1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Plan juteux à trois

Lucas et moi sommes ensemble depuis plus de six mois, notre passion se renforce de jour en jour, 24h sans nous voir et c'est le drame ! Cependant, nous restons très discrets car Lucas n'imagine pas faire son coming out, moi je me sens prêt même si j'ai un peu la trouille mais l'idée de vivre mon amour au grand jour me donne du courage. On verra bien dans quelques temps !

Sexuellement, c'est toujours intense et fréquent, nous sommes heureux lorsque nos corps fusionnent et les choses ont bien évolué entre nous. D'abord nous sommes désormais actifs et passifs tous les deux, il m'a appris à donner du plaisir à mon partenaire tout en le dominant, moi je lui ai montré comment s'offrir, il a même réussi à avoir des orgasmes anaux, ça me remplit de fierté et je prends un pied d'enfer. Nous sommes tellement en osmose que, d'instinct, nous savons lequel de deux prendra l'autre en premier à chaque fois. Nous nous fécondons et nous avalons nos jus le plus souvent possible.

Comme nous sommes honnêtes l'un envers l'autre, il m'a parlé de ses précédentes histoires : deux filles avec qui ça a duré chaque fois au moins un an. Il a connu un mec mais s'est juste fait sucer trois ou quatre fois. C'est avec moi qu'il a franchi le pas.

J'ai dû, moi aussi lui parler de mes expériences sexuelles. J'avoue que je n'étais pas fier car j'avais l'impression que j'allais lui décrire la vie d'une grosse salope. Comme je ne savais pas par où commencer, j'ai tout écrit (et oui, c'est ça que vous lisez depuis quelques temps !) et je l'ai fait lire à Lucas. Certains passages l'ont bien excité, il m'a dit avoir chaud tout d'un coup, d'autres passages l'on fait rire. Il interrompait sa lecture, me regardait avec des yeux grands ouverts et la bouche bien ronde et me disait :

-       « Et ben dis donc, t'en a des trucs à m'apprendre, on va s'amuser ! »

Notre rencontre l'a intéressé, il a été ému et m'a envoyé un baiser par-dessus l'écran. Bien-sûr, l'histoire où Hugo me baise chez lui le jour où il a appris la mort de son ancien petit ami l'a gêné, je l'ai vu froncer les sourcils, il allait falloir m'expliquer pour rattraper le coup. Il a fermé l'ordi sans rien dire, il s'est levé, s'est approché de moi l'air froid et soucieux, il m'a dit :

-       « J'aurais jamais cru que t'avais vécu des trucs aussi chauds. J'ai trois trucs à te dire. Primo, tu ne te fais plus baiser par Hugo ou un autre dès que j'ai le dos tourné, même si c'est dans un moment de désespoir. Là, je prends sur moi mais il n'y aura pas de deuxième chance, je ne serai pas le cocu de service. Deusio, je voudrais que tu me présentes Jérôme, je vois bien qu'il est important dans ta vie, j'ai envie de le connaître. Tertio, si t'es pas à poil dans une minute, je t'arrache tes fringues car, là, avec ce que je viens de lire, je suis chaud bouillant et bien raide, je vais te mettre cher ! »

Pendant que je m'activais à me déshabiller, il a soulevé son t-shirt et l'a passé derrière sa tête libérant son magnifique torse musclé et imberbe, puis il a juste baissé son jeans sur ses cuisses, c'est vrai qu'il bandait. Il s'est jeté sur moi et m'a plaqué contre le mur, il a mis une main sur ma bouche, de l'autre, il me caressait la raie, je cambrais mon cul au maximum et je gémissais. Sa langue me léchait l'oreille, il se mit à me mordiller le lobe puis m'a susurré :

-       « Là, j'ai juste envie de me servir de ton corps pour me donner du plaisir. T'as pas idée des images qui m'ont traversé l'esprit en lisant tes plans-culs. Comme l'a dit un de tes mecs : « T'as réveillé la bête et elle est affamée ». »

Il m'a pris par la taille, m'a poussé sur le lit, je me suis retrouvé à quatre pattes, le cul offert, vite occupé par trois de ses doigts qui me limaient avec force. Tout en continuant, il a fait le tour du lit et m'a mis sa bite dans la bouche, bien au fond, et a commencé les va et vient. J'adorais, à ce moment-là, être à sa merci, je mouillais abondamment de la chatte et je bavais sur sa queue. Il  s'est retiré et m'a mis ses doigts souillés dans la bouche, il est revenu derrière-moi et m'a enfilé d'un coup brutal, ses couilles ont violemment claqué sur mes fesses et ça m'a poussé en avant, je me suis cramponné au bord du lit. Il a commencé à me démonter de toutes ses forces, je gueulais à chaque coup de rein, je sentais sa queue entrer bien profondément en moi et sortir presqu'entièrement en l'espace d'une seconde. Il m'a baisé longtemps comme ça, j'avais chaud, mal au cul et au dos car il appuyait fortement dessus pour me cambrer davantage. Il m'a prévenu qu'il allait venir, il s'est enfoncé au maximum et m'a rempli de sa sauce bouillante, il a continué à me baiser pour bien tasser son jus puis a fini par ressortir. Je me suis effondré sur le lit, il s'est couché à côté de moi, il était trempé de sueur et était essoufflé comme après un marathon. Je l'ai embrassé sur la joue et je lui ai dit :

-       « Ouah, quel coup ! Fais gaffe, à me baiser comme ça, tu vas y laisser ta santé et puis, méfie-toi, je risque d'y prendre goût. »

-       « J'en peux plus ! Je suis vidé ! C'était trop bon. Tu pourras écrire une histoire chaude et moins bisounours avec moi. »

On s'est couchés et endormis immédiatement, on a dormis comme deux bébés.

Une semaine plus tard, nous partons en week-end pour Brive. Officiellement, ayant le même classement, nous nous sommes inscrits à un tournoi interclubs amical de tennis. Mes parents accueillent Lucas le mieux possible, moi je suis très mal à l'aise, je ne supporte plus de leur mentir, je voulais en profiter pour aborder le sujet, Lucas m'a fait promettre de ne pas le faire. Je l'ai travaillé au corps (dans tous les sens du terme !) pour le faire changer d'avis, en vain ! C'est clair qu'il n'assume encore pas et qu'il a la trouille, il va falloir que j'arrive à le faire évoluer ! Bien-sûr, je retrouve ma chambre, la sienne est à l'autre bout du couloir, il faut passer devant celle de mes parents pour aller de l'une à l'autre donc aucun rapport possible le vendredi soir, bien fait !!!

Le lendemain, nous allons au club, je lui présente Jérôme, le courant passe immédiatement entre eux, je n'en suis pas surpris et ça me réjouit. On va manger ensemble, on rigole bien, Lucas s'absente, Jérôme en profite :

-       « T'a trouvé un mec sympa, je suis très heureux pour toi. Il sait pour nous ? »

-       « Oui, il voulait te rencontrer. Je crois que ça pourrait devenir assez sérieux entre nous. Tu comprends j'espère ? »

-       « Ouais, t'inquiète pas, on s'est bien éclatés, je te confesse que ça m'emmerde un peu car, sexuellement, ça collait bien entre nous mais je m'attendais à ce que ça arrive un jour et puis, je crois qu'il est temps que je me calme côté cul, j'ai une famille quand même. Je suis heureux de te voir avec un mec comme Lucas, je crois que je serais intervenu s'il m'avait fait une mauvaise impression, je tiens vraiment à ce que tu sois heureux. Maintenant, tu me connais, c'est un beau mec, je suis open pour un plan à trois ! »

-       « Tu ne changeras jamais, gros queutard ! »

Lucas revint, il nous voyait rire, s'assois et demande :

-       « Qu'est-ce qui vous fait rire comme ça ? »

Sans réfléchir, je réponds :

-       « Cet abruti de Jérôme me félicitait pour nous deux mais, comme il ne perd pas le nord, il me disait de penser à lui pour un plan à trois »

Les deux avaient l'air un peu gênés, ils se sont lancés un regard qui m'a fait penser que j'aurais peut-être dû me la fermer.

Le tournoi a duré tout l'après-midi. Avec Lucas, nous avons encouragés les potes lors des matchs en simple. Avant nos doubles, Lucas vient me voir et me dit :

-       « Celui qui gagne encule l'autre ! »

-       « Ok mais pas ici, tu ne veux pas que j'en parle à mes parents alors, mon petit gars, pas touche jusqu'à demain soir à Toulouse ! »

-       « Putain, tu fais chier avec ça ! »

Il est parti furax, je l'étais aussi. Lucas a joué le premier avec Mathieu, un pote, il a remporté son match (7-5, 5-7,6-3, 6-4). J'avais la pression ! Paul et moi, on a laminés nos adversaires (6-1, 6-1, 6-2), quand j'ai revu Lucas, je lui ai dit :

-       « Oh, ce pauvre petit cul, qu'est-ce qu'il va prendre ! Heureusement qu'il se sera reposé tout un week-end ! »

-       « T'es pas croyable, quand tu as quelque chose dans la tête, t'es chiant. J'ai envie de toi, là, tout de suite. Dis-moi que t'as pas envie toi ! »

-       « Grave ! Tu vois ce que tu m'infliges avec tes principes et tes pudeurs. Je veux que tu comprennes que l'on ne pourra pas continuer longtemps comme ça. Je veux pouvoir te sauter au cou pour t'embrasser, me balader main dans la main avec toi, te caresser la main au restaurant, bref, faire toutes ces choses que les couples font naturellement. Je sais que tu m'aimes, que tu as du mal à le dire et que t'as la trouille mais je ne resterais pas planqué toute ma vie, on ne fait rien de mal. »

-       « Je sais, arrête de me foutre la pression comme ça, ça me prend la tête et ça me braque. Laisse-moi du temps ! »

J'ai tourné les talons avant d'être désagréable. Jérôme arrivait, je l'ai bousculé, il s'est rendu compte qu'il y avait un malaise. A la fin du tournoi, on reçoit les coupes, on se change aux vestiaires et Jérôme nous dit de passer chez lui pour fêter notre victoire. On débarque à une quinzaine chez lui vers 20h, je suis content de revoir ses enfants, toujours aussi mignons, et sa femme, Sandra, qui se lève d'une bonne sieste. Elle me dit qu'elle doit partir à 23h pour Paris, son vol pour la Thaïlande décolle à 6h du matin. On fait sauter le champagne et on en boit un peu trop, on mange un peu et on picole trop de tout. A 23h, on fait une haie d'honneur à Sandra qui part en riant, la soirée se poursuit, on attaque les digestifs (eau de vie et Armagnac), on est cassés ! Vers 2h du matin, tout le monde est parti sauf Lucas et moi, Jérôme nous propose de rester dormir mais je n'en ai pas envie :

-       « Lucas, on va au pieu mais pas pour dormir, t'as pas oublié, j'ai gagné mon double plus facilement que toi, c'est à moi de te baiser, j'en crève d'envie. »

-       « Enfin, t'en reviens à de meilleurs sentiments, t'as intérêt à être bon, vu comme tu m'as cassé les couilles depuis hier. »

On commence à monter, Jérôme restait seul, Lucas fait demi-tour et lui lance :

-       « Jérôme, t'es toujours partant pour un plan à trois ? »

-       « J'ai cru que vous alliez m'oublier, bien-sûr, moi, du moment que je peux me vider les couilles, ça me va. »

On est arrivés dans la chambre d'amis (qui, du coup, porte bien son nom), on s'est dessapés, nos fringues se sont entassées et mélangées, je me suis collé au dos de Lucas, ma queue dure et raide caressait ses fesses, je pinçais ses tétons et l'embrassais dans le cou. Jérôme est venu devant lui, il lui a appuyé sur la tête pour qu'il le suce. Du coup, je me suis mis à genoux pour lui bouffer la rondelle, Jérôme écartait les fesses de Lucas pour l'ouvrir, ma langue entrait facilement en lui, en même temps, je le branlais d'une main et j'en faisais de même avec ma bite de l'autre main. Soudain, je me suis relevé et je l'ai enculé puis j'ai commencé à le baiser. Jérôme observait la scène et a dit :

-       « Tu te débrouilles bien en tant qu'actif. T'es vraiment doué pour le sexe. Continue, tu m'excites ! »

Au bout d'un moment, on a changé les rôles, Jérôme s'est relevé, je me suis allongé sur le lit, Lucas s'est couché sur moi et m'a pénétré, Jérôme m'a donné sa bite à sucer. Il est ensuite allé enculer Lucas, d'un coup, le rythme a été plus soutenu, les deux ont calqué leurs mouvements, je m'enfonçais dans le lit à chaque coup de reins. On a basculé sur le côté, je me branlais tout en me faisant baiser par Lucas qui se faisait démonter par Jérôme. Celui-ci me demande si je ne veux pas une double pénétration, j'accepte, en fait j'en rêvais ! Lucas se couche sur le dos, je m'empale sur sa bite, face à lui, je cambre mon cul, Jérôme approche sa queue et me l'enfonce. J'ai mal mais je suis heureux, les deux me baisent fortement, alors que j'embrasse Lucas, Jérôme se penche sur nous et approche sa langue de nos bouches. Ce baiser à trois est trop génial.

Je subis leurs assauts pendant de longues minutes, soudain, Lucas nous dit qu'il veut prendre ma place. Aussitôt, nous nous positionnons, je suis allongé sur le dos, Lucas vient sur moi, s'empale, je le baise un peu puis Jérôme entre. Lucas a très mal, nous ne bougeons plus pour qu'il s'habitue, je le regarde, il est toujours tendu, les yeux fermés et crispés, au bout d'un moment, il nous demande de continuer. Tant pis pour son cul, nous commençons les mouvements de reins. Il encaisse durement au début puis se détend peu à peu, je me suis mis à le branler histoire de lui donner un peu de plaisir. Il finit par jouir sur mon ventre, je sens mon jus monter et je lui largue tout au fond du cul en même temps que Jérôme, nous poussons de longs râles, notre plaisir semble ne pas vouloir s'arrêter. Nous nous retirons, une bonne quantité de sperme sort du trou de Lucas et tombe sur ma bite et sur mes couilles. Lucas descend pour le lécher et l'avaler ainsi que le sien sur son ventre puis il remonte pour m'embrasser tandis que Jérôme se joint à nous, Lucas recrache le sperme qu'il a dans la bouche, nous nous l'échangeons pendant plusieurs minutes et nous finissons par en avaler chacun une dose.

Exténués, nous nous couchons enlacés, heureux, libérés et un peu dégrisés.

Phil

philroz@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : Coming out ! - Accro à la bite d'Hugo - Plan juteux à trois - Enfin actif ! - Un rapport pour un stage - Jérôme ce queutard ! - Dimanche soir et en manque - L'inconnu du train - Chaude manif ! - Expérience échangiste - Dépucelage à Roland Garros

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)