Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Cœur Irrationnel -05

L'illusion Est À Moitié Réelle

Veuillez lire si inaccompli, la partie précédente avant de continuer ici...

Il ne pouvait hélas pas rester avec moi puisque Jordan et moi dormirions ensemble et ça le rendait jaloux un peu. Il démarra et rentra chez lui.

Je rentrais à l'appartement, étrangement l'ascenseur m'avait parut interminable. Lorsque j'ouvris la porte, je fus éblouis par un crémeux et caramélisé couché du soleil. Les arbres semblaient me dévisager, toutes les fenêtres des autres immeubles paraissaient comme un flash sortant d'un objectif, me prendre en photo.
Restant debout à admirer cet évènement étrange, je ressentai tout à coup des mains se pauser sur ma figure. Elles étaient très froides, on aurait dit qu'elles sortaient d'un congélateur.

- Devine qui c'est ? Me dit le proprietaire des mains en soupirant dans mon cou.
La voix ressemblait, c'etait celle de Mathis. Les mains me recouvraient la vue.
- C'est pas drole! M'exclamai-je en souriant. Je sais que c'est toi Mathis!
J'entendis des rires sardoniques comme pour me faire comprendre que je m'etais eronné. Mais alors, qui pouvait bien aussi imiter la voix de Mathis ? J'étais anxieux, alors je me retournai et qui vis-je ? Essayez de deviner... Vous allez être étonnés, c'était Daniel.
- Ah Daniel que fais-tu ici ? Demandai-je déconcerté par sa présence sur le bateau.
- C'était une surprise! Reponda- t-il avec enthousiasme.
Sa voix n'étaient plus tout à coup celle de Mathis.
- haaa! M'exclamai-je perplexe.
- T'as pas l'air... Heu... Content de me voir! Dit-il d'un air désappointé.
- Si mais, j'ai cru entendre Mathis... Bref, viens regarde le dehors...! Lui suggerai-je.
Lorsqu'on se retourna vers la fenêtre, tout avait disparut, mais que s'était-il passé... ?

Tout à coup, Daniel m'attrapa la main, je le regardai et remarquai que ses vêtements avaient changés, il portait maintenant une chemise blanche presqu'entièrement transparente, déboutonnée et laissant ressortir son torse que mon regard caressait.
Il me fixa droit dans les yeux, respira comme s'il prenait un courage et subitement, me donna un baiser croustillant pendant quelques secondes. Je restai muet, immobile et stupéfait.

Que venai-il de se produire ? Daniel, mon colocataire avait deposé ses lèvres sur les miennes. J'étais surpris et ébahis par ce geste inattendu et impensable mais  celui-ci n'avait pas été désagréable, étrangement qu'il fut.

- Tu es un fantasme pour moi, Frank! M'avoua-t-il. Je n'en pouvais plus de vous voir tous les deux, Mathis et toi, ensemble.
J'étais épaté, surpris et épris en même temps.
Je lui passai les mains dans ses cheveux en or et lui rendai son baiser  avec hâte et nous fûmes envahis d'appetit chacun. Qu'étais-je entrain de faire ?... Pourquoi ?... Pourquoi étais-je incapable d'arrêter... Voulais-je vraiment arrêter ? Non.
Il lâcha ma bouche.
- Frank, attends....! Soupira-t-il. Il me regarda avec envie des pieds à la tête.
Je t'aime!!!! Ajouta-t-il d'un air comme s'il avouait un fardeau qu'il avait porté pendant une éternité.
Je succombai et attrapai sa tête, on s'embrassa passionnément. Il m'embrassa partout, sur le visage, le cou avec appétence. On se pressa l'un contre l'autre, hotant nos vêtements. Mon excitation ne cessait de grandir et prendre intensément beaucoup d'ampleurs. J'eus l'impression de fondre sous sa langue.
On alla dans ma chambre toujours en se  donnant un bain de langue et on se jeta sur le lit. J'étais couché sur le dos et lui, sur moi. j'ecartais mes jambes pour m'offrir grandement à lui.
Je promenais lentement ma main de son torse au tetons durs à son pubis tout en succombant à son regard d'homme  viril et dominant.  Nos soupirs s'accentuaient, je m'asphysais de son odeur virile de mâle en le reniflant tel une addiction.

