Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le chibre d'Eric

J'ai décidé de me lancer dans l'écriture de textes gays après qu'un ami m'a fait découvrir ce site. Si vous aimez, il sera suivi d'autres textes.

Il s'agit là d'un récit de fiction librement inspiré de mon amitié avec "Eric" (les prénoms ont été changés) et qui est justement l'ami qui m'a fait découvrir Cyrillo. Bonne lecture. Thomas.

Je connais Éric depuis longtemps. Nous nous sommes rencontrés il y a une dizaine d'années sur un site gay. Je n'étais pas le genre d'homme susceptible de lui plaire, mais nous avons néanmoins sympathisé. À la même époque, nous avons, chacun de notre côté, fait la connaissance, grâce à ce même site, de l'homme de notre vie. Le sien s'appelle Bastien, le mien Vladimir.
Dans les années qui ont suivi, nous nous sommes vus régulièrement. Pour des barbecues, des déjeuners à la terrasse de l'un des nombreux restaurants que compte le centre-ville. Éric m'a plusieurs fois donné un coup de main très efficace pour des vernissages que j'ai organisés. Il est aussi venu nous aider à emménager dans notre maison de la périphérie de la capitale régionale.
Nous sommes devenus des amis proches, discutant régulièrement via Facebook. Au fil du temps, nous nous sommes davantage confiés l'un à l'autre, chacun est devenu le confident de l'autre, y compris pour des aspects très intimes de notre vie. Nous nous racontions nos infidélités mutuelles, nos goûts, nos désirs, nos fantasmes, nos déboires et succès sexuels. J'aime cette intimité, même si elle a le don de me rendre jaloux.

Car, de mon côté, à la forte amitié est rapidement venu se greffer un fort désir.  Très vite en effet, j'ai été attiré par ce grand gaillard mince et dont la bosse que formait son sexe dans ses jeans était très prometteuse. Qui plus est, il m'avait un jour – par jeu sans doute – envoyé une photo de lui en boxer blanc qui avait confirmé mon impression et excité ma libido. Pour couronner le tout, il me confia un jour qu'il avait « une bite d'actif et un cul de passif. »
Malheureusement mon âge avancé (nous avons plus de vingt ans de différence) et mon style ne permettaient pas que ce désir fût réciproque. Ma frustration était d'autant plus grande que les images qu'ils m'avaient transmises de certains de ses amants ou les descriptions qu'il m'en avait faites souffraient la comparaison avec mon corps bien conservé. Je n'avais donc d'autre choix que de l'associer virtuellement par la pensée à mes plaisirs oniriques, imaginant tous les jeux sexuels possibles avec son grand vit dressé.
Éric, dont les aventures extraconjugales étaient tolérées par Bastien, s'ouvrait souvent à moi des doutes que ne manquait pas de susciter sa relation avec son compagnon.

Un jour en fin d'après-midi, je le trouve désespéré sur Facebook. Il vient de s'embrouiller fortement avec Bastien. D'ordinaire dépressif, je le sens au bord du gouffre. Je lui propose, sans aucune arrière-pensée, de venir se réfugier à la maison. Pour parler et changer d'air. Justement, ce soir-là, je suis seul. Vladimir est en vacances dans sa famille pour la semaine.
Il hésite. J'insiste. « J'arrive ! » finit-il par écrire dans la messagerie privée du réseau social.
Trente minutes plus tard, il sonne au portail de la maison. Je sors l'accueillir. Ses yeux sont rougis. Je le fais entrer et l'invite à s'asseoir au salon. Je me place près de lui.
Dès qu'il tente de me parler, sa voix est couverte par des sanglots, ses mots submergés par des larmes. Il craque à nouveau.
Je me tourne vers lui et le prends dans mes bras. Machinalement, comme je l'aurais fait avec un enfant, je lui caresse la tête, tentant de la calmer et de le consoler.
Immédiatement, je sens mon entrejambe se gonfler. Ce garçon provoque dans les corps caverneux de mon sexe un effet immédiat. Habillé d'un pantacourt assez moulant, j'imagine que le phénomène doit être très visible. Éric a-t-il remarqué quelque chose ? Si c'est le cas, il n'en laisse rien paraître. Enhardi à la fois par sa passivité et par l'afflux d'hormones provoqué par cette érection soudaine, je laisse mes mains s'aventurer sur son dos puis sous son t-shirt. Éric frémit. Mais, curieusement, ne tente pas de repousser mes caresses. Est-ce le désespoir qui le rend si docile, ou bien le besoin de réconfort et de tendresse est-il plus fort que l'absence de désir et d'attirance à mon égard ? Quoi qu'il en soit, je considère cela comme une autorisation – voire une invitation – à poursuivre mon exploration tactile.
Sa tête est posée sur mon épaule droite. Il a fermé ses yeux. Il semble apaisé.
De ma main gauche, je lui caresse maintenant le ventre, puis le torse. Je sens ses tétons durcir au contact de mes doigts. Je m'y attarde, espérant que cette érection-là en provoque une autre.
Mes espoirs sont rapidement comblés. Je vois son sexe gonfler dans son jean. La bosse qu'il forme dépasse ce que mon imagination a pu susciter comme images désirables.
Cette fois-ci, c'est indéniable, si Éric le trentenaire n'est pas sensible à mon charme de quinquagénaire, il l'est en revanche à mes avances tactiles, aussi douces que tendres.
Encouragé par sa réaction, je prends sa tête entre mes mains et pose mes lèvres sur les siennes. Ma langue gourmande et impatiente ne rencontre aucune résistance lorsque je l'introduis dans sa bouche. Elle se mêle à la sienne pour un intense et long ballet buccal.
Tandis que ma main droite tient son visage contre le mien, la gauche quitte le torse et descend sur sa braguette. Je ressens alors avec mes doigts ce dont mes yeux se sont émerveillés quelques instants plus tôt.
Notre interminable baiser fait croître mon désir et mon plaisir à chaque instant. Je lâche sa bouche et me mets à genoux devant lui. Maintenant il me sourit. J'écarte ses jambes. Je frotte mon visage humide de sa salive sur l'énorme bosse que forme son sexe. Même à travers les vêtements, l'odeur de sa verge raide m'excite. Je lèche son jean. Sortant de sa passivité, Éric pose ses mains sur mon crâne et appuie ma tête sur son entrejambes. J'ouvre sa braguette. Oh bonheur, il porte un boxer blanc très moulant, semblable à celui dont j'avais vu la photographie. Mais cette fois, il est bien davantage rempli. Écartant les pans de son pantalon, ma langue s'attarde longuement sur le tissu de son shorty. Mes coups de langue gourmande font doucement gémir Éric. Il commence vraiment à prendre du plaisir. Tout en continuant à inonder son boxer de ma salive au point qu'il devient presque transparent, je lui retire son pantalon. Mon pantacourt, déjà, a glissé sur mes pieds. Ma langue s'attarde sur les belles formes sphériques que forment ses testicules sous le tissu blanc. Puis elle s'immisce entre le bas du boxer et la cuisse, rencontrant la peau de sa boule droite. Pendant ce temps, mes mains font en sorte de maintenir l'érection d'Éric à son paroxysme.
N'y tenant plus, je lui retire son boxer. Le spectacle qui s'offre à cet instant à mes yeux me fait pousser un cri de plaisir. Enfin, je peux voir ce sexe tant désiré, dont l'image que je m'en faisais a provoqué et accompagné tant d'éjaculations. L'objet de mes désirs se présente enfin à moi, dans toute sa nudité, dans toute sa raideur, dans toute sa beauté. Éric retire son t-shirt. D'abord, le bout de ma langue entreprend l'ascension de ce pic des merveilles puis excite doucement la fente de son gland. J'engloutis le bel engin dans ma bouche. Oh cette sublime sensation ! Oh ce goût délicieux ! Oh cette odeur enivrante ! Je le suce longuement, avec application, avec délectation. Éric gémit déjà un peu plus fort. Je sens sans aucun doute possible son plaisir remonter dans ma bouche par sa verge bandée.
Je me relève alors, retire mon t-shirt et libère mon sexe du boxer déjà humide de mouille qui l'emprisonne. Je relève aussi Éric et le colle contre moi. Bite contre bite. Nos bouches, nos lèvres et non langues fusionnent à nouveau pour un long baiser encore plus torride que le précédent.
Tandis que ma main gauche branle nos deux sexes ensemble, la droite ne met pas longtemps à rejoindre le « cul de passif » de mon amant d'un soir. Mes caresses sur ses fesses le plaquent contre moi.
Puis je le fais s'allonger sur le canapé et m'étends sur lui. Je frotte ma bite contre la sienne tout en continuant de l'embrasser. Puis je me retourne, offrant ma verge à sa bouche qui ne semble attendre que cela. Il l'engloutit immédiatement, provoquant dans mon corps un immense spasme de plaisir. Je lui relève les jambes, lèche son scrotum dur comme de la pierre et trouve facilement le chemin de sa rondelle. Quel bonheur de sentir mon visage entre ses fesses. Chaque nouveau coup de langue l'excite un peu plus et commence à dilater son anus. Quant à moi, j'utilise mon périnée pour ne pas éjaculer dans sa bouche. Pas encore. Pas si vite. Faire durer le plaisir, aussi longtemps que possible.
Lorsque je le sens prêt à me recevoir en lui, je me retourne à nouveau et place ses jambes sur mes épaules. Je vais pouvoir profiter du double plaisir d'être en lui et de la beauté de son sexe plus raide que jamais.
D'abord, je caresse doucement la porte de son palais intime avec mon gland humide de sa bouche. Puis, tout aussi tendrement, je m'introduis en lui, le spectacle de son sexe dur et où perlent quelques gouttes de « pré-cum » attise mon excitation.
Mes sourires répondent à ses sourires.
« Tu es si beau et si désirable Éric » lui dis-je. Il me répond par un baiser.
Maintenant je vais et viens en lui. Éric accompagne chaque nouvelle poussée de gémissements de plus en plus forts, de plus en plus saccadés, au rythme des frottements de ma bite à l'intérieur de lui. Même si je sais que ça n'est pas le cas pour lui, je sens que, pour ma part, j'atteins un moment de plaisir que j'ai longtemps – si longtemps – attendu.
Vient le moment où l'extase s'annonce, belle comme un Apollon, forte comme un taureau, tendre comme une biche, chaude comme les baisers d'Éric : ma semence abondante l'inonde d'un jet puissant. Un cri rauque et prolongé accompagne ma jouissance. Je viens d'atteindre un sommet jamais conquis. Le plaisir est total, profond, unique.
Je me rends compte qu'Éric lui aussi a joui, en même temps que moi. Je sors mon sexe de son corps et m'allonge sur lui, mêlant nos foutres sur nos deux bites à nouveau réunies. Un long baiser accompagne cette dernière étreinte.
Je me laisse glisser sur le côté, derrière lui. Mon sexe mou et collant de sperme collé sur ses fesses et une main sur sa bite, nous nous endormons, comblés de plaisir.

Lorsque nous nous réveillons dans la nuit, Éric me prend à son tour. Son merveilleux sexe me fait monter à nouveau au septième ciel.
Tard le matin, je me réveille avant lui. Je m'extasie longtemps du spectacle de son corps nu. Son sexe, même au repos, est impressionnant. Érection matinale aidant, ma bite se dresse aussitôt.
Je me colle à nouveau contre lui et commence à lui caresser la verge...
Je sais qu'il n'y aura sans doute pas d'autre fois.

Tadzio45

tadzio45@magik-life.fr

Autres histoires de l'auteur : Jimmy : histoire vraie entre un minet et un quadra - Chroniques de Tadzio45 - Le chibre d'Eric

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay