Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er épisode

Fabien -02

Souvenirs

« Je me rappelle aussi de nos petites séances de jeu… Le ciné ou chez toi…, ajouta-t-il avec un demi sourire. »

Moi aussi je me rappelais, fort bien, de ces à-côtés pervers.

J'avais acheté une boite de jeux érotiques dans un sexshop. Chacun de nous disposait de cartes et pouvait initier une partie quand bon lui semblait. Par exemple, il m'en avait donné une, un jour, –je ne me rappelle plus son contenu précis– qui disait que nous devions sortir et que je devais suivre toutes les instructions de mon compagnon sans limites.

Arrivés dans une salle de ciné, pour je ne sais plus du tout quel film, il m'avait demandé de m'asseoir dans un coin assez éloigné des autres spectateurs contrairement à notre habitude, puis, soudain, avait quitté son siège en me disant de ne pas bouger. Un peu surpris, je me demandais bien ce qu'il pouvait être allé faire.

En revenant il me glissa à l'oreille :
« J'ai enlevé mon slip. Tu dois aller aux toilettes et faire pareil que moi. »

Sachant que nous étions dans une partie, j'ai glissé ma main dans son jean et effectivement j'y ai trouvé sa queue gonflée directement sans passer par la ceinture d'un slip. Aussi je m'exécutai. Direction les toilettes, là j'ai enlevé mon boxer, l'ai glissé dans une poche et ai rejoint la salle où il m'attendait tout sourire, en tentant de dissimuler la raideur de ma bite.

Il contrôla consciencieusement, minutieusement et pour tout dire, longuement, que j'avais bien accompli ma part du contrat.
Je bandais comme un taureau.
Il en profita pour me commencer à me branler, me faisant produire du liquide séminal en abondance tant j'étais excité par la situation.
Le film commença…

Il se pencha à nouveau vers moi et me dit :
« A présent nous devons nous branler… et juter. »

L'idée m'excitait. En plus, ça me rappelait quand j'étais ado et que je faisais ce genre chose en classe. Ça me faisait délirer de jouir sans bruit au milieu des copains, face au prof… surtout un de mes profs de math, un débutant, qui me dévisagea une fois comme s'il avait compris ce que j'étais en train de faire. J'aurais tellement voulu qu'il me punisse très sévèrement ce jour-là. Je me suis souvent branlé en l'imaginant en train de me sauter sur son bureau devant toute la classe. Ce n'est resté qu'un fantasme évidemment, mais ce n'est pas le sujet.

J'ai alors glissé immédiatement ma main dans mon pantalon et ai commencé à me caresser doucement, discrètement. Au bout de quelques minutes, de son côté, il renonça et me dit qu'il n'arrivait pas jouir. Quant à moi je poursuivis et finis par jouir abondamment. L'intérieur de mon jean était imbibé de sperme. Dans le noir je n'arrivais pas à voir si c'était visible. Je l'invitai alors à vérifier. Ce qu'il fit sans hésiter tout en me donnant ses doigts à lécher après avoir caressé un temps ma queue ramollie avec mon sperme pour lubrifiant.

Il me félicita et m'annonça que la fin de soirée serait chaude. Trop excité pour attendre, j'ai profité d'une séquence plus sombre du film pour me glisser, à genoux, entre ses cuisses. Il libéra sa bite qui était toujours tendue et bien imbibée de precum. Je l'ai avalée sans hésiter. Durant quelques minutes, ce ne fut pas très long vu qu'il s'était « préparé », il me lâcha une dose impressionnante de jus. Comme je commençais à bien le connaître, je compris qu'il avait anticipé ce moment depuis un sacré bout de temps et que ça l'avait excité. C'était un gars chez qui l'excitation faisait produire des quantités de jus énorme : plus il attendait pour lâcher la purée, plus il y en avait. Et j'adorais ça.

