrupules dans la maison depuis ton arrivée mais je te rassure, pas à cause de toi mais de Rose. Je m'y attache beaucoup et je n'ai pas envie de la choquer.

Felipe : Je te comprends car elle m'a dit, et je la cite «  avec toi Felipe, la famille s'agrandi. Maintenant j'ai trois enfants ici »

Stéphane : Pardon ? Il va falloir que je lui parle.

Moi : Non je te l'interdit ! Si ça lui fait plaisir de penser ça. Si j'apprends que tu lui as dit quelque chose je te préviens que la punition sera à la hauteur de ma colère cette fois ci.

Stéphane : Ok. Ça va, je ne dirais rien.

Moi : Ok qui ?

Stéphane : Ok mon amour. Je te promets, je ne dirais rien.

Il prend un air de chien battu que je ne lui connaissais pas et il m'attendri.  Je lui prends la tête et lui roule une pelle.

Moi : Felipe, qu'est-ce que tu attends pour te mettre en maillot ?

Felipe : Et bien je n'en n'ai pas.

Stéphane : Viens avec moi, je vais te donner un des miens.

Il se retourne et me tire la langue. Pire qu'un gosse. Enfin je remballe mes papiers et range le tout dans mon sac de travail. Ensuite je me sers une coupe et retourne dans le Jacuzzi. Ils reviennent vite. Felipe porte un Splendide maillot ES rouge vif ouvert sur l'arrière, je bande direct en le voyant et je ne peux me retenir de le siffler.

Moi : Olé el toréador.

Stéphane : Je trouve qu'il lui va bien aussi. En plus, ça me montre son magnifique petit cul.

Mon homme se place derrière lui et se colle à son cul. Felipe se cambre pour bien sentir sa queue à travers le tissu. Moi je matte le manège, mon mec lui tire la tête en arrière et sur le côté, il lui roule un patin, ensuite il se rapproche du jacuzzi et mon mec me présente sa queue à sucer. Je me tourne et me penche pour le sucer. Sur le coup je le vois pousser Felipe sur le rebord et commence à lui titiller la rondelle avec ses doigts. Felipe gémit. Au bout de dix minutes mon homme à trois doigts dans le fion de Felipe. Comme ma position n'est pas la plus confortable, je me mets sur les genoux pour me redresser. Mon homme choisi ce moment pour enlever son maillot qui malgré le zip, le compressait trop. Je vois qu'il porte le Cockring, je me disais aussi qu'il bandait plus dur. Je passe ma main autour et lui sourit, il se penche et me pose un baiser sur la bouche, se retourne nous laissant en plan, va prendre sur la table de la piscine le mien. Il l'avait déposé en arrivant avec Felipe mais je ne l'avais pas vu. Il revient avec et me fait lever pour me le mettre mais comme je bande à fond il n'y arrive pas. Felipe qui voit ça, attrape mes couille et me les tords, je hurle mais ça me fait débander direct, contrairement à lui qui adorerai ça. Mon mec me place le Cockring qui me va comme un gant et Felipe retire son maillot et nous montre le sien. Ils sont gravés tous les trois en cyrillique.

Moi : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Felipe : J'ai demandé à Seb de graver en cyrillique amour éternel. Pat- Steph-Phil mon prénom en français en diminutif, c'est mon côté à moi de vous dire que je vous aime.

Nous nous embrassons à trois bouches et je me remets à bander, c'est bon signe. Je bande plus fort, je pense que ma queue à gagné un bon centimètre et demi et plus large aussi, ce qui me fait penser que mon homme doit avoir le même effet avec son monstre. J'ai peux être fait une grave erreur et je pense que prendre ça dans le cul, je ne vais pas pouvoir m'assoir facilement le lendemain, s'il ne me prépare pas bien. Nous reprenons nos positions et moi, avant je finisse ma coupe de champagne qui réchauffe, je me remets à sucer la queue de mon homme. Lui remet ses trois doigts directement dans le cul de Felipe qui pousse un cri de surprise et de douleur. Je pense que son anus avait dû se resserrer mais mon homme s'en fout, il sait que Felipe aime être un peu, voir même beaucoup brutalisé. Au bout de cinq minutes, il se retire de ma bouche, crache sur le cul de Felipe et entre d'un coup dans son cul. Il n'a pas mis de capote et me regarde. J'ai un air furieux, il comprend.

Stéphane : Tracasses, on a reçu les résultats. On est clean et toi aussi donc on peut se passer de capote.

Il reprend son activité et encule Felipe à fond, celui-ci prend son pied.

Felipe : Vas-y, défonces-moi, je veux sentir ta queue dans mon cul, laboure ma chatte, je suis ta pute prends-moi, ahhr, vas-y, c'est bon.

Mon homme se déchaine lui claquant le cul à plusieurs reprises ce qui fait légèrement crier Felipe, moi je matte et me branle à côté. Mais mon homme me fait signe qu'il y a un trou de libre.

Felipe : Putain, c'est bon. Je sens tes couilles sur mon cul, putain que ta grosse queue est bonne.

Je me relève de l'eau au passage j'ai des picotements dans les jambes, me place devant Felipe et lui fou une gifle magistrale. Comme je sais qu'il aime et que ça le fait bander grave, je ne me prive pas.

Moi : Suces petite pute !

Et je lui enfonce ma queue en bouche, il me suce comme une bonne salope. Je lui prends la tête et lui enfonce au maximum ma queue pour lui défoncer la glotte, il aime et gémit. Mon homme et moi trouvons le bon rythme et pendant facile une demi-heure nous le défonçons par les deux trous. Mon homme commence à avoir dur, se crispe et dans un hurlement a me casser les oreilles, il lui remplit le cul. Il se retire et moi aussi. Mon homme rentre dans le jacuzzi et se fait nettoyer la queue par Felipe. Moi je sors de l'eau et d'un coup, rentre dans le cul bien ouvert même trop de Felipe. Je lui mets une claque sur le cul.

Moi : Serres ton cul, salope, que je puisse te ramoner ! On dirait une chatte de gonzesse tellement tu es ouvert !

Je n'aurais pas dû car direct il serre son anus et je suis bloqué de tout mouvements. Je lui claque de nouveau les fesses.

Moi : Ca va, j'ai compris, relâches, Marc t'a bien formaté.

Je le nique cinq minutes avant moi aussi de lui remplir le cul. Je me retire, rentre dans l'eau et il me nettoie la queue. Ensuite je le relève et le suce une minute. Il me remplit la bouche de son sperme, je l'embrasse et nous partageons sa semence. Il nous faut dix minutes pour reprendre nos esprits. Le premier fut Felipe qui commençait à perdre tout le jus qui se trouvait dans son cul, il courut à la toilette pour se nettoyer et revint ensuite. Mon homme sort du jacuzzi et enfile son peignoir, je fis pareil. Je nous servais une coupe de champagne tandis que mon homme allumait le feu du barbecue. Felipe revient et nous prenons enfin l'apéro.

Stéphane : J'ai vraiment deux belles salopes à la maison moi. Felipe je ne te connaissais pas comme ça, et toi  mon amour sur un mois de vie commune, tu as méchamment évolué, sur tous les plans, tant passif que actif.

Je rougis.

Moi : Je dois avouer que je ne me serais jamais cru être comme ça et surtout, j'arrive à faire des choses au niveau sexuel que je n'aurais jamais osé faire avant. Mais je prends du plaisir et j'ai vingt ans de retard à rattraper.

La bouteille de champagne étant vide je vais en rechercher une autre tandis que Felipe prend la viande dans le frigo et c'est mon homme qui nous dirige dans la manœuvre pour préparer le repas. Il grille les viandes et ne les crame pas ce coup-ci, sur le temps que nous buvons notre verre et nous organisons pour les conduire demain à l'aéroport. Ainsi que le boulot au garage et ma société. Nous parlons ensuite du problème du père de Felipe et du restaurant, le tout en mangeant à table avec une bonne bouteille de vin rouge même si je préfère le blanc. Enfin la soirée se termine, nous débarrassons la table et faisons la vaisselle. Je dois avouer que je suis fatigué, très fatigué même, mon homme le vois et m'ordonne d'aller me coucher. Je prends une douche vite fait et me couche sur le ventre dans le lit. Je dors direct et je ne sens pratiquement pas que Felipe me masse le dos avec la pommade. Tous les deux me laissent dormir seul dans le lit et vont dormir dans la chambre de Felipe.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay