11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

L'homme aux air max 2016 -09

Sorti du travail, courses faites, me voici devant la porte de l'appartement de Ruben, bien décidé à faire mon petit effet quand il rentrera du boulot. Chantonnant les musiques apprises à la chorale, j'entrai dans l'appartement…
Des vêtements jonchaient le sol, le ménage n'avait pas été fait depuis ce week-end, la vaisselle trainait dans l'évier, j'avais le sentiment de ne pas venir pour rien, la surprise serait encore plus grande. Je fis alors les tâches ménagères, m'étonnant de trouver autant de linge, mais comme je ne connais pas son armoire, je me contentai de mettre tout en ordre, lessive, ménage et vaisselle.
Alors que je commençais le repas, un bruit dans le couloir m'avertit de son arrivée, je me cachai alors derrière la porte pour l'attendre et lui faire la surprise. Il arriva au palier, mis la clé dans la serrure. Enfin, il ouvrit la porte…

- Aurélien, c'est toi qui a rangé l'appart après notre baise de ce matin ?

- Surpri… se !!!

Mon visage se décomposa, je sentis mon cœur se rompre de douleur face à cet Aurélien, ma colère monta très vite, prenant Ruben de court.
J'explosai tout à coup :

- Comment oses-tu ? Et moi qui ai tout préparer pour passer cette soirée et cette nuit avec toi, sacrifiant ma soirée chorale, rangeant cet appart qui était en désordre mais maintenant tout est clair, monsieur vit double vie, se tape des mecs dès que j'ai le dos tourné, tu me dégoutes.

- … j'peux

- Tu peux rien du tout, regarde-moi bien, tiens, reprends ta clé, et moi et mes espoirs, on sort de ta vie, ciao !

Je repris mes affaires sans qu'il ait le temps ni de parler, ni de dire quoi que ce soit, le laissant planté face à sa table, réalisant tout à coup qu'il se retrouvait seul. Arrivé derrière la porte après l'avoir violemment fermée, je fondis en larmes, sanglotant, et une douleur intense dans la poitrine.
Je suis descendu, et en bas de l'escalier, m'asseyant sur la dernière marche, je restai là, prostré durant plusieurs heures, espérant que « Aurélien » partirait enfin pour m'expliquer avec Ruben. Je décidais enfin de rentrer chez moi, n'espérant plus rien à part de ne plus jamais croiser son visage, et de ne plus croiser sa route. Rien, pas un message pour s'expliquer, pas un mot, rien, je ne voulais plus rien de lui, ma douleur était trop forte.
Plusieurs semaines passèrent, cachant tout de cet épisode à mes amis.
Un soir, devant ma porte d'immeuble, une silhouette semblait attendre quelqu'un… Passant par la boulangerie, puis encore 2 autres boutiques, il (ou elle) était toujours là, ce devait être important pour cette personne. Arrivé devant ma porte :

- Bonjour, vous êtes bien Justin ?

- Oui, je le suis, et vous, vous êtes ? et vous me voulez quoi ?

- Tu me reconnais pas ?

- Désolé, mais non, je ne vois pas qui vous êtes. Puis, comment saviez-vous où me trouver ?

- On s'est croisé dans de mauvaises circonstances, et je voulais t'expliquer. Ruben…

Oh ça y'est, oui, Aurélien… je sens ma colère revenir d'un coup, je le laisse finir sa phrase.

- Ruben ne va pas bien, j'viens te voir, je ne sais plus quoi faire…

- Ruben, ah oui, le mec qui couche avec tout ce qui bouge ! Celui qui m'a trompé avec toi sitôt revenu de chez sa tante, le beau cochon !

- Justin, si j'suis là, et pour moi c'est pas forcément une partie de plaisir, c'est que Ruben est vraiment mal.

- Et j'suis censé le plaindre ?

- Je suis désolé pour ce qui s'est passé, je n'étais pas au courant qu'il était en couple, moi je ne suis qu'un plan avec lui, y'a rien de sérieux entre Ruben et moi. Il est beau, me baise bien, mais il n'a pas de sentiments pour moi, et moi c'est pareil pour lui.

- Ça me dégoute encore plus, quelle délicatesse !

Alors, Aurélien se planta devant moi, les yeux rougis par les larmes qui arrivaient :

- Ruben a besoin de toi, hôpital Nord, chambre 817.

Il partit aussi tôt avoir donné son information.
Encore en colère, je montai dans mon appartement, hésitant à envoyer un message, appeler, ou me taire et le laisser se débrouiller avec ses problèmes. Une heure passa, sans que je ne sache réagir, le savoir à l'hôpital réveillait mes sentiments, mais la colère était encore trop violente, que faire ?
Je saisis alors quelques forces, et me décida à téléphoner.

- Bonsoir Justin.

- Bonsoir.

- Tu as vu Aurélien je suppose, pour appeler ?

- Oui.

- Il t'a expliqué ?

- Ton plan Q avec lui, j'avais pas besoin de détails, rassure toi !

- Justin, pour ça, je m'excuse du fond du cœur, mais il ne t'a rien dit d'autre ?

- Non.

- Justin, je suis donc à l'hôpital.

- Oui, ça, j'commence à le savoir.

- Oui, j'y suis, j'ai eu un accident de voiture, à force de ne pas dormir, de me faire tous les reproches possibles quand à mon attitude envers toi, j'ai fini par l'endormir au volant, m'écrasant contre des poteaux électriques, et j'ai passé plusieurs jours dans le coma.

- Ruben, de quoi as-tu besoin ?

- J'ai besoin que tu viennes, j'ai besoin de te voir, de te parler, de t'expliquer, de me faire pardonner, de te retrouver, …

Et il pleura au téléphone, se mouchant, reniflant. Je finis par lui dire :

- Ok, je vais venir, quels sont les horaires de visite ?

- Tous les jours de 14h à 19h, faut que tu viennes Justin, je n'ai plus que toi…

Je raccrochais alors, sans lui donner de réponse, demain, c'est vendredi, je ne pouvais pas aller le voir, et je n'avais pas très envie. Finalement, je lui envoyais un SMS « Ok, je viens te voir samedi ». « Merci » pour toute réponse.
Samedi après-midi arriva, je me rendis à l'hôpital avec une certaine appréhension, je ne lui avait pas même demander s'il avait eu des blessures, comment il allait…

- Chambre 817, s'il vous plait.

- Ah, vous êtes Justin ! Deuxième étage, à droite en sortant de l'ascenseur.

- Merci !

Je montais alors à l'étage, trouva sans difficulté la chambre, frappa à la porte :

- Entrez !

- Bonjour Ruben.

Oh le choc ! La jambe gauche et le bras droit dans le plâtre, minerve autour du cou, branché de partout, il faisait peine à voir, je compris mieux son court message.

- Justin, merci, j'fais peur à voir hein ! Tout cassé de partout… j'ai bien failli y rester, ça aurait été mieux pour toi.

- Tais-toi, ne dis pas de bêtises, certes je t'en veux encore, mais je ne suis pas cruel à ce point, souhaiter la mort de quelqu'un, non, ce n'est pas dans mon caractère.

- Mets-toi de l'autre côté, j'ai encore du mal à tourner la tête à gauche.

Je déplaçais la chaise, et m'assis à ses côtés.

- Tu sais Justin, je m'en veux tellement. Aurélien, c'est juste du sexe avec lui, je ne l'aime pas.

- T'es-tu mis à ma place ?

- Après oui, mais c'était trop tard.

- Tu m'as demandé d'être plus avec toi, plus que les week-ends, et à ma première surprise pour passer la soirée et la nuit avec toi, je te surprends avec un autre. Ma déception est immense, la confiance réduite à néant, mais je suis là, parce qu'Aurélien semblait triste de ne rien pouvoir faire pour toi.

- Oui, venir te voir était mon lot de fin de relation avec lui.

- Et donc Ruben, qu'attends-tu de moi ? Qu'espères-tu ?

Je le vois se redresser, toussoter pour éclaircir sa voix, je sens qu'il va tout me dire d'un trait.

- J'ai besoin de toi, besoin de toi dans ma vie, l'accident m'a vraiment brisé, et j'ai réalisé quel sens j'avais donné à ta surprise que j'ai gâchée, j'ai tout gâché entre nous. J'suis pas foutu de construire une relation dans la fidélité, j'suis un gros nul, un boulet qui ne mérite pas un mec comme toi, un mec qui accepte de porter une cage de chasteté pour me rassurer, qui se donne à fond pour trouver du temps pour être avec moi, sacrifiant ses loisirs, un mec dont j'ai abusé de la confiance et que je pense avoir perdu pour toujours. Ton appel était inespéré, mon moral était très bas, je souhaitais ne plus me battre, disparaitre de la Terre, n'être qu'un mauvais souvenir pour toi. Et tu es là, à m'écouter pleurer sur mon sort, à me regarder sans haine dans le regard alors que j'ai trahi ta confiance et les sentiments que tu avais pour moi, ta fidélité, j'ai une chance immense de t'avoir Justin.

- Je suis là, merci d'avoir dit tout cela, de t'être excusé, mais je ne suis pas prêt à pardonner encore.

- Justin, je ne te demande pas de me pardonner, mais tu as un cœur immense, sinon, tu ne serais pas venu me voir dans cet état, regarde, j'ressemble à rien, j'peux rien faire seul.

- C'est vrai que tu ne t'es pas loupé.

- Moque-toi de moi Justin ! c'est pas cool !

- Bon, et j'suppose qu'il faut t'aider pour t'apporter des vêtements, le courrier qui arrive chez toi, …, je me trompe ?

- Non, tu as raison, j'ai confiance en toi, même si pour les sentiments, toi ce n'est plus le cas, il y a mes clés dans le tiroir, j'aimerai que tu fasses un tour chez moi, et que tu me ramènes tout ça…

Une liste longue comme le bras…

- C'est quoi ça Ruben ?

- Tu sais pas lire ?

- Le pardon ??? Mais ça, c'est à toi de venir le chercher, de me prouver que tu vas changer, de te battre pour que j'aie à nouveau confiance en toi, moi, je suis là, j'accepte de l'aider parce que tu es seul, mais n'attend pas trop de moi.

Il sembla touché, son sourire disparu. Un froid dans la chambre, une gêne, un malaise. Je pris congé de lui, lui serra la main et lui disant à demain avec la liste infernale à trouver chez lui pour lui apporter.
Sorti de l'hôpital, un SMS « Merci d'être venu, et de prendre soin de moi, ajoute à la liste du papier et des crayons s'il te plait, j'ai oublié. Merci Justin. » Il reçut un « à demain » froid.

Carolito

odeurdemale.recycl@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Chaude rando. - L'homme aux air max 2016

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)