14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les Chronique de Max -04

ATTENTION:
Ceci est la suite des « Chronique de Max » et en même temps un crossover avec un autre auteur, Pititgayy. Si vous voulez voir certains détails développés de son point de vue, allez regarder :
Mec idéal 20 - Vacances à la neige”.  N'hésitez pas à commenter !

Vacances à la neige -11

Il est presque dix heures trente quand je me réveille. J’ai une vue imprenable sur les fesses bien rebondies de mon amant. Je l’entends qu’il bouge des trucs à droite puis à gauche. Me délectant du spectacle, j’en profite en silence, il serait dommage de mettre un terme à cela. Il est si beau. Je me décale, vois ce qu’il fait :

M : «  Tu fais du rangement ? »
D : «  Salut, est ce que c’est moi qui t’ai réveillé ? »
M «  Non pas du tout. Mais tu fais quoi avec mes vêtements propres »
D : «  Je mets les vestes sur des cintres, les pantalons dans cette pile et le reste dans chaque pile correspondant, tu les ranges pas d’habitude ? »
M : « Mais tu n’es pas là pour ranger ma chambre. »
D : «  Ça me fait plaisir. »

Il s’approche et m’embrasse. On finit sur le lit allongés. Il se met à califourchon sur moi. Je bande et lui aussi. Il prend mon sexe en bouche. Hum quel joie et quel bien être. Je le sens faire des gorges profondes, j’adore ça. Ses mains se baladent sur mon torse. Mes mains se posent dans ses cheveux blonds et sur une de ses épaules, sur son trapèze droit. Puis il stoppe le bougre, je le regarde surpris. Il a un sourire coquin, il prend mon sexe baveux dans sa main. Lentement il se l’enfonce. Il vient s’empaler dessus, laissant sa tête retomber en arrière en accord avec ses vas et viens. Je décide de lui donner du plaisir, je prends sa queue et le masturbe sensuellement. De longs et doux mouvements, nos actes s’accordent à merveilles. Je lâche son membre et attrape les draps, que je sers si fort, mes jointures des mains blanchissent. Je viens d’atteindre l’orgasme et me vide en lui. Il prend son sexe et tarde pas à m’envoyer plusieurs jets sur le torse. Il me lèche le torse récupérant son liquide, à bout de souffle, je m’écris :

M : « Oh my god ! C’était… orgasmique »
D : «  Ravi que ça t'ai plu, on va refaire ça souvent.... »

Après une bonne douche, il me force à réviser, il fait de même. On va à la bibliothèque on à plus de place pour travailler. Elle est déserte, mais on chuchote quand même, une habitude. Cette idée de révision lui vient de Laura, selon ses sources lundi on a histoire en première heure et une interro qui nous attend, bien que j’aie bonne mémoire en cette matière, une petite révision n’est pas de refus :

M : « Le faire dans la bibliothèque de l’établissement serait stimulant ».
D : «  Sûrement quand il y a du monde, pas quand elle déserte, le goût du risque d’être surpris derrière la dernière étagère... »
M : « Tu l’as déjà fait c’est ça ?»
D : «  Non mais ça serait drôle. Je sais que Nico l'a fait lui, maintenant révises. »

Le reste de la matinée est studieuse. Après un détour par ma chambre pour y déposer nos livres du matin, on rejoint Alec et Laura au réfectoire pour midi. La queue est courte et rapide pour une fois ; au self je précise, pas une autre queue. Pendant le repas Alec nous apprend que ça va être la première fois qu’il rencontre les parents de Laura, je ne dis rien, mais personnellement je les connais et ce ne sont pas des tendres, surtout son papa, il va avoir droit à un interrogatoire dans les formes de l’art. Après le repas et une promenade dans le parc, j’emmène Damien dans les endroits les plus importants selon moi à voir dans ma ville. Des parcs fabuleux, des monuments très anciens voire antique, des lieux plus intimes et secrets pour un échange de baiser, le jardin des plantes…

D : «  Max, tu ne m’as pas demandé de quoi j’ai parlé avec le doyen hier ? »
M : «  Je pars du principe que tu m’en parles si tu en as envie. »
D : «  Il me propose un poste pour septembre, en tant que prof remplaçant en attendant que j’ai le concours. »
M : «  Super »
D : «  J’ai vu des logements pour vivre ensembles. »
M : «  Damien, c’est imprévu ! »
D : «  Pourquoi pas, tu vas travailler dans un club à l’autre bout de la ville, il y a des logements à mi chemin, mais tu veux réfléchir ? »
M : «  Oui j’ai besoin de réflexion… Hum, okay j’accepte. »

Il éclate de rire, dix secondes de réflexion pour prendre ma décision. Je n’attendais que ça. Nous allons vivre ensemble. Il dit qu’on peut l’avoir pour juillet. Nous décidons de nous y rendre de suite pour le voir et prendre une décision. Il est parfait. On fait les papiers. Damien fait les chèques des premiers mois. On aura les clefs la dernière semaine de Juin, ils doivent le rafraîchir un peu. Mon amant me mandate pour récupérer les clefs. Il a des meubles et moi aussi, on devrait pouvoir le meubler simplement au début avant de continuer dans les mois qui vont venir. Le reste de l’après midi est consacré à la recherche d’un garde meuble, Damien en fera venir avant le jour J ! Je pourrais faire l’installation avant qu’on y entre. Coup de chance je connais un excellent garde meuble. Il signe de suite le bail d’un box. Il est presque dix-huit heure trente, on rentre pour prendre une douche, se changer et en route pour le repas avec ma famille d’adoption si je puis dire.

Quinze minutes de voiture. On se gare dans l’allée et on toque à la porte, une femme aux cheveux poivres et sels nous ouvre la porte un sourire aux oreilles. Elle doit avoir cinquante ans minimum, c’est la femme de Grégoire, elle me prend dans ses bras avant de faire de même avec Damien :

A : « Maxime mon petit je suis si contente de te revoir »
M : « Moi aussi Alice, je te présente Damien »
A : «  Mon mari ne tari pas d’éloges sur vous »
L : «  Bonjour Max »

Une jeune femme d’environ vingt six ans vient de parler, elle est juste à côté de sa mère. Léna, ma sœur d’adoption et grande amie. Juste à côté Luke, son mari, un homme sympathique et amical. C'est alors qu’on entend une voix en approche, je la reconnais de suite :

Léo : «  Maaaaaaaaaaaaaax !!! »
M : «  Hey mon grand ouah tu as grandis et tu pèses ton poids.

Il m’a sauté dans les bras. Il n'est plus aussi léger que dans mes souvenirs. Je passe l’essentiel de la soirée à jouer avec Léo, laissant Damien s’occuper des adultes. La soirée se prolonge jusqu'à une heure du matin, heure à laquelle on repart. Arrivés dans la chambre on se déshabille et on se couche. La journée fut longue. Je me love contre Damien qui dort déjà. Pas de galipette ce soir, le sommeil arrive vite.

Rien de telle qu’une bonne nuit de sommeil dans les bras de celui qu’on aime. Il dort encore alors que j’ouvre les yeux, le volet roulant ne fut pas totalement fermé la nuit dernière. Quelques fins fils d’or viennent se poser sur nos corps dénudés, sur mon Apollon, mon Adonis, mon Eros, si magnifique. J’aimerais que ce moment dure une éternité, mais déjà il bouge et ouvre ses yeux verts. La poussière en suspension donne un effet irréel. Mais son baiser lui est bien de ce monde. Heureusement, le contraire aurait été une torture de mon esprit. Il prend ma main dans la sienne :

D : « Pffff... Déjà dimanche. Je repars ce soir »
M : «  Mouais, à quelle heure ? »
D : « Par le train de 19 heures »
M : «  Si tôt ? »
D : «  C’est le dernier Maxime, il y en pas d’autres après »

Je me blotti contre lui les yeux un peu humides. Son corps chaud me console à peine. Il est plus de dix heures, ça fait si peu de temps pour nous. Il ne veut pas qu’on passe notre temps à faire l’amour, moi je n’étais pas contre. On prend vite une douche pour sortir de l’établissement. On passe la journée en ville. Damien me paye un café dans une brasserie sur la place centrale. Nous voici en mode touriste. On parle de tout et de rien, évitant soigneusement de parler du moment fatidique du départ. On joue aux amoureux en vacances. Damien a l’air d’y prendre du plaisir.  Il me dit s’amuser beaucoup.

On se balade main dans la main, sourire aux lèvres, lunettes de soleil sur le nez. Vers midi on entre dans un restaurant, Damien tient à m’y inviter. Il prend un magret de canard grillé avec frites et une salade, je prends une escalope de dinde sauce blanche et riz. On n’hésite pas à faire goûter à l’autre de son plat. Une glace chacun, pistache passion pour lui, Nougat vanille pour moi. Et un petit café. On ressort du restaurant vers quatorze heures. Le temps file si vite. Damien refuse qu’on rentre. On échange pleins de baisers sur la place pour un selfie ou au coin de rues pour le plaisir. Il est seize heure, on prend place à la terrasse d’un glacier, il prend une crêpes au chocolat, je l’imite avec supplément de chantilly :

D : «  Je crois que je vais me plaire dans le sud avec toi, beau brun »
M : « Du moment que je sois avec toi beau blond c’est très bien »

Il se penche par dessus la table pour un petit bisous. On se balade dans l’un des parcs les plus célèbres de la ville. Par temps clair on voit la mer  au loin, mais là les nuages gâchent la vue :

D : «  On reviendra cet été. On y amènera Valentin ou Nico »
M : «  Ou les deux »
D : « Pas ensemble »
M : «  Ça va pas mieux entre eux ? »
D : « Il y eu du changement Max. Valentin est seul. Nico et Jérémy se tournent autour. Thomas et Marc ont commencé à entamer une relation après que ce soit terminé avec Loïck. »
M : «  Sérieux, Jérémy et Nico et Marc et Thomas »
D : «  Crois moi si tu veux, chacun y trouve son compte. Sauf Valentin. »
M : «  Bon Nico et Jérémy me surprend pas on les as vu ensemble, mais Marc et Thomas? Au moins il aura le mec câlin qu'il veut. Et Loïck ? »
D : «  J’en sais rien. J'étais surpris, ça avait pourtant l'air d'aller, mais quand on est rentré c'était fini m’a dit Valentin. »

En les imaginant tous ensemble, je souris, c’est étrange. Ah l’amour. Le cœur a ses raisons que la raison ignore. Toujours main dans la main on se promène. Damien me demande si on mange avant qu’il parte, je fais non de la tête. Il est six heures quarante cinq quand on pénètre dans la gare. On a récupéré son sac de voyage au centre. Sur le quai on s’embrasse comme les couples dans les films. Le train est là. Il finit par monter à bord, il prend place sur son siège côté fenêtre. Il fait de la buée et dessine un cœur transpercé par une flèche. Il me dit en silence, mais en bougeant les lèvres un je t’aime, je lui réponds moi aussi. Puis le train se met en route, on se regarde jusqu'à la dernière minute.

Je regarde le train disparaître à l’horizon. Je rentre au centre triste mais sans pleurs car l’avenir s’annoncent lumineux et sans nuages grâce à mon amour Damien.

FIN

Max

Killianwest@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les Chronique de Max - Retour aux premières amours - Les joies du camping

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)