Mes envies gradaient exhorablement, j'attrapai sa grosse verge en main et la serrai fort dans main, la tension ne cessait d'augmenter.
Il s'allongea sur les draps blancs du lit et j'entreprenais d'astiquer avec devotion son menbre. Je m'acharnais sur gros engin de vingt centimètres avec passion, longuement et avec tendresse en variant avec ma langue, je recevais son gland au creux de ma gorge à emetre des sons comme si j'allais vomir. Je ne lachai pas, il semblait apprecier ma determination en gémissant: "ouiii, tu le fais bien Franck!".

Puis il me fit signe de me lever, il s'agenoua et prit ma bite en bouche à son tour  et se la fourra jusqu'au fond de sa gorge. Sa bouche était chaude et je ne cessais de gémir. Oh que c'était diaboliquement bon. Apres environ dix minutes, il me chuchotta délicieusement de me mettre en levrette puis, degusta avec sa langue mon derrière avec appétit et ferveur en m'écartant les fesses. Il montait et desscendait, creusait mon anus avec la langue, moi mort de plaisir, impatient qu'il pénètre en moi. Je l'implorai : "Défonce moi!"

Il me donna un baiser sur le dos et introduisit en moi sa verge veineuse et dur sans préservatif. Je poussai un cri de plaisir tandis qu'Il me caressait les fesses et ensuite donnait  de petites claques. Ah qu'elles etaient douleureuses et émettrices de plaisirs tres charnels. Il entamma des va et viens crachant sur mon anus de temps à autres tandis que je me branlais sauvagement et hurlai de plaisirs.

Il fit une pause et écarta grandement mes fesses, déhanchant doucement et longuement en moi. Je savourais  chaque instant. Il me criait: "t'aime ce que je te fais mon amour?" je répondais "Ouiii!!!!! Défonce moi le tout! Le tout! Ouiiii! Oh oui!!!"
 Comme je gémissais, Je fermais les yeux, il se pencha et s'allongea sur le ventre sur moi en donnant de gros coup fracassant mon derriere.
Mais où avait-il eut cette energie et cette force ? j'etais étonné de sa vigueur et de son endurance, j'etais aux nuages.  Il me baisait comme jamais Mathis ne l'avait fait. On se retira, il m'engloutissa dans plusieurs positions s'entrelaçant les doigts et moi hurlant de bonneurs.

Pour finir en apothéose, car je le santais déjà près à se vider, il me porta et ça je n'avais jamais eu avec Mathis, je m'accrochais sur ses épaules, lui me soutenant par les fesses. Son pénis me boxant le fond du cul, je n'arretais pas de recevoir de l'électricité du bas-ventre.
Il allait de plus en plus vite, m'etrillant le derrière, je l'embrassais avec folie puis soudain, il.... Il ferma les yeux fortement et me jeta subitement sur le lit resta compact sur moi et hurla.... Tres fort... "Ahhhh!" "Ahhhhh" et explosa en moi. Je sentais le chaud liquide visqueux se propager dans l'antre de mon anus. Il respira très fortement. Puis il me dit " À ton tour bébé, de goutter à ce plaisir". Il se releva et entoura mon pénis de sa main, celle-ci n'était plus froide. Ensuite, il me la pelota en permutait quelques fois avec une belle fellation. Je n'arretais point de gémir tellement c'était exaltant tout en caressant ses beaux cheveux blonds.

Le moment phare arriva, j'étais sur le point d'entrer en erruption, il me criait avec sensualité :  "oui, viens bébé ! Viens! Oui, Lâche ! Vide-toi dans ma gueule!".
Il ouvra sa bouche et la plaça près de mon prépuce pour accueillir ma semence.
J'arrivai violemment, le plaisir circulait du fond de mes entrailles jusqu'à la sortie, je me consummai de plaisir et.... Puis..... Explosion sur sa figure. Quelle belle jouissance !
Il lècha tout le liquide en me caressant le torse puis on s'embrassa encore partout.

Soudain, tout devint floue, je n'arrivai plus à le distinguer, je criai "Daniel! Non! Daniel!".
C'était comme un trounoir. Puis quand j'ouvrai les yeux enfin, et que tout s'eclaircissait, je me retrouvai couché, Jordan mon meilleur ami était à mon chevet entrain de m'appeler.
Je sursautai et me levai, j'étais sur le lit et je remarquai qu'il faisait jour.

- Bien dormi frérot ? Me demanda Jordan, content de te voir debout.

Alors...Tout ce que j'avais vécu était un rêve, realisai-je. Tout avait  semblé si vrai et lucide. Et Daniel m'aimait secrètement dans ce rêve.

- Où est Daniel?? M'ecriai-je aussitôt.
- Il se prépare pour aller à la fac! Repondit Jordan, Marcel a commencé plus tôt du coup, il n'est pas là.
Je me précipitai  pour aller rejoindre Daniel. Lorsque j'arrivai dans la chambre où il était entrain de se vêtir, je fus subitement en érection, mon coeur se serrait.
Que signifiait cela, je n'étais quand même pas entrain de tomber amoureux de lui.

- Ça va?? Me demandai Daniel m'ayant aperçu.
- Ou... oui.... Ouais! Béguayai-je .
- Si je traine, je vais être en retard! Dit-il en se pressant.
Il prit son sac et me fit une bise sur le front puis s'en alla.
- J'espère que tu t'es bien amusé hier!! S'écria-t-il avant de prendre l'ascenseur.

Je tressaillis tout à coup, pourquoi disait-il ça ? C'était alors réel, ce rêve ? Me questionnai-je.
Comme étais-je bête, il parlait de ma fête d'anniversaire de la veille.

J'allais au toilettes, mon pénis toujours en érection et s'était étendu jusqu'à me faire mal.
Cet effet était causé par Daniel, pourquoi ne le voyais-je plus comme avant ? Il avait soudain gagné plus de place dans mon cœur ?
Je craignais le pire : être amoureux de lui. Je me convainquai que ça ne devait point arriver, j'avais un beau petit copain de rêve que tous les garçons et filles aimeraient avoir et je ne devais pas gâcher ça.
Je me disais  aussi que ce n'était qu'un rêve même si toute fois je me demandais si cela n'avait pas une signication. C'était là mon premier rêve érotique avec un mec et pourquoi ce devait-il être avec Daniel et pas avec Mathis ? Ça restait un mystère, les rêves sont bizarres, il ne faut point chercher à les comprendre.

Je sortis des toilettes et comme je n'avais pas cours ce jour, après avoir nettoyé l'appartement, Jordan m'emmena chez l'oncle de Laurène, le lieu où elle avait passé la nuit.
Jordan était mon meilleur ami avant que je ne vienne à Paris, un ami loyal et fidèle doté d'un charme qu'il mit longtemps avant de découvrir car il était toujours complexé par son physique et les filles le rejetaient. Maintenant il avait une petite copine pas très mannequin mais ils vivaient ensemble le parfait amour, d'après ces dires. Il avait toujours ete un peu mince, grand de taille et toujours "swag". On ne se voyait plus que sur les réseaux sociaux.
Nous arrivâmes enfin chez l'oncle de Laurène. Celui-ci vivait à Épinay-sur-Seine. Il nous fit entrer. On lui demanda si Laurène était là, il acquiesça mais nous confia que depuis le matin, la pauvre n'avait guère quitté la chambre.
Mais pourquoi avait-elle subitement cette attitude ?? d'aussi longtemps que je la connaissais elle n'avait jamais réagit ainsi. Ça devait être d'une grande importance, ce qu'elle vivait.
Jordan et moi allâmes à sa chambre mais celle-ci était fermé à clé et malgré nos cris, Laurène ne répondait pas.

Soudain on entendit des murmures de pleures venant de sa chambre.
- Ça va Laurène ? Demanda Jordan.
- Allez ouvre à moi au moins ! Lui suppliai-je.
Elle ne répondit guère.
Après cinq minutes, on entendit "Adieu les amis !". On commença à s'inquiéter. Nous remarquions des frémissements dans sa voix et la peine qu'elle ressentait. Mais ça ne devait pas aller aussi loin. Elle avait toujours été forte même quand elle avait été violée par des voyous qu'elle frequentait il y'avait de cela cinq ans. Qu'etait-elle sur le point de faire ?

À suivre...

Merci de l'avoir lu.

N'hésitez pas à m'envoyer un mail pour me faire part de vos avis, je serai très content de les recevoir.

La suite, pour très bientôt chers lecteurs.

Davinson

tendredrake@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les Reflets Du Cœur - Titanic - Donnez-moi Un V - René, Mais Où est-tu ? - Un Amour Dont Je Ne Peux M'en Passer - Prends Tout De Moi - Cœur Irrationnel

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay