11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un appartement luxueux

Une fois Rocky sorti de l'appartement Marc retourna dans la salle de bain pour reprendre une douche puisque l'effort qu'il venait de faire avec son partenaire l'avait laissé tout transpirant. Il rentra alors dans la douche et alluma l'eau chaude qui, tombant sur son corps sportif, amplifiait le bien-être que lui avait procuré ce moment intime.

Ce n'était pas la première fois qu'il faisait l'amour avec un homme mais c'était bien la première fois qu'après l'acte il se sentait vivant. C'est cela qui l'avait poussé à déposer une carte dans le sac de Rocky avec un petit mot. En y repensant il trouvait cela niais au possible, lui qui avait toujours été (d'après ses camarades) le symbole de la virilité, d'avoir dessiné un petit cœur tout en écrivant un mot.

Une fois sorti de la douche il prit une serviette qu'il mit autour de sa taille et se regarda dans un magnifique miroir plaqué or qui lui donnait des aires de peintures de la Renaissance. Il se remémora les événements qui s'étaient produit une demie heure plus tôt dans cette même salle. Il revint à la réalité lorsque sa serviette tomba sur le sol, à cause d'une érection plutôt prononcé qu'avait enclenché le souvenir de ses états. Il en reprit de se caresser comme Rocky l'avait fait mais ne pouvant plus attendre augmenta le rythme de sa masturbation tant son envie était grande. Son sexe grandit encore et au bout de quelques minutes, effet sans nul doute de sa mémoire, il éjacula dans le lavabo et caressa son torse viril.

Il se mit alors à sourire et à espérer que sa carte ait l'effet escompté sur Rocky et qu'il reviendrait bientôt dans ce grand appartement où l'histoire avait débutée

Rocky rentra chez lui à pieds depuis le métro et lorsqu'il ouvrit la porte de chez lui fonça dans sa chambre. Il s'allongea sur le lit tout en touchant machinalement son sexe.

-Je suis parti chercher un travail et me voilà revenu sans emploi et avec un nouvel amant !

Il ressorti la carte qui contenait les coordonnées du partenaire en question et se laissa vaguant dans ses souvenirs que le coït avait laissé.

Rocky non plus n'était pas à sa première fois, il avait eu d'autres aventures sexuelles, mais jamais rien de bien sérieux. Non pas qu'il cru que celle – ci allait être différente des autres, à tout points de vues les deux hommes ne venaient pas du même monde et l'un semblait très aisé, mais dans l'acte qu'ils avaient eu, quelque chose de nouveau s'était enflammé : de la passion. Rocky ne se considérait pas comme amoureux, d'ailleurs peut – on vraiment tomber amoureux d'une personne dont on ne sait absolument rien ? C'est ce que notre jeune ami se demandait. Mais ces « absurdités », telles qu'il considérait ce genre de pensé, laissèrent place à une fatigue grandissante dont il s'enivre et s'endormit aussitôt.

Le lendemain matin, le soleil radieux s'infiltrant par les petites ouvertures des volets donnèrent à Rocky le sentiment que la journée allait être bonne, même s'il n'avait pas encore trouvé d'emploi. Il se décida donc à téléphoner une nouvelle fois à l'homme qui lui avait proposé un entretient la veille et qu'il n'avait pu rencontrer pour des circonstances qu'il n'aurait jamais imaginé. Il prit alors son téléphone et composa le numéro.

-Allô ? dit une voix d'homme.

-Oui, Bonjour c'est M. Rocky Saint-Léon à l'appareil. Je vous appelle par rapport à l'entretient d'embauche qui avait lieu hier et ...

L'homme le coupa, et notre ami sentit la pression monter et s'attendait déjà à un refus catégorique de la part de cet homme.

-Oh ! Oui pardon ! Je suis vraiment désolé de ne pas avoir pu vous recevoir, j'ai eu un empêchement de dernière minute !

Il n'en revenait pas ! La chance était de son côté, il ne ferait donc pas mauvaise figure envers cet homme auprès Duquel il n'avait pu se rendre. Il prit son courage à deux mains et décida de redemander un entretien.

-Oh ! Je comprends, je ne vous en veux pas. Alors est – ce qu'il serait possible d'avoir une nouvelle entrevue ?

-Cela va de soi monsieur ! Je suis un homme d'engagement et je tiens à vous voir. Alors disons aujourd'hui, 14h dans mon appartement comme il était convenu hier ?

-Très bien ! J'y serai ! Au revoir.

Puis il raccrocha après que l'homme lui ait rendu son salut. La journée avait donc excellemment démarrée.

Rocky pensa soudainement qu'il se rendrait alors dans la résidence de Marc, avant d'un jour. Il ne savait que faire : l'appeler ? Ou bien passer chez lui ? Ou tout simplement oublier ce qu'il y avait eu entre eux la veille. Il chassa vite ces idées de sa tête et alla se préparer afin d'être élégant pour son rendez-vous professionnel qui aurait lieu dans quelques temps.

Pendant ce temps Marc avait eu plusieurs rendez-vous importants. Fils d'une grande entreprise commerciale, il avait bien évidemment le travail qui allait avec. Toutes ces entrevues lui paraissaient ennuyeuse, toujours la même chose : on lui proposait des pubs pour le marketing et il devait dire si cela lui convenait ou non, voir ce qu'il faudrait améliorer. La routine était installé depuis longtemps, et avoir un amant imprévu lui avait permit d'en sortir. Il se voulu de ne pas lui avoir demandé son numéro car certes, Rocky avait le sien, mais l'appellerait-il ? Il réfléchit donc à tout cela pendant les réunions sans vraiment les écouter.

L'horloge de la ville sonna 13h, et Marc s'excusa, il devait rentrer pour des causes personnelles , simple pardon qu'il avait trouvé pour fuir ce travail qu'il avait hérité d'un père et qu'il n'appréciait guère. Il décida alors de prendre le métro qui mettrait une heure à arriver près de chez lui. Il aimait à regarder les gens dans le métro. En réalité Marc voulait être artiste, et était très doué en la matière. Alors il prenait un cahier de croquis et faisait quelque petits dessins de personne qu'il croisait.

Le métro arrive donc vers 14 h non loin de sa résidence, et il remonta tout doucement. C'est alors qu'il cru voir au loin Rocky renter dans l'immense immeuble. Marc se mit à courir le sourire aux lèvres, « déjà en manque de moi »se dit – il. Mais lorsqu'il entra à son tour dans le bâtiment, l'homme avait disparu. Il eut l'idée soudaine de demander au concierge où s'était rendu le jeune homme.

-Il est allé au 4 ème, rendre visite à M. Debourg, le renseigna le concierge.

« Il doit y être pour l'entretient d'embauche dont il parlait hier avant que nous ne fassions l'amour » pensa Marc et il entreprit de monter vers l'appartement de cet autre homme d'affaire qu'il connaissait bien et attendit sur des fauteuil installer dans un petit renfoncement près du domicile de ce monsieur.

Au bout d'une demie heure, un jeune homme sortit de l'appartement et salut le fameux M. Debourg, il s'agissait effectivement de notre Rocky qui avait pu, enfin voir son employeur. Il avait donc réussi son entretient d'embauche, et allait en direction de l'ascenseur. Les portes allaient se refermer, quant elle furent retenues par un bras musclé.

-Alors ? On ne m'appelle pas quand on fait un tour vers chez moi ?

Marc avait dit cela sur un ton de tombeur, sûr qu'il ferait craquer Rocky avec son petit air charmeur. Rocky avait en premier lieu eut un sursaut, ne s'attendant pas à se faire accoster dans l'ascenseur. Puis, après s'être rendu compte qu'il s'agissait du bel homme d'hier, il passa de la frayeur au malaise car il n'avait toujours pas prit de décision quant à lui sur ce qu'il devait faire ou non. Apparemment le destin avait choisi à sa place, et Marc rentra dans l'ascenseur en appuyant sur le bouton « 2 ème étage » et lorsqu'il y arriva, il tira son jeune amant vers lui et l'embrassa fougueusement. Il n'avait absolument pas peur qu'on les remarque car il possédait cette partie du bâtiment.

Rocky était partagé en lui – même, mais la passion qui avait naquit en lui la veille se réveilla et il rendit ces fougueux baisers à son partenaire. Il le plaqua contre le mur en face de l'ascenseur, et continua de l'embrasser pendant quelques minutes puis, une érection saillante chez les deux hommes, et les pulsions sexuelles plus fortes que la raison les emportèrent dans un moment d'excès. Marcel repris le dessus et tout en le poussa, alternant baisers et touchés subtils, il emmena Rocky vers la porte de son appartement qu'il ouvrit, puis il continua son manège, qui n'était pas sans excitations, puisque le jeune homme poussé plaqua une fois encore son partenaire contre le mur, mais contrairement à cette première fois il tenta de descendre vers son sexe, et notre ami Marcel se laissa ouvertement faire tellement les lèvres de Rocky étaient douces et sensuelles.

Le sexe en bouche, Rocky regardait le beau mâle qui se tenait debout, ancré dans le sol, tel une statue grecque de l'antiquité, mais bien mieux faite au niveau de son fruit défendu. Marc essayait de le regardait tant bien que mal tellement les sensations, qui lui faisaient lever le tête et les yeux au ciel, étaient incroyable, le jeune homme savait s'y prendre et le lui montrait avec application. Il finit alors par réussir à contrôler sa tête et, voyant le visage en extase de Rocky, notre le leva d'un bon et l'emporta dans sa chambre non loin de l'entrée et le jeta sur son lit. Cette vision de Rocky avait fait monter en lui une pulsion si forte qu'il en arracha les vêtements de jeune homme et, le retournant d'un coup, mais tout de même lui faire mal, il se mit à le masturber et lui donna un autre plaisir buccale, celui de l'intimité réservé aux hommes, clef de leur plaisir.

Rocky lâcha des gémissements de plaisir, son partenaire avait de l'expérience en la matière et ne tenant plus il hurla : « je t'en supplies, prends-moi ! Oui prends-moi, comme si j'étais tout pour toi !

-Alors je vais te faire monter très loin dans les cieux ! Répondit le bel étalons à l'étonnante proposition du jeune homme qui n'avait pas été sans effet.

Son séant déjà lubrifié par les coups linguistiques du beau mâle, permit à Marc de rentrer en lui sans difficultés. Rocky se sentait vivant au moment de la pénétration, si bien qu'il jouie sur les draps de satin du riche amant qu'il avait. Marc remarqua l'effet qu'il avait produit sur le jeune homme, et lui aussi sentait qu'il était vivant, il ne voulait pas que ce moment qui lui paraissait magique dans sa tête mais aussi par l'exaltation de tous ses sens, s'arrêta ainsi. Il continua ses vas-et-viens et, sans sortir de l'homme qu'il le faisait prendre du plaisir, il le retourna afin d'être face à lui et le prit dans ses bras musclés pour lui faire l'amour de toutes ses forces.

La tension était dure, l'épanouissement approchait, et Rocky aux anges eut une deuxième éjaculation sur son partenaire cette fois, et le contact de cette semence fit à son tour jouir Marc à l'intérieur de son amants.

Ils tombèrent tous deux sur le lit, et avec un regard mutuellement partagé, d'extase ils s'embrassèrent, et sous de douces caresses, ils sombrèrent dans un sommeil bienfaiteur.

Fabien

afabien01@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Un Appartement luxueux

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)