18 Sept.
+ 47 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les potes de mon grand-frère -02

Après m'avoir forcé à le branler et à le sucer juste avant de s'endormir, Fred avait donc changé du tout au tout le lendemain matin. En fait il m'a réveillé sans le vouloir en m'enjambant pour sortir du lit, je l'ai vu enfiler un slip puis sortir de la chambre. J'étais encore à moitié endormi. Quand il est revenu, il a enlevé son slip puis il m'a enjambé à nouveau - il a vu que j'étais réveillé puisque je me suis déplacé pour le laisser passer.
Fred : Ca fait du bien de pisser un coup ! Je me recouche. ll est tôt, ils dorment tous encore !

Puis il a soulevé le drap pour se glisser dans le lit, et c'est là qu'il a vu mon entrejambe. Je n'avais pas fait gaffe mais j'avais une érection matinale bien raide. Avoir un corps chaud juste à côté de moi n'aidait pas à l'enlever, même si lui ne bandait pas.

Fred : J'avais pas fais gaffe, hier soir, mais en fait, tu as une belle queue ! Tu n'as peut-être pas beaucoup de poil mais t'es sacrément bien monté !
Moi : Euh ouais merci mais c'est bon, tu peux remettre le drap.
Fred : Attends, elle fait combien ? On dirait qu'elle est plus grosse que la mienne.

Et il tendit le bras pour me toucher la queue et mesurer sa circonférence avec les doigts. Je me suis reculé mais il a insisté.
Fred : Nan, attends, laisse-moi voir. T'es toujours tout timide, je me doutais pas que tu étais si bien monté. Tu caches bien ton jeu !

Et on a commencé à se chamailler dans le lit : il voulait me toucher la bite, et j'essayais de l'en empêcher. Je me suis retourné et il s'est plaqué contre moi dans mon dos. Il avait réussi à se saisir de ma queue.

Fred : Je confirme, elle est super grosse, ta queue.
Moi : Bah je sais pas, c'est ma queue quoi, elle est normale.
Fred : Bah elle est plus grosse que la normale, tu le savais pas ?
Moi : Euh non, enfin je sais pas…

Tout en discutant, il commençait à jouer avec ma queue, à la palper, et même à commencer à la branler un peu. J'avais beau essayer de le repousser, ça me fit un petit effet.
Fred : Ca me fait trop bizarre de toucher une autre queue que la mienne. C'est drôle, la tienne est toute droite alors que la mienne est courbe.
Moi : Ouais, je sais, j'ai vu ça hier soir…
Fred : Ah oui.. Euh bah excuse-moi pour hier soir. Je ne sais plus trop ce que j'ai fait mais j'étais bourré, j'étais pas dans mon état normal.

C'était bizarre comme situation. Tout en discutant presque normalement, il continuait à jouer avec ma queue et il avait sa tête tout contre mon cou. Il s'était collé à moi et je sentais sur le bas du dos sa queue grossir.

Moi : D'ailleurs, ton état pas normal, je le sens à nouveau là.
Fred : Ah ouais, excuse mais bon, c'est le matin. Qu'est-ce que tu veux, on est des vrais mecs !

En disant cela, il avait serré un peu plus sa main sur ma queue et il avait commencé un mouvement de va-et-vient. L'effet fut immédiat et je poussai un gémissement en me collant encore un peu plus contre lui.

Fred (en rigolant) : C'est moi qui te fais cet effet ?

Là j'étais incapable de répondre. J'avais beau m'être branlé la veille au soir, j'étais encore super chaud. Pour le coup c'est lui qui était gêné, il ne pensait pas aller si loin, il ne savait pas quoi faire mais il n'osait pas arrêter. La situation a fini par l'amuser.

Fred : Ah ouais quand même, t'es chaud toi ! Et là, tu aimes aussi ?

Il accéléra un peu le mouvement. Ca ma fait me raidir de tout le corps. Surpris, il s'est écarté un peu et je me suis retrouvé allongé sur le dos, avec lui sur le côté, presque penché sur moi, en train de me branler. Je l'ai regardé droit dans les yeux. Il me branlait bien mais c'était un peu frustrant quand même. Lui aussi était assez troublé. Il s'est penché puis il m'a embrassé sur la bouche. Ca m'a littéralement embrasé. J'ai passé mon bras sous son épaule pour l'enlacer et nous nous sommes embrassés fougueusement, sans que lui n'arrête de me branler. Il avait un petit sourire en coin, je sais pas pourquoi. J'imagine que ça le faisait un peu rire de voir le petit frère de son pote se trémousser sous les effets de sa branlette. Puis il a regardé ma queue.

Fred : Ta quand même une  très belle queue ! Attends, j'ai toujours eu envie de voir ce que ça faisait.

Et il s'est penché vers elle. Je n'en revenais pas. Au début, il a juste sucé rapidement le gland, mais c'était si bon que j'ai pas pu m'empêcher de faire un mouvement et il s'est retrouvé avec toute ma queue en bouche. C'était chaud et bon, je n'en revenais pas, le plaisir était décuplé. Il s'est retiré.

Fred : Ah merde, je l'avais pas vu venir celle-là.

Il continuait de me branlait en regardant ma queue de tout près. J'avais mis ma main sur sa tête, en caressant sa belle chevelure noire. Il a hoché la tête puis il a repris ma queue en bouche et s'est à vraiment me sucer cette fois. Je crois que je n'aurais pas tardé à jouir mais c'est à ce moment-là que la porte s'est ouverte. Fred était trop occupé par ma queue mais j'ai vu la tête de Kamel passer - il voulait juste voir si on dormait ou si on était déjà réveillé - puis il a ouvert grand les yeux en voyant Fred me sucer et il est entré en fermant discrètement la porte derrière lui.

Il n'était vêtu que d'un caleçon noir. De visage, Kamel n'était pas très beau - il avait la peau un peu grêlée - mais son corps était magnifique et il le savait. Pas très grand - 1m75 grand maximum -, bien musclé avec des pecs et des abdos bien apparents. Son torse était beaucoup plus lisse que celui de Fred, mais il avait aussi une ligne de poil du nombril jusque sous le caleçon.

Kamel (à voix basse, tout excité) : Oh putain, qu'est-ce que vous faites là ? Je peux venir ?

Surpris, Fred s'est rapidement redressé. Il est devenu tout rouge mais c'était trop tard : il n'y avait aucun moyen de nier ce qu'il était en train de me faire.

Fred : Que… qu'est-ce que tu fous là ?
Kamel : Bah rien, je venais juste voir si t'étais réveillé mais je vois que vous vous amusez bien. Putain, Fred, je savais pas que tu kiffais la bite.
Fred : J'aime pas les queues ! C'était la première fois, c'est juste que, je sais pas…

Moi je m'étais mis dans un coin du lit, en remontant le drap sur moi, je savais pas quoi dire mais Kamel ne se préoccupait pas trop de moi.

Kamel : Ouais pour une première fois t'avais l'air de kiffer. Putain, Fred qui suce des queues, j'en reviens pas. Quand je dirais ça aux autres !
Fred : Nan putain, tu vas pas dire ça aux autres !
Kamel : Quoi ? tu veux pas que je dise à Mathieu que tu suces son petit frère ?
Fred : Nan arrête fais pas le con !

Pendant cette petite discussion, Kamel était resté debout devant le lit, et Fred ne savait pas trop comment se mettre et était resté à moitié allongé, toujours à poil.

Kamel : T'inquiète, je dirai rien. Mais toi, tu veux pas me sucer, là ? Je suis grave cho moi aussi, y'a plus une meuf dans cette maison et si tu kiffes les queues, y'a pas de raison que tu kiffes pas la mienne non ?
Fred : Arrête de déconner…
Kamel : Nan mais je déconne pas. Tu étais bien en train de sucer le petit frère de Mat, là nan ? Pourquoi tu me sucerais pas ? Juste un peu là, je suis super cho, ça sera rapide.

Kamel s'était passé la main sur son caleçon qui avait rapidement grossi. Il s'était rapproché de Fred et lui avait pris la tête pour la rapprocher de sa queue. Fred fit un mouvement pour se libérer mais Kamel le reprit par la nuque et approcha à nouveau sa tête de son caleçon tout en touchant sa queue à travers le tissu.

Kamel : Franchement, qu'est-ce que t'en as à foutre ! Suce-moi vite fait et c'est tout.

Il finit par sortir sa queue de son caleçon. Elle était encore demi-molle. Sans être très longue, elle était bien large, avec un gros gland circoncis.

Fred : Arrêtez tes conneries, qu'est-ce que tu fous ?
Kamel : Allez, entre potes, fais pas chier. Regarde ma belle queue ! Viens la sucer ! T'as pas trop le choix de toute façon, si tu veux pas que je raconte à tout le monde que tu suces le petit frère de Matthieu.
Fred : T'es fou ?
Kamel : Bon alors ? Approche !

Kamel avait forcé son geste et Fred s'est retrouvé avec la queue de Kamel sur sa bouche, le nez sur ses poils. Kamel a pris sa queue de sa main libre et l'a tapotée sur les lèvres et les joues de Fred, elle est rapidement devenue complètement raide. Fred hésitait encore à ouvrir la bouche.

En fait Kamel ne lui avait pas laissé le choix. Il s'était approché du lit, toujours debout, et il avait pris Fred par la tête pour le faire s'approcher. Moi je me suis reculé dans un coin du lit et Fred, pour suivre le mouvement, avait dû s'asseoir sur le rebord du lit. Il avait la queue de Kamel juste devant lui, bien raide désormais. Mais il résistait encore un peu.

Kamel : Allez, fais pas ta pute. Suce..

Fred finit par céder et Kamel rentra toute sa queue d'un coup dans la bouche de Fred, au risque de le faire s'étouffer. Fred se débarrassa de l'emprise de Kamel pour pouvoir le sucer à son rythme et effectivement, il commença un gratifier Kamel d'une belle pipe en bonne et due forme.

Kamel : Oh putain c'est bon. T'es vraiment bonne Fred, j'aurais jamais dit !

Fred accéléra le rythme mais Kamel l'interrompit.

Kamel : Nan, attends, attends. Pas si vite.

Il poussa Fred pour qu'il arrête de le sucer puis fit en sorte que Fred s'allonge sur le dos sur le lit. Je pouvais voir sa queue : pas bandée mais bien épaisse quand même - signe qu'il était quand même un peu excité. Kamel se mit aussitôt sur le lit, à califourchon sur lui.

Fred : Putain tu fais quoi là ?
Kamel : T'inquiète. Je kiffe cette position avec les meufs.

Fred était bloqué, il ne pouvait pas bouger avec Kamel assis sur lui. Kamel s'avança vers la tête de Fred, le prit par la nuque et lui fit à nouveau avaler sa queue. Fred n'avait pas d'autre choix que de sucer à nouveau, il y avait de la bave qui coulait. Kamel le dominait complètement. Moi j'étais juste à côté d'eux, je voyais bien la queue de Kamel coulisser dans la bouche de Fred. Mais derrière Kamel, je voyais aussi la queue de Fred bien dure - autrement dit, il avait beau résister, tout ça l'excitait, lui-aussi. Kamel me regarda en souriant.

Kamel : Tu vois ? C'est comme ça qu'un vrai mec se fait sucer ! Mais il suce bien, le Fred. Avec sa petite gueule d'ange, c'est une bonne suceuse.

Il voyait que je matais aussi sa queue - je pouvais difficilement faire autrement, vu ma position, et faut dire que c'était impressionnant. Il se dégageait de Kamel une vraie impression de puissance, avec son torse, ses abdo, et sa belle queue épaisse et circoncise.

Kamel : Qu'est-ce qu'il y a ? Tu kiffes aussi ma queue ?Tu veux goûter toi aussi ?

J'ai pas su quoi répondre, j'étais tenté mais toute cette situation était si étrange. Kamel, lui, ne se posait pas autant de question. Il a lâché Fred dont la tête est retombée sur l'oreille, et qui a pu reprendre son souffle, et il m'a pris par la nuque et m'a fait avaler sa queue direct. J'ai failli tomber en avant mais je me suis appuyé sur le torse chaud de Fred. C'était ma deuxième queue dans la bouche en même pas une nuit. Elle était différente de celle de Fred : moi longue mais plus large, sans le prépuce et avec un plus gros gland. La veille, Fred m'avait aussi tenu fort par la nuque mais là, il fait jour et je pouvais voir les belles couilles de Kamel, son torse me dominant au-dessus de moi et la tête de Fred juste à côté, quasiment contre moi. En fait, Kamel s'avança encore un peu Fred commença à lui lécher les couilles. Nos lèvres se touchaient quand j'enfonçais la queue jusqu'au fond. Kamel était aux anges. De ma main droite, j'ai cherché la queue de Fred puis j'ai commencé à le branler en même temps. Kamel s'est mis à jouer avec nos deux bouches : en faisant des mouvements de bassin, il passait de moi à Fred. A un moment, on s'est même retrouvé à le sucer en même temps, limite on s'embrassait autour de la queue de Kamel - comme si on était deux fidèles en train d'adorer leur idole.

Kamel : Vous êtes trop bons tous les deux. Putain je sens que ça vient.

Il m'écarta pour pouvoir pilonner uniquement Fred. Fred avait compris ce qui allait se passer, il voulut que Kamel se finisse ailleurs mais il ne lui laissa pas le choix. Il lui baisait carrément la bouche. Moi j'avais pas arrêté de branler Fred et il éjacula en même temps que Kamel. Les jets de sperme jaillirent de la bite de Fred jusque sur le bas du dos de Kamel, en même temps que Kamel éjaculait dans la bouche de Fred, sans sortir sa queue. Fred dut avaler la plus grande partie mais je vis du sperme couler sur les coins de sa bouche.

Kamel : Vaz-y, nettoie bien, qu'il en reste plus une goutte.

Kamel sortit sa queue mais la passa encore sur les lèvres de Fred qui lécha tout bien proprement - il n'était plus en état de résister. Puis Kamel se releva.

Kamel : Ah c'est dégueulasse, tu m'en as mis plein le dos. T'as kiffé ça aussi alors ? Bon, je vais prendre une douche. Mais c'était cool. faudra se refaire ça à l'occase, p'tite tête.

Il remit son boxer et il partit de la chambre aussi furtivement qu'il était venu. On s'est retrouvés allongés l'un à côté de l'autre, en silence. Je sais pas si Fred avait honte ou quoi, mais c'était dur de trouver un truc à dire dans ces cas-là. Fred s'est redressé sur ses coudes, il s'est essuyé les lèvres et le visage avec le drap (moi qui avais essayé de le préserver la veille !) et il a bu plusieurs gorgées d'eau à la bouteille pour se rincer la bouche.

Fred : Putain quelle brute ce Kamel. T'as vu comme il se la joue macho et tout, juste parce qu'il fait de la muscu ? Le plus drôle c'est qu'il se la pète, mais sa queue n'est même pas énorme. La mienne est plus longue et la tienne est à la fois plus grosse et plus longue.
Moi : Euh ouais possible je sais pas.
Fred : Si si y'a pas photo !

En disant ça, il m'a pris la queue avec une main. Kamel s'était vidé, Fred s'était vidé moi, j'étais encore plein, je bandais à fond.

Fred : C'est vrai que je me suis interrompu avant !
Moi (timidement) : Tu veux pas me sucer ?
Fred : Quoi ? Après ce que m'a fait Kamel ? J'ai la mâchoire démontée.
Moi : S'il te plaît… Même juste du bout des lèvres…
Fred : Bon…

Il s'est alors penché et s'est rapproché de ma queue. De sa main, il a bien retiré le prépuce puis il a commencé à sucer le gland. Je sentais bien la chaleur de sa bouche. Je lui caressais les cheveux et la nuque mais je lui ai laissé le choix du rythme. Il a arrêté un instant.

Fred : Tu me dis quand ça vient ! J'ai pas envie de tout reprendre dans la gueule !
Moi : Oui, oui, continue !

C'était trop bon et je ne pouvais pas m'empêcher de pousser plus fort sur sa tête mais il résistait. Pour moi, qui venais tout juste d'avoir 18ans, me faire sucer par le grand Fred, le pote de mon grand frère, c'était super excitant.
Je sentais que ça venait mais je n'avais aucune envie de le prévenir.  Alors j'ai rien dit, je me suis même forcé à faire comme si de rien n'était, de ne pas accélérer le mouvement ni rien. C'était super dur parce que je sentais que ça venait. Puis, juste au dernier moment, j'ai fait un mouvement de bassin : alors qu'il me suçait juste le gland, j'ai fait entrer toute ma queue dans sa bouche en lui tenant fermement la tête. Il ne pouvait pas bouger et là, bien au fond, j'ai senti mon sperme qui sortait. Quand il a senti le sperme il s'est encore plus débattu mais je lui tenait la tête des deux mains et je faisais des mouvements du bassin pour me vider complètement. Il a fini par se dégager et par recracher le sperme sur mon ventre mais c'était trop tard, j'avais éjaculé.

Fred : C'est dégeulasse, t'aurais pu prévenir putain.
Moi : Je suis désolé, c'est venu sans prévenir…
Fred : Ouais ouais c'est ça…

C'était drôle de voir comment Fred, qui était quand même plutôt viril avec sa belle queue et son torse un peu poilu, attirait les comportements macho à son égard. déjà Kamel, et maintenant moi, alors que j'avais trois ans de moins, on a eu tous les deux envie de dominer Fred, et Fred, même s'il résistait, au final il nous avait quand même laissé faire. Sa queue avait d'ailleurs commencé à reprendre du volume. Je me suis redressé, j'ai un peu caressé sa queue en lui souriant du style « tu critiques mais au fond tu as quand même kiffé » et je l'ai embrassé. Il avait encore plein de sperme mais c'était pas grave, c'était le mien. Il a eu un mouvement de recul - malgré tout ce qu'on avait fait, on était encore des « hétéro » mais je lui ai pris la nuque et il s'est laissé faire et on s'est roulé une très longue pelle, c'était super bon. Il avait recommencé à bander dur - moi non, il m'avait trop vidé - mais on entendait du bruit dans la maison, les autres étaient en train de se réveiller. On s'est alors habillés.

Puis nous sommes aussi sous la douche, chacun notre tour, et j'ai aéré, parce que ça commençait à sentir le fauve dans la chambre.

Nous n'étions que samedi matin.

(PS : Merci beaucoup pour les retours que j'ai eu pour ma première partie. N'hésitez pas, c'est toujours encourageant!)

Marc 67

Micmac67@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les potes de mon grand-frère

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)