1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Chienne, pour la première fois
Mon mâle alpha -7

De plus en plus souvent, quand je dors chez lui, Sébastien préfère que nous prenions ensemble le métro plutôt que d'aller au boulot en voiture. Le soir, bien entendu, en rentrant, nous nous trouvons plongés dans l'étouffante cohue des heures de pointe. Et, paradoxalement, cela le réjouit ; il me pousse toujours à aller au fond du wagon, dans cet espace où s'entassent des dizaines de corps serrés, anonymes, en sueur après une journée de boulot. Il exige même que je me glisse entre les passagers hommes, de préférence ceux qui ont un look d'ouvrier ou d'étudiant, les mecs les plus virils, des Blacks ou des Arabes s'il y en a, ou  des sportifs, qui reviennent d'un footing, tout chauds et transpirants. Et si l'un d'entre eux me touche ou se frotte à mon cul – ce qui arrive souvent – je ne dois surtout pas réagir, ne jamais chercher à me détacher de lui. Il m'en a donné l'ordre formel. Il n'y a rien qui l'excite davantage. Il en banderait presque !
- "Si je vois que c'est un bon mâle, dans mon genre, tu dois être dans de bonnes dispositions envers lui, lui montrer que tu es prêt à répondre à ses attentes… Mais à condition que je te l'ordonne,… ou que je t'en donne la permission. Interroge-moi d'abord du regard.

Avant de sortir de chez lui, Sébastien a exigé, depuis quelque temps, que j'introduise dans mon cul un plug. Un modèle qui, grâce à une partie gonflable, peut augmenter de volume, comme on veut. D'après lui, ce plug va dilater progressivement mon trou, de façon à ce qu'il puisse m'enculer dorénavant sans difficulté, entrer encore plus profondément en moi. Moi, je le soupçonne de me préparer ainsi à recevoir des organes masculins d'une taille toujours plus exceptionnelle, et pouvoir m'offrir ainsi en pâture à quelques-uns de ses potes particulièrement bien membrés. Une preuve de son amitié, en quelque sorte. En plein milieu de la foule des passagers du métro, il me touche le cul, s'assurant bien que j'ai toujours le plug planté entre les fesses,. Puis, il me chuchote :
- "Je vais t'enculer ici, devant tous ces mecs. Je vais t'enlever le plug… tu dois être bien dilaté maintenant… en plus, ce soir, je te sens bien chaud… Dis-le moi, petite tapette, t'as pas envie que je te baise ?… J'suis sur que t'en meurs d'envie, pas vrai ? Et surtout ne t'avise pas de gueuler, ni de montrer aux autres ce qui se passe… Tu la boucle, c'est tout ! Sinon tu auras affaire à moi ! Je suis capable de te faire la peau ce soir à la maison ! Et tu me connais, je ne suis pas du genre à plaisanter!..."
Il plaque son paquet contre mon cul : je sens qu'il bande. Il frotte sa verge raide contre le plug, qui bouge dans mon trou. Puis, avec son bassin, il commence à me donner des coups, comme s'il m'enculait, là… devant tout le monde ! Cette enculade simulée déclenche le mécanisme du plug : je le sens grossir de plus en plus dans mon rectum.
- "Maintenant regarde bien le paquet des mecs devant toi, mais fais-le discrètement… Imagine tout ce qui se cache dans ces pantalons… Hein, tu aimerais bien te mettre à genoux et bouffer la queue de tous ces mâles… ? Pas vrai, petit pédé ? T'en meurs d'envie, hein,… ouvrir toutes ces braguettes, sortir leur queue et les bouffer l'une après l'autre…? Pas vrai ? Allez, réponds ! Oui ou non ?..."

Je suis mort de peur. Je n'ai même pas le courage de dire oui. J'ai la gorge nouée par l'angoisse… J'ai peur que les autres entendent, qu'ils se rendent compte qu'il est collé à moi, qu'il me donne des coups de bite contre les fesses, que ce petit jeu l'excite comme un malade. Il me touche la verge, me la malaxe. Je sens sa respiration précipitée contre ma nuque… Et ce plug qui continue de grossir dans mon anus !… Il commence à me faire vraiment mal…

Il introduit une de ses mains sous mon veston, défait deux boutons de ma chemise, glisse sa main jusqu'à l'un de mes tétons. Il le pince avec force. Je ne peux pas me retenir et pousse un petit cri. Je reçois aussitôt un coup de poing contre les côtes. Pas question que j'émette le moindre son. Il sait bien pourtant qu'il m'a fait mal, le salaud, et qu' en plus c'est une des zones parmi les plus sensibles et érogènes de mon corps. Il n'en a cure et continue de me torturer en vrillant ses doigts sur mes mamelons.
- "Les mâles soumis, dans ton genre, vous avez des nichons; je ne plaisante pas : de vrais seins !… Tu ne le sais pas ? Ils grandissent jour après jour, parce que vous produisez des hormones féminines, juste pour nous plaire, pour nous séduire, nous, vos mâles… Les tiens, de nichons, ils sont en train de pousser, pareil que chez une fille pubère … Et chez toi, je sens qu'ils grandissent chaque jour un peu plus… ils sont plus gros… et roses.  J'adore ! T'as pas envie que je te foute à poil… là… devant tout le monde et que je te défonce le cul, comme une bête ? T'as pas envie, petite pute ?..."

J'ai de plus en plus de mal à contrôler ma respiration et mon pouls. Mon sang bat contre mes tempes et enflamme mes joues et mes lèvres. Mon excitation doit être de plus en plus évidente. Un jeune mec, la vingtaine, sans doute un étudiant, en survêt sac à dos sur l'épaule, le gars le plus près de nous et me faisant face, au fond du wagon, s'est aperçu de ce qui se passait. Il m'observe de haut en bas, remarque la position de Sébastien collé derrière moi, une main glissée sous ma chemise. Son regard est éloquent : il a compris ce qu'il m'arrivait. Il esquisse un sourire, puis tourne la tête. Sébastien a tout vu et compris, lui aussi.
- "Caresse-lui doucement le paquet… Vas-y, n'aies pas peur… S'il se fâche et qu'il nous fait une scène, je sais comment lui clouer le bec ! Je vais dire que c'est lui qui t'a touché… Que c'est un obsédé sexuel. J'te jure qu'il ne va pas la ramener longtemps !"

Ces mots de Sébastien, chuchotés à mon oreille, me rassurent. Me sentant protégé, je me lance : je passe lentement deux doigts sur la bosse de son jogging. Je devine très vite comment est placée sa bite : dressée vers son nombril. Le jeune mec ne réagit pas, comme paralysé. Mais il ne recule pas non plus. Aucune protestaion, pas même un regard réprobateur. Je remarque, après quelques secondes, qu'il se rapproche de moi. Et, saisissant ma main, l'applique fortement contre sa queue. Il bande bien, il l'a vraiment dure. Plus de crainte : je peux continuer à lui caresser la verge. En très peu de temps, elle a pris un volume considérable. Il est super bien membré, ce mec ! Sébastien, bien entendu, a lui aussi les yeux fixés sur la bosse qui gonfle à vue d'œil. Il me dit autoritairement :
- "Allez, vas-y… sors-lui la bite ! Et masturbe-le, comme tu sais faire !"

L'étudiant se laisse tripoter, puis s'approche encore plus de moi, essaye de me caresser le cul. D'un geste brutal, mon maître écarte sa main.
- "Caresse-lui les couilles… mais vas-y doucement… fais-ça amoureusement… voilà, c'est bien. Prends son gland en main… Si son liquide te mouille, lèche-toi… Pour te cacher, fais semblant que tu es en train de bâiller… , mais lèche-toi bien la paume de la main, pour que lui te voie... Mets beaucoup de salive. Après, recommence à le branler."

Bien sûr, je suis ses ordres, à la lettre. Le jeune  mec frémit de bonheur en sentant ma main, bien mouillée, lui lubrifier la verge; ce qui lui donne encore plus de plaisir. Ça n'a pas tardé, d'ailleurs : arc-boutant sa queue vers moi, l'étudiant lâche un long jet de sperme sur ma main. Un beau foutre blanc et gluant, qui reste accroché à mes doigts. Mon premier réflexe est de lever la main jusqu'à ma bouche, pour la nettoyer et, par la même occasion, savourer cette belle semence chaude, l'avaler jusqu'à la dernière goutte. Quelle erreur ! Sébastien, furieux me menace :
- "Si tu fais ça, je te tue ! Tu entends ? Ici, devant tout le monde. Toi, tu n'avales que mon jus ! Dans quelle langue il faut te le dire !! Je suis le seul qui peut te toucher et te baiser. Tu comprends ?!! Je me sers de toi pour mon plaisir… ou pour t'humilier devant les autres ! Tu n'es qu'un objet que j'utilise comme je veux. Non, mais… je crois rêver !... Tu as envie de jouir ?"

J'aquiesce d'un signe de tête.

- "Alors… regarde-le bien dans les yeux et éjacule ! Mais fais-lui comprendre que t'es en train de jouir !..."

J'ai fixé l'étudiant, droit dans les yeux, et… j'ai joui. Un orgasme intense, que j'ai ressenti dans tout le corps, de la nuque jusqu'à la pointe des pieds, tandis qu'une espèce de courant électrique a fait vibrer les mamelons de mes seins. Pendant l'éjaculation, je n'ai pas quitté l'étudiant des yeux, pour qu'il voie mes lèvres se gonfler et mes joues rougir. Puis, j'ai senti mon sperme couler le long de mes cuisses, jusqu'aux genoux. Le jeune m'a observé, les yeux écarquillés, sans pouvoir détourner le regard. Fasciné. Et bien qu'il ait abondamment juté, quelques instants plus tôt, il a replacé ma main contre sa verge, pour me montrer qu'il bandait, que sa queue était à nouveau grosse et raide. C'est clair : le spectacle que je viens de lui donner, et le fait de se faire masturber en plein métro, l'a excité comme un bouc.

Le métro arrive déjà à sa station : il descend, et depuis le quai, se retourne et me sourit. J'ai cru lire sur ses lèvres : "Merci !", puis il disparaît au milieu des passagers. J'aurais aimé être libre, pouvoir descendre sur le quai, courir derrière lui, l'embrasser. Il est très beau et… il a mon âge. J'aurais aimé être son ami, boire un café avec lui, le regarder dans les yeux et lui sourire. Cela aurait suffi à me rendre heureux. Dans ces moments j'ai comme une envie de pleurer, je sens en moi une émotion irrésistible.

Mais, en bon esclave soumis, je me suis tourné vers Sébastien et lui ai souri

Rafael

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Baise à Valence - Véracruz - Nuits cubaines - Trois bites bronzées - Vacances en Égypte - Plage nudiste - Piscine -Vacances en Espagne - Métis - Le vigile - Soirée foot - Nouvel ouvrier - Au sauna à Barcelone - Chienne, pour la première fois - Rayhan - Vacances en Uruguay - Amsterdam - Jeux dans le train - Le légionnaire - Inca - Les cousins marocains - Les R.T.T - Un gros Havane - Oncles et neveu - Trois mecs de chantier - Le Marocain - Salon de coiffure - Raccourci - Deux footeux - Black - Une après-midi de rêve - Vacances à Guayaquil

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)