18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Une semaine en camion

1 - Le Plug

Le réveil vient de sonner. J'ai les idées un peu brumeuses encore. Machinalement, je touche ma bite et ma main rencontre la cage. Les souvenirs de la veille me reviennent. Je me retourne, Franck est déjà levé, j'entends du bruit dans la salle de bain. Je m'arrache du lit et ouvre les volets. Il fait beau. J'avoue être un peu hésitant quant à partir avec Franck. Je me dirige vers la salle de bain et frappe à la porte.

- Entre !

- Bonjour Franck.

- Bonjour gamin, comment vas-tu ce matin ?

- Il me dit ça avec un sourire qui me fait craquer. Je sais que je vais partir avec lui.

- Tu supportes bien ta cage ?

- C'est un peu bizarre, mais oui je vais m'y faire.

- C'est bien parce que je ne compte pas te l'enlever de suite…

- Ca va être dur …

- Tu vas nous faire un café ? Il ne faut pas qu'on traine.

- Oui j'y vais.

Je l'abandonne dans la salle de bain. Je suis chez moi à poil en train de faire un café pour un mec qui m'a mis en cage de chasteté. Je deviens dingue, ce n'est pas possible. Rapidement, Franck me rejoint, nous prenons un petit-déjeuner rapide et je me précipite sous la douche. Quand, je rentre dans la piaule, Franck est déjà habillé et il me presse. Il me demande de prendre quelques fringues d'été : shorts et tee-shirt, en m'expliquant que je vais passer plus de temps à poil qu'habillé. Je triquerais comme un âne, s'il n'y avait pas cette maudite cage.  Je fous quelques fringues dans un sac, j'attrape mes papiers d'identités et après avoir fermé le gaz, les fenêtres et la porte. J'emboite le pas à Franck en direction de son camion.

Arrivés à bord, Franck attrape mon sac et le met dans un filet au dessus de la couchette, puis me demande mes papiers et mon portable qu'il enferme dans un petit coffre sous son siège. Devant mon regard interrogateur, il m'explique qu'ainsi nous savons exactement où ils sont car une cabine c'est grand. Il me demande ensuite d'attacher ma ceinture et le camion s'ébranle. Nous roulons en silence jusqu'à la barrière de péage. Je suis impressionné, je n'ai jamais vu la route d'aussi haut. Je m'aperçois que nous voyons absolument tout ce qui se passe dans les voitures.

Nous roulons maintenant à une vitesse de croisière de 90 kilomètres par heure. Franck m'explique que nous ferons une pause dans deux heures environ. Il engage la conversation en me demandant :

- Bien dis moi, peux tu te présenter un peu ?

- Que veux-tu savoir ?

- Quel âge as-tu ?

 - 23 ans

- Ca fait longtemps que tu te fais baiser ?

- Depuis l'âge de 12 ans.

- Eh bien, tu es précoce dis donc. Et qui t'as dépucelé ?

- Le copain de ma mère.

- Ce n'est pas ton père.

- Non, je ne connais pas mon père.

- Il t'a violé ?

- Plus ou moins …

- C'est oui ou c'est non, violer une petit peu ça veut pas dire grand-chose …

- Disons qu'au début je ne voulais pas …

- Mais tu as vite entendu raison.

- Oui, c'est ça.

- Il te baisait souvent ?

- A chaque fois que nous étions seuls.

- Bien monté ?

- Pour un gamin de 12 ans, tous les mecs sont bien montes.

- C'est vrai.

- En tout cas c'est lui qui m'a appris à aimer la bite et le jus.

- Un bon prof donc, puisque tu continues. Je vais t'expliquer ce que j'attends de toi. A partir d'aujourd'hui tu es ma femelle, donc dès que j'ai besoin de me vider les couilles, tu réponds "PRESENT". Ton cul et ta gueule sont à moi et je les prête à qui bon me semble. Tu garderas ta cage toute la semaine. Si je ne suis pas satisfait, je t'attache sur la couchette avec un vibro et un bâillon. Je n'ai pas l'intention de te faire de mal ou de laisser quiconque t'en faire mais je compte être obéi. Ai-je été assez clair ?

- Oui Franck.

- En privé tu peux m'appeler Franck, mais en public c'est Chef ou Mac. Compris ?

- Oui Chef.

- Bien, tu comprends vite. Vas voir dans la couchette, sous l'oreiller tu trouveras un coffret, ramène-le !

Je me précipite vers la couchette. Et brutalement je sens une baffe violente sur mes fesses. Surpris, je me retourne en criant "aïe". Frank me regarde et me dit :

- Tu enlèves tes chaussures pour aller sur la couchette.

- Oui Chef.

Immédiatement, j'obtempère. Je trouve facilement le fameux coffret que je ramène dans la cabine. Franck me demande de l'ouvrir. A l'intérieur, se trouve un plug de taille raisonnable, ainsi qu'un tube de gel. Je sais très exactement ce que j'ai à faire. Je vire mon short. Assis sur mon siège, je lève les jambes pour les poser sur le tableau de bord. J'enduis le plug de gel et me masse mon petit trou avec et très doucement je fais pénétrer l'objet en gémissant juste un peu. L'opération terminée, je remets mon short et regarde Franck qui me dit :

- Tu es incroyable. Je suis heureux de t'avoir rencontré. Je crois qu'on va passer une très bonne semaine.

2 - Première pause

Nous sommes toujours en train de discuter quand Franck me prévient que nous allons nous arrêter : la pause obligatoire toutes les deux heures.

- Tu as envie de pisser ? demande Franck.

- Oui assez.

- Ok, on va y aller ensemble.

On s'arrête sur une aire de repos sans station essence. Le camion n'est pas garé très loin des sanitaires. Nous descendons ensemble. Le soleil brille. Autour de nous, il y a juste deux autres bahuts dont les rideaux sont tirés. Franck m'explique que certains routiers roulent la nuit et se reposent le matin pour aller ensuite livrer dans l'après-midi et qu'il faut respecter scrupuleusement les temps de conduite et de repos faute de quoi les flics deviennent très chiants.

Nous arrivons aux toilettes. Il me fait entrer dans les toilettes pour handicapés. Une fois la porte fermée, il me demande de me mettre à poil. Evidemment j'obtempère. J'ai vraiment envie de bander mais la cage m'en empêche.

- Assieds-toi pour pisser sinon tu vas en foutre partout avec la cage.

- Oui chef.

Franck sort son portable de sa poche et me prend en photo à poil en train de pisser. La honte ressentie, est effacée par l'excitation. Il s'approche de moi, sort sa bite et le la donne à sucer. Elle est toujours aussi bonne. Je la sens grossir dans ma bouche. Il commence à me limer la gueule, m'obligeant  à le prendre en fond de gorge. J'ai l'impression que je vais m'évanouir à chaque fois mais mon Chef maîtrise totalement la situation. Il me demande de bien lubrifier son membre car il compte m'embrocher direct. J'en frémis d'avance, à la fois d'envie et de crainte, il est quand même monté comme un âne.

Il se retire de ma bouche et me fait pencher sur les chiottes, la position est franchement humiliante. Mais je comprends mon rôle et je l'accepte. Je le sens jouer avec mes couilles et le plug. Il le retire enfin, positionne son gland sur mon trou bien ouvert et me défonce d'un coup sec. Je ne peux pas m'empêcher de gueuler. Franck me bâillonne avec sa main et me murmure à l'oreille :

- Ta gueule salope !

- Oui Chef.

- T'es là pour encaisser pas pour couiner.

- Oui Chef.

Et de fait, j'encaisse. Les coups de boutoirs qu'il m'administre me font vaciller à chaque fois. Le massage de la prostate auquel j'ai droit est particulièrement puissant et efficace puisque le sperme s'écoule de mon méat sans même que je bande. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi chienne.

- Je vais t'inséminer salope !

- Merci Chef.

Je me campe bien sur mes  jambes et me tiens aux chiottes. Franck accélère son limage avant de m'envoyer sa purée au fond du cul. Il se retire et donne sa bite à nettoyer, ce que je fais volontiers. Franck me tend le plug et le gel.

- Pense à prendre le gel la prochaine fois, sinon tu te l'enfileras à sec. Laves-toi et rejoins-moi au camion.

- Oui Chef.

Je commence à me rincer le cul et la bite. J'entends la porte se refermer. C'est alors que je remarque que mes fringues ne sont plus là. La vache, je vais être obligé de sortir et d'aller au camion à poil et en plein jour en plus. Putain, mais ça m'excite. Je termine ma toilette sommaire. Une fois le plug remis en place, j'entrouvre la porte et jette un coup d'œil à l'extérieur. Ne voyant personne, je me risque à l'extérieur et cours aussi vite que possible vers le camion. Croyez-moi si vous voulez, mais courir avec un plug ce n'est pas simple. Je vois dans le camion Franck qui me regarde avec le sourire. Je grimpe dans le camion essoufflé mais souriant.

- Bien joué salope.

- Tu aurais pu me prévenir !

- J'aurais pu aussi te laisser là à poil !

- Oui Chef, merci Chef.

- C'est mieux.

La CB crache alors un message :

- Le Renault rouge, t'es la dessus ?

- Oui la station !

- Monte d'un kilo !

- Franck manipule un bouton de la CB et dit au micro :

- Ok, je suis là.

- Elle est à toi la salope qui vient de sortir des chiottes.

- Affirmatif.

- Tu la prêtes ?

- Bien sur, t'as envie de quoi ?

- De lui casser le cul, j'ai les couilles pleines.

- Pas de soucis.

- Ok tu me l'envoies dans les chiottes pour handicapés ?

- Ok de suite.

Mon chef se tourne alors vers moi :

- Je crois qu'il faut que tu y retournes.

- Je peux mettre un short, s'il te plait, chef ?

Franck jette un coup d'œil aux alentours et décide que non. Je sais que je n'ai pas à discuter. Par le pare-brise, je vois le routier, un mec bedonnant d'une cinquantaine d'année se diriger vers les chiottes. Dès qu'il est dedans, je descends du camion. Franck me demande de laisser la porte des chiottes ouverte. Je me dépêche. Je rentre dans les toilettes. Le mec est là. Il est franchement moche mais bon je n'ai pas le choix. Je me mets à genou pour le sucer. Il se laisse faire. Bandé à fond, il doit faire 10 centimètres, je ne vais pas être défoncé avec ça surtout après Franck. En tout cas, il ne va pas me casser le cul comme il disait à la CB. Mais bon un mâle est un mâle et je suis là pour servir. Il m'attrape la tête et commence à me limer la gueule. Je le laisse faire et d'un seul coup il se vide. J'avale son jus. Il n'a pas l'air content et commence à m'engueuler :

- Tu ne pouvais pas faire gaffe, je ne voulais pas jouir si vite !

- Je n'y suis pour rien !

Je me ramasse une baffe qui m'envoie rouler sur le sol. Dans un même temps, je vois ce gros con se ruer sur moi et la porte des chiottes s'ouvrir. Franck entre, chope l'éjaculateur précoce par son tee-shirt et lui allonge une mandale. L'autre va s'affaler contre le mur en grognant. Franck se précipite vers moi et demande :

- Ca va gamin ?

- Oui chef, ça va.

Franck m'aide à me relever. Pendant ce temps, le gros porc a retrouvé ses esprits et lance :

- Putain de quoi tu te mêles, cette connasse m'a fait jouir trop vite !

- Ecoutes-moi bien connard ! Cette lope est à moi. Les lopes comme lui c'est rare et précieux, alors quand je vois des abrutis dans ton genre qui ne sont même pas capables de se contenir, j'ai des envies de meurtres, Ok ?

- Calme-toi.

- Non, ferme ta gueule. Tu vas t'excuser et dis toi que c'est la dernière fois que tu le baises.

- M'excuser devant une fiotte ? Tu rigoles ou quoi ?

- Je te laisse trois secondes.

Vas crever.

Je n'ai pas le temps de voir mon Chef sauter sur le poil du routier. L'autre se retrouve à plat ventre au sol, le bras plié dans le dos. Il gueule, Franck lui colle une baffe et lui dit :

- Un bon conseil ferme la, sinon je t'explose les burnes.

Le ton de Franck ne supporte aucune contradiction. D'un coup sec, Franck arrache le pantalon de son prisonnier. Il attrape et déchire son slip. Il m'en tend les lambeaux en me demandant de lui fourrer ça dans la gueule. Je vois Franck défaire sa ceinture et après s'être masturbé un moment, il défonce le gros porc d'un coup sec. A voir sa tronche, l'autre doit avoir l'impression que les yeux vont lui sortir de la tête. Il souffle comme un bœuf pendant que mon Chef le défonce. Quand il semble en avoir assez, Franck se retire et essuie son membre sur le tee-shirt du routier qui est à moitié groggy et qui pleure. Franck se relève et dit :

- Voilà maintenant t'es un enculé et une fiotte comme tu dis !

- Salaud !

- Pas plus que toi ! Allez, viens gamin on se casse.

- Franck me prend par la taille et m'entraine vers le camion. Arrivé à l'intérieur, il me regarde et dit :

- Excuse-moi gamin.

- Pourquoi chef ?

- J'aurais dû faire gaffe. A partir de maintenant j'assisterai à tout.

En disant cela, il me prend dans ses bras et me roule une gamelle d'enfer. Je suis bien dans ses bras. Ce mec m'a défendu, il s'occupe de moi. Il tient à moi et je pense que je tiens à lui. Putain, est-ce que je suis en train de tomber amoureux ?

MarcParis

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)