18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les potes de mon grand-frère -04

Ce qui devait arriver arriva : on s'était fait capter ! Guy avait soulevé la couverture. En voyant la bite bien raide et gluante de Kamel sortie de son jogging et ma main à côté, il avait vite compris ce qui se passait.

Guy : Mais vous êtes dégeulasse !
Kamel : Relax ! Le petit Marc me fait du bien, quel mal à ça !
Guy : Putain Kamel, t'es pédé ou quoi ?
Kamel : Pédé moi ? T'as rien compris ! Je me fais juste branlé. Franchement, vas-y, on s'amuse un peu !
Guy : Vous êtes malades !
Kamel : Hé Marc, tu veux pas t'occuper de lui un peu ?

Moi là, j'étais chaud. J'étais super content d'être avec les potes de mon grand-frère, de m'amuser « avec des grands » et surtout, je crois que je commençais à aimer toucher une bite ou la goûter. Je bandais à fond dans mon jeans mais j'avais peur d'aller trop vite en la sortant et de faire peur à Guy. Mais quand Kamel m'a proposé de m'occuper de Guy, j'ai pas hésité. J'ai tendu le bras pour commencer à caresser son entrejambe. Il s'est aussitôt reculé mais j'ai eu le temps de sentir que sa queue n'était pas complètement molle…

Guy : Arrête ! T'es con ou quoi ?
Kamel : Laisse-toi faire, Guy. Quel mal y'a à se faire branler ou à se faire sucer ? Regarde. Fred, tu viens ?

Fred nous regardait avec beaucoup de curiosité mais sans intervenir dans la discussion. Il hésita et me regarda, il ne savait pas quoi faire. Il était tenté de participer mais il hésitait encore à obéir aux moindres ordres de Kamel. En fait, il me regardait pour savoir ce que j'en pensais.

Moi : Allez, Fred, vu où on est, autant aller jusqu'au bout.
Kamel : Mais ouais, Fred, te fais pas prier. C'est juste pour montrer à Guy, histoire qu'on s'amuse un peu tous les quatre.

Kamel avait adopté un ton « gentil » pas du tout macho comme avant à la cave. Cela a dû suffire pour rassurer Fred.

Fred : Je vois pas pourquoi c'est toujours toi qui te fais sucer, j'ai aussi envie de me faire sucer.
Kamel : Pour ça, tu peux toujours demander à Marc.
Moi : Viens, qu'on montre un peu à Guy.
Guy : Vous parlez de quoi là ?

Convaincu, Fred se leva, se mit debout devant moi et commença à ouvrir sa braguette.

Guy : Putain les gars, vous êtes complètement barges.
Kamel : Mais nan, mate un peu et après, tu voudras goûter aussi.

Je pris le relais de Fred pour lui ouvrir le pantalon et en faire sortir sa queue qui était déjà bien grosse. Je commençais à la connaître : pas trop épaisse, bien longue, avec sa forêt de poil au-dessus. Je me suis penché et j'ai commencé à la prendre en bouche. Je la sentis grossir très vite. Fred me caressait les cheveux.

Fred : Tu vois, Guy, c'est pas trop compliqué !
Guy : Mais vous faites ça depuis longtemps ?
Fred : Nan, on a fait ça ce matin et Kamel nous a captés.
Kamel : OUais, t'oublies de dire que ce matin, c'est toi qui suçais la grosse queue du petit Marc !
Guy : Ah ouais ? t'as une grosse queue ?

Je me suis arrêté de sucer Fred pour répondre :
Moi : Faut croire que oui, mais je te montre ma queue juste si tu me montres la tienne.
Guy : Ouais nan mais je suis pas trop dans le trip…

J'ai alors abandonné la queue de Fred pour me caler à nouveau dans le canapé, pour pouvoir ouvrir mon pantalon et sortir ma queue : non seulement elle était bandée à bloc, mais en plus il y avait du précum qui sortait un peu du gland. Et effectivement, avec mes 18/19cm bien épaisse, elle faisait sa petite impression.

Guy : Ah ouais quand même ! Pour un petit blanc, elle est pas mal !
Fred : Et la tienne, elle est comment alors ?
Moi : Ouais, maintenant que j'ai sorti la mienne, faut que tu montres la tienne.
Kamel : Il prend de l'assurance le petit ! Tu as vu comme il nous parle !

Guy hésitait encore. Moi j'hésitais entre m'occuper de Guy et m'occuper de la queue de Fred, qui sortait toujours de son pantalon devant nous. Mais Kamel choisit pour moi : il prit Fred un peu brutalement par le bras : « Bon, Marc t'a sucé, maintenant tu peux t'occuper de moi ! Il te terminera après. » Sans lui laisser le temps de réagir, il l'avait déjà mis à genoux entre ses jambes et lui avait pris la tête. Fred se dégagea de son étreinte mais ne se releva pas. Il se saisit de la queue de Kamel et se mit à le sucer.

Kamel : Oh putain c'es trop bon !
Guy : Vous êtes dingues ! Tous les trois,vous êtes dingues !
Moi : Qu'est-ce qu'il y a ? Tu as honte de ta queue ?
Guy : ah ah ! Dans tes rêves !

Pour ne pas aller trop vite, Fred s'interrompait de temps en temps pour lécher ses couilles ou simplement pour reprendre son souffle : il savait y faire ! Kamel le laissait faire : il avait bien écarté les jambes mais il ne s'occupait plus de lui, il était trop occupé à récupérer le joint qu'il avait mis de côté avant, à le rallumer et à en tirer une bouffée - pendant que Fred continue à s'occuper de sa queue.

Kamel : Un joint et une pipe, y'a rien de mieux !

Il me passa le joint, j'en pris une toute petite bouffée puis je le passais à Guy.

Guy : Vous êtes des malades !

Malgré ses critiques, Guy n'avait pas bougé et il avait regardé Fred sucer la queue de Kamel avec beaucoup de curiosité. Il pris le joint et en tira une bouffée lui-aussi. Je profitai de ce moment pour m'avancer un peu vers Guy et commencer à déboutonner son jeans.

Guy : Putain, tu fais quoi là ?
Moi : Ben je veux voir ta queue, laisse-toi faire !

Tout en râlant, il se laissa effectivement faire : j'ai déboutonné son jeans. Il leva même les fesses pour que je puisse lui baisser son pantalon - et son boxer glissa en même temps. Sa queue jaillit comme un ressort : elle n'était pas encore commplètement bandée mais déjà bien épaisse, bien lourde. Une belle queue noire, plutôt longue, avec une petite toison frisée dessus, et de belles couilles dessous.

Moi : Je vois que tout ça ne te laisse pas indifférent !
Guy : Ouais ben avec vos conneries, faut pas s'étonner. Ca veut rien dire.

Kamel, tout en caressant presque affectueusement la chevelure de Fred qui continuait à le sucer, tendit l'autre bras pour récupérer le joint, tira une bouffée et le rendit à Guy.

Kamel : Fume le joint et laisse-toi aller, tu verras, c'est cool.

Moi j'avais pris la queue de Guy dans une main, je la soupesais, je caressais un peu ses couilles. Elle était chaude et douce. Guy continuait à fumer le joint et on le voyait devenir de plus en plus stone.

Guy : Alors ? Tu vois ? J'ai une plus grosse queue que vous tous réunis.

C'est vrai qu'elle était grosse et très longue. Je malaxais sa queue et ses couilles. Sa queue prenait de plus en plus d'ampleur, on aurait dit qu'elle n'arrêtait pas de grossir.

Guy : Putaint, je me fais branler par le petit Marc, j'en reviens pas !
Kamel : Montre !

Je me suis déplacé pour laisser la vue à Kamel,tout en continuant à branler Guy. Sa queue avait maintenant bien 20cm. Guy ne disait plus rien mais il se mordillait les lèvres, je devais bien m'y prendre ! Kamel regarda la queue de Guy et fit un peu la tête : il aurait préféré avoir la plus grosse queue… Mais là, il avait les yeux grands ouverts.

Kamel : Ah ouais, impressionnant quand même ! J'avoue.
Guy : et ouais, une vraie bite de black ! Qu'est-ce que tu crois ?

Même Fred s'était arrêté de sucer Kamel pour mater la queue de Guy.

Guy (mi-défoncé, mi-hilare) : Putain, vous faites quoi là ? C'est flippant !
Kamel : Je peux toucher ?

Kamel - le mec super viril qui traitait Fred comme sa pute - était tellement impressionné par la queue de Guy qu'il voulait la toucher !

Guy : Ouais, vas-y, fais-toi plaisir !

Et Kamel, tout en continuant à se faire sucer par Fred, se pencha par-dessus moi pour pouvoir toucher la queue de Guy qui était devenue énorme. Il s'amusa à la prendre avec ses deux mains : ses deux mains l'une sur l'autre arrivaient tout juste à la base du gland, et une seule main ne suffisait pas pour en faire le tour. Elle était assez droite, avec une légère courbure vers le haut. Avec le prépuce retiré, le gland apparaissait encore plus énorme, brun sur la queue noire, avec une goutte luisante qui sortait de la fente.

Kamel : Les meufs, tu dois les déchirer ! C'est pas un handicap, un monstre comme ça ?
Guy : Ouais, parfois c'est dur, j'en ai déjà fait chialer quelques unes, ou alors elles voulaient pas la prendre en elle, du coup je devais me contenter d'une pipe du bout des lèvres, c'est un peu chiant parfois. Le revers de la médaille !

Je voyais Kamel presque tenté de gouter à cette queue énorme. Et justement, Guy le prit par la tête pour le faire sucer en disant :

Guy : Regarder, c'est bien, mais goûter, c'est mieux !

Mais c'était le geste de trop : Kamel se raidit et se retira.

Kamel : Ouais nan tu crois quoi ! Je suis pas une suceuse moi ! Tu t'es cru où ? (à Fred) Bon tu fous quoi toi, suce-moi !

Kamel se redressa et se rassit comme avant pour mieux guider Fred. Pour ne pas laisser Guy en plan, je me suis penché et j'ai commencé à le sucer. Il a poussé un râle qui faisait plaisir à entendre. Je faisais de mon mieux pour en mettre le plus possible dans ma bouche : je n'arrivais pas au bout, surtout que ma position n'était pas très confortable mais visiblement, ça faisait son petit effet.

Guy : Il s'y prend bien, le petit !

A côté, Kamel s'excitait avec Fred, il lui tenait la tête et le forçait à faire des mouvements de plus en plus rapide. Guy me toucha de l'épaule pour me faire arrêter de le sucer.

Guy : Tiens, mate-les tous les deux !

Un peu à regret, j'ai lâché la queue de Guy et je me suis retourné pour regarder derrière moi. Kamel était en transe, il avait agrippé Fred par les cheveux et lui bourrinait la gueule. Fred essayait de ralentir le mouvement mais n'y arrivait pas. Il pleurait presque, il n'arrivait plus à respirer. Puis Kamel se redressa brusquement, se mit debout avec toujours Fred à genoux, à deux doigt de tomber en arrière, prit la tête de Fred à deux mains et fit des mouvements du bassin très rapides, puis il enfonça sa bite au fond de la gueule de Fred et éjacula en un grand râle.

Kamel : Vas-y, avale ! Avale tout !

Après le lit ce matin et après la cave, c'était la troisième fois aujourd'hui que Kamel jutait dans la bouche de Fred. Fred tentait de se débattre mais il était en trop mauvaise position, à genoux le dos vers l'arrière. Il avala tout et lécha la queue de Kamel pour la nettoyer.

Kamel : Ouais c'est ça, nettoie bien, t'as l'habitude maintenant !
Guy : Putain Kamel, t'es un malade toi ! T'es pas bien dans ta tête !
Kamel : Tu dis ça mais en fait c'est le pied total ! T'as vu comme il la prend en entier ! J'ai pas une queue aussi grosse que la tienne mais les meufs qui font des gorges profondes comme ça, c'est rare.
Guy : et toi Fred tu te laisses faire ? Tu dis rien ? Tu kiffes ça ?

Mais Fred n'eut pas le temps de répondre. Il y eut du bruit : c'était la copine de mon frère qui arrivait ! On a eu à peine le temps de remettre la couverture sur nous. Fred rouvrit rapidement la fenêtre (ça commençait à sentir le mâle) et s'allongea dans son coin du canapé. Il avait encore les yeux rouges et la bouche pleine de sperme, il se servit un verre de vodka-orange. La copine de mon frère ne s'était levée que pour aller aux toilettes. Sans rien dire, on attendit en silence qu'elle eut fini et qu'elle soit retournée dans la chambre. Kamel venait d'éjaculer, il était aux anges et s'était rallumé encore un autre joint; Fred faisait la gueule mais n'osait rien dire car il n'était pas très fier de lui, et moi, le petit jeune de la bande, je tenais dans ma main, sous la couverture, la queue énorme de Guy, 1m90 de virilité noire - mais d'une virilité sûr d'elle, beaucoup plus bienveillante que celle de Kamel.

Quand la copine de mon frère fut repartie, je descendis la couverture.

Moi : On continue ?
Guy : Fais-toi plaisir, mec !

Je repris ma pipe sous le regard alcoolisé de Fred et sous celui défoncé de Kamel. Guy m'encourageait gentiment mais me laissait faire à mon rythme. Mais il faut croire que les trois éjaculations de Kamel ne lui avaient pas suffi car, l'air de rien, presque machinalement, je sentis sa main me palper les fesses.


(Merci pour vos mails ! Ca fait toujours plaisir!
Et je vois que je suis N°1 dans le top 3 du mois : quel honneur !)

Marc 67

Micmac67@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les potes de mon grand-frère

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)