Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Dimanche soir et en manque

Courant octobre 2015, je suis retourné passer un weekend à Brive chez mes parents, j'en profitais pour contacter Jérôme par SMS « Salut, deux jours à Brive, besoin de faire le plein. T'es donneur ? ». Il m'a répondu « Désolé Phil, je suis à Arcachon en famille jusqu'à lundi, là, menu moules-frites ;-) ». Ça commençait mal ! J'en profitais pour lui envoyer une photo de mon trou avec deux doigts dedans, la légende disait : « Va falloir que je me débrouille sans toi !!! ». Il m'a renvoyé, plus tard, une photo de sa bite décalottée et bandée avec ce texte : « Regarde-la bien, tu vas bientôt la sentir dans ta chatte, salope ! ». Je suis allé aux toilettes et je me suis branlé en regardant la photo.

J'ai passé deux jours sympas en famille et avec des potes mais abstinence sexuelle totale ! Dimanche, je repars à Toulouse en train, je suis surexcité et en manque. Avant d'arriver, j'envoie un SMS à Hugo, ce beau mec de 23 ans qui m'avait bien baisé il y a presque un mois lors d'une manifestation : « Salut c'est Phil, le petit cul de la manif, tu me remets ? ». « Je te remets quand tu veux ! t'es où ? ». « J'arrive sur Toulouse, je peux être chez toi dans une heure. ». « Ramène-toi au plus vite, t'as l'air chaud, moi je suis bouillant ! ». Le dernier quart d'heure du voyage m'a semblé interminable. J'arrive enfin, j'ai une petite demi-heure de trajet, je marche vite, le souffle court, coupé par l'envie d'un plan cul bien hard comme je les aime et comme j'en ai besoin ce soir.

Je suis devant chez lui, je sonne, la porte s'ouvre, Hugo est torse nu, un jeans noir, les premiers boutons de sa braguette sont ouverts, il est pieds nus, il s'appuie sur le rebord de la porte, me mate de la tête aux pieds et, avec un sourire lubrique, me dit :
« Bonjour jeune homme, que venez-vous chercher ici ? »
Je lui mets direct la main au paquet, je commence à le masser et lui réponds :
« Service d'urgence pour vérifier le matos et le purger m'sieur ! »
Il éclate de rire, se décale, j'entre, il pousse la porte qui se ferme derrière moi en claquant, il m'embrasse déjà et me met ses deux mains au cul, me colle à lui, je sens nos deux queues déjà bandées qui se touchent, on se frotte l'un contre l'autre. Il sent bon le gel douche, sa peau est encore humide, ses cheveux, non coiffés, dégoulinent encore et mouillent mon front.
On se décolle, il m'appuie sur la tête, je descends doucement, j'embrasse et je mordille ses tétons, il souffle fortement. Il appuie un peu plus et je descends encore, je suis à genoux, je fini d'ouvrir sa braguette, je vois nettement la forme de sa bite, elle est dure et plaquée sur son côté gauche, je la caresse à travers le tissu puis, d'un coup sec, je baisse son pantalon, il ne porte pas de boxer, sa queue vient frapper mon nez, je la prends en main, son gland est déjà à moitié décalotté et de la mouille s'en échappe. Je la sens, j'adore son odeur, je m'en badigeonne les lèvres, il met sa main derrière ma tête, appuie et, en même temps, avance son bassin. Sa bite touche l'entrée de ma bouche et s'enfonce doucement jusqu'au fond, j'ai le nez dans ses poils, je respire à pleins poumons pour m'imprégner de ce parfum de mâle en rut. Tout en me tenant la tête à deux mains, il commence à me labourer la gueule, pendant ce temps, je lui masse les couilles. Il a l'air d'apprécier autant que moi car je l'entends gémir de plaisir, entre deux cris, il me dit :
-       «  Quelle bonne suceuse ! T'encaisse bien, continue, je vais te donner ce que tu veux ! »
Au bout d'un bon moment, je sens son gland grossir, il stoppe ses mouvements et me largue toute sa purée au fond de la bouche. J'en voulais tellement que j'ai tout avalé comme un assoiffé. Il se retire, s'égoutte sur ma langue et se recule, je me relève, il m'embrasse rapidement, il m'entraîne vers la pièce principale et me dit :
-       « Ouah, c'est toujours aussi bon, j'adore quand tu me fais une pipe ! La dernière fois, j'ai regretté de pas avoir joui dans ta bouche, tu suces trop bien mais j'avais peur que tu veuilles partir juste après, je craignais de ne pas pouvoir baiser ton cul qui m'avait tellement excité dans la manif. Ce soir, c'est différent, c'est toi qui m'as allumé et j'ai tout mon temps pour faire la fête à ton petit cul de salope. »
Je ne pouvais pas m'empêcher de rire en l'écoutant :
-       « Pas la peine de faire des études de français pour dire des trucs comme ça ! T'es toujours aussi nul pour faire les compliments mais tu sais tellement bien te servir de ta bite que j'ai envie d'être ton vide couilles. T'as intérêt à être à la hauteur, je veux partir d'ici démonté et rempli à bloc ! »
-       « Message reçu mon petit Phil, t'as frappé à la bonne porte ! »
Il me fout une bonne fessée pour me pousser vers le salon et m'invite à m'assoir sur un fauteuil pour arroser nos retrouvailles et la soirée qui nous attend.

Il a servi deux verres de vodka, s'assoit sur le canapé jambes écartées et m'explique qu'il était en train de faire un footing quand je lui ai envoyé mon SMS, qu'il a foncé comme un fou pour sauter dans la douche d'où il sortait quand je suis arrivé. Je lui raconte comment j'étais excité après sa réponse et la marche rapide que j'ai faite pour arriver le plus vite possible. Il m'écoute en se caressant doucement le paquet, il recommence à bander.

Je prends mon verre, le vide cul sec, me mets debout devant lui et commence un striptease. Jérôme m'avait demandé de lui en faire un, je n'avais pas dû être bien bon mais ça l'avait fait bander comme un âne. Là, l'effet était le même, au bout de quelques minutes, Hugo tenait son manche bien raide à la main et se branlait doucement, il me souriait, sifflait à chaque effeuillage et m'encourageait à continuer. J'étais torse nu, pieds nus, je défaisais lentement les boutons de mon jeans en me tournant régulièrement pour lui montrer mon cul cambré que je tortillais comme une femelle en chaleur, chaque fois il le caressait. J'ai fini par baisser mon pantalon pour qu'il puisse l'admirer, il m'a massé les fesses, les a embrassées et a dit :
-       « Quel cul, il me fait toujours le même effet, je vais te le massacrer ! »
Il m'a attiré vers lui, m'a écarté les fesses et a commencé à me bouffer la rondelle. Les mouvements de sa langue sur ma raie et dans mon trou me faisaient gémir, je m'étais penché en avant. Mes mains ont remplacé les siennes, il a donc pu me doigter d'abord avec un doigt, puis deux, il a retravaillé mon trou avec sa langue, elle entrait plus profondément en moi et me lubrifiait abondamment, trois doigts sont entrés et m'ont limé pour m'ouvrir un peu plus. Ça a duré un long moment, j'étais dans un état second et au bord de l'orgasme anal quand il m'a guidé pour que je m'assois sur sa queue. Je me suis empalé à fond et d'un coup sur ses 18 cm, j'étais dos à lui, il m'a dit :
-       « T'es là pour ça, fais-moi voir à quel point tu peux être salope et donne-moi un maximum de plaisir ».
J'ai commencé les va et vient, tantôt doucement en cambrant mon cul et faisant des petits ronds, tantôt en accélérant la cadence pour aller le plus vite possible. Mon cul claquait fort sur son ventre, je commençais à avoir des crampes dans les cuisses. Il m'a demandé, au bout d'un long moment, d'arrêter mes mouvements, c'est lui qui a pris les choses en main en me bourrinant, pendant de longues minutes, en soulevant son bassin.
Sans sortir de moi, il m'a fait mettre debout et a continué à me baiser. D'une main, il me pinçait les tétons, de l'autre, il me branlait et m'embrassait dans le cou, j'entendais son souffle à chaque coup de reins. J'avais passé mes mains derrière pour lui prendre les fesses et appuyer à chaque fois qu'il s'enfonçait en moi. Il m'a susurré à l'oreille :
-       « Putain, tu mouilles comme une chienne, ça coule sur mes couilles et sur mes cuisses, t'es au bord de l'orgasme, je vais te faire décoller ».
Soudain, il m'a retourné, m'a fait mettre à genoux sur le canapé, les bras posés sur le dossier, il a recommencé les va et vient en me tenant par les hanches, ça a duré plus de 5 minutes, j'éprouvais un plaisir énorme. Il a commencé à me frapper les fesses, son fantasme, là j'ai crié de plaisir et j'ai eu un long et intense orgasme anal, Hugo en a bien profité, il m'a dit :
-       « Ouais, c'est bon, jouis sur ma bite, donne-moi encore plus de plaisir ».
Il s'est ensuite retiré, m'a allongé sur le canapé et m'a retourné sur le dos, j'ai écarté les jambes, il m'a relevé le bassin puis s'est à nouveau enfoncé et a continué à me baiser, je me branlais en calquant mes mouvements sur les siens. J'ai rapidement joui sur mon ventre. Tout en me baisant, il a recueilli mon sperme avec ses doigts et me l'a fait bouffer. Il a poursuivi encore quelques minutes, le rythme s'est soudainement accéléré et les coups sont devenus plus saccadés et moins réguliers, il gémissait de plus en plus fort, ses yeux étaient fermés, il allait venir. D'un coup, il s'est vidé les couilles au fond de ma chatte en poussant un long râle de plaisir et en hurlant :
-       « Tiens, prends ça, salope ! ».
 Il s'est couché sur moi, il était essoufflé, en sueur, sa queue débandait doucement dans mon cul.
J'étais bien, enfin, j'avais ce que je voulais : ma dose !!!

On a repris nos esprits, on a mangé et bu un peu tout en discutant de tout et de rien jusqu'aux environs de minuit. Ayant cours à 8h, je lui ai demandé s'il pouvait me ramener, il m'a fait non de la tête et m'a dit qu'il me séquestrait pour la nuit. Je me suis approché de lui, j'ai fouillé dans son jeans, j'ai saisi sa bite et j'ai pris le chemin de la chambre, il m'a suivi en me caressant les fesses. On s'est couchés mais on n'a pas fait que dormir puisqu'il m'a encore rempli deux fois pendant la nuit. Au petit matin, je l'ai réveillé en lui faisant une belle pipe avant de lui dire au revoir…

Phil

philroz@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : Coming out ! - Accro à la bite d'Hugo - Plan juteux à trois - Enfin actif ! - Un rapport pour un stage - Jérôme ce queutard ! - Dimanche soir et en manque - L'inconnu du train - Chaude manif ! - Expérience échangiste - Dépucelage à Roland Garros

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay