20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

Chapitre 34

Inauguration privée de ma société, la punition de Jona.

Mardi, jour de mon inauguration. Je déjeune rapidement, embrasse mon futur mari et file au bureau. J'ai deux rendez-vous importants, le premier pour une campagne nationale pour un fournisseur en énergie gaz et électricité liégeoise et le deuxième pour une campagne pour un nouveau parfum français. Ensuite, le soir, l'inauguration en privé. Il faut que je prépare un mini discours. Sylvain demande à me voir au sujet des modèles, il a réussi à convaincre Sven pour un casting. Il aura lieu samedi soir sur le podium, en même temps il fera un concours Mister ……… L'ordinateur et le fond vert sont installés et les costumes sont là aussi. Il ne reste plus que les collections de mes vendeurs de vêtements. A midi je vais faire mon sport et Felipe m'accompagne. Marc nous voit et je m'aperçois qu'il a des petits yeux.

Moi : Ca va Marc ?

Marc : Crevé, ma punition hier soir a été sévère.

Moi : Il me semblait que Sven se serait calmé.

Marc : Pas du tout. Comme punition, il a fait de moi un vide couille jusque 4 H 00 du matin. J'en ai pris plein la bouche et le cul heureusement avec capote et ils ont tous joui sur moi.

Moi : Comment ? Ils étaient plusieurs ?

Marc : Oui. Sven a fait venir 12 copains à lui et il m'a mis à disposition comme vide couille.

Moi : Un gang bang quoi.

Marc : Oui.

Moi : Donc ton cul a dû être élargi.

Marc : Oui et non, ils étaient bien membré mais pas aussi gros que Sven. Il a essayé de me baiser en entier mais j'ai trop mal. Il sait que dès que je hurle c'est qu'il va trop loin. Mais je l'avais mérité.

Je fais ma cardio, ensuite mes abdominaux et ma musculation. Quand j'ai fini je vais me doucher, Jona vient me voir sous la douche.

Jona : Un petit massage ?

Moi : Oui, j'arrive.

Dans le box, il me masse le dos avec douceur et je me décontracte. Dans le box à coté, Felipe et évidemment Marc, qui ne l'a plus vu depuis 5 jours, s'en donne à cœur joie. Felipe gémit de plaisir. De l'entendre, il me file la gaule et quand Jona me demande de me retourner, évidemment il me voit bander.

Jona : Pas sérieux ça, comment veux-tu que je sois concentré sur ton massage. Je ne vois qu'une solution.

Il se penche et commence à me sucer. Il s'applique comme jamais, ensuite il enlève ses vêtements, monte sur la table et s'empale sur mon engin.

Jona : J'en ai envie depuis que tu es rentré dans le club. Je veux ton jus en moi, baises-moi.

Je commence à le limer alors qu'il se maintient sur les pieds et je suis obligé de faire des abdominaux pour le baiser mais il fatigue. Je me lève, le plie sur la table et le prend avec douceur pendant vingt minutes. Je le lime en lui caressant les flans tout en lui donnant des bisous sur le dos. Il est en extase et couine. Il jouit sur le rebord de la table sans se toucher et je suis certain qu'il ne s'est pas retenu. Je veux me retirer mais avec ses mains il me prend les hanches.

Jona : Non, continues, c'est trop bon. Fécondes-moi, donnes-moi tout.

Rien que de l'entendre dire ça, je jouis et lui donne ce qu'il demande. Je me retire et il serre l'anus pour pomper les dernières gouttes de sperme de ma queue. Mais où a-t 'il appris ça ? Ma queue est propre à la sortie. Comme il voit ma surprise.

Jona : Tu as aimé ?

Moi : Oui mais comment as-tu appris à serrer ton anus comme ça ?

Jona : C'est Sven, hier soir. Il est venu dans mon kot et il m'a expliqué, après qu'il m'ait baisé, comment retenir tout son jus.

Moi : Ah ok. Sven est venu pourquoi ?

Jona : Il est venu voir mon kot et m'a ordonné de faire mes bagages directement. Il m'a embarqué dans son break pour m'amener chez eux. J'ai eu une heure, enfin non, plutôt 45 minutes plus exactement pour faire mes bagages. Mais comme je n'avais que mes vêtements plus ceux que tu m'as offert, ça a été vite fait. Il ne me reste plus que quelques bricoles à reprendre. Il a téléphoné à mon propriétaire et lui a dit que le kot serait libre le 28 février et que s'il avait le malheur de ne pas me rendre ma caution, il ferait fermer la maison pour insalubrité. Il connaissait le chef du service salubrité publique de Liège. En fait, il est gay et est client régulier du bar. D'ailleurs, hier, lors de la punition de Marc à laquelle j'ai dû assister sur ordre de Sven « pour me faire comprendre que je ne suis pas une merde, ni le vide couille de Marc » il était là. Je peux te dire qu'il a vraiment morflé, enfin, je n'ai pas tout vu car je me suis endormi. Un mec avait des vues sur moi, Sven est intervenu et m'a mis au lit. C'est lui qui me l'a dit ce matin, il a été tellement doux que je n'ai rien senti.

Moi : Tu as le numéro de portable de Sven ? Je voudrais bien lui parler en privé.

Il me le donne et je retourne dans le vestiaire. Au passage il me claque le cul, je me retourne.

Jona : Je n'ai pas pu résister, j'ai rêvé de ton cul cette nuit.

Moi : Continues de rêver mais tu ne l'auras plus. Trouves-toi un mec !

Jona : Mais tu es mon mec et c'est toi que j'aime. D'ailleurs je vous aime tous.

Je ne lui réponds pas et je me dis qu'il faut vraiment que Sven l'aye à sa botte, qu'il l'éduque comme il a su éduquer Marc. Je vais aussi avouer à mon homme le fait que le gamin m'ait fait l'amour. Après être sorti du club avec Felipe, radieux de bonheur, je me dirige vers le garage.

Felipe : Alors ? Moins stressé ?

Moi : Autant que toi avec Stéphane.

Felipe : Pas trop top avec Marc, il est fatigué. Il m'a tout expliqué avec Sven et le fait qu'il le domine plus la punition dans les moindres détails. Où tu vas ?

Moi : Au garage, j'ai une confession à faire à Stéphane.

Arrivé au garage, je suis salué par le personnel et une cliente qui venait chercher sa nouvelle voiture que je lui avais vendue. Je monte au bureau de mon homme, je frappe.

Stéphane : Entrez.

J'entre.

Stéphane : A c'est toi mon cœur que viens-tu faire ?

Moi : Eh bien voilà, je sais que tu ne vas pas être content mais j'ai une confession à te faire.

Stéphane : Jona t'a fait l'amour, c'est ça ?

Moi : Comment le sais-tu ?

Stéphane : Tu parles en dormant.

Moi : Tu m'en veux ?

Stéphane : Un peu mais quand je vois le gamin et tes yeux quand tu en parle, j'ai compris que tu as des sentiments pour lui.

Moi : Je suis désolé mon amour mais je lui ai fait comprendre que ce serait l'unique fois. Je t'en parle parce qu'il n'a pas l'air de comprendre et j'ai difficile de lui dire non.

Stéphane : Tu veux que je m'en occupe ?

Moi : Non, tu es trop brute. Je vais demander à Sven qui a une plus grosse emprise sur lui, comme sur  Marc d'ailleurs.

Stéphane : Que veux-tu dire ?

Moi : Eh bien hier comme, je te l'ai expliqué, il devait avoir une punition.

Stéphane : Oui.

Moi : Sven lui a fait subir un Gang Bang comme vide couille, il est crevé. Demande à Felipe il te le confirmera.

Stéphane : En parlant de Felipe, son contrat est prêt. Il faut juste coordonner les horaires de travail avec ton agence.

Moi : On regardera ça ce soir, il m'attend dans la voiture. Tu veux toujours de moi comme mari alors que je t'ai été infidèle ?

Stéphane : Encore plus depuis que tu viens de m'avouer ton crime.

Il se lève et voit que j'ai les larmes aux yeux. Il me prend la tête et me fait un baiser amoureux. Il se retire.

Stéphane : Tu auras droit à une punition aussi. Je me demande si je ne vais pas te faire subir la même punition que Marc.

Moi : Je demande un délai car j'ai beaucoup trop de travail dans les quinze prochains jours. Je peux te dire, même si c'est méchant, que mon ex patron est proche de la faillite. En plus il tente toujours de me mettre des bâtons dans les roues.

Stéphane : Je vais voir avec Francis où ça en est. Tu es prêt pour ce soir ?

Moi : Oui sauf mon discours, je ne sais pas par quel bout le prendre.

Stéphane : Restes naturel.

Moi : Facile à dire ! Bon, j'y vais.

Je lui remets un bisou et en même temps, je lui palpe le cul avec mes mains.

Stéphane : Tu as envie de mon cul mon cœur ?

Moi : Oui mais uniquement si tu le veux sinon, je suis juste là pour te servir avec mon cul.

Stéphane : On verra ce soir mais il me semble que tu aimes être de plus en plus actif.

Moi : C'est de ta faute, à cause de ta domination, si ce n'est l'épisode du fouet et l'arrivée de Felipe.

Stéphane : Je vais me faire plus dominant avec toi !

Il passe dans mon dos et ouvre la porte. Lorsque je la franchis, il me claque le cul assez fort pour que tout le monde l'entende. Je pousse un petit cri aigu que je ne me connaissais pas.

Stéphane : N'oublies pas que tu m'appartiens !

Je quitte le garage un peu honteux, monte dans la voiture et retourne au bureau. Le traiteur est déjà là ainsi qu'une cliente que j'avais oubliée dans l'agenda et qui m'attend depuis 25 minutes. Je m'excuse et lui dit que nous ne sommes pas encore bien structurés, sans compter que c'est aujourd'hui que nous inaugurons. Elle me répond qu'il n'y a pas de problème, qu'elle s'en doutait. Je la fait rentrer dans mon bureau et elle m'explique son problème. Elle a une boutique de sous-vêtements féminins dans une galerie commerçante de Liège. Elle me dit que ses ventes sont en chute libre, pourtant les collections sont magnifique mais que les grandes surfaces proposent la même chose et moins cher.

Moi : Ecoutez madame, votre problème est simple et compliqué en même temps.

La dame : Que puis-je faire alors ?

Moi : Vendez aussi des sous-vêtements masculins. Je peux vous dire que la demande est forte et que les grandes surfaces ne sauront pas s'aligner tellement les collections du style ES collection, Addicted, André Christian ou Boxer ……sont de bonne qualité.  Je ferai votre publicité en ce sens. Vous savez, beaucoup d'hommes prennent soin de leur corps et de leurs sous-vêtements. Tant hétéro que Bi ou gay.

La dame : Mais je ne connais pas de fournisseurs pour ces vêtements.

Moi : Ca madame, c'est mon job. Je vous mets un rendez-vous pour mardi prochain et j'aurais les représentants de ces marques ici, je vous le garanti. Je les connais, c'est aussi des clients. Je vous garantis que votre chiffre d'affaire va repartir à la hausse ou je vous rembourse complètement votre campagne de publicité.

La dame : Ok, je reviens la semaine prochaine. Je suis dubitative mais je veux bien voir.

Moi : Je vous raccompagne.

A la porte, Stéphane arrive déjà. Il est vrai qu'il est 17H00. Je le fait rentrer et nous refaisons le tour du propriétaire, je lui montre le deuxième étage aménagé en atelier photo.

Moi : Chou il nous manque des modèles pour les collections de certains de nos clients, j'aurais besoin de ta plastique, si tu le permets.

Stéphane : Moi ? Modèle ? Mais je n'ai jamais fait ça !

Moi : Justement c'est un plus, tu seras naturel.

Stéphane : Si tu veux.

Moi : De toute façon, je vais me prêter au jeu aussi.

Nous passons par le bureau de sylvain, il s'organise pour les séances photos de vêtements et sous-vêtements catalogue. Dans le bureau de Felipe, celui-ci travaille avec Claudia qui le forme au secrétariat et à la gestion clientèle car elle, en plus du téléphone et de l'accueil client, s'occupera prochainement de la facturation et de la gestion financière de la société avec le concours du comptable de mon cabinet d'avocat. Nous rentrons dans mon bureau et je nous sers à boire en attendant nos invités. Je montre à Stéphane les différents contrats déjà signés et même celui qui est payé d'avance.

Stéphane : Mais ça démarre bien on dirait.

Moi : Oui et j'ai intérêt à ne pas me planter. Je n'ai pas le droit à l'erreur pour ces premiers contrats, j'ai déjà une trentaine de rendez-vous planifiés avec sylvain pour la semaine prochaine. Mis à part lundi pour mes soins ou j'ai pris congé.

Stéphane : Je vais faire en sorte de te laisser deux semaines sans le garage. Je ferais avec Felipe si possible.

Moi : On va trouver à s'organiser mais il est clair que cette semaine en plus de la semaine prochaine, ça va être dur de pouvoir faire les deux, surtout le mercredi. Mais le samedi, je serai au garage.

18H00, nos invités arrivent. Il y a Louis et son père, le mari de Claudia qui vient la rejoindre, Rose et son mari, Marc, Jona et Sven. Arrivent en dernier, Nicole et Christian qui devaient fermer leur commerce. Il y a Stéphane Felipe et moi. Tous sont venus avec un cadeau ou une plante ce qui me fait très plaisir. Mon homme, lui, m'a offert un nouveau sac de travail en cuir brun, plus grand que le mien avec un GSM dernier cri de Samsung. Felipe lui m'a offert un set de flûtes à champagne en cristal des Canaries et une pince cravate en argent car il sait que je n'en n'ai qu'une «  celle de mon père défunt ». Louis nous a offert à tous les trois un set de stylos de grande marque, le reste étant des plantes. Bon, il faut que j'entame mon discours, je ne suis pas à l'aise. Le traiteur nous sert à tous du champagne et je me lance.

Moi : Chers amis, je vais vous avouer que je ne suis pas doué pour les discours donc je vais faire bref.

Stéphane : Attends ! Voilà mon patron.

Le patron de Stéphane arrive et me salue. Il a une enveloppe qu'il me tend.

Le patron : Voilà un modeste cadeau de ma part mais je sais qu'il te fera plaisir.

J'ouvre l'enveloppe et dedans se trouve un bon pour la moto de mon choix parmi le catalogue BMW.

Moi : Mais c'est beaucoup trop ! Je ne peux pas accepter.

Je me tourne vers mon homme et lui montre.

Le patron : C'est que Stéphane m'a parlé que tu voulais passer le permis et comme je t'avais promis un cadeau pour les ventes exceptionnelles de voitures, j'ai fait d'une pierre deux coups.

Moi : Je ne sais quoi dire … Merci mais … Je suis sur le cul, c'est trop.

Le patron : Je vais dire une phrase de ton futur mari. Laisses-toi faire !

Je ravale ma chique alors que le traiteur donne une coupe de champagne à mon patron aussi, il faut bien le dire.

Stéphane : Alors ce discours ?

Moi : Ah euh oui. Je disais donc que je ne suis pas doué pour la chose alors je vais faire simple. Un tout grand merci à mes avocats et Stéphane sans qui tout ceci ne serait jamais arrivé. Un grand merci à Claudia et Sylvain ainsi que Felipe pour prendre le risque de ce pari. Nous allons avoir beaucoup de travail dans les jours à venir. Merci d'avance pour tous les efforts que vous allez fournir. Je suis content que vous soyez là pour cette inauguration privée. Je vous laisse profiter du traiteur et visiter à votre aise le bâtiment.

J'ai droit à une salve d'applaudissements.

Claudia : Merci à toi Pat, de nous avoir engagé et de nous faire confiance. Je pense parler au nom de mes deux collègues pour te dire que nous ferons notre maximum pour faire tourner cette société et surtout, j'espère qu'une autre, et je ne citerai pas de nom, se casse la gueule.

De nouveau tout le monde applaudis. Ils se dispersent et je vois Claudia et Sylvain faire le tour du propriétaire. Pour notre part, Stéphane et moi avec Felipe et notre patron, il faut que je m'y habitue aussi, regardons les horaires dans mon bureau avec mon agenda pour ne pas négliger le garage. Felipe fera samedi prochain avec Stéphane qui va en même temps le former,  « je vais le faire étudier ici le plus possible » et le mercredi suivant aussi. Moi je passerai vendredi fin de journée pour la fermeture, mon patron et Stéphane ayant un conseil d'administration auquel j'aurais dû participer aussi, mais je ne sais pas être partout. Je ferais le samedi suivant avec Stéphane, Felipe pouvant ainsi se reposer car il fera le mercredi suivant avec Stéphane.

Stéphane : A propos, tu devras gérer dans ton agenda les cours de moto à partir du premier mars. Je t'ai inscrit pour le lundi le jeudi et le vendredi soir 17 H 30, organises-toi !

J'ajoute ces rendez-vous dans ma tablette et Felipe qui avait composé un organigramme avec Claudia note le tout aussi.

Notre Patron : Il me semble que tout marche pour le mieux, attention seulement que mi-avril nous partons dix jours en voyage d'affaire en Indonésie. Je peux te le dire Pat, je cherche à avoir l'exclusivité d'une nouvelle marque de voiture asiatique et qu'il se pourrait dès lors que j'ouvre un nouveau showroom pas loin d'ici. Stéphane en aurait la direction et la totale gérance.

Moi : Ok on va faire pour le mieux en votre absence.

Nous rejoignons nos invités et mon homme reste près de moi. Nous discutons en aparté avec notre patron. Felipe est parti rejoindre Marc lorsque Jona vient se coller à moi. Je vois le regard de mon homme et je me retourne pour croiser le regard de Sven. Il comprend tout de suite et viens chercher le petit.

Sven : Jona, viens avec moi ! Tu gênes !

Moi : Va vraiment falloir qu'on discute, Sven

Sven : J'ai eu Stéphane au téléphone, je vais faire son éducation à ma façon !

Je m'écarte avec Sven tout en m'excusant et nous emmenons Jona dans mon bureau.

Sven : Jona, couches-toi sur le bureau !

Jona, qui croit qu'il va se faire démonter, se penche et avec le sourire baisse son pantalon. Sven se place derrière lui et lui flanque trois quatre fessées bien senties. Le gamin hurle mais le bureau est insonorisé. Il le relève et lui remonte le pantalon. Il pleure de douleur.

Sven : C'est pour t'apprendre qu'en société on se tient tranquille et que devant Stéphane, tu ne dois pas bouger. Tu as compris ?

Jona : Oui « snif »

Sven : Oui qui ?

Jona : Oui Sven, désolé Pat.

Sven : Si c'est de la bite que tu veux, je peux très bien t'organiser la même punition qu'à Marc hier  mais faudra pas venir te plaindre si tu finis comme garage à bite. De toute façon, ce soir tu seras puni en rentrant. Descends rejoindre Marc maintenant et restes tranquille !

Il sort, ouf.

Moi : Merci pour le recadrage.

Sven : Ne me remercie pas ! Tu auras droit à ton recadrage par Stéphane aussi. C'est de ta faute ce qui t'arrive ! Il ne fallait pas être aussi gentil avec lui ! Même si je te reconnais un grand cœur et je sais que tu as un faible pour lui depuis samedi soir. Certes tu me l'as élargi et je t'en remercie, je te remercie d'avance pour Marc car je sais qu'il le fait pour me faire plaisir et par amour mais tu ne l'as pas dominé correctement !

Moi : Il n'est pas fait pour être dominé mais plutôt pour l'amour, il doit juste  être éduqué.

Sven : Ce que tu ne comprends pas, c'est qu'il n'y a pas de grande différence entre les deux ! Je veux que tu sois plus dur avec lui ! De toute façon, Stéphane va te donner des cours en ce sens et si ça ne va pas, j'ai son autorisation pour te former ! J'en profiterai, j'ai son accord et si tu es d'accord pour m'occuper de ton cul !

Moi : Ok, j'ai bien reçu le message. Je vais me faire plus dur et plus ferme. J'ai juste un ennui, je lui ai commandé un piercing en or et je lui ai promis de lui offrir.

Sven : Tu viendras avec et tu lui offriras devant moi, dimanche si tu l'as reçu ! D'ici là, je te veux plus ferme ! Refuses ses avances sexuelles, quelles qu'elles soit !

Moi : Ok.

Stéphane arrive dans le bureau à ce moment-là.

Stéphane : Tu manques à nos invités mon cœur.

Moi : Euh oui j'arrive, fallait que je parle avec Sven.

Stéphane : Ce n'était pas le bon moment, vous ne croyez pas ?

Sven : Oui tu as raison mais je me suis permis de les recadrer tous les deux. Il était temps !

Stéphane : Je suis d'accord mais nous avons des invités.

Nous redescendons par l'ascenseur.

Sylvain : Ou étais tu ?

Moi : Je faisais une visite à Sven.

La soirée se passe bien et à 22h30 tout le monde s'en va, le traiteur remballe sa marchandise. Les derniers sont Sven, Marc et Jona.

Sven : Stéphane, je te confie le gamin jusqu'à demain matin. Tu nous le ramèneras au club, domines-le !

Jona : Mais pourquoi ?

Sven : Ta punition pour ne pas avoir été sage !

Je vois le gamin qui me regarde et des larmes lui montent aux yeux mais il faut que je me retienne. Je tourne le dos et fait mine de parler avec Felipe.

Stéphane : Sven, si tu veux on fait un échange. Tu n'auras qu'à dominer mon mec cette nuit.

Je me retourne.

Moi : Ah ça, il n'en est  pas question. Je bosse moi demain et j'ai intérêt à être à la hauteur !

Stéphane : C'est ta punition pour ne pas avoir été sage avec le gamin !

Moi : Je te répète qu'il n'en est  pas question, je me suis bien fait comprendre là ? Les parties de sexe et les petits jeux de domination s'arrêtent là où la vie de ma société en dépend. Est-ce que je suis bien clair pour tous les deux ?

Sven : Oui.

Stéphane : Ok.

Moi : Oui qui bordel !

Sven et Stéphane : Oui Pat.

Moi : Y en a marre à la fin ! J'ai une vie moi !

Je quitte la pièce pour prendre l'ascenseur. Je vais fermer mon bureau. Sven monte un instant après et frappe à ma porte.

Moi : ENTREZ !

Sven : Je suis venu te saluer et te dire que tu peux être un bon dominateur. A voir comme tu peux gueuler et affirmer ton autorité, c'est comme ça que tu dois être avec le petit, sans faillir.

Moi : Oui je suis d'accord mais avec le petit, j'ai plus dur car j'ai envie de le protéger.

Et là, c'est moi qui ai les larmes aux yeux. Sven s'approche et me roule une pelle. Surpris je me laisse faire. Il se retire.

Sven : Tu es sûr que tu ne veux pas venir chez nous cette nuit ?

Moi : Non, écoutes, je suis naze ce soir, je n'ai qu'une envie c'est de me foutre au pieux et que Felipe me masse le dos. D'être resté autant de temps debout, ma peau me fait encore mal.

Sven : Ok je n'insiste pas mais un jour, je voudrais t'avoir à mes ordres pour une nuit avec Marc.

Moi : Je ne suis pas contre mais plus tard, beaucoup plus tard, s'il te plaît. Je vais avoir ici deux mois complets de boulot intense. Je pense même que mon couple va en pâtir.

Je prends mon sac de travail et range certains cadeaux dans le coffre-fort  et nous descendons. Marc est déjà dans la voiture de son mec et Felipe a rentré sa moto à l'intérieur.

Felipe : Je vais rentrer avec toi car j'ai bu un verre et je ne me sens pas capable de reprendre la moto.

Moi : A propos de la moto, maintenant que tu vis avec nous, je voudrais que tu passes ton permis B et demain, je voudrais que tu ailles t'acheter une deuxième combinaison. Il faut que tu puisses pouvoir en changer de temps en temps pour ne pas les abimer.

Stéphane : Je finis de lui dire, tu as lu dans mes pensées, mon cœur.

Marc et Sven s'en vont et nous laissent Jona. Je peux voir sa peur sur son visage mais je ne dis rien et essaye de rester impassible. Je ferme le bureau et branche l'alarme. Felipe et moi nous dirigeons vers ma voiture et Jona nous suit.

Stéphane : Tu vas où comme ça toi ?

Jona : Ben, je monte dans la voiture de Pat.

Stéphane : Aux pieds, tout de suite !

Jona : Mais ?

Stéphane l'attrape et le fout à genoux.

Stéphane : Baisse les yeux et obéis à ton maître.

Jona : Mais ?

Et vlan, une gifle. Le gamin se met à pleurer. Il l'attrape, le soulève comme s'il portait un tapis sur l'épaule ouvre son coffre et le flanque dedans. Le gamin est tétanisé, moi il faut que je monte en voiture sinon c'est moi qui vais pleurer.

Stéphane : Tu te calmes et je ne veux pas t'entendre pendant le trajet !

Et il reclape le coffre.

Felipe : Eh oh Stéphane, il aura assez d'air ?

Stéphane : Tu me prends pour un fou ? J'ai incliné la banquette arrière légèrement. Rentres avec Pat et couches-le, c'est un ordre !

Felipe : Oui chef !

Il monte dans sa voiture et nous rentrons les premiers. Je me gare et prend mon sac que je pose dans l'entrée. Je suis fatigué et surtout, je me tracasse pour le gamin. Je prends une douche et rentre dans ma chambre. Je vois accroché au mur un écran d'ordinateur et la tour de Felipe. Il entre.

Moi : C'est quoi ça ?

Felipe : J'ai eu l'idée ce matin de mettre mes caméras dans la pièce de jeux avec l'accord de Stéphane. Tu vas pouvoir le regarder s'occuper du gamin et je te rassure, Stéphane n'est pas seul. Trois autres mecs vont arriver avec lui. Sven à tout prévu.

Moi : Quand ?

Felipe : Cet après-midi avec Stéphane et la mise en scène dans ton bureau aussi mais pas le recadrage. Stéphane et Sven savaient que le petit ne saurait pas se retenir. Par contre il était prévu qu'il te fasse le même sort chez Sven avec trois autres copains mais comme tu as refusé, c'est Marc qui va se les coltiner, le pauvre.

Moi : De toute façon je suis fatigué, je n'ai pas envie de regarder. Tu veux bien me mettre ma pommade ?

Felipe : Couches-toi sur le ventre devant l'écran, je vais l'allumer.

Moi : Non, s'il te plaît, je n'ai pas envie.

Felipe : Tu n'as pas le choix ! Ordre de Stéphane !

Moi : Faites chier !

Et je me prends une fessée sur le cul.

Moi : Aie.

Felipe : Je n'y suis pour rien alors ne m'engueule pas !

Il allume l'écran et je peux voir que mon homme a déjà mis Jona à poil. Il porte le masque de chien sur la tête et il lui a mis le Plug queue de chien dans le cul.

Felipe monte le son et on peut entendre mon mec.

Stéphane : Tu vas être une bonne chienne, c'est ça ta punition. Tu vas prendre en bouche et dans le cul toutes les bites qui vont se présenter à toi, sur l'aire d'autoroute où je vais t'emmener.

Jona : Non maître, s'il vous plaît, tout mais pas ça. Je serais sage et je n'ennuierai plus Pat. Je vous le promets.

Stéphane : Qui t'a permis de parler ?

Il prend un petit fouet et lui claque assez fort sur les fesses.

Moi : Pourvu qu'il ne dérape pas.

Felipe : Je vais lui dire.

Il quitte le lit, met un harnais et une cagoule et va dans la pièce. Il parle à l'oreille de mon homme, celui-ci regarde la caméra et me signe de la tête qu'il a compris. Felipe met une claque sur les fesses de Jona.

Felipe : Bonne petite pute à son maître. Lope là cette salope, accro à la bite.

Il le lui dit en changeant sa voix pour ne pas que Jona le reconnaisse. Le gamin sursaute et recule de peur. Il vient me rejoindre après avoir retiré harnais et cagoule, vient me masser le dos à genoux sur mes fesses. Mon mec fait marcher le petit à quatre pattes dans la pièce et lui ordonne de faire frétiller son cul.

Stéphane : J'ai changé d'avis, on ne sort pas mais j'ai trois copains qui vont s'occuper de toi avec moi.

Il fait rentrer trois mecs, un gars que j'ai déjà vu au club, bien membré si je ne m'abuse 22*5, un autre que je ne connais pas avec un mastard comme celui de mon mec. Je ne savais pas qu'autant de mecs étaient aussi bien équipés. Je vais finir par croire que je n'ai jamais rien connu sexuellement. Et un troisième, un black avec une queue énorme.

Moi : Putain, leur réputation n'est pas usurpée.

Felipe : 30*5, 7 à la base.

Moi : Comment le sais-tu ?

Felipe : Je lui ai demandé dans le couloir. Il s'appelle Désiré. D'ailleurs je pense que je vais lui demander de me prendre.

Moi : Il est vrai que ça ne me dérangerais pas non plus mais il va nous casser le cul et de toute façon Stéphane ne nous l'autorisera pas.

Felipe : Toi, non probablement pas mais moi je ne suis pas tenu.

Mon homme place Jona sur le banc et les mecs l'attache. Il lui retire le masque de chien et le Plug. Le premier mec se présente.

Le Mec : Suces !

Jona : Je ne veux pas me faire baiser par d'autres mecs que les miens, je t'en supplie Stéphane, pas ça.

Il pleure et se débat sur le banc, Stéphane lui fout une claque pour essayer de le calmer.

Stéphane : Tu vas faire ce que je t'ordonne ou tu vas morfler !

Et là, le gamin a un sursaut d'orgueil et il crache à la gueule de Stéphane.

Jona : Plutôt crever alors !

Là, je ne tiens plus, j'éjecte Felipe de mon dos et je vais dans la pièce. Il n'a pas le temps de me retenir, pas plus que Stéphane, et c'est moi qui mets une mandale à Jona. J'y vais tellement fort qu'il est à moitié sonné.

Stéphane : Qu'est-ce que tu fous là ?

Moi : Ta gueule ! Chou.

Je prends la tête de Jona par les cheveux.

Moi : Tu m'as promis que tu obéirais à tes mecs et Stéphane en fait partie ! S'il désire mettre ta bouche et ton cul au service de copains, tu n'as rien à dire ! Ce soir, c'est lui ton maître et ton mec aussi comme Sven, Marc, Felipe ou moi et tu dois accepter la punition de Sven ! Tu as compris ?

Jona : Oui.

Moi : Oui qui ?

Jona : Oui Pat, mon maître.

Moi : Alors laisses-toi faire ! Prends un peu de plaisir, ça ne saurais pas te faire de mal !

Jona : Oui maître.

Moi : Et toi mon amour ne le démolis pas non plus ! Il travaille demain lui aussi !

Stéphane : Oui mon cœur.

Je passe à côté du grand black « Désiré »

Moi : Très bel outillage. Mon cœur je te l'embarque, il n'y a pas de raison que Felipe et moi ne nous amusions pas un peu aussi.

Stéphane : Ne donnes pas ton cul, il est à moi !

Moi : Ah bon ? Voilà autre chose ! Ce n'est pas toi qui voulais me mettre à dispo de trois mecs plus Sven et Marc ce soir ?

Stéphane : Ben euh …

Moi : Donc mon cul aurait été violé tout pareil que ce que tu voulais faire au gamin. Maintenant tu as son consentement. Mais je peux te dire que tu aurais eu ma fureur pendant un bon moment si je t'avais cédé au bureau. Tu n'avais pas mon consentement !

Stéphane : Prenez vos précautions.

Désiré : J'ai des capotes XXXL, je les fais venir des USA.

Moi : Je prends du gel et du poppers.

Je prends ce qu'il me faut et je repasse devant Jona qui s'est calmé et je l'embrasse.

Moi : Prends au moins du plaisir.

Jona : Oui maître.

J'embarque Désiré et plante les trois autres, dont mon mec, dans la pièce. Ils sont sur le cul.

J'entre dans la chambre et je vois Felipe avec un grand sourire.

Felipe : Tu m'as soufflé. Comme tu as remis Stéphane à sa place, je n'en reviens pas, d'ailleurs écoutes.

Un des mecs : Ton mec, je préfère l'avoir avec moi que contre moi c'est sûr, il a réussi à tous nous faire débander.

Stéphane : Oui, par moment il me fait peur. Je pensais avoir une emprise totale sur lui mais je me trompe.

Moi : Il a une emprise totale sur moi mais il ne sait plus s'en servir, c'est tout.

Stéphane : Bon, ce n'est pas tout ça, détachez le gamin qu'il puisse tout de même nous servir.

Ils le détachent et le mettent à genoux entre eux trois.

Stéphane : Suces nous et appliques toi ! Il ne t'arrivera rien que tu ne veuilles sinon je vais avoir sur mes doigts.

Jona commence son manège tout en suçant une queue, il branle les deux autres. Nous commençons à chauffer et Felipe attaque une pipe en bonne salope, comme il peut l'être sur Désiré. Je décide de m'y mettre aussi et nous lui taillons une pipe à deux bouches. Sa queue gonfle et ce n'est qu'arrivé sur le gland que nos lèvres se touchent.

Désiré : Qui à la bouche la plus profonde ?

Felipe : Pat et moi prenons 27*6 mais il a plus l'habitude que moi.

Je me mets sur le rebord du lit et tire ma tête en arrière, il a compris et vient me planter en douceur sa queue en bouche. Il entre cm par cm et une fois arrivé à ma glotte, je prends une grande respiration et dégluti. Il reste un moment et se retire, je respire un grand coup et il recommence. Au bout de dix minutes, j'ai ses couilles sur le nez mais il reste encore quelques cm. J'ai des larmes qui sortent de mes yeux  du à l'effort et quelques renvois. Je bave aussi. Felipe qui a pris un drap dans la salle de bain, m'essuie.

Désiré : Vas-y, encore quelques cm, bonne bouche ça ! Toi, prépares lui le cul car après c'est ton tour.

Felipe me relève les jambes et commence à me lécher le cul, je gémis. Il ressort complètement de ma bouche je respire un grand coup et il se replante direct en me pinçant mon téton de libre. Alors que je grogne, il me rentre le reste, j'ai la mâchoire déformée. Il attend un instant et comme je le repousse avec mes mains, il se retire. Je respire un grand coup et essaye surtout de reprendre ma respiration.

Désiré: C'est très bien, c'est rare d'avoir un mec qui sait me la prendre toute. Si tu veux j'ai des copains que je pourrais te présenter.

Moi : Plus tard pourquoi pas.

Je me replace.

Désiré : Tu en veux encore ?

Moi : Maintenant que tu es passé, il faut en profiter, ramones-moi la gorge !

Il se replace et commence à me pilonner. A chaque fois qu'il est bien à fond, je sens ses couilles claquer sur mon visage. Il m'inflige ça pendant 15 minutes avant de se retirer.

Désiré : Je me stoppe, je vais jouir.

Je me relève et en profite pour dégager la bouche de Felipe de mon cul. Je regarde l'écran et je vois Jona sur le Sling. La queue de Stéphane en bouche une main occupée à branler un des mecs et il se prend le troisième. Il gémit, c'est bon signe. Je rentre dans la pièce et prend de la ficèle. Je passe discrètement, mon homme me regarde et je lui fais signe que ça va. Il me répond par le même. De retour dans la chambre, Felipe a pris ma place et il ne lui reste déjà plus que quelques cm à rentrer.

Moi : Eh bien, pour un qui avait moins d'expérience que moi !

Désiré se retire, il respire et me répond.

Felipe : Je dois avouer que pratiquer la gorge profonde souvent avec Marc m'a profondément amélioré, je l'ignorais.

Désiré: Bon on reprend, je n'ai pas toute la nuit.

Moi : Attends !

Je passe derrière lui avec la corde et lui enroule autour des boules et je serre.

Désiré : Doucement je n'ai pas l'habitude du bondage.

Moi : C'est pour t'empêcher de jouir trop vite.

Il reprend son travail sur Felipe et moi je lui prépare l'anus. Du coin de l'œil je vois que mon homme pilonne Jona alors qu'il branle les deux autres. On entend distinctement.

Jona : Oui c'est bon défonces-moi, plus fort, oui encore...

Stéphane : T'es pire qu'une salope, t'es une chienne en chaleur, je vais faire de toi ma pute, mon esclave sexuel.

Jona : Oui je veux être votre pute à tous les 5. Baises-moi donnes-moi ton jus.

Je sais que ça excite mon homme mais il se retire et un autre capoté prend sa place. Là, le gamin se tait et ne se contente que de gémir.

Le mec : Tu l'as trop élargi, on rentre comme dans du beurre, je ne le sens pas se serrer.

Jona est piqué à vif et essaye de serrer mais son anus n'a pas la résistance qu'il voudrait. Va falloir qu'il fasse des exercices. J'observe tout en léchant le cul de Felipe, je n'ai même pas remarqué que  Désiré était passé derrière moi. Comme j'avais le cul relevé, c'est sa langue sur mon anus qui m'a fait sortir de mes pensées par un cri de surprise.

Désiré : Tu as un beau cul ma salope, on doit y être bien dedans.

Felipe redescend ses jambes et j'ai sa bite devant ma bouche.

Felipe : Suces ma bite, petite salope !

Je le regarde et ouvre la bouche pour lui dire ma façon de penser mais il rentre direct en fond de gorge, je suis obligé de le sucer.

Felipe : Vas-y appliques toi !

Je vais lui en foutre moi du « appliques-toi » Tu me le payeras. Mais je sens du gel rentrer dans mon cul et une pochette de capote s'ouvrir, je me retire.

Moi : Vas-y doucement.

Le black : Un cul de salope comme toi, je le prends comme je veux.

Felipe comprend qu'il ne va pas y aller doucement et me fait renifler du poppers, même un peu trop, moi qui ne supporte pas. Le gland rentre et je pousse un cri. Il attend un peu et puis se retire, me dose le cul de gel et rentre une nouvelle fois, je souffle. Tout doucement il rentre les vingt premiers cm, je me détends un peu. Il se retire et, en me pinçant le téton, rentre d'un coup. Il ne reste que cinq cm dehors. Il commence alors à me pilonner sauvagement me faisant crier et souffler à chaque fois. Felipe me fait renifler du poppers et je me lâche, complètement stone.

Moi : Vas-y plantes moi à fond, je veux sentir ta queue au fond dans mon cul.

Désiré : T'aimes ça la grosse queue de black. Vous êtes tous pareil les blancs, vous aimez nos grosses queues chocolatées.

Moi : Oui, j'aime ta grosse bite.

Felipe assiste au spectacle et reste sur le côté en se branlant. Désiré me pousse et je tombe la tête sur le lit.

Désiré : Ecartes tes fesses de pute avec tes mains ! Je veux te la mettre à fond.

Moi : Oui c'est bon, je suis ta pute, défonces-moi.

Felipe : Putain à coté, ils passent à la double sodomie, ils vont le flinguer.

Désiré se stoppe direct et nous regardons Jona se poser avec l'aide de mon mec sur les deux bites des mecs collées l'une à l'autre. Je reprends mes esprits même si avec le poppers, je ne sais plus trop où j'en suis.

Felipe : Interviens, ils vont le déchirer !

Et on entend Jona :

Jona : Oui, vas-y Stéphane, je suis prêt, je veux essayer.

Stéphane : tu es sûr ?

Jona : Avec toi, je suis sûr.

Stéphane le laisse se planter sur les queues dures. Stéphane le remonte et le relâche ainsi de suite une dizaine de fois. Désiré reprend sa sodomie dans mon cul et me donne des coups de rein rudes et profonds.

Moi : mmmmhhhhh, putain c'est bon, t'es vraiment un bon coup.

Désiré : Ton cul est divin, je vais te féconder putain, je viens ! Il me remplit le cul dans la capote. Je ne sais combien de spasme il a mais quand il ressort, il bande toujours et la capote est remplie pratiquement à moitié de son sperme. Il la retire et la donne à Felipe qui va la mettre dans la poubelle de la salle de bain. Je me couche sur le ventre et j'entends les deux mecs jouir aussi dans leurs capotes. Felipe revient.

Désiré : Bon. A ton tour et ce coup-ci, je veux vous voir jouir tous les deux.

Il fait se mettre Felipe à quatre pattes sur le lit et lui lèche aussi le cul. De mon côté, je récupère un peu,  je bande toujours. Je vois mon homme qui raccompagne les deux mecs qui se sont rhabillés

Moi : Je vous laisse tous les deux.

Je vais dans la salle de jeux et je mets Jona sur le sling. Il n'en peut plus. Je me couche sur le banc et quand mon mec revient, il me voit.

Stéphane : Quoi tu n'en n'a pas assez avec Désiré ?

Moi : Il baise mieux que toi.

Je le provoque exprès, il vient sur moi et se plante à fond dans mon cul. Je serre pour l'empêcher de sortir et lui faire sentir que maintenant, j'ai une capacité certaine à être toujours et en permanence serré sur sa queue.

Stéphane : C'est magnifique, on croirait un anus pratiquement vierge.

Il se couche sur moi, m'embrasse dans le cou et me pilonne un peu.

Stéphane : Je suppose que tu as fait ta chienne ?

Moi : Digne d'un porno mon amour, heureusement il n'y a pas de caméra dans la chambre.

Stéphane : Si, j'ai demandé à Felipe de mettre la 360° au plafond de la chambre. Je pourrais te voir à l'action tout comme tu nous as espionnés. Merci d'avoir repris les choses en main avec le gamin sinon tu as raison, ça aurait été un viol. De toi à moi, Sven m'avait dit que si tu te refusais, il te laisserait tranquille pour la nuit.

Moi : De toi à moi, j'en suis certain, il m'apprécie beaucoup mais il a raison, avec le petit je suis trop fragile.

Stéphane : Heureux de te l'entendre dire.

Moi : Tu crois qu'il serait capable de faire une double avec nous deux ?

Et on entend un :

Jona : OUI ! Je veux ! Donnez-moi votre semence ensemble. J'ai été sage j'ai droit à une récompense.

On le descend du sling et le portons dans la chambre d'amis. Mon homme se couche sur le dos et Jona s'empale sur lui. Je passe derrière et profite d'un mouvement pour rentrer, le gamin crie un bon coup. Il s'était déjà refermé un peu.

Felipe rentre et nous demande, pour la vidéo, de retourner dans le donjon.

Moi : Et ton mec ?

Felipe : Il s'est fini en moins de temps qu'il faut pour le dire mais il rebande à vous voir et je voudrais bien en profiter !

Nous prenons la couette et nous retournons dans le donjon. On recommence et enfin je rentre dans le cul de Jona, on commence un va et vient interminable. Le gamin gémit.

Jona : Oui ! C'est bon ! Fécondez-moi, fécondez votre fils, je vous aime tous. Vous pourrez tout essayer, il n'y a que vous que j'aime. Rien ne me fera changer d'avis, baisez-moi.

On ne peut plus se retenir et on lui remplit le cul .Il se retire et se branle rapidement. Je me dis qu'il va jouir sur mon homme mais au moment où il arrive, il se plante dans la bouche de mon homme qui récupère. Il lui remplit la bouche de son sperme dans un râle assez sonore. Stéphane ne peut qu'avaler sa semence. Jona se rend compte de sa bêtise et se retire direct.

Jona : Je suis désolé Stéphane, je n'ai pas réussi à me contrôler.

Il sanglote mais Stéphane l'attrape par la tête et lui roule une pelle phénoménale. Il se détend et apprécie. Je me relève alors que mon homme en est toujours à rouler des pelles au petit.

Moi : Vous rangerez le tout avant que Rose ne se rende compte de quoi que ce soit.

Stéphane : Elle n'a pas accès à la pièce.

Moi : Et tu n'as jamais remarqué que tout était Nikel et propre, même le sol .Tu es con ou tu le fait exprès ? Elle nettoie derrière nous, c'est évident.

Stéphane : Je n'avais jamais remarqué.

Moi : Toi et le fiston, vous rangez ! Moi je raccompagne Désiré à la porte et je me couche. Tu nous mets Jona en condition de chien de la maison pour la nuit !

Stéphane : Pardon ???

Moi : Tu m'as bien compris !

Je mets Désiré dehors poliment, il n'en demandait pas tant car il savait qu'il allait se faire disputer par sa femme. Un Bi. Dommage, je l'aurais préféré gay mais il baise bien. Je passe sous la douche avec Felipe et on entend que la salle de bain de la chambre d'amis tourne aussi. Une fois séché, je dors dans les bras de Felipe au milieu du lit.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)