24 Sept.
+ 48 histoires en accès privilège.
24 Sept. : +17 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Les Chronique de Max -01

Anthony

Cela remonte à quelques temps maintenant, à l'époque je venais d'avoir tous justes dix huit ans. J'étais en première vu m'a date de naissance et de mes note scolaire, j'avais un peu de retard. Dans l'établissement il y avait un garçon d'un an de plus que moi avec qui je traînais de temps à autres, je savais son attirance pour les garçons mais cela ne dérangeais pas.

A l'époque j'étais avec une fille, sympa. Mais avec elle je n'avais rien fait de plus que échangeait quelques baisers furtif. Il était bien mais elle ne m'attirait pas, j'entendais bien les autres mecs de ma classe parlaient de leur performance sexuelle avec leur copine, je me faisais alors tout petit ou inventer des récits inexistant. Comme beaucoup de garçons, bien souvent le soir ou le matin je me masturbais.

Un jour alors qu'on était à la plage, devant les potes et les filles j'ai voulut jouer le caïd et plonger du haut  du pont, je n'étais pas le premier, mais voilà l'atterrissage fut mal envisageais et je me suis péter le tibia (Aïe).

Fracture du tibia, je suis resté quelques temps à l'hosto. Des potes venait me voir, c'est alors que je fus surpris un début d'après midi voir débarquer Anthony. On discutait un long moment à deux, puis avant de partir il s'approchât me demandant si il pouvait me déposer un baiser sur le front, j'acceptais, mais alors qu'il allait se relevais après le baiser, je lui attrapais son T-shirt blanc et l'attirais vers moi et déposais sur ses lèvres un baiser. Il fut surpris mais ne dit rien il quitta ma chambre.

Plus tard je le revis dans la cours. Je lui dis alors que je voulais allait plus loin avec lui, entre temps m copine et moi avions rompu. Il m'invitait à le rejoindre dans sa chambre à l'internat le jour même. Etant moi-même en internat cela fut plus facile que prévu de le rejoindre le soir venu.
Il fut d'une douceur surprenante en m'embrassant. C'était la première qu'un garçon et mo échangions un baiser. Il me dit qu'il avait envie de moi depuis longtemps, je souris. Lentement il descendit sa main jusqu'à ma ceinture qu'il défit, je le laissais faire. Il se déshabillât rapidement. Autant que quand je le vit nu, je bandais déjà. Il plongea sa main dans mon boxer qu'il fit glisser sur mes chevilles. Il me prit la main et me guidait jusqu'à son lit ou il m'allongea, il me dit laisse toi faire. La fébrile il commençât par me sucer. J'étais puceau et avait aucune expérience mais ça me plaisait. Au bout d'un moment je sentis mes muscles se raidir je savais ce que cela signifiât, je lui dis que ça montait et il accentua c'est va viens et je finis donc par éjaculer. Il me se mit sur le côté et me dit que une première fois il n'irait pas plus loin. Mais on se revit par la suite et me fit découvrir d'autres façons tout aussi plaisantes. A l'heure actuelle on se voit toujours.

chapitre2 Le type au café

Ma relation avec Anthony, avait plutôt bien évolué au cours de l'année. C'est quelques mois qui venait de passaient, avait était pour moi tout nouveau. J'avais fait la connaissance de sa famille à au cour d'un week end, de ses parents, père et mère, de son plus jeune frère et de sa copine. Là j'avais était accueillit à bras ouvert, tous savait pour la préférence d'Anthony, il était gay et ça leur posaient aucun problème. Anthony m'avoua que ce ne fut pas toujours le cas.

Ce jour là on approchait à grand pas des vacances, on était à l'internat dans sa chambre, tout habillait, un dispute entre lui et moi avait éclaté :
_ Si j'avais voulut plus parler je me serais mit avec une meuf ! »
_ Anthony, je veux plus que du sexe »
_ Ca c'est une réplique de gonzesse »
_ Parler ça compte aussi ! »
_ Ecoute Max, je crois qu'il serais bien qu'on aille pas plus loin »
_ Tu veux rompre ?
_ Oui, laissons passé les vacances on verra après »

Autant dire que les jours qui on suivit fut pas super joyeux, malgré la bonne humeur qui régnait à l'approche des vacances. Une fois de retour chez moi, mon père remarqua rapidement que j'étais loin d'être super bien. J'étais en vacances pourtant.  Il savait que j'aimais cette période de l'année plus que les autres. Après une semaine à me morfondre, mon père avait pris la décision de me trouver une occupation. Il avait réussit à me dégotter un petit job dans un faste Food du coin comme serveur. Je commençais le lendemain. Pour ma part je me moquais de bosser ou pas, point positif je ne penserais plus ou presque plus à Anthony.

Le lendemain vêtue de ma tenue je me rendis sur mon lieu de travaille, je rencontrais le gérant, un type d'une trentaine bien tassé, pas mal, mais pas mon style, et plus hétéro que lui tu meurs. Il me mit sous la tutelle d'un jeune de la vingtaine d'année, Lucas, super mignon et pour l'avoir vu se changer dans les vestiaires , il est bien faits. A croquer. Un soir une semaine plus tard après le boulot, Lucas me proposa d'aller boire un coup, histoire de décompresser. On partit dans un bar et but plusieurs bières, enfin lui, moi je tourne au soda. Il me dit qui allait me reconduire chez moi. Arrivé devant la maison, on parlait encore de tout et de rien, ayant vu  toutes les lumières éteinte, je pris mon courage a deux mains et l'embrassais, il me repoussa :

_ Hey tu me fais quoi là ? »
_ Je croyais que c'est ce que tu voulais »
_ Ouais ben non, écoute on ne dit rien a personne et demain soit là à huit heure on fait l'ouverture ne soit pas en retard »

La nuit fut courte, je repensais à ce fameux baiser, quelle idiot que je fus de croire qu'il pouvait y avoir une chance qui soit gay ou bi. Après un réveil difficile, je repris le chemin du Faste Food. Lucas et moi parlons peu. Depuis environ une semaine où je travaillais là, un homme de peut être vingt cinq venait tout les jours chercher un café sur les coups de dix heure, lui pour être pas mal, il carrément à tombé. Je fus surpris que ce jour là, Lucas vient me chercher pour le servir il avait demandé après moi :

_ Bonjour, je vous sers quoi aujourd'hui comme d'hab. Café noir sans sucre ? »
_ Ah je vois que tu as de la mémoire, dis moi tu as prénom »
_ Oui bien sur, Maxime, mais tout le monde m'appelle Max »
_ Va pour Max, moi c'est Thomas »
_ Okay donc Tom »
_ Non Thomas, tu finis à quelle heure ? »
_ Pourquoi ? »
_ Ben je me disais que peut être qu'on pourrait faire plus connaissance »
_ Qui vous dit que ça m'intéresse »
_ Ecoute Max, je ne suis pas débile, j'ai vu comment tu regarde ton collègue, tu t'attarde plus sur les mecs que sur les filles et tu me matte à chaque fois que j'arrive »

Là je rougis et lui dit à l'heure que finissais soit vers dix huit heure trente. Il me sourit et quittait le café. Environ un mètre quatre vingt, brun de grands yeux bleu, une barbe de trois jour. Quand je quittais le boulot il était appuyé contre le mur, à côte de la porte, il porté un blouson en cuir noir, et un t'shirt blanc bien moulant et un Jean's :

_ Je suis là Max »
_ Je vois ça »
_ Alors on fait connaissance ou pas »
_ Humm, le client est roi »

On monta dans sa voiture et m'emmena chez lui, presque à l'autre bout de la ville, un petit appart modeste, pas très grand, mais sympa, je lui demandé pourquoi si il habité ici il venait prendre un café à l'opposé de la ville il me répondit :

_ Je travaille juste à côté, puis il y a toi »

Sans que je fasse gaffe il posa une main sur ma nuque et m'attira à lui, déposant sur mes lèvres un incroyable baiser. Je sentais que mon pénis se gonflait. Il plaqua sa main sur mon entre jambe, il souriait, fière de l'effet qu'il me faisait. Il enleva sa veste qui laissait tomber par terre ainsi que son t-shirt. Je découvris alors un torse imberbe est musclé. Il commençait à me déshabillait je me laissais faire, il l'avait de l'expérience. Une minute plus tard j'étais nu face à lui. Il ne mit pas longtemps à se dévêtir, ben croyais son entre jambe était plus que excitante. Son pénis se tenait bien droit gonflé à bloc, moi face à lui avec un sexe de vingt centimètre environs je devais faire peine a voir :

_ Passif ou actif ? »
_ Les deux »

Illico il m'attrapa et me poussa contre un meuble, il passa une main sur le devant et commença à me masturbait, c'était bon, je me plié un peu en deux prenant appuis sur le meuble, alors je sentis sa queue me défoncé mon cul. Il me faisait mal et du bien aussi, rien de comparable avec Anthony. Il y allait doucement, il profitait et me donnait du plaisir, je sentais ses assaut. Je me cambrais un peu plus afin qu'il prenne un maximum de plaisir, il lâchait des râle de plaisir, moi j'avais le souffle court et le corps moite comme lui. Puis au bout du moment il arrêta, mais resta en moi, je sentis un liquide chaud se déversa dans mon trou :

_ Pas mal, avec un peu de pratique tu serais inoubliable, montre moi tes talent mon petit »

Il se tourna m'offrant ses fesse blanche est dépourvut de poile. Pour bander je bandais comme un dingue, lentement j'approchais mon engin de l'antre, il me dit :

_ Vas y tu attends quoi ? »

Sur son impatience je plantai mon sexe, il lâchait un crie de plaisir, mais pas moi, je me retirai de lui et laissa de la bave couler entre ses fesse et utilisa un doigt pour lubrifier l'entrée. Puis je mis un peu de salive sur mon sexe et avec ma main droite, je lubrifiais mon pénis, une fois fait je réitérais ma pénétration ou là je pris plus de plaisir. Après quelques assauts, je sentis montée la sauce en moi. Il dut le sentir car il me dit de stoppais ce que je fis et prit alors mon sexe dans sa bouche et commença une suite de va viens fort plaisant. Je finis par éjaculer dans sa bouche.

Après m'avoir bien nettoyais il se rhabillait et je fis de même, je ne pris même pas une douche. Il me reconduit à la maison :

_ Voilà tu es arrivé »
_ Merci Thomas, c'étais super »
_ Oh tu es bien toi aussi j'ai apprécié »
_ On peut se revoir ? »
_ J'espère je quitte la ville que la semaine prochaine »
_ Tu ne vis pas ici ? »
_ Non l'appart est a des amis je suis là pour le taff »

Après cette soirée je le revis deux fois avec autant de plaisir, depuis je ne les jamais revue, pourtant il me plaisait bien ce belle apollon. Je garde un souvenir très fort de lui, m'efforçât de pas oublié c'est quelques moment dans ces bras. Après ça le reste des vacances fut moins triste.

Chapitre 3
Les joies du camping
Salut moi c'est Maxime, mais tout le monde m'appelle Max. Certain disent Maxou, mais je n'aime pas. J'ai 20 ans cette année, j'approche lentement, mais sûrement de la date ou j'atteindrais les 21. Ce qui suit est une histoire vrai, qui me concerne et c'est passé lors des vacances d'été en Août, j'avais alors seulement 18 ans.

Lors de l'année scolaire écoulais, j'étais pour la première fois de ma vie affrontais je que j'étais vraiment, un gay. Je suis donc sortit avec l'un des plus beau gay de l'établissement, Anthony. Plus vieux que moi, un an de plus et plus expérimenter que moi. Il fut super patient avec moi, me refusant à lui tout le temps, avant enfin de succomber à cette première fois en Mars, pour son anniversaire. Mais au mois de Juillet la veille des vacances, il à voulu rompre sachant qu'on se verrait pas pendant deux mois, il n'était pas sur de m'être fidèle.

J'en fus dévasté. Mais m'ayant repris, j'ai bossé dans un fast food connu. J'ai dragué mon séduisant collègue en vain et avec un client on est sorti ensemble une semaine. Il avait environ la trentaine et m'a appris plein de chose.

Après la fin juillet arrive le mois D'Août un pote : Romain, me propose de venir en camping. Il y aura son grand frère de presque 21 ans Julien, Simon le pote de Julien du même âge, Marion de l'âge des grands ; Cécile, Annabelle, Romain et moi tout les quatre 18 ans.

Je revis Julien le jour du départ, il avait changé depuis la dernière fois que je l'avais vu quad j'avais onze ans. Plus grand, plus musclé, la peau bronze, en somme le beau mec tout à fait à mon goût, je senti alors mon anatomie se réveiller, mais aussitôt Romain m'avertit que Cécile avait des projets pour moi, ce qui ne me fit pas tellement plaisir, bon elle était jolie, même  bien charmante, mais je n'étais pas attirée par elle, mais par Julien.

Une fois sur les lieux dit un camping en bord de mer, chacun monta sa tente. Deux maxi par tente Simon, dit dormir avec sa chérie Marion normal, Romain avec Annabelle et alors que je penser dire que je dormirais avec Julien, Cécile pris la décision de dormis sous la même tente que moi, je ne sus quoi répondre, donc rien dit. En somme Julien serait seul.

Le soir fut vite venu et progressivement tout le monde partit se coucher. J'avais retardé au maximum mon coucher, mais il fallait bien que j'y aille. Comme je m'y attendais Cécile était réveillé et nu dans le grand sac de couchage. Après une bonne discussion elle réussit à me faire bander et on finit malgré moi par le faire.

Après l'avoir fait, elle me dit que se serait la seule et unique fois entre nous car, elle voulait juste le faire une fois avec moi, et pour un gay je me débrouillais bien avec les filles me fit elle.
Au matin Romain me surit dés ma sortit de tente :

« Bien dormis ? »
« Ca peut aller »
« Nuit coute hein ? »

Je souris et lui se touchais ses parties intimes au cas où je n'avais pas compris. Julien parlait avec Simon, ils me lancèrent un léger salut avant de reprendre leur conversation. De notre côté bien que je restais très évasif sur ma nuit, Romain se déversait en détaille de sa nuit avec Annabelle, et fut content de leurs ébats semble t'il. Finalement j'annonçais aller prendre ma douche au bloc sanitaire.

Alors que j'ouvris la porte de la douche individuelle je vis que Julien me suivais. J'allais refermer la porte quand il la retint, je le regardais surpris :
« Je vais prendre une douche moi aussi »
« Euh okay, bon ben je vais dans une autre cabine »
«  Non on est des mecs autant faire économie de gel douche et shampoing »

Je ne répondis pas, je mis ma serviette autour de la taille et me dévêtis, ce fait qu'il ne vit rien de mon anatomie intime. Je pensais qu'il allait faire de même ou me demandais de me retourner, mais non, il se mit complètement nu sans rien me cacher, et à l'aise. Il me fixe du regard, les miens son vissé sur son entre jambe :

« Je te plait comme ça sans vêtement »
« Oui tu est magnifique »
«  Enlève ta serviette, je sais que tu aime les garçons. Je suis sûr que tu bande comme moi »

ET il n'avait pas tord, je me levais et m'exécutais, effectivement je bandais grave. Ma verge gonflée et bien droite. Il s'approchait de moi et la prit dans sa main faisant des va et viens. Il prit ma main qu'il déposait sur son sexe. Instinctivement mes doigts se refermaient dessus et je lui fis comme lui me faisait.

Puis il stoppait sont geste, je regrettais, mais ce qui allait suivre me fit plus de bien. Il mit l'eau de la douche à couler et m'attirait dessous avec lui. Il  se mit à genou, et prit mon pénis dans sa belle bouche, plaquant ses mains sur es fesse pour accompagner le geste. C'était trop bon, je laissais ma tête retombais en arrière. Puis viens la jouissance et je juter en lui. Il recrachait mon sperme au sol :

« J'avale jamais, tu as jouit à mon tour »

Il me plaquait contre la paroi et commençais à me doigtait puis il dit :

« Ce n'est pas ta première fois hein ? Avec un garçon ? »
« Non tu n'es pas la premiers »
«  Dommage, mais ce serait encore meilleur »

ET il enfonçait son sexe en moi, je lâchais un petit cri de surprise et de plaisir. J'entendis sa respiration s'accélérer, je bougé afin de lui procurait un maximum de plaisir. Il finit par éjaculer en moi. Il reste collé à moi :

« Je sais que Cécile et toi l'avais fais, vous n'étiez pas discret, mais je sais aussi que se soir elle sera seul dans sa tente, accepte tu que je sois avec toi dans la tienne »
« Je n'osais pas te le demander »

Il me retournait, nos pénis se collant l'un a l'autre il prit mon visage entre ses mains et m'embrasait comme j'en rêvais je plaçais mes mains sur ses fesse blanche. On passa cette nuit et les 15 autre en dessous de ma tente et croyais moi on dormit peu. Puis la rentrée arriver, Julien repartis sur Paris à la fac, secrètement j'espérais retrouver un jour se bras et son corps mais il y avait peu de chance.

Ce jour là, je revis mon belle Anthony, il voulait reprendre notre relation, disant que la séparation fut erreur, que à cause de moi, il ne put me tromper pendant les vacances, je le regardais droit dans les yeux et lui :

« Faut qu'on parle toi et moi »

Mais ça c'est une autre histoire.

Chapitre4 Retour aux premières amours

Mon nom et Maxime, mais tout le monde dit Max, a quelques exceptions prêt qui utilise un diminutif qui m'énerve. J'ai maintenant 20 ans, le bel âge. L'histoire qui suit et vrai. Elle fait suite aux précédentes. Elle se passe à l'époque ou j'avais 18 ans.

Après une année passait à sortir avec Anthony et avoir rompu en juin, les vacances d'été commençait mal. Lors des deux premières semaines, ce fut la remise en question, pourquoi on avait rompu, j'étais mal. Grace à mon père qui ne sait rien de ma vie amoureuse, je suis en internat et discret, il me trouvait une place dans un fast food super connu, ou dès le troisième jour je me suis mit a dragué mon collègue super mignon. Je me suis pris un méga râteau royal, il est hétéro comme pas possible, mais on restait pote.

A la fin de deux semaines j'avais fini mon contrat. Un pote à moi du bahut, me proposais de l'accompagne en camping avec un copain à on frère, son frère, deux filles et lui, j'accepter. Après une nuit avec l'une des filles, ou je me suis bien fait avoir part cette dernière, je connu du bonheur dans les bras du frère de mon copain. Mais ceci fit l'objet d'une autre histoire déjà publier (Les joies du camping).

Nous étions en septembre, le jour de la rentré, c'est la que je revis Anthony, il voulait qu'on se remette ensemble, nous séparait fut une erreur, il fut fidèle pendant les vacances car il pensait tout le temps à moi. Je me dis à moi-même : aïe. Mais voila je n'avais le temps de parler j'avais cours :

« Anthony, faut qu'on parle, mais pas maintenant je retrouve moi où tu sait à 16 heures »
A 16 heures, j'étais au lieu dit derrière les gradins du terrain de sport, là personne ne nous verrait ni nous entendrait. Il se remit à dire tout ce qu'il avait dit le matin même :

« Stop Antho. De mon côté disons que ce ne fut pas pareil, j'ai connu d'autre mecs. Deux pour être précis, un de environs 25 ans et un autre, de 22 ans, le frère d'un pote »
« Ah je vois tu m'as trompé »
« Pardon, je sursauté, oh la du calme l'ami, tu as rompu avec moi en juin, on étai plus ensemble par ta faute, donc j'estime… »

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase, il posa ses lèvres chaudes sur les miennes. Je ne pus résister, a ses lèvres, qui me rappelait tant de choses, faut dire qu'il savait embrasser, je le lui rendis son baiser. Il se retirait et me sourit, qu'est ce qu'il était charmeur et beau :

« Écoute j'ai sport là, retrouve moi dans ma chambre, après le repas vers 20 heure, promit on parlera rien d'autre »

Crois moi je savais quoi faire, j'irais le voir comme convenu, hors de questions de faire autres chose que parler, on devait éclaircir des points et parler de l'avenir et voir comment lui voulait faire. Le repas se passait bien et pour une fois il fut excellent. Je passais un bon moment avec mes potes à me détendre et à rire de bon cœur. Puis je quittais le petit groupe d'amis, pour mettre un point final à la relation qui unissait Anthony et moi. Histoire de repartir sur de bonnes bases. Je me rendis à sa chambre, je frappais à sa porte, il était tout a fait 20 heures, mais pas loin. Il ouvrit la porte, tore nu, juste une serviette sur les hanche, je me fis pas prier pour le dévorer des yeux et entrer. Il s'excusait de sa tenue, il avait juste eu le temps de manger et de filer sous la douche, je me plaignais pas du spectacle. Il devait se vêtir et me dit de me retourner, ce que je fis malgré moi :

« Tu sais je tes déjà vu nu »
« Je sais dit il, mais il y des changements »
« Sans blague ? Lesquelles »
« Ben retourne toit alors »

Il était nu, pas un gramme de tissus sur le corps. Il est plus beau qu'un dieu. Un peu plus musclé qu'avant les vacances. Un tatouage apparaissait le long de ses cotes côté droit. Un truc en chinois. Le torse toujours aussi lisse et bronzé, quelques poils bruns, faisait comme une crinière autour de son sexe. Ses cuisse bronzé et puissante sur quel il se tenait droit devant moi, quel plaisir ! Mais je me ressaisi avant de faire une erreur :

« Tu me fait quoi là ? On n'a dit qu'on parlerait, c'est même toi qui la demandait »
«  Tu me croyais sérieux là, je n'ai pas trop envie de parler »
« Attend je me suis fais deux mec pendant les vacances, et ça te fait rien toi qui me fut fidèle »

Il s'assit sur le lit me regardant avec ses magnifiques yeux bleus azur. Les mains sur ses cuisses. Du vois mélodieuse il me dit :

« Max c'est du passé, puis comme tu l'as fait remarquais on été plus ensemble, puis peut être que tu as appris des choses »
« T'es pas croyable on n'est pas remit ensemble. Pour toi c'est juste une question de sexe, l'an dernier on parlait »
« Max si tu ne veux pas on le fait pas »

Je ne répondis pas et lui déposait un baiser plus que subjectif sur ses lèvres. Je savais une chose à l'instant précis, je le voulais lui son corps, j'avais envie de m'enivrer de passion dans c'est bras. Je le plaquais sur son lit, il enlevait mon sweat, qui rejoignit sa serviette, il fut rejoins par mes basket, mes chaussette mon pantalon et mon boxer. J'étais allongé sur lui, échangeant des baisers. Nos attributs respectifs se réveillant et se frottant l'un a l'autre. Nous nous retrouvions enfin.

Puis il me fit me mettre sur le dos, face à lui. Il se mit califourchon sur moi, il avait un sourire qui en disait long. Il avait sa propre queue entre se mains. Puis je vis mettre sa main droite dans son dos, il se à pousser de petit gémissement, il préparait le passage me dit t'il. Puis il enduisit mon sexe de sa salive la faisant couler dessus. Je bandais comme un âne. ET il vient s'empaler sur moi. Il faisait maintenant des va et viens sur moi, je donnais des coups de reins pour son plaisir.

Je finis au bout d'un moment par éjaculer en lui. Et se retira et avança sa vers moi, trempais de sueur.  Se mit à genou contre le mur. Sur son lit. Je savais ce que je devais faire. :

« Allonge toi sur le dos, se sera mieux »

Il s'exécuta. Je pris son sexe en bouche, il était dure et gonflais. Je n'étais la première fois que je le suçais, on l'eu déjà fait par le passé, on fit même des 69. Mais là je ne sais pas pourquoi, c'étais différend, plus intense. Je sentais gigotais et y pendre un grand plaisir, presque que moi précédemment. Il passait ses doigt dans mes cheveux appuyant de temps à autre sur ma tête, puis je le sentis se raidir, bandais ses muscle, son souffle saccadé et il libéra sa semence dans ma bouche. Je retrouvé se goût si particulier, que je reconnaîtrais entre mille, le sperme d'Anthony.
Allongé côté à côte en sueur. Heureux et fatigué. Anthony se leva et je regardais le beau corps qui alla prendre une douche, je ne rejoignis pas, j'attendis qu'il finisse pour aller faire de même. Je me lovais dans ses bras, au chaud et en sécurité :

« Tu m'as manqué Max »
« Toi aussi, je ne le savais pas ; maintenant oui »

On passa la nuit dans les bras l'un de l'autre. Puis je réintégrer mes quartiers. Finalement, on ne reparlerait plus des vacances de cette année là. En fin d'année Anthony eu son diplôme. Il aller quitter l'établissement. C'est alors qu'il se prit un studio dans la ville où il allait étudiait, cumulant travailles études. Il avait alors 20 ans, je venais d'atteindre mes 19 ans.

Anthony étudiait dans une grande ville, maintenant. Il me proposa d'aller vivre avec lui. Il y avait un établissement scolaire qui me permettait de finir mes études, j'accepter. Je quitter donc le confort de l'internat de la famille pour vivre avec lui. Grace à l'aide au logement, son travail et de l'argent de mon père qui avait tout appris et accepter, on ne vivait pas dans l'opulence, mais bien.

Voila presque deux ans que cela ses passé. Anthony et moi somme toujours ensemble, bon tout n'est pas rose, on à eu des disputes, mais vu nos réconciliations ça vaut vraiment le coup. Mais d'autres aventures ont eu lieu, mais cela est une autre histoire.

Max

Killianwest@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les Chronique de Max - Retour aux premières amours - Les joies du camping

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 8 Nouveaux épisodes

Le jeune Rom Fabien51
Ma coloc. Benoîtsoumis
Ma vie avec mon Maître AdrienSchild
Mon sex friend tatoué Chopassif
Mon ami CandC
Mon jeune voisin Eric84
Pierre, mon hétéro Jeanmarc
Plombier en urgence James

+9 Nouveaux épisodes

Triangle à géométrie variable -05 Yan
Improbable rencontre -04 Cyril-IR
Hommes de Loi -09 JulienW
Hommes de Loi -10 JulienW
Hommes de Loi -11 JulienW
Hommes de Loi -12 JulienW
Ancien pote, nouvelle chienne -07 Bearwan
Mounir -03 Fabien51
Les Chronique de Max -09 Max

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank
La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël
Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)