18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

Chapitre 39

Réveil en douceur, inauguration trois, punition pour moi et séance au CHU

Dimanche 13H00, j'émerge le premier et j'ai toujours la queue de mon homme dans le cul. J'ai le cul de Felipe devant ma queue. Mon homme ne bande plus mais avec sa longueur, il peut se permettre de rester en moi. Je lui masse avec mon cul et elle reprend vigueur sans le réveiller. Je me lime contre lui et je sens Felipe qui se recule sur ma queue bandée. Il est réveillé mais fait semblant de dormir. Je commence à faire des mouvements de bassin et après cinq minutes, ne pouvant plus tenir, je remplis Felipe qui se jute dans la main et, avec mes contractions annales, mon homme me remplit tout en se réveillant.

Stéphane : Vous être vraiment deux chiennes en chaleur !

Moi : C'est parce que tu nous a bien éduqué mon homme.

Stéphane : Si j'avais su ! Mais je t'aime, c'est le principal.

Nous avons pris une douche. Nous en avions tous besoin pour nous remettre de la nuit courte. Nous avons déjeuné en peignoir, Felipe nous a fait le café. Rose est passée voir si tout allait bien et à voir nos têtes :

Rose : Je suppose que vous avez passé la nuit dehors et que vous venez de vous lever ?

Stéphane : Oui effectivement.

Rose : Qui conduisait ?

Stéphane : Moi, Rose.

Rose : Alors, la voiture n'est pas fermée à clef et le portail est ouvert. Mon mari vient de faire le tour du jardin pour voir si tout est en ordres et il vérifie que nous n'ayons pas été cambriolés pendant la nuit car les garages n'étaient pas fermés non plus.

Stéphane : Merde, pourtant je n'ai pratiquement rien bu, j'ai oublié. Samedi prochain, c'est toi qui conduis mon cœur.

Moi : Ecoutes, je suis autant en faute que toi mais j'ai branché l'alarme, ça j'en suis sûr. Je l'ai débranché en descendant.

Rose : Alors la maison et le garage étaient sécurisés mais pas la voiture.

Stéphane : Mis a part les documents, il n'y a rien à voler.

Et là, je me rends compte que mes verres en cristal sont dans son coffre. Sven les y a mis cette nuit, j'avais oublié. Cela faisait deux jours qu'il les transportait dans sa voiture. Je bondis de la chaise et me précipitais pour ouvrir le coffre. Ils me suivirent en courant, ce demandant quelle mouche m'a piqué. Ouf ! Les verres sont dans le coffre. Je les prends et, en me retournant, je m'aperçois de la situation. Je pleure, je ne m'en suis pas rendu compte.

Rose : Qu'est-ce que c'est ?

Moi : Des verres en cristal que mon père m'avait offert, j'y tiens énormément.

Stéphane : Toi et tes souvenirs.

Moi : Il est vrai que tu ne peux pas comprendre, tes parents étant décédés quand tu étais jeune.

Je n'aurais pas dû, je me suis pris une mandale magistrale que je n'avais pas volé. J'en ai presque fait tomber le carton. Il a tourné les talons et il est rentré.

Rose : Donnes-moi le carton, je les laverais et les rangerais. Ils serviront. Et va t'excuser ! Il adorait ses parents mais s'est juré de ne plus pleurer dessus alors, quand il voit que tu es fort attaché à ton père, il craque un peu et est plus susceptible.

Moi : Je l'ai senti.

Je donne le carton à Felipe car il est lourd et je rentre à la maison voir où il est. Il est dans le dressing et s'habille.

Moi : Chou, excuses-moi, je n'aurais pas dû, je suis désolé. Je t'aime mais je n'ai pas ta capacité à retenir mes sentiments, surtout lorsqu'il s'agit de mon père.

Stéphane : Je l'avais compris, ma remarque était aussi déplacée. Je t'aime et c'est le principal. Ne cherche pas la petite bête non plus. J'aime t'avoir sous ma coupe et je m'aperçois que tu es de plus en plus rebelle !

Moi : Je vais travailler là-dessus mais avoues que tu ne m'as pas ménagé depuis que l'on se connait et que ta domination mentale sur moi se relâche.

Stéphane : On va revoir les choses en profondeur.

Je me suis habillé aussi pour partir au bureau à mon aise. Felipe et Stéphane ont tenu à m'accompagner pour la journée. En nous installant dans la voiture Felipe et moi, nous regardons et nous grimaçons tous les deux.

Stéphane : Mal au cul je suppose ?

Moi : Oui, on aurait dû se passer de la crème apaisante.

Stéphane : Bon, vous retournez dans la salle de bain vous pommader et mettez votre petit plug d'entrainement, c'est un ordre ! Je vous attends dans la voiture.

Nous-nous exécutons et dix minutes après, nous sommes de retour dans la voiture, direction le bureau. Une fois sur place, il y a Claudia et son mari. Sylvain, Damien et nous. Quelques clients passent mais pas grand monde. C'est dimanche et je m'y attendais un peu. Le traiteur fait son office et je discute avec mes clients. Certains connaissent Stéphane ce qui me facilite la tâche. A un moment, Damien me prends sur le côté.

Damien : Super la soirée de hier soir, ton cul est superbe.

Moi : Je te remercie mais tu ne l'as que très peu visité.

Damien : J'y étais un peu large et Sylvain me regardait de travers. Comme je tiens énormément à lui.

Moi : Je l'avais compris.

Damien : Je voudrais bien nous faire deux piercings plus ou moins comme les tiens. Tu pourrais me filer l'adresse de ton bijoutier ?

Moi : Pas de souci, je l'ai dans mon bureau mais je ne pense pas que Sylvain aimerais avoir un piercing au téton.

Damien : Je le domine et il fait tout ce que je lui demande ou ordonne. S'il tient à moi, il le fera !

Moi : Alors, aie une emprise totale sur lui car je le connais, c'est tout de même mon meilleur ami et si tu lui lâches la bride, il est capable d'être volage. Par moment il est encore un peu enfant dans sa tête. Sois dominateur total avec lui corps et âme. Stéphane y arrive avec moi, même s'il se relâche pour le moment.

Stéphane : On parle de moi ?

Damien : Oui. Pat disait que pour le moment, tu ne le dominais plus assez !

Je prends une claque sur les fesses.

Stéphane : Montes dans ton bureau.

Je monte et j'ai à peine franchi la porte qu'il me baisse mon pantalon, retire le petit plug et me plante sa queue dans le cul.

Stéphane : Et là, tu la sens ma domination ?

Moi : Oui mon cœur.

Il se retire et je me rhabille.

Stéphane : Ton cul et ton corps sont à moi et ton âme aussi ! A partir de maintenant, je ferais en sorte que tu ne vives que pour ça !

Moi : Oui mon amour.

Stéphane : Ce soir tu auras une punition !

La journée se termine peu avant 19H00, l'heure prévue au départ.

Stéphane : Bon les amis, si vous ne faites rien de spécial ce soir, je vous invite tous au restaurant.

Il eut une réponse positive de tout le monde. Il a donné un coup de téléphone pour réserver pour 7 personnes. Nous avons passé une agréable soirée, mon homme se collant à moi. Il a exercé une pression sur moi pour que je n'aie pas souvent la parole et Damien faisait pareil avec Sylvain. A un moment, j'ai dû m'absenter pour aller aux toilettes et Stéphane m'a suivi.

Stéphane : Tu te dépêches !

Moi : Je pouvais faire pipi tout seul, on n'est pas au bar.

Une fois fini, je me retournais, il me prit par la main et nous retournons à table. Le serveur voulu me servir du vin.

Stéphane : Non. Pas pour monsieur. Il conduit, amenez lui de l'eau.

Je me retourne sur lui, j'aurais bien encore bu un verre, je vois son regard et j'ai compris que c'était une façon de me dominer. Il a payé l'addition et nous sommes rentrés. Il a demandé à Felipe de dormir dans sa chambre pour une fois, ce qui m'a étonné. Je suis allé dans la salle de bain pour me rincer lorsque j'ai senti mon homme derrière moi.

Stéphane : Ne bouges pas et laisses-toi faire !

Il me plaça une cage de chasteté qui venait du donjon. C'est la deuxième fois qu'il me la pose depuis que l'on vit ensemble.

Stéphane : Voilà ta punition. Tu vas la porter toute la semaine.

Moi : Bien mon amour mais je vais avoir l'air de quoi, moi, demain au CHU ?

 Stéphane : Pour cette exception, je viendrais avec toi, te la retirerai avant ta séance et te la remettrai après.

Moi : J'espère que ce sera la dernière séance.

Il me retourne et m'embrasse, il bande. Je me fous à genoux et lui suce la bite comme si ma vie en dépendait. Il se penche un peu et me masse l'anus ce qui me fait bander mais la cage se rappelle à mon souvenir et me fait mal. Je grogne un peu et reçois une gifle légère.

Stéphane : Souffres en silence !

Il m'a juté dans la gorge et après lui avoir nettoyé la queue, il m'a séché et pousser dans le lit. Il m'a pommadé le dos, j'espère que c'est la dernière fois. Ensuite il m'a placé un bâillon et entravé les mains et les pieds. Il m'a poussé au fond du lit et a posé ses pieds presque sur ma tête. J'ai dormi comme ça.

Le lendemain, lundi, le réveil sonne. Je dois me lever pour aller au CHU mais je suis toujours entravé et bâillonné. Mon homme se bouge et me retire le bâillon.

Stéphane : Suces et prends ton déjeuné, après tu n'auras droit qu'à un café !

Je l'ai sucé et ai bu sa semence. Il m'a détaché. Comme j'avais envie de pisser je suis allé aux toilettes, ma gaule matinale étant stoppée par la cage. Assis sur le WC, pas possible de pisser et debout encore moins, je décide donc de pisser sous la douche. Alors que je me soulage, Stéphane me pousse et me pisse dessus.

Stéphane : Je sais que tu aimes mais là c'est trop crade.

Je me rince et ensuite enfile un training. Un café et nous partons pour le CHU dans la voiture de Stéphane car je sais que je ne saurais pas conduire après la séance. Au CHU, il vient avec moi dans la cabine pour me dévêtir et il me retire la cage. De nouveau, la séance est dure pour moi et l'infirmière doit de nouveau m'anesthésier. Je me réveille, je suis dans un lit sur le ventre et mon homme est près de moi.

Stéphane : Tu es réveillé mon cœur ?

Moi : Oui. Pourquoi suis-je dans un lit ?

Stéphane : La séance a été plus longue mais c'est la dernière, la doctoresse a mit plus de temps. Ton dos est tout rouge mais tu n'as plus une trace de ce que je t'ai fait subir. L'infirmière va venir te mettre une pommade et un bandage que tu devras tenir toute la semaine avec une nouvelle pommade. Une infirmière viendra à ton bureau à partir de demain jusqu'à vendredi pour tes soins.

Moi : Encore ? J'en ai marre ! Pfffff

Stéphane : Tu dois faire tes soins, un point c'est tout et c'est un ordre!

Moi : De toute façon je n'ai pas le choix.

Stéphane : Pas de sport et pas de piscine non plus.

Moi : Eh bien ça va être coton cette semaine avec la cage en plus. Mais qu'est-ce que j'ai fait au bon dieu ?

Stéphane : Arrêtes de râler et oublies la cage pour cette semaine ! Tu es déjà assez puni par ma faute ! Mais ne crois pas que je vais te lâcher pour autant. Une fois à la maison, tu te reposes aujourd'hui. J'ai pris ma journée et resterais avec toi.

Moi : Je devais passer chez Nicole pour mes soins.

Stéphane : Je t'y conduirais.

Moi : Il faut que j'appelle ma mère et il faut passer chez elle pour les plantes et aérer un peu.

Stéphane : Felipe s'en chargera.

Moi : Il y a le bureau aussi.

Stéphane : Pas de bureau, tu te reposes !

Moi : Ok mon homme.

L'infirmière arrive, me passe la pommade sur tout le corps et m'emballe avec des bandes. J'ai l'air d'une momie et j'ai hyper chaud avec la pommade, limite douloureux.

Moi : C'est normal que ça chauffe comme ça ?

L'infirmière : Oui, ça va passer. Vous êtes libre, vous avez rendez-vous lundi prochain 8H00 pour une visite de contrôle.

Moi : Encore ?

L'infirmière : Vous n'aimez pas les hôpitaux vous.

Moi : Non effectivement. Ils sont nécessaires mais j'y ai de trop mauvais souvenirs.

Nous quittons l'hôpital et mon homme dois me soutenir, je suis toujours un peu dans les vapes de l'anesthésie. D'ailleurs je somnole dans la voiture. Arrivé chez Nicole, celle-ci ne peut pas faire grand-chose avec moi. Manucure, pédicure, épilation des jambes et rasage de mon service trois pièces et de mon cul. Crème épilatoire pour finir et il faut faire gaffe sous la douche ensuite. Elle finit par me coiffer. Sur le temps qu'elle s'occupe de moi, j'ai droit à deux cafés qui me revigorent un peu. Stéphane, lui, est chez Christian et se rachète des fringues. Quand j'ai fini, je vais les rejoindre. Il y a une dizaine de sacs.

Stéphane : J'ai racheté un plug en forme de queue de chien et un masque un peu mieux pour toi ainsi que de nouvelles genouillères. J'ai envoyé un SMS à Sven pour qu'il les garde pour le petit et Marc.

Moi : Ok.

Je fais un tour dans les rayons et passe voir les sous-vêtements. Il y en a des nouveaux et je profite que nous sommes là pour en prendre. Coté sexe, il y a des boxer en latex et des combinaisons de slave.

Stéphane : Ça t'intéresse ?

Moi : Ce n'est pas mal et la tenue de master sur le mannequin, là-bas est magnifique. Je te verrais bien dedans.

Stéphane : Christian, tu aurais notre taille ?

Christian : Oui.

Stéphane : Alors tu nous mets toutes les tenues en double.

Christian : Pour qui ?

Stéphane : Nous deux. J'aime qu'il me domine aussi de temps en temps et mets-nous des liens aussi, j'aimerais lui faire subir une séance de bondage.

Christian : Alors je t'ajoute aussi le Rope Master

Moi : A propos Christian, je n'ai toujours pas eu ta facture pour les vêtements du petit.

Christian : Marc et Sven ont tenus à venir payer la note me disant que tu avais déjà fait énormément pour lui et Stéphane avec le scooter. Ils m'ont dit que tu étais au courant.

Moi : Ils t'ont menti mais je vais m'arranger avec eux.

Stéphane : Tu as l'air contrarié.

Moi : Oui, j'estime qu'ils n'avaient pas à le faire.

Stéphane : Je règlerais l'affaire. Bon on va rentrer, je veux que tu te reposes.

Moi : Ca commence à aller, je voudrais bien passer au bureau.

Stéphane : Je t'ai dit de te reposer et tu vas te reposer, c'est un ordre !

Moi : Ok. Pfff

Stéphane me prend la tête par le menton et la soulève vers ses yeux.

Stéphane : Tu vas écouter et obéir, ou je te punis !

Moi : Mais je n'ai rien fait.

Stéphane : Arrêtes ! Tu m'énerves !

Moi : Oui mon homme.

Stéphane : Montes dans la voiture et attends-moi !

Moi : Oui mon homme.

Je salue Christian et retourne penaud à la voiture. Cinq minutes plus tard, mon homme charge la voiture et nous rentrons. Il n'a rien dit sur le trajet du retour et lorsque j'ai voulu mettre ma main sur sa cuisse, il l'a tout bonnement rejeté. Il n'est pas content et ça se voit. A la maison, je veux lui donner un coup de main pour décharger la voiture mais je me fais remballer par un :

Stéphane : VA TE REPOSER !

Je ne dis rien et je rentre. Comme il fait chaud à l'intérieur, je monte mettre un peignoir et un legging blanc ES collection en lycra brillant et je m'installe sur le ventre dans un transat. Je me détends et je m'endors facilement. L'anesthésie, je la sens encore. J'ai bien dormi trois heures, c'est Stéphane qui vient me réveiller par un doux baisé dans la nuque. Il est en maillot de bain hyper moulant.

Stéphane : Je ne voulais pas te réveiller mais je voulais te montrer mon amour.

Moi : Quelle heure est-il ?

Stéphane : 17H30.

Moi : Il faut que je téléphone à ma mère.

Stéphane : C'est fait, elle va bien et je lui ai donné tes nouvelles. Le père de Felipe à trouvé un cuisinier et une serveuse.

Moi : Donc je n'ai rien à faire.

Stéphane : Si. Te reposer ! Tu veux boire quelque chose ?

Moi : Un verre de vin blanc.

Il va me chercher un verre et je m'assois sur une chaise. Il plonge dans la piscine et fait des longueurs. Felipe arrive, me donne mon courrier et me donne ma tablette avec mon programme pour demain. Un rendez-vous le matin et Désiré vient à 10h30, le reste de la journée je n'ai rien si ce n'est la visite de l'infirmière pour mes soins. Stéphane sort de la piscine, me prends la tablette des mains et prend mon courrier avant que je n'ai eu le temps de l'ouvrir.

Stéphane : Ah non ! Je t'ai dit de te reposer ! Ça peut attendre demain.

Moi : Mais…

Stéphane : J'AI DIT !

Moi : Oui mon homme.

Stéphane : Si ça t'est si difficile que ça d'obéir, je vais t'attacher et tu n'auras pas le choix que de te reposer !

Rose : Je voudrais savoir combien vous serez pour manger ce soir ?

Stéphane : Trois je suppose, Felipe est sous la douche, il faut lui demander.

Moi : Je vais y aller je dois de toute façon aller à la toilette.

Stéphane : Je viens avec toi, je vais me changer pour la soirée.

Il me pousse et met mes affaires dans mon sac de travail pour demain. Je passe par la toilette et le retrouve dans le dressing. Je veux passer une tenue pour le soir aussi.

Stéphane : Qu'est-ce que tu fais ?

Moi : Je passe une tenue pour le soir, je ne vais pas rester comme ça.

Stéphane : Si, tu vas manger et à 22H00 au lit, dodo c'est un ordre !

Moi : Bien mon homme. Tu es dur avec moi, je ne mérite pas ça.

Stéphane : C'est pour ton bien ! Tu le mérites, tu as été impossible toute la journée ! Felipe est de sortie pour la nuit avec Sven et Marc ! Il logera chez eux mais mangera avec nous ! Descend le dire à Rose et préviens la aussi que nous aurons Jona de vendredi à Dimanche !

Moi : On a le gamin pour le week-end ?

Stéphane : Oui, Sven ne veux pas le voir dehors. Si j'ai bien compris, il s'est promené dimanche toute la journée sans son portable. Sven et Marc l'on chercher partout. Ils ont fini par le retrouver dans un café avec des copains, il était éméché. Ils l'ont puni pour la semaine, pas de sexe et privé de sortie.

Moi : Ils ont bien fait mais le petit a le droit de sortir quand il ne travaille pas. Comment veux-tu qu'il se trouve un mec ?

Stéphane : Le problème est qu'il n'a pas pris son portable et que Marc estime qu'il ne sait pas se défendre tout seul en cas de problème.

Moi : Je suis d'accord mais comment faisait-il avant que nous ne nous en occupions ?

Stéphane : Tu marques un point. Il faudra que je leur pose la question. Bon, descends prévenir Rose et ne te tracasse pas pour le petit !

Moi : Oui mon homme.

Je descends et préviens Rose du programme et vais dans le divan avec un autre verre de vin en guise d'apéritif. J'allume la TV et regarde les infos en continu. Mon homme arrive en compagnie de Felipe.

Stéphane : Après avoir mangé, j'irais conduire Felipe au bar, quand je reviens je veux te voir au lit.

Moi : Oui mon homme.

Felipe : Tu as l'air marqué par ta séance de ce matin !

Stéphane : Ca a été plus long et l'anesthésie plus longue, avec phase de réveil. Alors que la semaine dernière, c'est l'infirmière qui me l'a dit, elle lui avait juste donné un somnifère rapide et un tranquillisant. Il doit se reposer !

Nous avons mangé un chicon au gratin, excellent d'ailleurs, et tout est parti. Rose à fait la vaisselle et est partie aussi. Je me suis retrouvé seul. Je me suis mis un DVD James Bond, si mes souvenirs sont bons, et avec un verre de vin. Je l'ai regardé, enfin une partie. Stéphane m'a réveillé en me sortant du divan. Il m'a porté sans rien dire jusque dans le lit, ma tête sur son épaule. Il m'a couché et est venu se blottir dans mes bras, ce qui eut le don de me faire bander. S'en étant aperçu, il m'a laissé le prendre en douceur et avec sensualité. J'aime être actif avec lui et lui ne veux se faire sodomiser que par moi, ça m'arrange. Je lui ai fait des bisous dans le cou et je l'ai fécondé. Il n'a pas joui et nous avons dormi dans cette position.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)