Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

James à Mykonos

Chapitre 1

James est un jeune anglais de 18 ans qui découvre les joies de la chair avec Tom, son ami d'enfance, aussi imberbe que James est poilu.

Ça y est, c'est décidé. Avec Tom, on part à Mykonos. Ca fait un moment que j'en avais envie, même si lui était moins chaud. Plus polissé, plus discret, le Tom. Pas le genre à dire à ses parents qu'il va avec son pote pédé au paradis des homos.
Enfin. Sa mère a quand même été assez sympa pour nous emmener à Hearthrow en bagnole. Je sais même plus sur quelle île il leur a dit qu'on allait, et pour être honnête, je m'en fous un peu. Il commence un peu à me gaver Tom. Au départ, quand on a commencé à coucher ensemble, c'était plutôt cool. On était déjà potes, alors si on peut mettre quelques coups de bite en plus ! Mais bon, il commence à s'attacher, il s'assume pas tant que ça, alors que moi... Ces vacances vont être l'épreuve du feu.

Arrivée à Mykonos le soir, il fait super bon alors que la nuit est déjà tombée, putain ça change de notre vieille Albion. De ce que j'ai pu voir, les grecs on vraiment l'air pas mal, bien typés méditerranéens, virils, du poil, du muscle... Tout ce que j'aime.
C'est Tom qui a fait toute l'organisation. Je lui avais donné deux consignes : pas trop cher, et super gay. Ca a eu l'air de marcher. Arrivés sur Elia beach, on voit de loin un énorme drapeau arc-en-ciel surplomber la plage. On galère un peu pour trouver le camping, on déplie la vieille canadienne que nous ont filée mes parents (merci le plan foireux), on fait un peu de rangement...

Je suis à quatre pattes en train de déplier mon duvet quand je sens Tom qui commence à me caresser le cul. Très vite, son bermuda assez fin me laisse sentir sa bonne bite qu'il commence à frotter contre mes fesses.
J'ai un peu craché sur Tom auparavant. Même s'il me saoule un peu parfois, le sexe avec lui, c'est toujours fou. Je ne suis plus le petit puceau maladivement timide d'il y a un an, et lui, malgré ses airs un peu sage, sait être super direct et passionné quand on est seuls.

Et là on est seuls. Je le sens descendre d'un coup l'élastique de mon short de bain et enfouir direct sa langue dans mon petit trou bien rose. Il faut dire que mon trou, dont j'entretiens une hygiène impeccable au demeurant, a toujours cette bonne odeur de cul, cette senteur de musc bien mâle, et ça c'est le genre de trucs qui rend Tom fou. Je le sens aller de plus en plus profond avec sa langue, je commence à gémir de plaisir, il fait ça tellement bien putain, je pourrais rester la journée comme ça à me faire lécher le cul. Voilà tiens, si un jour j'ai tellement de fric que j'ai pas à bosser, je passerai la journée à me faire lécher le cul. Être dans l'extase tout le temps. Sentir ses quelques poils de barbe roux gratter mes fesses bien poilues. Et tout d'un coup, il se retire, il met un peu de lub sur sa queue, et me l'enfonce direct. Il a pas froid aux yeux le Tom. Bon, il faut dire aussi que ça fait un an qu'il me fait le cul plusieurs fois par semaine, je commence à avoir l'habitude, et si j'ai encore un peu mal au début, ça passe bien vite sous ses coups de butoir. Et pour y aller, il y va. Il m'encule bien à la bourrin, une main qui me pince le téton, l'autre qui me branle, de plus en plus vite et de plus en plus profond. Moi je feule, je prends vraiment mon pied, dans ce genre d'instant, j'oublie que parfois il me saoule, il est juste trop bon, tout est trop bon, j'ai de plus en plus chaud, je me crispe et lui aussi. Il se colle contre mon dos, me mords l'oreille, me griffe les pecs, je le sens qui se tend, et dans un râle, il décharge en moi. Il reste en moi le temps que je me finisse, lèche mon sperme qui s'étale sur mon ventre et me roule un gros patin avec. Et c'est tout suintant qu'on se laisse tomber sur le tapis de sol pour un câlin d'une vingtaine de minutes.

Le coït passé, la faim commence à se faire sentir. Il doit bien être 11h du soir et à part du jus on a pas bouffé grand chose. Je passe aux chiottes du camping pour nettoyer un peu sa semence qui commence à me couler le long des jambes, et quand je reviens vers la tente, je vois 2 meufs et un mec, par terre, devant une quechua pas trop loin de la nôtre, et qui me regardent passer en se marrant. Autant les meufs m'intéressent pas trop, autant le mec, qui est typé vachement alternatif, avec des dreads, un piercing à l'arcade, et des yeux magnifiques, autant, lui m'excite grave. Tant pis si on a fait du bruit en baisant comme des porcs tout à l'heure, au moins ils auront eu un avant goût de ce qu'on sait faire. Et vu l'air avec lequel le dreadeux me regarde en tirant sur son bédo, il aurait pas trop l'air contre une ptite pipe un de ces jours.

Je rentre dans la tente, et on décide avec Tom de se trouver un petit truc à bouffer. On sort sous le regard entendu des fumeurs, et Tom commence à stresser :
- Tu crois qu'ils nous on captés ?
- Osef écoute, vu le gros drapeau gay tout le monde s'en branle ici.
- Non mais même, j'ai pas envie que tout le monde sache et tout, 'fin...
Je réponds rien. Ça y est, il est retombé dans sa période chiante. Il vaut mieux se taire dans ce genre de cas. Marchant en silence, on passe sur un petit chemin adossé à une église où des mecs rôdent de facon cheloue, on tourne un peu dans le village, et on se trouve une taverna qui paie pas de mine. Le serveur est charmant, il doit avoir dans les 21 piges, bien bâti, une belle barbe, les cheveux noirs comme tout le monde ici... Il nous demande dans un anglais approximatif ce qu'on veut à manger, d'où on vient... On se présente, lui s'appelle Yannis et bosse chez son oncle pour l'été. Il déconne un peu en demandant si nos meufs sont restées en Angleterre et je vois Tom rougir jusqu'aux oreilles. Pas de doute, à la façon dont le petit grec me regarde avec des braises dans les yeux, il a compris ce qu'on vient foutre ici. Comme j'arrête pas de le mater, je vois Tom qui devient de plus en plus sec avec moi, me répond par monosyllabes, avant de même ne plus répondre du tout. Ca y est, il me refait une crise de jalousie. Ca lui arrive de temps en temps. Il sait qu'on est pas un couple, que je vais voir ailleurs (lui n'y va jamais), que ces vacances sont aussi une occasion de rencontrer du nouveau monde, rien à faire. Le reste du dîner se passe en silence. À un moment, je hèle Yannis pour lui demander ce qu'il y à faire le soir. Il me dit que c'est assez calme ce soir mais qu'il y a de grosses fêtes le vendredi et le samedi soir dans des clubs à Mykonos-ville. Le désavantage de camper à Elia, c'est que bien qu'on ait la plage gay naturiste à deux pas, le chef-lieu de l'île est un peu loin. En attendant, il y a un ou deux bars qui servent à proximité, mais la clientèle y est un peu "particulière" me dit-il avec un clin d'oeil. Pas de doute, il sait que j'aime la bite. Et avec l'autre qui me fait encore la gueule, j'ai encore plus envie d'aller faire ma chagasse avec Yannis.

Les boulettes finies, je me lève et demande les toilettes. Je pisse, me lave les mains, et ouvre la porte pour sortir quand je me sens poussé vers l'intérieur, entends la porte se refermer et vois Yannis qui s'avance vers moi pour me rouler une bonne grosse galoche. Je bande immédiatement, et vu la bosse de son short, lui aussi. Et putain quel barreau ! Il me dit dans un souffle qu'il était juste venu me peloter un peu mais qu'il va falloir qu'il retourne assurer le service.
- Tu finis à quelle heure ?
- Vers deux heures. Tu veux me rejoindre vers la petite église ? On trouvera un coin tranquille.
- Ok cool on fait ça !
- Mais ça va pas être un problème avec ton mec ?
Je lui dis en rigolant que c'est pas mon mec, qu'on baise juste ensemble, et que là de toute façon il me saoule plus qu'autre chose. Il me dit en rigolant qu'il est pourtant mignon avec ses taches de rousseur, et me demande si on a déjà fait un truc à 3. Putain ils ont l'air d'être chauds ici ! Si c'est comme ça tout le temps à Mykonos, j'emménage, c'est certain ! Enfin le pauvre, il a l'air tout déçu que je lui réponde par la négative. Après quelques autres patins, il me laisse repartir malgré la bosse obscène que fait ma bite. Bosse sur laquelle Tom bloque quand je reviens à table. Et il bloque encore plus quand il voit Yannis sortir des chiottes 30s plus tard. Là, c'est clair, il va me faire grave la gueule. La preuve, il dit rien sur le chemin de retour, ni quand on se dessape pour se coucher. J'ai même pas le droit à ma pipe du soir, je le vois juste se coucher sur le côté et me tourner le dos. Sa peau si blanche que je trouve tellement adorable d'habitude me semble juste pâlotte en comparaison avec celle, si ambrée et mat, de Yannis. J'ai l'impression d'avoir encore son odeur sur moi.

Une heure trente sonnent à la petite église, je sors ma poire à lavement et me lève pour aller aux chiottes. Je reviens dans la tente, l'autre dort profondément, je prends du gel et des capotes dans un sac et me dirige vers la petite église. Il est deux heures passées, toujours personne, je commence à croire au lapin malgré sa dureté que j'ai bien sentie tout à l'heure. 2h10, je le vois arriver, je suis appuyé contre le mur. Mon dieu il est tellement beau dans son petit haut qui lui moule bien les pecs. Bordel mais si j'avais ce corps, je ferais ma salope tout le temps ! Personne pourrait m'arrêter ! Il vient vers moi, me galoche direct et commence à me caresser tout le corps. L'endroit est juste éclairé au clair de lune, c'est magique, j'entends la mer, je respire son odeur, je pourrais passer des heures comme ça. Il m'explique que ce petit chemin qui relie la plage au village, et qui vient se jeter contre l'église, dessert quelques criques naturistes et est en fait un gros lieu de drague. D'où les ombres cheloues qu'on avait vues en arrivant ! Il m'entraîne un peu plus loin, derrière un muret qui délimite un de ces champs brûlés par le soleil qui naissent sur la montagne et meurent contre la mer, m'allonge dans l'herbe rocailleuse, et continue à m'embrasser. Les plantes nous écorchent le corps, nous piquent le dos, mais je m'en fous, je suis bien, je suis heureux avec son corps contre le mien. Je fais vite voler ses habits, commence à mordre ses tétons, et enfouis ma tête dans sa toison, tandis que lui me caresse les cheveux en fermant les yeux de plaisir. Je descends petit à petit, je libère sa bite d'un coup, merde, j'avais pas rêvé. C'est pas une bite, c'est un gourdin ! Ma main en fait pas le tour, et niveau longueur... S'ils sont tous gaulés comme ça je vais avoir du mal a m'asseoir en rentrant ! Je lui enfile une capote et commence à le sucer, et s'il a l'air assez surpris par la capote, il se laisse faire et commence à gémir de plaisir. Il faut dire qu'autant avec Tom on utilise pas de capotes dans la mesure où c'est un peu moi qui l'ai dépucelé et que j'ai jamais pris de risque sinon, autant avec les autres c'est obligatoire. Pas envie de me retrouver avec une syphilis ou pire.

Toujours est-il que je le suce un moment en alternant les petits coupe de langue sur le gland et les gorges profondes (ma spécialité), lui a l'air de bien prendre son pied, puis c'est son tour de descendre le long de mon corps et d'engloutir mon chibre qui pulse. Sa langue est divine, et même si je sens les dents de temps en temps, il suce pas mal du tout. Je le relève, on s'embrasse comme des fous et il me demande si j'ai une capote. Pensant que la sienne est trop serrée, je vais pour la lui changer avant qu'il me stoppe. Je le regarde interrogateur. Et là, ce mâle méditerranéen, poilu et macho à souhait, m'explique qu'il est passif. Je n'ai pas tant l'habitude d'être actif, Tom occupant d'habitude ce rôle, mais je crache pas sur un petit cul pour autant ! Je descends pour lui faire une feuille de rose, lui se cambre contre le muret, déclame son plaisir à la nuit, et, quand je le sens prêt, m'enfonce avec un peu de lubrifiant dans son trou bien serré. Mon dieu, ça faisait un moment que j'avais pas pris un mec, c'est toujours aussi bon, je commence les allers retours dans son trou, lui se met à gémir en branlottant son gourdin. Je suis à la fois déçu et soulagé de pas me l'être pris dans les fesses, et je multiplie d'autant mes efforts pour donner du plaisir à Yannis. Vu ses gémissements de plus en plus fréquents, ma fougue a l'air de fonctionner. Ca fonctionne si bien qu'en peu de temps, je sens une véritable cascade de foutre m'inonder les pieds, au point même où je me demande s'il est pas non plus en train de me pisser dessus. Son trou est tout contracté, je me branle vite fait sur ses fesses pour jouir et je me retourne pour l'embrasser. Son attitude, en revanche, a comme changé. Ses regards sont un peu plus fuyants, et quand je lui demande s'il jouit toujours autant, il me répond par un simple claquement de langue. Comme je vais pour le prendre dans mes bras, il me dit qu'il va devoir rentrer chez lui. Je lui dis au revoir, il part sans un mot. Je regarde l'heure et vais doucement me pieuter. 2h30, La baise aura pas duré longtemps.

Telperion

lecomcombre.masque@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : James le punter - James à Mykonos

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay