20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les Chronique de Max -08

Chapitre 1

En ce lundi matin, les heures passent vite, mais pas assez à mon goût. Le cours d'anglais est soporifique, j'ai du mal à garder les yeux ouverts et l'esprit concentré. Pourtant il faut que je sois attentif. C'est loin d'être ma tasse de thé sauf que je me suis pris un carton au dernier contrôle. Mais franchement le prof n'est pas captivant ni très séduisant. Enfin rien de surprenant.

Mais midi arrive et la cloche retentit. Je ressens un grand soulagement, ouf ! Après un rapide déjeuner et un coup de fil à Damien, l'après midi se poursuit avec des cours auquel je suis très peu attentif. Tandis que pour d'autres le temps passe à une vitesse folle, pour moi il se traîne avec une lenteur incroyable. Ce petit manège si j'ose dire va se reproduire jusqu'au jeudi soir.

Damien ne sera là que demain à midi. Une dernière soirée, réservée à ma bande plus Benjamin, est organisé dans la chambre de Mel. C'est elle qui a le plus d'espace. C'est l'occasion de parler entre nous. J'en profite pour montrer la gourmette à mes amis:

AD " Jolie"

L " Je connais ce regard"

J " C'est pour Damien? Pour quelle occasion?"

AL " Sérieux Jen? Oui pour Damien"

ML " Il va lui faire sa demande"

Mes amis bien que heureux préfèrent attendre la réponse de mon homme avant de se prononcer et de me féliciter. Après une bonne soirée, tout le monde se sépare pour regagner nos chambres. Laura me retient.

L " Tu veux bien qu'on aille marcher un peu?"

M " Oui bien sûr"

On sortit de l'internat et prit la direction du parc. On alla où les lampadaires diffusaient une lumière blafarde. On s'assit sur un banc. Laura m'observe.

L " Ça fait un moment que toi et moi on a pas parlé"

M " Oui. Tu sortais avec Alec. Moi je suis avec Damien"

L " Oui, Alec... Max on a vécu tellement de choses. On est amis. Damien est un garçon super. À tous les niveaux. Mais tu as toujours dis ne pas vouloir te marier. Une seule question: es tu sûr de toi?"

M " Laura, tu as été la première personne pour qui j'ai eu de réels sentiments après Damien. C'est avec toi que j'ai perdu mon pucelage. Mais j'aime ce garçon... Donc oui je suis sûr de moi. Sûr comme jamais je ne l'ai été."

L " Alors c'est parfait. Rentrons, il est tard et demain on a cours"

On se sépare à son étage. Elle parcourt quelques mètres dans le couloir. Puis elle entre dans sa chambre. Je monte un étage et rejoins la mienne.

Vendredi. Ce matin c'est sport. Je me donne à fond. Je transpire comme un fou, le t-shirt trempé. Je décide de me doucher au dortoir, trop hâte de retrouver Damien. Il est là, au pied du bâtiment. Je l'embrasse, il fait une grimace.

D " Je t'aime beaucoup... mais avant d'aller plus loin... va prendre une douche"

M " Ça ne te gêne pas d'habitude"

D " Oui mais on fait le sport ensembles, il y a ma sueur aussi. À la douche!"

M " Chef oui chef"

Après une bonne douche je rejoins Damien dans ma chambre. Il n'est pas question de sexe pour le moment. On parle vacances. Il est au courant pour la dispute (ou rupture?) de Valentin et Benjamin. Ça nous désole. Il me demande des infos sur la rupture d'Alec et Laura. Il a dû mal à y croire. Puis on passe sur des sujets joyeux.

Après avoir fait un long et chaste câlin, l'heure de manger arrive. Ce qui est très bien, je meurs de faim. Je mangerai un éléphant. Adrien avec son calme légendaire et son immense sagesse, me rétorque que je finirai en prison, c'est une espèce protégée. Merci casseur d'ambiance. Enfin à part cela le repas se passe bien. Damien ne fait aucune allusion à la rupture d'Alec et Laura ce qui est très bien.

À part un passage à l'appartement pour de nouveaux meubles, des moments ultra torrides et de bons fous rires, le week-end fut vite passé. On est lundi. Voiture chargée et passagers à bord, je prend place derrière le volant. Damien comme copilote à ma droite. Alec derrière moi, Adrien derrière Damien. Les au revoir entre Mel et notre sage sont interminables. Mais avec l'aide de Jen et Laura, Alec et moi on arrive à les séparer et mettre Adrien dans la voiture. Nous voilà partis.

On en a pour environ quatre heures de trajet. On fera un petit arrêt au bout de deux heures. Mais la sortie de Montpellier se fait difficilement. Un bouchon à cause d'un accident nous fait perdre une bonne heure. La première partie de l'autoroute étant fluide on a bien roulé, on récupère cette fameuse heure. Au bout de deux heures quinze de trajet, je m'engage sur une aire d'autoroute avec pompe à essence et boutique. À peine ai-je éteint le moteur qu'Alec file en trombe aux toilettes. Damien s'étire. Je remarque Adrien en sms avec Mel. Il fait ça depuis notre départ, il est impossible.

M " Adrien viens te dégourdir les jambes et faire un tour aux toilettes. On a encore de la route à faire"

AD " Non merci. Ça ira"

M " Mais lâche ce téléphone. Je ne vais pas m'arrêter dans cinq minutes"

AD " J'irai aux toilettes une fois sur place"

AL " Non maintenant"

Avec une rapidité surprenante, Alec s'empare du téléphone. Il refuse de le rendre, Adrien est furieux. Alec ne se laisse pas intimider, les deux garçons se connaissent bien. Le sage ne gardera pas rigueur de cette manoeuvre bien longtemps au jeune blond.

Une fois de retour des toilettes, Adrien récupère son bien. Alec le taquine gentiment

AL " Heureusement que tu avais pas envie tu fus plus long que moi"

AD " Tais toi Alec"

M " Adrien, Alec a raison"

AD " Évidemment que tu es de son côté. C'est ton pote..."

D " Stop! Interdit de vous disputer. On en parle plus. Si il veut passer son temps en sms... ça le regarde. Puis il a été aux toilettes, c'est bon, fini les enfants."

Je suis surpris. Je ne connaissais pas Damien aussi autoritaire et sûr de lui. Il est encore plus beau. Je lui souris. Il fait de même. Adrien ne voit rien, il a la tête dans ses sms. Alec ne dit rien, mais lève les yeux au ciel.

Il est seize heures trente quand on arrive enfin. Nicolas et Jérémy nous aident avec les bagages. Je vois Nico lorgner sur Adrien. Discrètement je lui dis en souriant :

M " Oublies tu es en couple et il est hétéro. Aucune chance"

N " Je peux juste admirer sans toucher"

M " Toi? Tu es incapable de pas toucher"

N " Si. Tu en es la preuve vivante"

On éclate de rire. Puis on entre dans cette luxueuse demeure, mieux que le chalet. Plus grand, tout confort, salle de bain perso. Oui Nicolas est malheureux.

AD " Wouah impressionnant"

N " Toutes mes vacances je les ai passé ici. Puis j'ai connu Thomas et Damien donc..."

M " Adrien, Alec. Voici Nicolas, dit Nico, Jérémy, Marc, Thomas et Valentin que vous connaissez déjà. Les gars, voilà Alec et Adrien"

Tout le monde se sert la main sauf Alec qui donne l'accolade à Valentin. Surprenant. Mais personne ne s'attarde sur cela. Je suis heureux de revoir toute la bande et pouvoir passer une semaine complète avec eux. Même le fait de revoir Thomas me fait plaisir. Il a bien changé depuis qu'il est avec Marc. Nico nous fait part de l'attribution des chambres. Ce qui ne me va pas du tout.

M " Il serait plus logique que Damien et moi prenions la chambre à lit double et que Valentin et Alec aient la chambre aux lits jumeaux"

AL " Ça me va"

N " Bon okay, arrangé!"

La rapidité de réponse de mon meilleur ami me déconcerte un peu. Il doit être si content d'être ici qu'il agit de façon peu commune.

AL " J'aimerai me changer et déposer mes affaires."

N" Au fond du couloir"

C'est une maison de plain-pied. Il n'y a pas d'étage. Étonnant. Mais elle est faite de façon fonctionnelle, optimisant les lieux au maximum. Cette maison me va parfaitement.

M " Elle est géniale cette maison. Grande, vue sur la mer. Damien tu es déjà venu?"

D " Une fois je crois"

M " Et toi Valentin?... Valentin?... Mais où il est?"

T " Il aide Alec à ranger ses affaires et les siennes."

M" Ah okay. Damien on y va?"

D " Oui. Les amis Max et moi on va au resto à deux pour fêter nos 5 mois ensemble. On doit se faire beau"

Tout le monde nous regarde surpris sauf Adrien avec qui j'échange un regard entendu discret. Une fois dans notre chambre, Damien et moi rangeons nos affaires. Il me prend dans ses bras et dit:

D " Toi et moi rangeant nos affaires dans la même chambre. Ça me rappelle des souvenirs"

M " Oui les vacances à la neige? On était bien"

D " Oui. Je m'attends presque à ce que Marc vienne nous dire de descendre"

Je me blottis dans ses bras bien au chaud et heureux. On reste comme ça de longues minutes en regardant la mer par la fenêtre. On attend, mais rien ne se passe. Tout est calme et paisible. Une fois prêt, on rejoint les autres. On salue tout le monde d'un signe de la main et nous rendons au restaurant où une table est réservée à 20h.

Lumières tamisées, repas gastronomique (presque hors de prix), serveurs avec serviette sur le bras. Il y a même un joueur de violon. On est installé près de la baie vitrée donnant sur l'océan Atlantique. Damien est tellement mignon, mais c'est normal, c'est mon Damien. Je suis super stressé, énervé même. Il le remarque d'ailleurs quand on en est au dessert alors que je viens de souffler discrètement.

D "Max, il y a un problème?"

M "Euh non pourquoi?"

D "Ben t'es pas comme d'habitude, tu es différent. C'est pas le prix de la carte j'en suis sur."

M "Naan t'inquiètes pas. Mais quand il faut y aller..."

Je me lève tout souriant, les mains moites et sort une petite boîte de ma poche. J'ai le coeur qui bat à cent à l'heure, la bouche sèche. Je pose un genoux au sol. Le joueur de violon approche, je sens le regard complet de la salle sur nous, clients et employés.

M "Damien, ne m'interromps pas s'il te plaît, j'ai déjà assez de mal comme ça. -je respire un bon coup et reprend- Tu sais que depuis notre adolescence, quand on faisait des bêtises à la montagne, j'avais déjà des sentiments pour toi."

D "Max..."

M "Damien! -Je reprends:- Je n'avais que quatorze ou quinze ans, mais je sais dans mon coeur que c'était de l'amour. Au chalet tu m'as avoué avoir ressenti la même chose, et au fil des années ce sentiment n'a jamais disparu, il s'est même amplifié. Lors des vacances de Noël, j'ai su que toi et moi on est fait pour être ensemble. Je t'aime beaucoup plus hier mais encore moins que demain. L'idée de se séparer, de te perdre... Damien..."

J'ouvre la boîte, la tourne vers lui. Je ne quitte pas ses yeux, essayant d'y lire ce qu'il pense, ce qu'il ressent. Mais il est doué à ce petit jeu et je suis incapable de décrypter ce que signifie son visage. J'ai l'impression que tout le monde retient son souffle, rien ne perturbe le silence à part ma respiration. Du coin de l'oeil, je vois une femme âgée qui est suspendue à mes lèvres. Le style de mamie qui regarde des séries type Les feux de l'amour à la télé. Mais personnellement, je nous trouve tellement mieux que n'importe quelle personnage de cette série.

M "Damien, mon amour, veux tu m'épouser?"

D "Max, je ne m'attendais pas à ça, je ne sais quoi répondre."

M "Mais...?"

Pourquoi cette réponse? Même la petite mamie est perdue. Le violoniste continue à jouer, mais on sent l'hésitation se demandant s'il doit arrêter. Damien se lève à son tour. Je me demande s'il ne va pas partir du restaurant en courant. Mais non, il s'approche de moi, me tend une main pour que je me relève. Puis il me dit :

D "Max, mon Max. Tout ce que tu as dit ressentir pour moi, je le ressens aussi. Ma réponse est oui. Oui je veux vivre avec toi, oui je veux t'épouser, oui oui et encore oui."

Il prend la gourmette, l'attache autour de son poignet gauche, me prend les mains et me sourit. Rapide comme Flash, il passe une main dans ma nuque et m'attire à lui pour m'embrasser passionnément. C'est alors que j'entends toute la salle du restaurant applaudir, certains sifflent même. Rouge et confus, je mets un terme à ce baiser d'un commun accord avec Damien. J'entends la mamie dire à une autre "ils sont trop mignons." ce à quoi celle là répond "c'est vrai, ils sont si jeunes et si beaux."

Le patron du restaurant s'approche de nous :

P "Messieurs, c'était très touchant. Si je comprends bien, vous avez choisi mon établissement pour vos fiançailles."

M "Exactement, je le trouvais approprié, plein de charme."

P "Mon équipe et moi même sommes très heureux d'avoir un moment si romantique dans cette endroit qui s'appelait L'amour en Rose dans les années 50. Une actrice française dont je ne dirais pas le nom a même reçu une demande à cette table! Mais malheureusement, elle avait dit non... Je n'étais qu'un enfant, j'avais vu ça caché dans un coin de la salle, mon père ne voulant pas de moi dans ses pattes quand il y avait des clients. C'est juste...parfait"

M "Euuuh ouais, formidable."

D "C'est génial cette anecdote! Tu imagines Max?"

M "Ouais, très bien."

P "Messieurs, si vous êtes d'accord permettez moi de vous offrir le dessert."

Mamie "Mais voyons, c'est pas seulement le dessert qu'il faut leur offrir mais le repas."

P "Mais madame, je ne peux pas faire cela!"

Mamie "Dans ce cas, Horace, mon époux depuis plus de quarante ans et moi même allons leur payer le repas nous même, vous mettrez tout sur notre note."

M "Merci Madame. Que puis-je faire pour vous remercier."

Mamie "Soyez heureux, et ne laissez jamais personne se mettre en travers de votre couple."

Je ne m'attendais pas à ça et Damien non plus apparement. On reste le temps de finir notre repas, répondre aux questions des gens sur notre rencontre, etc. La question qui me surprend le plus vient de la mamie :

Mamie "Mon petit fils Jonathan est lui aussi attiré par les garçons."

H "Ma douce, on dit gay je crois. Excusez ma Liliane."

D "Oui, ou homo, peu importe."

Mamie "Horace, Horace... Donc mon petit fils est gay. Quand je vois deux superbes garçons comme vous amoureux, je me dis que Jonathan peut garder espoir. Regardez comme il est beau."

Il est clair que la mamie n'est pas une pro de la manipulation avec son téléphone portable. En gentil garçon, je lui apporte mon aide. Elle nous montre donc la photo de son petit, ok j'avoue, il est pas mal torse nu sur la plage. Mais y a pas à dire ou comme on dit, y a pas photo, Damien est dix fois plus beau.

Une fois de retour à la villa de la plage on se rend compte que Nico, Thomas, Marc et Adrien sont encore levés. Il est 23h30 pourtant.

M "Salut les gars, encore debout? Où sont Alec, Jérémy et Valentin?"

T "Ils étaient fatigués, ils sont partis dormir."

N " Je suis pas sur que ce soit pour dormir ahahah."

Mc "Tu crois?"

D "Peut importe ce qui se passe, je peux pas les attendre. Jérémy non plus."

Tendant son poignet gauche en avant, un immense sourire brillant, les yeux tournés vers moi.

M "Les amis, Damien et moi on va se marier!"

N "Pardon?!?"

T "On a bien entendu?"

AD "Si c'est clair."

Tous les regards se tournent alors vers Adrien. Tous, y compris Damien et l'interrogent.

N "T'étais au courant?"

AD "Ben quoi?"

T "On vient de passer toute la soirée ensemble, on t'a demandé si tu étais au courant de ce qui se passait. Tu aurais pu nous le dire sérieux!"

M "Il ne pouvait pas, je lui ai fait promettre de ne rien dire tout comme Alec."

N "Pour le peu qu'on l'a vu..."

Mc "Tout comme Valentin."

D "Pourquoi vous avez tout de suite les idées mal placées?"

AD "Je connais Alec."

T "Ok, ok. Et sinon le mariage c'est pour quand?"

M "On a pas encore décidé."

D "Justement sur le retour je me suis dis qu'en Août ça serait parfait, je serai dans le sud et qui plus est tout le monde sera là en vacances. N'oublies pas que toi et moi on reprend début septembre."

M "Damien, en Août? On aura jamais le temps de tout préparer!"

N "Ohh tu sais pas comment est ton mec alors, et on est là!"

D "Merci Nico, mais il me connaît très bien, on a passé notre enfance à deux plus longtemps qu'avec toi."

N "Boah à quelques années prêt. Mais ok, je cède."

Il est très tard, la nuit est bien avancée avec cette annonce, il est plus que temps qu'on aille tous se coucher. Marc et Thomas sont les premiers à y aller. Damien et moi nous dirigeons vers notre chambre quand Adrien nous rejoint en courant, affolé.

AD "S'il vous plaît, je peux dormir avec vous? Euh, par terre, dans la chambre quoi?"

D "Ben pourquoi?"

AD "Ton pote là, Nico, il vient d'essayer de m'embrasser en me touchant le cul !"

M "Je me doutais bien qu'il tenterait, tu lui a tapé dans l'oeil."

AD "Oui mais je suis hétéro je m'en fiche ! Et tu penses à Mel? Je suis en couple, je l'aime"

D "Tu peux t'enfermer dans ta chambre, on lui parlera demain. Promis il te laissera tranquille."

AD "J'espère ouais! Bonne nuit les gars."

Une fois Adrien parti, en arrivant devant notre chambre on entend des bruits suspects en provenance de celle où Alec et Valentin sont "endormis". Je réalise alors que ce qu'a sous-entendu NIco toute l'heure est bien réel. Alec et Valentin couchent bien ensembles. Je crois que demain matin j'aurai une conversation là dessus avec Alec et Adrien, peut être même Valentin. Je rejoins mon Apollon en ricanant dans le lit, il commence à rigoler à son tour avant de se coller à moi.

Allongés sur le côté, on se regarde. Sa main gauche sur mon torse, il me pétrit le pec. Nos sexes sont déjà dressés l'un contre l'autre mais il prend son temps. Il me fait un baiser langoureux et intense. J'y réponds avec plaisir, ses lèvres sucrées sont toujours très agréables. Sa main parcourt mon corps avec une telle douceur, lorsqu'il arrive sur des zones sensibles il me fait l'effet d'une plume. Puis il saisi mon sexe, commence à jouer doucement avec. Il glisse un doigt autour du gland étalant le présperme du à mon excitation. Dans un geste lascif, il me regarde et glisse son pouce en bouche, j'ai presque l'impression que c'est mon sucre d'orge qu'il suce. Sa main retourne m'exciter de plus en plus pendant qu'il continue à m'embrasser, mais il m'a mis sur le dos. Il m'écarte les cuisses, caresses l'intérieur pendant qu'il avale rapidement mon sexe désormais plus que gonflé, c'en est presque douloureux. Sa bouche chaude et humide fait tout pour me donner le plus de plaisir, il s'amuse à biberonner uniquement le gland. Puis il glisse sa langue tout le long, atteint mes couilles qu'il s'amuse à lécher et à faire rouler. Oooooh, je gémis, ma tête part doucement en arrière. Encore plus quand il la prend direct en entier. Il continue encore et encore, elle est bien baveuse. Les yeux fermés je me laisse aller à ses caresses, ses mains titillent toutes mes zones érogènes. Je sens sa langue qui remonte entre mes abdos, qui vient se fixer sur mon pectoral gauche, puis le droit, continue son chemin vers mon cou. Je grogne de plaisir quand, en même temps que sa langue atteint le point sensible de mon cou, mon sexe pénètre dans son intimité brûlante. Il gère tout et il me rend dingue. Il ondule lui même sur moi, je n'ai qu'à me laisser faire et prendre du plaisir... mais moi j'aime bien être un peu actif aussi! Je m'assois les lèvres collées aux siennes et arrive à le retourner sans quitter son merveilleux petit trou. Je me suis juste enfoncé d'un coup à fond en lui. Je prends un mouvement lent pour faire oublier le petit cri de douleur qu'il vient de pousser, il se cambre en me regardant dans les yeux. Je bloque ses mains pour qu'il ne se caresse pas et pose une main sur son sexe. J'avoue que je suis légèrement jaloux qu'il soit un peu plus gros que le mien, je donne un petit coup de rein sec. Mais dit donc, il aime ça le coquin. Son sexe vient de pulser dans ma main et son anneau vient de me serrer. Je continue donc en variant le rythme pour que tout les deux fassions une de nos meilleures fois. Il doit aussi être dans cette objectif, je ne l'ai jamais senti si chaud, il me caresse de partout, envahissant tous mes sens. Même sa peau sous mes doigts est volcanique et sent incroyablement bon. Je veux le dévorer. Ma langue force sa bouche et on réussi un long baiser malgré mes coups de reins. C'est dans cette position qu'il jouit entre nos abdos m'amenant à la limite du plaisir, encore deux trois mouvements et je déverse mon nectar. Je reste au fond de lui le temps que mon coeur se calme, je sens le sien qui bat tout aussi rapidement. Il colle à nouveau sa bouche sur la mienne, me regarde dans les yeux, me montre le bracelet à son poignet.

D "On surmontera toutes les épreuves, je serai à tes côtés pour la vie. Je t'aime."

Il dit cela avec tant d'intensité, j'ai l'impression que mon coeur gonfle et va éclater de joie dans ma poitrine. Il veut de moi, il sera mien et ceux pour l'éternité! Il est pas extrêmement tard, mais le sommeil me vient rapidement. Le voyage m'a fatigué.

Alors que je fais un rêve agréable, je me réveille. Tout est paisible. Presque silencieux. Seul la respiration de mon amant est perceptible. Doucement je sors du lit et de la chambre. J'ai soif. En passant devant la chambre de Valentin et Alec j'entend des rires et d'autres bruits caractéristiques. Ils le font encore. Ils sont insatiables. Dans la cuisine Nico est là. Il a eu la même envie que moi

M "Hey"

N " Hey. Soif aussi?"

M " Il fait une chaleur. Trop chaud"

N " Le sport ça chauffe. Tu devrais savoir"

M " Très drôle. T'as fait l'école du rire"

N " Ok touché. Plus sérieusement ton pote Alec, c'est un mec bien?"

M " Oui. C'est mon meilleur ami. Il est comme mon frère. Il ne fera pas de mal à Valentin. Je crois qu'il a vraiment des sentiments pour lui."

N " J'espère bien. Sinon je lui ferai payer"

M " Pendant que j'y pense. Adrien est en couple et hétéro. Tu le lâches. Tu as Jérémy"

N " Tu veux qu'j'te dise? Ce qui est bien avec toi Max c'est que tu change pas. Toujours les bonnes paroles. Tu as raison. Bonne nuit"

Je retourne auprès de Damien après avoir bu mon verre d'eau. En me recouchant j'entend un petit grognement de satisfaction de Damien, il se colle à moi. De sa voix endormie il dit

D " Tu es revenu"

M " J'ai croisé Nico dans la cuisine"

D " On en parle demain"

M " Va falloir le surveiller. Il se méfie d'Alec. Mais il a peut être pas tord"

Damien se décolle de moi et allume la lumière. Il attrape un oreiller et le sert contre son torse. Il passe en position assise appuyé contre la tête de lit. Je fais de même. D'un ton résigné

D " Tu veux parler. Il presque quatre heures Max"

M " Alec et Valentin semblent se convenir. Ils ont peu dormi cette nuit"

D " insomnie?"

M " Damien j'ai entendu des bruits caractéristiques"

D " Des bruits caractéristiques? Que genre de... okay. Mais où est le problème"

M " Alec. Il est... j'ai peur qu'il joue avec Valentin. Qu'il ne l'aime pas"

D " Tu t'inquiètes pour rien. Dormons"

M " Mais..."

D " Mais rien. Alec est accro à Valentin et inversement je crois bien. Fais moi confiance."

M " Tu es sûr? Comment le sais tu?"

D " Les regards. Max... c'est compliqué. Et de toute façon 3 mecs lui tombent dessus s'il fait du mal à mon p'tit frère. On en reparle demain. Bonne nuit"

Il me dépose un baiser sur le front, remet le coussin en place, se couche et éteint la lumière. Je l'imite, il se colle à moi. Il tarde pas à se rendormir. Je mets plus de temps.

Chapitre 2

Je me réveille peu avant Damien en ce mardi matin. Sans le réveiller je sors du lit, vais prendre une douche et rejoins la cuisine, Alec et Valentin sont en train de prendre leur petit déjeuner en tête à tête, c'est clair il ne se cachent plus. Je fais style de ne rien voir pour ne pas les déranger. Peu de temps après je sens deux mains se poser autour de ma taille en venant de derrière. Je reconnais la douce voix de mon beau blond, il pose un petit bisous dans mon cou:

D " Salut beau brun"

M " Salut toi"

D' Toi? Pas beau blond"

M " C'est compliqué"

Je lui fais un clin d'oeil en souriant, il répond à ce sourire en me retournant pour qu'on puisse échanger un vrai baiser. Une fois notre étreinte finie je lui sers un café. Du menton je lui montre Alec et Valentin, il me sourit, faisant écho à la conversation de la nuit. Il pose sa tasse, me prend par la main et m'emmène avec lui voir les deux amoureux qui allaient probablement retourner dans leur chambre:

D " Attendez. Hier quand on rentré vous étiez couchés. On a à vous parler Max et moi"

AL "Oui on sait, pour la demande, Max nous a montré la gourmette, j'en ai parlé à Valentin hier soir et vu que tu la portes... Tu as dit oui?"

D " Oui, tu aurais entendu sa déclaration, comment dire non à ce beau jeune homme?"

N" Ah vous êtes là"

Nicolas, Jérémy et Adrien nous ont rejoint, il viennent de se lever. Damien est aux anges tout comme moi. Il regarde tour à tour Nico et Valentin. Damien d'un ton solennel demande à ses deux amis sous les yeux de tous:

D " Valentin et Nicolas, vous êtes mes deux meilleurs amis, même plus. On se connaît bien, acceptez vous d'êtres mes témoins à notre mariage"

V " Avec plaisir mon frère"

N " Oh quel honneur, on se connaît depuis longtemps et..."

D " Nico oui ou non?"

N " Okay, oui mon pote"

Damien prend ses amis dans ses bras, Nico se tourne vers moi, en souriant, l'air un peu désolé:

N " Désolé je serais pas ton témoin, fallait demander avant"

M " Je ne comptais pas demander, j'ai déjà choisi "

Les visage d'Adrien et Alec se barrent d'un large sourire. Oui ils savent que eux deux vont être mes témoins, ce sont mes meilleurs amis. Tout le monde va se préparer en vue de la journée. Je veux parler à Valentin, mais Alec et Adrien me retiennent. Une fois qu'ils me laissent tranquille, je rejoins Valentin qui a pris place à la petite table du salon. Il est en train de dessiner un truc bizarre pour ses cours. Son crayon, d'une taille déjà réduite n'arrête pas de casser. Il a l'air agacé, la taille du crayon se fait de façon frénétique, mais à chaque fois il casse rapidement ce qui fait qu'il rétrécit à vue d'oeil. Je sens le regard du rouquin sur mon entre jambe. Je me sens mal à l'aise:

M " Ca te dérange pas que Damien et moi avons pris la décision de se marier?”

V " Non. Mais je te redis ce que je t'avais dit, si tu le fais souffrir, tu le paieras"

Il me regarde intensément le mini crayon dans la main. Je suis pris d'une certaine crainte, je rassure Valentin et pars vite fait pris d'une peur soudaine. Je croise Alec en rejoignant ma chambre où Damien enfile sa combinaison pour tenter de surfer. La tenue moule parfaitement le corps de mon bel Apollon:

D " Tu es sûr que tu ne vas pas essayer le surf, je peux être ton prof."

M " Non ça me tente pas trop, je préfère regarder"

D " Comme tu veux"

On toque à la porte c'est Thomas et Marc, ils viennent chercher Damien pour sortir en mer. Eux aussi vont faire du surf. Jérémy se propose de faire le repas, il a réquisitionné Nico sans lui demander son avis. Je regarde le rouquin, il a ranger les crayons qu'il taillait tout à l'heure. Je ressens un soulagement. En parlant du loup il approche de moi. J'ai pris place sur un transat sur la terrasse face à l'océan:

V " Ça va?"

M " Oui"

V " Tout à l'heure j'ai dû te paraître dur"

M "Un peu oui, mais je sais que tu considère Damien comme ton frère. Sauf que je ne compte rien faire qui puisse lui faire du mal, je l'aime trop pour ça"

L'intensité de mon regard donne plus de poid à ces paroles qui reflètent ma sincérité. Valentin vient de présenter ses excuses. Je l'invite à venir avec moi sur le sable voir nos copains surfer, en mode groupie/cheerleaders. Je me pose des questions sur les sentiments que Valentin et Alec ont l'un pour l'autre, mais il ne dit rien pour le moment. Midi arrive vite, Jérémy nous montre une fois de plus ses talent culinaires. Demain c'est Valentin qui s'y colle.

L'après midi avec Adrien, Marc, Thomas, Damien, nous allons en ville faire un repérage et voir s'il y a de quoi passer une soirée autre qu'à la maison. On y remarque une boîte, je m'approche une fille est là entrain de nettoyer le bar:

F " On est fermé"

M " Juste une renseignement, je m'appelle Maxime"

F " Trop mignon, le prénom et pas seulement. Je suis Vénus, ta Vénus"

M " On voulait savoir à quelle heure vous ouvrez"

VS " Pour toi de suite, mon mignon"

M " Et pour tout le monde?"

VS " Vingt deux heures, tiens mon grand voilà des passes, tu en veux combien?"

M " On est dix environ"

VS " Tiens. Si vous venez, viens me voir on pourra jouer ensembles, ça va te plaire"

Elle dépose un bisous sur ma joue en se collant bien à moi. Une fois hors de l'établissement, je trouve Damien étrangement silencieux et renfrogné, cela m'intrigue, je dois savoir ce qui lui prend:

M " Je peux savoir ce qui t'arrive"

D " Elle te plaît cette fille?"

M " Quoi, oui elle est jolie, mais le seul qui me plaît c'est toi"

D " Tu as accepté un bisous, elle se collait à toi comme une sangsue, elle te faisait du rentre dedans Max"

M " C'est normal c'est son Job"

T " Calmes toi Damien. En même temps je la comprends, si le sudiste ne sortais pas avec toi et moi avec Marc, je tenterais bien ma chance"

M " Merci Thomas, mais là tu m'aides pas"

T "Je déconne t'es pas mon genre, trop musclé ahahah"

Marc lève les yeux au ciel. Damien garde sa mauvaise humeur une bonne partie de l'après midi. Je ne sais pas quoi faire pour lui faire retrouver le sourire. Il m'en veut quoi que je dise ou fasse. Je ne connaissais pas mon Damien jaloux, cela ne me plaît en fait. Il ne retrouve son sourire qu'en fin de journée lorsque que Jérémy fait remarquer que Valentin et Alec ont encore disparu dans leur chambre. C'est bon de le revoir retrouver sa bonne humeur, il semble oublier l'incident de l'après midi.

La soirée passe rapidement. On se couche tôt, Damien est trop fatigué pour faire quoi que ce soit, dommage. Il porte même un short de basket pour dormir. Je suis déçu, première fois qu'il n'est pas nu avec moi. Il n'a pas réfléchi. On devient un vieux couple? Non pas possible. Je vais voir Alec pour prendre un short aussi, je n'en avais pas pris je ne pensais pas en avoir besoin. Je frappe à la porte. Il ouvre nu. Il me passe un pyjama court. Il est clair que lui n'en a pas l'utilité. Je retourne dans mon lit avec Damien, on dort côte à côte. Même pas dans les bras l'un de l'autre. Demain on doit parler de ça, je ne comprend pas son attitude. Je m'endors contrarié.

Nous voilà mercredi. Je suis réveillé comme les autres par quelqu'un qui frappe à la porte. Tous dans le couloir, on joue à qui va ouvrir la porte. Je fini par me dévouer. Se disant que ce n'est rien d'important tous retournent au lit. Il est à peine sept heures. Quand j'ouvre la porte au réveil matin, c'est une surprise de taille que je découvre :

M "'Benjamin!!"

B " Salut! Vraiment surpris pour ne pas dire juste Ben?"

Damien me rejoint dans la cuisine. Lui aussi est surpris, même plus que moi. Il salue Benjamin, je vois dans son regard que déjà il prévoit les problèmes que cela va engendrer:

D " Benjamin, quelle surprise, je croyais que t'allais pas venir. Je vais réveiller Valentin"

Damien s'éloigne en direction de la chambre des tourtereaux, je l'entends échanger avec Alec puis Valentin, mais ne comprends ce qu'ils se disent. Je parle avec Ben de ce mardi où il a eu cours, en fac de médecine on a pas des vacances plus que nécessaire, pas de pont, du moins pour cette semaine. Damien revient et prépare du café. Il nous sert à chacun une tasse. Valentin arrive en compagnie du reste de la bande, sauf Alec. On décide de laisser les deux garçons entre eux, on va prendre le petit dèj sur la terrasse. Je prends place de façon à voir ce qui se passe dans la cuisine. Valentin se met aux fourneaux, Ben parle beaucoup semble t-il, je ne vois pas le visage du rouquin. C'est alors que je vois... Alec nu serviette autour du cou. Il se colle à Valentin, faisant comprendre au futur médecin que lui et Valentin sont ensembles maintenant. Après plusieurs minutes il nous rejoint en prend place à table, Valentin et Alec disparaissent dans un recoin de la cuisine:

B " N'allez pas dans la cuisine pour le moment"

N " Non pas dans la cuisine"

T " Tu l'as déjà fais dedans toi?"

N " Mais le repas avait été pris et ... laissez tomber"

B " Je voulais parler à Valentin, je viens de lui annoncer que c'est fini entre lui et moi. J'ai rencontré quelqu'un"

M " Tu as pas à t'expliquer"

D " Tu sais Ben, même si Valentin a tourné la page, il a passé de bons moments avec toi, ça ne s'oublie jamais"

B " C'est ce que j'ai cru comprendre"

On finit par prendre notre petit déjeuner calmement et détendus. L'équipe du mardi reprend leur pratique perso du surf dans une chorégraphie bien particulière où les chutes sont monnaie courante. Alec ayant rejoint les amateurs du surf je me mets en cuisine avec Valentin pour préparer le repas. On parle de tout, vraiment de tout. Même de la rencontre, Ben versus Alec. Quand Nico et Alec sont de retour, mettant de l'eau partout, je les reprends. Nico va prendre un verre dans le frigo, je ne sais pas ce qui lui prend, mais dans son élan il embrasse Valentin. Alec réagit au quart de tour il voit rouge, il choppe Nico et lui met une droite directe. L'autre tombe au sol:

N " Aïe, mais t'es malade, faut te faire soigner"

AL " Je t'interdis de toucher Valentin, c'est clair!"

M " ALEC DEHORS VA TE CALMER DE SUITE"

AL" Max, mais..."

M " J'AI DIT DEHORS!"

Il tourne les talons, suivi par Valentin. Je cherche un glaçon dans le congélateur mais il n'y a rien, je tends donc un sac surgelés de petit pois à Nico, il va avoir un joli oeil au beurre noir. J'entend Alec qui râle, mais pour le moment j'ai autre chose à faire:

M " Tiens mets ça sur ton oeil, ça va gonfler sinon, tu as d'la chance qu'on ait prévu des petits pois pour le repas"

N " Il a un sacré direct. Tu vas préparer ça à manger?"

M " Oui et oui"

Nico se tient éloigné d'Alec toute la journée mais gardant un oeil sur le couple, il aimerait qu'Alec commette une erreur avec Valentin pour se venger de lui. Mais Alec est plus que accro à son petit rouquin, je ne l'ai jamais vu autant attaché à une personne. Moi faut que je vois Damien, il est sur le lit de la chambre en train de lire en cet après midi ensoleillé.

M " Damien on peut parler?"

D " Oui bien sûr"

M " C'est à propos de cette nuit"

D " C'est à dire?"

M" Il y a un problème entre nous? Tu as mis un short pour dormir, tu ne le fais pas d'habitude et me repousse, au chalet toutes les occasions étaient bonnes. On s'est fiancé, on l'a fait et depuis plus rien"

D " Mais je ne te repousse pas, c'est juste... la tradition"

M "La tradition?"

D "Oui fiançailles veut dire mariage, les deux futurs époux ne doivent pas coucher ensembles avant leur nuit de noce"

M " T'es sérieux là? C'est valable dans le passé, à la limite si toi et moi on ne l'avait jamais fait, on l'a fait lundi"

D " Ben j'ai agis comme ça pour toi, parfois tu es vieux jeu"

M " Pardon?"

D "Regardes nos fiançaille, resto, genou au sol"

M " Tu as pas aimé?"

D " Si au contraire"

Il a dit vieux jeu. Il ne va pas être déçu du voyage, je vais lui faire changer d'avis. Je verrouille la porte derrière moi, une lueur passa dans ses yeux, il pose son livre et se lève. Je prends son visage entre mes mains et l'embrasse sauvagement.

Je ne le laisse pas prendre le dessus, je maintiens sa nuque pour ne pas qu'il m'échappe. Ma langue rentre dans sa bouche, il me la tète. Je pétris ses fesses, si belles, si fermes. Sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, je l'attrape par les hanches, ses jambes s'accrochent autour de moi. Je le mordille dans le cou en le collant au mur. Sans plus de préparation je relâche légèrement ses hanches et il s'enfonce de lui même sur mon sexe dressé. Il me regarde avec un sourire carnassier et commence à onduler sur mon pieu en commençant à chercher le point sensible dans mon cou. Je l'en empêche en augmentant la cadence des coups de reins. Première fois que c'est sauvage comme ça, ça me fatigue quand même plus rapidement, surtout que je le porte. Je retourne sur le lit, le pose sur le dos et soulève ses fesses pour continuer à la pénétrer aussi sauvagement. Puis je le retourne à quatre pattes. Je me penche sur lui, mords son épaule. Il s'est mis à se branler, ses gémissements accélèrent rapidement suivi de sa jouissance. Je fais mon possible pour ne pas venir. Je quitte cette antre délicieuse, vais rapidement me nettoyer et continue à me faire sucer. Je lui impose ma cadence semi rapide mais il s'y fait une main posée sur mon entrejambe, massant mes couilles. Malgré mon tempo il est aussi doué que d'habitude, ce qui me conduit au paradis. Il me nettoie bien me tirant quelques frissons supplémentaires, sa langue merveilleuse sur mon gland sensible... J'ai envie de le reprendre! La position contre le mur m'ayant bien excité, je la reprends. J'ai l'impression qu'il est plus léger, je prends plus mon temps pour qu'il profite de moi en lui. En plus je suis très long à venir pour cette deuxième fois.

Ce fut unique, on fut épuisé lui et moi, en nage. Jamais je ne lui avais fait l'amour contre un mur debout. Voilà chose faite. On vient de se laisser tomber sur le dos dans le lit. Je fixe le plafond. On mange dans 2 heures, juste le temps pour se remettre de cette séance sportive. Damien me glisse à l'oreille un petit désolé. Si je n'étais pas exténué, je l'aurais bien refait avec lui, il est si bon je ne m'en lasse pas. Puis la journée du mercredi se termine avec le repas que nous avons préparé. Les plat circulent il reste un peu des petits pois de midi, bizarrement Nico n'en veux pas. La soirée se passe sur la terrasse, on parle jusque tard dans la nuit. Nico propose à Ben de jouer au docteur avec lui. Damien et Thomas le fusillent du regard, Jérémy baisse la tête, triste. Nico lâche l'affaire avec Ben et part avec Jérémy. Cela donne le signal pour le monde d'aller se coucher. Cette nuit là Damien et moi dormons nus dans les bras l'un de l'autre. Je m'endors trop bien.

Jeudi déjà. Cette semaine passe trop vite. Mais je savoure chaque instant. Ce matin c'est Damien et moi qui allons cuisiner, bon c'est pas pro, mais on forme une bonne équipe. A nous deux on arrive à satisfaire l'estomac de tous sans trop de soucis. Je propose que pour le soir, ce soit Jérémy et Valentin qui s'y mettent, deux cordons bleus ensembles on va avoir droit à un festin royal. Alec dit oui, mais avant il veut que son Valentin et lui testent encore une fois la literie. Sérieux il ne pense qu'à ça le jeune blond! Nico demande si ce soir on va en boite, perso je n'y vois pas d'inconvénient, surtout qu'on a eu des pass.

La matinée se passa en baignade pour Alec, Valentin, Damien et moi. Quand on revient Jérémy, Nico, Marc et Thomas sont en plein tournoi de Uno. Vu l'heure Damien et moi on se met au fourneaux. On fait un repas simple : salade de pâtes avec oeufs et thon. Après la vaisselle Damien veut se reposer et rejoint la chambre.

Nico, Marc et Adrien discutent sur la terrasse sérieusement. Thomas, Jérémy, Valentin et Alec regarde un film romantique

T " Il y a rien d'autre"

J " C'est pas si nul que ça. T'es pas fleur bleue"

AL "Exactement. Tu veux une place Max? Valentin et moi sommes sur le point de..."

M " Non merci. Alec j'ai compris"

Je retrouve mon homme dans notre chambre. Semi allongé lisant un magazine sur les sciences. Je le regarde en souriant

M " Même en vacances? Tu vis pour la science"

D "Pour te répondre je vis pour toi Maxime Harper. Ceci dit c'est très intéressant. Je veux être prof de sciences donc voilà."

Je m'allonge à côté de lui. On échange un baiser doux et passionné. Je me blotti dans ses bras ma tête sur son torse. On discute doucement. On est sorti de notre torpeur. Nico frappe à la porte.

N "On mange"

M " Déjà?"

N " Il est 20h30. Jérémy et Valentin ont préparé un festin"

Damien me regarde. Lui aussi a compris, on s'est endormi. On part rejoindre tout le monde. On découvre la table, effectivement, il s'agit bien d'un repas digne de l'un des meilleurs restaurants. Le repas fut très très bon. Je savais qu'à eux deux il serait capable de faire des merveilles. Après le repas on part chacun dans sa chambre afin de se préparer pour la soirée en boîte. Après une heure de préparation on retrouve tout le monde dans le salon, on a tous une tenue adéquate, tous vraiment pas mal. Damien reste le plus beau indéniablement.

Marc et moi prenons chacun notre voiture, donc il y a Thomas, Marc, Jérémy, Nico et Ben dans une voiture et Adrien, Alec, Valentin, Damien et moi dans l'autre. Environ une demi heure plus tard on entre dans le lieu. À l'entrée le videur nous laisse entrer grâce aux passes que nous a filé Venus la veille. D'ailleurs cette dernière nous voit et vient directement vers nous ou plutôt vers moi:

Vé " Salut tu es venu avec tes amis, super, je n'y croyais plus"

M " On pouvait pas hier"

Vé " Suivez moi, il une table réservé pour les VIP ayant eu un pass"

On suit la serveuse à travers la salle, je vois bien que le fait de revoir cette femme déplaît à Damien, mais il ne dit rien. Il suit en tirant la tête. On prend place autour de la table, d'un côté il a Thomas, Marc, Nico, Jérémy et Ben en face il y a Alec, Valentin, moi, Damien et Adrien. La belle serveuse revient pour prendre nos boissons. Nico, Jérémy, Thomas, Alec, Adrien et Ben prennent une bière, Marc, Valentin et Damien un soda, l'un conduit les autres ne boivent pas comme moi, et moi je prend un jus de fruit bien frais. Venus me fait un large sourire et tourne les talons, je la suis du regard. Damien me donne un coup de coude:

D " Je suis là"

T " Dis nous Valentin il a quoi de spécial Alec?"

V " C'est un mec idéal"

N " Au lit?"

AL " On ne fait pas que coucher ensembles, on parle, on se fait des câlins et voilà"

V " C'est pas compliqué, juste parfait"

T " Entre Nico, Damien, Quentin, Ben, Max, Alec et moi, lequel t'as le plus fait du bien hahaha"

MC " Thomas, tais toi"

On le fusille du regard, il a une fois de plus trop parler, Venus nous dépose nos verres avec un clin d'oeil. Une fois qu'elle est repartie, je vois mon cousin m'observer avec attention:

B " Comment ça Max? Vous avez eu une relation à deux quand?"

M " On a juste passé du bon temps ensembles aux vacances de Noël, Valentin m'a montré ses talents, puis en février on a couché ensembles"

B " Deux fois? Max tu étais avec Damien à ce moment là"

D " Ce qui se passe entre ton cousin et moi, ne te regardes pas"

B " Max est mon cousin, on se passe pas les mecs"

M " Mais il ne te connaissait pas l'époque, et je ne pensais pas que toi et lui..."

Al " Oui on parle plus des ex. Sans vouloir te vexer Ben"

B " J'aurais voulu ne pas savoir quand même..."

Je vide mon verre d'un trait, tout comme Valentin et Nico. Certains membres de la bande décident d'aller sur piste se déhancher. Je reste à table. Cela fait environ deux heures qu'on est là. Je me sens pas bien, je suis un peu à l'ouest.

M " Val je vais prendre l'air"

Je me lève et titube jusqu'à l'entrée. Une mains se pose sur mon épaule...

Je me réveille avec un mal de tête incroyable. Je suis dans ma chambre allongé et nu comme un ver, Valentin au dessus de moi. La couverture jusqu'au menton.

V " Comment vas tu"

M "J'ai connu mieux, où est Damien"

V " Dans le salon, il a dormi sur le canapé"

M " Pourquoi?"

V " J'ai pas voulu qu'il dorme avec toi après ce que tu lui as fait, j'ai rien dit, juste que tu étais pas bien, tu as jusqu'à ce soir pour lui dire"

M " Lui dire quoi?"

V " Lui dire que tu l'as trompé avec cette Venus de malheur"

M " J'ai quoi... Non j'ai pas... Je me souviens d'être allé en boîte d'avoir voulu prendre l'air. Après je ne souviens de rien! C'est le trou noir complet"

V " Sérieux?"

Je me creuser la tête, mais rien ne revenais de cette nuit. Je demandais à Valentin de ne rien dire à Damien et de me laisser un moment seul, il fallait que je remette mes idées au clair. Environ une heure après Valentin vient me voir avec une question surprenante.

V " Le GHB ça te dit quelque chose?"

M " La drogue du violeur. Elle rend celui qui en prend incapable de se défendre. Elle occasionne des pertes de mémoire temporaire. Mais que veux tu dire?"

V " Max... je pense que tu es sincère. Je crois que Venus t'as drogué. Puis voilà... Quand je suis arrivé elle venait tout juste de se rhabiller"

M " Non impossible. Je suis un garçon."

V " Ça arrive même aux garçons. Désolé Max"

Je me mis à pleurer à chaudes larmes dans les bras de Valentin. J'étais mal. Cette fille allait s'en sortir, je n'avais aucune preuve. Damien ne doit pas être au courant pour le moment... Je voulais rester seul, je n'ai pas le courage de voir les autres et encore moins Damien. Le repas se fait en bas, mais je n'y prends pas part, je suis mal, tout est ma faute j'aurais dû dire à cette fille qu'elle ne m'intéressait pas la première fois, la repousser, quelle erreur. Il est presque quatorze heure quand Damien vient me voir:

D " Hey salut toi. Qu'est ce qui se passe, Valentin a dit que ça n'allait pas"

M " Damien, c'est pas le moment pas envie de parler"

D " Tu envie d'autres chose de plus intime?"

Il s'avance pour m'embrasser, je me recule évite son visage. Il me regarde surpris. Je vois à son regard qu'il ne comprend pas ma réaction, il réfléchit, puis reprend:

D " J'ai fait quelques chose de mal"

M " Non pas envie"

D " Pas envie? Tu te plains que toi et moi on est plus aussi actif qu'avant, qu'on fait pas l'amour comme au début et là c'est toi qui veux pas, dit ce qui se passe bon sang"

Je veux lui dire mais je n'ai pas la force. Le ton monte, il crie, j'encaisse, il est de plus plus pressant, voulant que je lui dise ce qui me prend, il marche, il fait des gestes, je l'observe évitant son regard, Il s'énerve:

D " Max bon sang tu m'as déjà trompé je t'ai pardonné, alors maintenant tu vas me dire ce qui t'arrive de suite, je suis sur que c'est pas ça!"

M " Ce qui arrive c'est que je me suis violer cette nuit même"

Je pleure, il ne me prend pas dans ses bras, il reste là comme bloqué. Il va pour quitter la chambre, je lui dit alors:

M " Dit quelques chose je t'en supplie"

D " Te dire quoi Max?"

M " Peut être faire une pause"

D " Comme tu veux"

Je m'effondre. Je suis la victime. Il veut faire une pause, ou moi? J'ai besoin de temps pour remonter la pente, redevenir maître de moi même. Je prends ma valise et la prépare. Je ne veux pas rester avec eux, je préfère rentrer. Lentement valise en main je rejoins mes amis dans le salon, ils sont en train de parler à Damien, tous me jettent un regard, certains tristes et d'autre accusateurs :

T " Donc tu fuis, tu lui brise le coeurs et tu pars, oui vaut mieux pour toi"

N " Je te croyais mieux que ça"

Damien ne me regarde pas, mes yeux sont gonflés d'avoir pleuré. Je regarde Valentin, quand je serais parti il pourra tout leur dire s'il veut. Adrien me rejoint, il demande si je peux attendre dix minutes le temps de faire ses bagages, il repart avec moi. Ca devait être une semaine formidable... Damien se tient loin de moi. Adrien finit par arriver avec sa valise. Sans un mot je charge la voiture, Adrien fait ses adieux et on part. Je fini au bout deux heures de tout lui dire, il est triste pour moi, je ne me sens pas de conduire, il prend le volant. On arrive tard au centre, les filles sont là pour nous accueillir mais je m'enfuis pour me réfugier dans ma chambre.

Le lundi les cours reprennent comme prévu. Alec est là, il me dit que Valentin et Damien ont tout dit et tous me comprennent. Damien reste persuadé qu'on va se remettre ensemble, il garde espoir, il est surtout prêt à tout pour moi, me laisser le temps nécessaire. Il reviendra dès que je lui demanderai. "On traversera cette épreuve ensemble mon amour" sont ses mots... J'avertis Alec que les filles ne savent rien, il promet de ne rien dire tant que je ne le souhaite pas. Les mois qui vont suivre vont être durs.

Max

Killianwest@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Les Chronique de Max - Retour aux premières amours - Les joies du camping

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)