Comme promis, la soirée fut torride. Après que je lui ai fait deux autres pipes au jus et une sodo « simulée », il me fit jouir à mon tour et me donna mon sperme à lécher sur la paume de sa main.

Une autre fois, chez moi, ce fut un autre scénario. Là, le deal était que je devais me cacher, entièrement nu, quelque part dans mon appart et lui –habillé– devait me chercher. S'il arrivait à me trouver dans un temps imparti, dix minutes je crois, j'aurais à me plier à toutes ses exigences, sinon c'était l'inverse.

Je m'étais très bien caché. Il mit un long moment à me trouver, mais moins de dix minutes.

Il était ravi d'avoir gagné. Il s'installa dans le canapé et écarta les jambes et me dit :
« Maintenant tu me suces et t'avales tout. ».

J'avais adoré le ton de commandement les mots un peu crus qu'il avait employés.

Je me mis immédiatement à l'ouvrage et il me lâcha une dose énorme de jus dans la bouche, une fois encore comme s'il s'était retenu plusieurs jours. Je l'ai gouté avec délectation et avalé tout, jusqu'à la dernière goutte qui perla de son gland sans jamais quitter ses yeux du regard. J'ai fini la soirée, nu, à ses pieds et il eut droit à une autre séance de suce un peu plus tard. Et moi à une « sodo » particulièrement longue…

« Ah… Quel dommage que nous n'ayons jamais pu finir la boite, dis-je avec un clin d'œil. Et tu te souviens de la balade le long du canal… Quand je t'avais coincé sous le pont ? ajoutai-je. »

Il réfléchit un instant et dit :
« Quand tu as commencé à me sucer ?
— Yes…
— Ah oui je me souviens. Comme j'avais été surpris ! Et comme je flippais qu'on se fasse capter !
— Ca ne t'empêchait pas de bander grave…, dis-je en regardant vers son entrejambe qui était bien enflé à présent. »

Il intercepta une fois de plus mon regard et cette fois il se leva et se dirigea vers moi en me fixant dans les yeux.

« Je bandais… comme maintenant ? Ça te dirait ? En souvenir du bon vieux temps ? et disant cela, il s'approcha de moi, écarta légèrement les jambes et mis sa braguette à quelques centimètres de mon visage. »

Je regardais la bosse énorme, le long renflement qui me faisait vraiment envie mais je me rappelais qu'il n'avait pas toujours été prudent.

« Tu es clean au moins ? Et tu en es sûr ? Pas comme lorsque je t'ai quitté… ».

Un ombre traversa son visage et il me répondit :
« Je sais que ce n'était pas bien, que j'ai dit et fait beaucoup de conneries. J'étais jeune et je te jure que ne fais plus de choses risquées. Je suis clean et je me fais tester tous les mois pour être sûr. »

Il ne souriait plus, un peu comme un gamin qui se dit que le père Noël ne va peut-être pas lui apporter de jouet car il n'a pas été sage.

Devant cette mine déconfite, je me détendis et fis remonter ma main tendrement de son genou à ses hanches, puis commençais à caresser délicatement le jean et son contenu. La découpe de la poche, de la braguette, vue d'aussi près m'excitait un peu plus encore. En relevant légèrement son haut, je découvris la ceinture de son boxer, c'était extrêmement érotique.
Ma décision était prise… Mon envie de sperme était la plus forte.
Il lâcha un soupir d'aise… et commença à onduler légèrement pour doser lui-même la pression que j'exerçais sur son sexe tout en me fixant du regard d'un air dominateur qui me donna des bouffées de chaleur.

Il déboucla sa ceinture, la retira puis fit sauter un par un les boutons de son jean, lentement, tout en me regardant intensément dans les yeux.

Je fis glisser le pantalon sur ses genoux et collai alors mon visage sur son boxer blanc qui moulait si parfaitement son sexe et ses bourses. Je frottai mes joues sur la dure barre d'acier qui n'attendait plus que ma bouche. Je léchai délicatement le liquide séminal qui perlait au travers du tissu blanc.

Après quoi, je fis descendre le sous-vêtement et me retrouvai face à cette queue qui m'avait tant attiré par le passé.

Rasé de près, le pubis dessinait à peine une ombre d'où sortait un membre épais, long, magnifique. Un véritable vingt-trois centimètres : je l'avais mesuré une fois dans les règles de l'art. Je fis glisser mon nez pour humer les senteurs masculines qui émanait de la chaire jeune, chaude et douce de ce mâle que j'avais connu alors qu'il sortait à peine de l'adolescence.

Un peu plus homme et moins garçon mais toujours une vigueur insatiable.

Alors que mon nez se promenait entre ses cuisses et ses testicules, je sortis ma langue pour lécher doucement ses couilles et lui titiller l'aine. Après un temps savamment calculé, je fis remonter la pointe de ma langue le long de sa queue, pour arriver à son gland que je décalottais délicatement.

À l'air libre, cette magnifique prune violette suintait de liquide que je lapais avec gourmandise.

Il enfourna alors son membre jusqu'au fond de ma gorge et l'y bloqua en m'étouffant presque.

Il la ressortit et imprima alors à son bassin des mouvements de va et vient, faisant coulisser dans ma bouche sa délicieuse queue.

Après quelques instants, je lui pris les hanches à deux mains et le contrôle de la situation en imprimant moi-même le rythme à son sexe. Ma langue se mit en action, frottant vigoureusement le frein, juste sous le gland, puis, tournant autour de celui-ci.

Je baladai mes mains sur ses cuisses, ses fesses et son ventre… Il accompagna mes efforts de petits gémissements, d'encouragements et de caresses sur mes cheveux.

Je sentis à un moment un spasme dans son sexe, il se retira rapidement, me regarda et me demanda : « Tu prends tout ? »

Je ne répondis rien et repris sa bite au plus profond de ma gorge. Je redoublai de caresses avec ma langue et il ne fallut pas beaucoup de temps pour que le spasme revienne, suivi de plusieurs autres. La saveur familière de son sperme empli ma bouche et il prit alors ma tête à deux mains pour enfoncer sa verge le plus loin possible.

Il resta immobile ainsi pendant quelques secondes. La saveur animale de son jus enflammait mes sens, il aurait tout me demander, tout me faire.

« Putain comme c'est bon !!! Fait chier, grogna-t-il. »

À cet instant, il choisit simplement de continuer à me limer la bouche.

Prenant ma respiration, j'avalai tout son nectar en une fois et me remis à l'ouvrage. Plié en deux sur moi, ses deux avant-bras posés sur ma tête coincée contre le canapé, il me lima la bouche comme un cul. Je me fis l'impression d'être un simple jouet sexuel pour se branler, genre flesh-light.

Apparemment épuisé, il continua malgré tout et moi, en dépit d'un début de crampe dans la mâchoire, j'ai continué à le sucer et à lui caresser la queue de ma langue avide.

Il lui fallut moins de temps que la première fois mais il jouit à nouveau, lâchant une seconde masse de sperme dans ma bouche.

« Putain, vas-y prend tout… Putain… Mmmm… Putain c'est bon… Ah ! »

Cette fois il retira sa queue et s'affala sur le canapé, le jeans sur les genoux, le sexe encore dressé et brillant de salive et de sperme.

Tout en le regardant dans les yeux, je fis rouler plusieurs fois son sperme dans ma bouche et je l'avalai petit à petit, comme s'il s'était agi d'un alcool hors de prix.

Je poussai alors un petit soupir de satisfaction.

Yopi

yop_ex@outlook.fr

suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Sen et Kaze - Rapt - Un hasard - Tennis ? Plus Jamais ! - Tournoi en chambre - Pipe en jean… - Ma deuxième année de Fac - Au boulot - Le pinceau du peintre - Soirée étape - Ma première histoire - Et in inferno ego - Le dépôt - Mon petit beur - Première année de Fac

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay