HOME CYRILLO PHOTO EXPO DIAL SEXSHOP HISTOIRES CONTACT

15/10:
Nouvelles histoires

HELP
Besoinde votre aide
pour maintenir ce site.
Gros frais d'hébergement.
Si vous en voulez encore !

 

PAGE PRÉCÉDENTE

 


ENVOIE TON HISTOIRE

MENU HISTOIRE

NOUVEAUTE SHOPPING

Vous aimez les histoires ?
Votre participation est nécessaire...

Mon beau-père Alva abuse de moi

Moi c'est Adrien. Je viens tout juste d'avoir 18 ans (on les a fêté en famille le week-end dernier).
Je fais 1m80 pour 70 kg, les cheveux châtains courts et les yeux bleus. Je suis imberbe, bien foutu (je pratique le hip-hop et la muscu depuis très jeune) et je plais beaucoup aux filles.
J'ai découvert depuis quelques années déjà que je kiffais les mecs. C'est assez dur à vivre, surtout en grandissant en proche banlieue, à l'est de Paris.

Je n'ai quasiment jamais connu mon père. Il est parti peu de temps après ma naissance et n'a jamais donné de nouvelles. Ma mère a rencontré mon beau-père quand j'avais 5 ans.
J'ai eu un peu de mal à devoir partager ma mère avec un inconnu mais je m'y suis fait avec le temps… Mon beau-père est portugais, il s'appelle Alva.
Il a 50 ans et on ne peut pas dire que ce soit un mannequin. Il est brun, la peau mâte, très poilu et mesure 1m90 pour 115 kg.
Alva  a fait beaucoup de rugby quand il était jeune, au Portugal et il en a d'ailleurs conservé une sacré carrure. Il a des épaules, des mains et des cuisses très larges.
Avec l'âge, il a pris pas mal de bide mais il reste assez impressionnant. Mes copains en ont assez peur, d'autant qu'il parait assez sévère.
On ne peut pas dire qu'il soit très causant ni d'une grande écoute mais avec moi il s'est toujours montré protecteur.

J'ai très peu d'expérience avec les garçons mais je me sens très attiré par les mecs plus âgés que moi. Récemment, je me suis surpris à fantasmer sur Alva.
Il faut dire qu'il se promène très souvent en slip dans l'appart. Il lui arrive de rester des journées entières, le dimanche, en t-shirt et en slip.
Bien sûr, je ne loupe pas une miette du spectacle et trouve toujours une excuse pour passer un maximum de temps dans le salon alors qu'en général je préfère l'intimité de ma chambre.
Je dois bien admettre que toutes les parties de son corps sont en proportion avec sa carrure. Alva a l'air monté comme un âne.
Ses slips sont toujours très déformés par le paquet qu'il a entre les jambes (poilues comme j'aime). Alva dégage une virilité très sexuelle à laquelle je peux de moins en moins résister.

Depuis quelques temps déjà, je sens quelques tensions dans le couple de ma mère. Cela me peine un peu, je n'aimerai pas voir ma mère souffrir encore à cause d'un homme.
Alva s'isole régulièrement et passe pas mal de temps à boire devant la TV du salon. Ils ne rient plus comme ils avaient l'habitude de le faire et les échanges entre eux ne portent que sur l'intendance de la maison.

Un mercredi après-midi, je rentre du sport et vais prendre une douche comme j'ai l'habitude de le faire. Alors que je sors de la douche, en mettant mes affaires dans la panière de linge sale, je tombe sur un des slips d'Alva.
Cela m'excite instantanément et je ne peux m'empêcher de penser que ce morceau de tissu a eu la chance de caresser la grosse queue de mon beau-père pendant de longues heures.
Je me saisis du slip et le porte instinctivement à mon visage. Une odeur très forte mêlée de sueur et de pisse s'en dégage.
De plus en plus excité, je laisse tomber la serviette autour de ma taille et commence à me branler. Je me frotte maintenant frénétiquement tout le visage avec le slip d'Alva.
J'ai envie d'imprégner son odeur sur chaque pore de ma peau. Je m'imagine la bite d'Alva, elle doit être tellement bonne, j'en ai une furieuse envie.

Soudain, la porte s'ouvre et Alva fonce dans la salle de bain en déboutonnant son pantalon comme pour aller pisser.
Quand ses yeux tombent sur moi, il reste planté là, quelques secondes comme choqué et me regarde avec des yeux noirs d'incompréhension et de colère.
Il m'arrache son slip des mains et sort de la salle de bain sans dire un mot.
Je reste pétrifié, debout seul au milieu de salle de bain, la serviette sur les pieds… et ne sais quoi faire !!
Je débande direct et commence nerveusement à trembler... J'aimerais rester cloîtré dans cette salle de bain jusqu'à la fin de mes jours…
Je reste quelques longues minutes et finit par sortir discrètement pour me rendre directement dans ma chambre.

La fin de la journée se déroule comme si rien ne s'était passé. Je rejoins, malgré moi, ma mère et Alva pour diner, sans un mot.
L'ambiance est lourde.
Alva boit beaucoup et ne me regarde même pas. Avait-il compris quelles étaient mes intentions ? En a-t-il parlé à ma mère ? Vais-je devoir expliquer l'incompréhensible ?
Je finis rapidement de manger et retourne dans ma chambre après avoir souhaité bonne nuit à tout le monde.

Plusieurs heures passent et je n'arrive toujours pas à dormir. Il est maintenant 2h30 du matin mais je suis bien trop perturbé par ce qu'il s'est passé aujourd'hui.
Je culpabilise et j'ai honte d'avoir ainsi été découvert par Alva mais je ne peux m'empêcher de repenser à son slip dont j'aimerais encore tant pouvoir profiter.
Son slip et surtout ce qu'il contient m'obsède…

On frappe très doucement à ma porte. Sans que je réponde, Alva entre dans ma chambre et vient directement vers moi.
Il sent très fort l'alcool. Il est encore un fois habillé d'un seul t-shirt et d'un slip.
J'ai peur, je sens qu'Alva vient pour me corriger.
Il se déplace très rapidement jusqu'à mon lit et s'approche très près de moi. Il me parle à voix basse.

Alva : Est-ce que je peux savoir ce que tu faisais avec mon slip dans la salle de bain ?
Je n'arrête pas d'y penser et ne comprends toujours pas ce qu'il t'a pris !
Moi : Je… je…je suis désolé Alva. Je ne peux pas l'expliquer, tu ne comprendrais pas…
Alva : Vas-y ! Dis le moi !!
Moi : Je ne pouvais pas me contrôler. Je pense être attiré par les garçons… je devais le vérifier… je suis désolé.

A ce moment là, il a un bref geste de recul. J'ai l'impression qu'il ne comprend pas. Il a l'air circonspect.
En même temps, avec tout ce qu'il a bu, cela ne m'étonne pas. Il se rapproche à nouveau près de moi.

Alva : Et mon slip t'a plu ?
Moi : Euh… je ne sais pas comment te dire… euh, mais… oui.
Alva : Tu en aimerais plus ?

Mon regard se fixe sur son slip et je vois que le tissu est tendu comme jamais.
Se pouvait-il qu'il bande, là, dans ma chambre ? Alva me fixe maintenant avec un regard que je n'avais jamais vu auparavant.

Moi : Euh…je dois bien avouer que…euh…oui. Mais qu'en penses-tu ?
Alva : J'en pense que ta mère ne veut plus de moi. On a rien fait depuis plusieurs mois et j'ai trop envie de baiser !

Je bande instantanément. Alva est dans ma chambre, à moitié à poil, il a bu et a une envie furieuse de baiser !!
J'ai tellement envie qu'il me baise !!!
D'un coup, Alva baisse son slip et laisse apparaitre une bite énorme et magnifique. Elle est plus épaisse que longue (elle doit faire 19 par 7), ses couilles sont lourdes et poilues.
Il retire maintenant son t-shirt laissant apparaitre son torse large, massif et poilu. Une forte odeur se dégage de tout son corps.
La vue de cet homme mûr et macho nu dans ma chambre m'excite au plus haut point.

Alva : Tu veux bien me sucer, Adrien ?
Moi : Oui, j'en ai envie depuis trop longtemps !!
Alva : Alors, pompe-moi bien à fonds ! Fais-toi plaisir avec la bite d'Alva !!

Je me mets d'abord à l'embrasser. Ses lèvres charnues m'enveloppent les lèvres. Il sort sa langue avec force pour me l'enfoncer en bouche. Je me délecte de sa salive.
Je soulève alors l'un de ses bras et vient lécher son aisselle généreusement poilue. Je suis soumis à son odeur, à sa virilité...
Je descends avec ma langue tout le long de son torse, entre ses poils et m'arrête sur les tétons que je mordille légèrement.
Il attrape alors ma tête et la fais descendre tout le long de son gros ventre poilu. J'arrive enfin devant son sexe dont je rêvais depuis des mois.
J'enfonce rapidement sa bite dans ma bouche et commence à le sucer énergiquement. Alva souffle fort et râle de plaisir.

Alva : Hhmm, c'est trop bon, p'tite pute ! Vas-y continue !! T'es une bonne chienne, toi ! Tu suces mieux que ta mère ! Hhmm, vas-y, vas-y ! Oui, comme ça !

Ses insultes m'excitent terriblement ! Je me sens vraiment comme une vraie salope, là, dans ma chambre, à pomper mon beau-père en pleine nuit.
Il agrippe ma tête et commence à me bourrer la gueule à coup de queue. Elle est vraiment énorme et remplie aisément ma bouche ainsi que toute ma gorge.
Il ralentit ses mouvements et sort de ma bouche.

Alva : J'ai trop envie de te niquer !!!! Enlève ton pyjama et retourne-toi !

Je m'exécute et m'allonge sur le ventre.

Alva : Putain, t'as un beau p'tit cul de salope !!! J'vais te le déchirer !!
Moi : Oui, prends-moi comme une pute, Alva !!! Je t'en supplie !!!!!!

Alva monte dans mon lit et s'allonge sur moi. Ses 115 kg m'empêchent de faire tout mouvement. Je suis à sa merci.
Je sens bientôt le gland de la bite de mon beau-père presser sur ma rondelle. C'est la 1ère fois que je me fais prendre. J'ai peur ! Et si j'avais mal ?
Alva enfonce doucement son pieu en moi ! Je sens passer les centimètres de sa queue de taureau les uns après les autres. Quelle sensation !!!
Je me sens possédé, comblé et totalement soumis à sa bite !!! Alva s'enfonce entièrement, au plus profond de mes entrailles.

Alva : C'est trop bon, putain !!! J'adore ton cul !!!!!

Mon beau-père accélère ses va-et-vient. Mon cul se dilate au gré des coups qu'il me donne. Je prends de plus en plus de plaisir.
J'aimerais qu'il aille plus vite, qu'il soit plus violent, qu'il m'insulte encore mais je le laisse faire. Je me laisse entièrement guider dans cette chevauchée.
Par moment, il retire entièrement sa queue de mon cul puis la remet par un coup sec. J'aime le sentir en moi !
Alva gémit, râle fort, transpire à grosses gouttes, se frotte entièrement contre mon corps. J'aime sentir que je lui provoque autant de plaisir.
Mon cul lui appartient, il ne veut de personne d'autre. Je ne sais pas combien de temps cela dure. Peut-être déjà 40 minutes qu'Alva me démonte comme une pute.
Je n'ai pas envie que cela cesse. J'essaie de ne pas hurler de plaisir pour ne pas réveiller ma mère.

Alva : J'vais gicler, putain ! Tu vas me faire jouir !!!!

D'un seul coup, Alva m'enfonce la tête dans mon oreiller et me laboure brutalement. Il se met à hurler et je sens déjà ses flots de sperme m'inonder le cul.
Son foutre m'explose de joie !!!
Alva se retire doucement et je me sens déjà vide, seul, abandonné. J'ai envie de faire comprendre à mon beau-père à quel point j'ai aimé le sentir en moi.
Je me dirige alors vers sa bite et commence à lui nettoyer les dernières gouttes de spermes avec la langue. J'aimerais rester avec sa bite dans la bouche toute la nuit.
Je lui masse docilement les couilles en même temps.
Alva me caresse les cheveux pendant que je continue de le sucer. Sa bite retrouve doucement une forme humaine.

Alva : Ca t'a plu, Adrien ?
Moi : Oh oui   J'ai adoré !!!
Alva : Tant mieux !! A partir de maintenant, je te prendrai le cul à chaque fois que j'en ai envie ! Et j'ai très très souvent envie de baiser !! Tu m'entends ?
Moi : Oui !!!
Alva : Parfait ! Et ça reste entre toi et moi !! Bonne nuit et à demain !

Il m'embrasse, sort de la chambre et me laisse seul dans mon lit souillé.

Inutile de vous dire que je n'ai pas réussi à fermer l'œil.
J'ai passé la nuit à penser à la prochaine fois où mon beau-père viendrait me posséder !!

Depuis notre 1ère nuit ensemble, Alva a plusieurs fois, abusé de moi. Par exemple, il me demande régulièrement de le sucer avant qu'il parte au travail (dans son lit, après sa douche dans la salle de bain, sous la table de la cuisine pendant qu'il boit son café, dans le couloir de l'entrée etc.).
Je dois alors m'appliquer à la tâche et avaler tout le sperme que sa magnifique queue veut bien m'offrir. Je m'en délecte pour mon plus grand plaisir !

Les tensions dans le couple de ma mère et Alva sont toujours d'actualité. Ma mère part très tôt travailler le matin et passe la majorité de ses soirées chez ses amies ou des voisins.
Ce qui me laisse tout le loisir de profiter d'Alva, même le soir. Quand il rentre du travail, Alva en veut souvent à mon cul. A peine rentré il se jette directement sur moi et me prend avec une grande  violence.
Je le soupçonne de prendre autant de plaisir que moi dans ce qui est devenu nos petites habitudes ! Il se montre parfois vicieux, parfois plus tendre et me traite comme sa vraie petite femme, qu'un homme doit honorer comme il se doit !

Un jour après le lycée, alors que j'étais allongé sur le canapé du salon à m'abrutir devant une connerie à la TV, Alva rentre du travail mais alors qu'il pénètre dans l'appartement, j'entends distinctement une autre voix d'homme avec laquelle il discute.

Alava déboule dans le salon me regarde et me dit : Adrien, j'ai ramené mon chef de chantier à la maison ce soir. Je te présente Farid !

Farid est un peu moins grand que mon beau-père. Il doit faire 1m80. Mais il est encore plus costaud, il doit facilement faire entre 110 et 120 kg. Il a le crâne rasé et porte une chaine en argent autour du cou.
Farid doit avoir entre 45 et 50 ans, je pense. Et y a pas à dire, sa virilité en impose !!

Adrien : Salut !
Alva : Bon bah, lève-toi Adrien et va nous chercher 2 bières dans le frigo. Vas-y Farid, assieds-toi dans le canapé

Pendant que je me lève pour aller chercher les bières à la cuisine, je sens le regard insistant de Farid se poser sur chacun de mes gestes.
D'un coup, je les entends rire très fort Je suis presque déçu, je me dis que ce n'est pas ce soir que je pourrai profiter des assauts de mon beau-père et j'en avais pourtant très envie…

Quand je reviens dans le salon et pose les bières sur la table basse, mon beau-père m'inflige une grande claque aux fesses. Je les regarde lui et Farid, un peu incrédule.

Alva me dit alors : Farid n'a pas vu sa femme depuis plusieurs mois, elle est repartie au bled pour s'occuper de sa mère.
Et je lui ai raconté à Farid, comment tu pouvais être utile quand on est en manque de chatte !

Ils rigolent tous les deux !

Alva : Alors, bah tu vas bien t'occuper de nos bites à tous les deux ! Fous-toi à genoux devant Farid !!

Je m'exécute mécaniquement, attiré par la bosse qui déforme déjà le pantalon de chantier de Farid.
Je suis instantanément excité à l'idée de servir de vide couille à mon beau-père et à son chef de chantier, un bel arabe qui a l'air très macho !
Farid déboutonne sa ceinture et me sors sa bite !

Farid : Allez, avale et fais-toi plaisir !!

Farid m'attrape par la nuque et me plaque sa bite en fond de gorge direct. Je commence à le pomper généreusement. Sa bite est circoncise, longue et épaisse mais moins que celle de mon beau-père.
J'arrive à faire de beaux va-et-vient et à la mettre entièrement dans ma bouche sans m'étouffer ! J'en suis tellement fier que je décide de lui faire la meilleure pipe qu'on n'a jamais dû lui faire de sa vie. J'attrape ses couilles dans la main et commence et le lécher partout.
Je les gobe en bouche, les fais rouler sous ma langue ! Farid pousse quelques râles de bonheur… je sais que je fais un bon travail.
Il commence à faire des légers mouvements de bassins. Je sens qu'il veut m'enculer la bouche alors je ralentis mes mouvements pour qu'il reprenne la main. Il me lime fort en serrant fort ma tête avec ses grosses mains.

Alva, qui entre temps s'est complètement dessapé, dit à Farid : Tu veux lui faire le cul en premier ou j'y vais ?
Farid : J'y vais !! Si son cul est aussi bon que sa bouche, ça promet !!
Alva : Il l'est, crois-moi !!!

Farid me lève la tête et retire sa bite ! Il se dessape en 2 secondes. Farid est presque imberbe, seuls quelques poils frisés couvrent le haut de son torse. A côté de lui, j'ai l'impression d'être tout tout tout petit !

Alva m'ordonne : Viens là et suce !!

Farid pousse la table basse du salon et se place derrière moi pendant que je me décale face à l'entre jambe d'Alva.
Quelle bite, mais quelle bite ! Après toutes ces semaines, je ne m'y habitue toujours pas ! Elle est fièrement dressée, parfaitement proportionnée, elle est majestueuse !!!
Je la prends en bouche directe et commence à bien la bouffer !

Farid baisse le haut de mon pantalon et de mon caleçon.
Je sens sa bite se faire un chemin entre mes fesses et forcer l'entrée de mon anus. Farid ne prend pas vraiment de gants et y va franchement entre mes entrailles !
Puis il se lance dans une chevauchée d'un rythme que j'ai rarement connu. Il me lime le cul à fond. Je sens les gouttes de sa transpiration coulées le long de mon dos.
Farid me donne des claques aux fesses de temps en temps, comme pour me rappeler que c'est lui le maitre. Il râle fort !!

Et tout cela pendant que je suce mon beau-père ! Là encore, je m'applique comme jamais. Je veux le remercier de me faire vivre de telles aventures ! J'y donne tout mon cœur.
Me sentir possédé, désiré, baisé comme ça par 2 hommes en même temps… 2 bêtes avides de sexe qui se servent de moi pour se soulager et se vider… me procure une sensation indescriptible !
Chacun m'impose un rythme différent dans la bouche ou dans le cul. Je m'adapte, je suis à l'écoute de chacune de leurs directives.

Alva : Et Farid, tu partages ?
Farid : Ouais, vas-y, viens !! Putain qu'elle est bonne !! Meilleure qu'une chatte, putain !!! Et tu la défonces tous les jours ???!! Enfoiré de salopard, va !!!
Ils rigolent tous les deux pendant qu'Alva se place derrière moi et que Farid vient s'assoir face à moi sur le canapé et me tend sa queue.

Je me fais enculer la bouche et le cul encore pendant de longues minutes !! J'aimerais que jamais cela ne s'arrête ! Je suis tellement bien !
J'en veux encore, tous les jours, toutes les heures !!! Maintenant que j'en ai eu 2 en même temps, j'en veux 3, 4, 5…

Alva : Je vais bientôt gicler putain ! Farid, crache-lui tout dans la gueule, il adore ça !
Farid : Ok, et t'avale tout toi, t'as compris ? me dit-il. Si j'en vois par terre, faudra nettoyer avec ta langue !

Il me lime encore quelques instants et viennent au même moment !
Mon beau-père m'inonde le cul de tout son foutre, la sensation est délicieuse, pendant que Farid m'appuie la tête et m'enfonce sa bite au maximum.
De gros jets bien chauds et épais viennent s'écraser au fond de ma gorge.

Les 2 vicieux se retirent et mon beau-père rejoint Farid sur le canapé !

Alva : On finit notre bière ?
Farid : Carrément ! Après j'y vais.
Alva : Si y a des chips dans la cuisine, Adrien, tu peux nous les ramener ?

Je me lève et vais chercher les chips dans la cuisine. Je les ramène dans le salon puis file dans ma chambre…

Je ne crois toujours pas que cela vient de se passer !
Je vais m'astiquer et jouir sur mon lit ! J'ai trop envie que ça recommence !!
Et si je demandais à Alva de me ramener tous ses collègues de chantier ? Ils sont 20, 30 ou 40 ?
Je tombe de sommeil d'un coup, cette partie m'a un peu fatigué…

Nico76500

nicolas76500@orange.fr

Autres histoires de l'auteur : Le pompier et son fils - Rendez-vous à la cave - Mes frères et moi - Mon beau-père Alva abuse de moi - Un pompier bien passif - Baise dans un foyer - Devenir la putain de son patron - Belle surprise sur le chantier - Un cul à prendre - Trois ouvriers à l'hôtel - Souvenirs d'armée - Dépucelage hard au lycée ! - Samir - Mon oncle m'a initié ! - Le copain de ma mère - Crapahute, fils de pute - Train des trouffions - Ali & Kamel - Pendant la guerre 39-45 - Le surveillant d'internat - Ma folie des bidasses - Sexe père et fils - Mes oncles - Le Foyer - Mes 2 cousins - Mon frère et moi - Une pute dans une cité rebeu - Le sacrifice - Thomas mon prof - Dans les vestiaires - Mon frère, son pote et moi Au chantier - Le proviseur, mon père  et moi - Le vide-couilles de la cité - Entraîneur - Mes légionnairesL'Anniversaire de mon tonton - La pension Douma - Je suis la petite "salope" de la cité universitaire ! - Sodomie au service militaire - Film pour sapeur-pompier - Le directeur et ses élèves - Le père de mon ami - Mon père baise mon frère - Yousef le plaisirs exhib - Ma folie des bidasses - Quand Nicolas devient Nicole - Le calendrier des pompiers - Pompier en feu - Partie à 5 - Les internes - Fils à papa - En vacances - Chantier - Copain d'internat - String - Partouze dans le foin

News : 15 Octobre

20 Ans, ça se fête ! Max
J'ai trouvé une vraie salope MixedRaceTop
Totalement bourré Mountain017
Vide-couilles des routiers polonais Videcouille

Nouvel épisode

Soumission & Domination 471 Jardinier
Soumission & Domination 472 Jardinier
Baise avec mes cousins et mes amis -20 Johan.dos
Le mariage de mon meilleur ami Tounet777
Rien n'était prévu -02 MixedRaceTop
Rien n'était prévu -03 MixedRaceTop
Le chalet -17 Yan
Ma 1ère histoire avec un mec -02 Fab95
Le mec idéal -03 Pititgayy

Cyrillo se branle

RETOUR AU MENU HISTOIRE
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre et surtout, elle ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches : PROTEGE TOI ET METS DES CAPOTES

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Facebook, Twitter

 
 
CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Facebook - Twitter - ello - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - ect...

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay