14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Eric et François -4

7/ François prends les devants

Le lendemain matin je croise Maxime et Charlotte qui me saluent avec un grand sourire, François est déjà rentré vu l'heure à laquelle j'arrive. Je commence à dresser la terrasse alors que les collègues discutent autour de leur café et Charlotte vient me voir discrètement

Charlotte : François nous a dit que vous avez passé du temps à discuter tous les deux. Je sais pas trop de quoi mais en tout cas ça lui a fait beaucoup de bien, il était tout heureux et apaisé, je tenais à te remercier

Moi : C'était avec plaisir. C'est un petit mec adorable, il avait juste besoin de trouver quelqu'un qui puisse l'aider à avancer

Charlotte : Il a toujours été très réservé, c'est une bonne chose qu'il t'ai rencontré. S'il arrivait à s'entendre aussi bien avec son demi-frère ça serait génial mais une chose après l'autre je pense. Allé, je t'ai assez retenu, je te laisse continuer à travailler

Et elle fait demi tour alors que les collègues sortent me filer un coup de main. Le reste de la journée a été long et ennuyeux. En sortant du boulot mon mec m'appelle, il s'est trouvé un mec pour s'occuper lui aussi, un stagiaire dans sa boutique qui l'avait allumé depuis le premier jour (et pas mal le mec!) Je suis explosé, j'envois un message à François mais m'endors avant d'avoir eu sa réponse.

Le lendemain c'est le même genre de journée, rien de bien particulier. J'attends avec envie jeudi matin !

Jeudi enfin. Le même petit rituel que d'habitude, je sors attendre la mise à quai du bateau avec mes cafés à la main. Charlotte me fais la bise et Maxime me sert la main comme toujours, mais François vient me faire la bise aussi, sous les grands yeux de ses parents. Sa dernière bise a fini au coin de mes lèvres et François me fait un grand sourire quand il se recule pour rejoindre ses parents autour des tasses à café. On discute un peu et ses parents semblent s'être remis de leurs émotions
Je les quitte lorsque mon livreur arrive, et alors que je suis dans la cuisine je sens vibrer mon téléphone : c'est un message de François

" Demain soir tu finis à quelle heure? "

Petit message lui disant que je fais la fermeture et le temps de sortir après mon rangement que François n'est déjà plus là.
Journée chargée, je n'ai pas le temps de repenser à ce message qu'on est déjà le "demain" en question

Les derniers clients sont partis, toujours pas de signe de mon beau brun. Les collègues finissent de ranger et je m'attaque au nettoyage alors que les derniers s'en vont. Toujours pas de François. Le nettoyage fini je vais au vestiaire et vérifie mon téléphone, rien. Je lui envoi un message lui disant que j'ai fini et que je serai sorti du boulot d'ici une dizaine de minutes, le temps de me doucher et de partir

Je profite de l'eau bien chaude pour me détendre . Comme d'habitude je n'ai pas fermé la porte de la douche à clef, je suis seul et quand j'entends un léger bruit je ne fais pas plus attention que ça. Quelques minutes plus tard le rideau de douche bouge pour laisser apparaître François nu, la queue dressée qui me regarde avec un air de prédateur. Une fois le coup de frayeur passé François me rejoins dans la douche, il se colle à moi sans hésiter et je sens sa verge dure contre mon ventre ce qui m'excite autant que ses lèvres quand il commence à m'embrasser. Après quelques secondes il pose un doigt sur mes lèvres pour me dire de me taire et s'agenouille devant ma queue bandée. Au moment où ses lèvres laissent passer mon gland au chaud dans sa bouche, une main vient me pincer violemment le téton ce qui me fait très fortement gémir. J'ai droit à ce traitement quelques minutes puis François se relève et prend mes mains qu'il pose sur ses fesses. Elles sont douces et fermes, je les malaxe doucement en accentuant la pression que mes mains produisent et François se colle encore plus à moi alors qu'il m'embrasse à pleine bouche. Il mordille mes lèvres et quand sa bouche se décolle de la mienne je m'en vais embrasser son cou. Dans un soupire il se cambre légèrement en j'en profite pour glisser un doigt entre ses fesses puis il me murmure à l'oreille de continuer tout en se cambrant davantage. Avec l'eau tiède qui coule sur nos corps, mon doigt rentre facilement au chaud et je m'amuse à lui stimuler l'anus ce qui a pour réaction de sentir les dents de François de planter dans mon épaule pour étouffer un cri de plaisir. Après deux bonnes minutes de ce traitement, je retire mes doigts du cul de François, le retourne et le plaque contre la paroi de la douche et me mets à genoux pour utiliser ma langue pour le dilater encore un peu. S'ensuit de longues minutes de gémissement qui ne s'arrêtent que quand je fini par me relever

François : Regarde sur le lavabo

Je trouve l'emballage d'une capote posée à mon attention et que je me dépêche d'enfiler. François se retourne pour me jeter un regard lubrique et tend son cul un peu plus : on ne peut pas avoir meilleure invitation !

François : Viens, mets la moi, je peux plus attendre j'en ai trop envie !

François a arrêté l'eau et m'attend le cul tendu, mais je décide de profiter d'une petite vengeance de la fois où il m'a laissé en plan dans la chambre. Je m'approche, mets un peu de salive sur ma queue et caresse son trou de mon gland, poussant légèrement jusqu'à le sentir s'ouvrir puis je me retire. Après l'avoir excité plusieurs fois, François décide de prendre les choses en main et quand ma queue appuie pour entrer dans son intimité, il m'attrape par les hanches et se recule d'un coup sur ma queue. Ca y est je suis bien au chaud dans son petit cul serré, François a poussé un petit cri et j'attends quelques secondes avant de commencer à bouger. J'avais encore les mains de François sur les hanches et dès que je bougeais il me ramenait à son rythme bien au fond de son cul. C'est donc des mouvements amples et intenses sur les premières minutes et finalement François enlève ses mains et je prends ça comme une invitation à y aller franchement. Les minutes s'enchaînent noyées dans des brumes de plaisir, François collé contre la paroi de douche, le cul tendu et sa main qui s'agite sur sa queue bandée au max et moi qui me fais plaisir dans son cul chaud et serré. Et vient le moment de l'orgasme qui approche, je sens François qui contracte ses sphincters au fur et à mesure que ses coups de poignet l'amènent vers l'extase et dans un dernier cri je me plante au fond de lui et jouis dans la capote alors qu'il envoi plusieurs jets de sperme sur la vitre de la douche. Je jette la capote dans la poubelle à côté de la douche et François en profite pour se retourner et m'embrasser

François : Wahou c'était extra ! J'avais vraiment envie d'essayer quelque chose d'autre que le lit

Moi : Si c'est tout ce qui te fait plaisir on peut s'arranger je suis sûr

On se douche pour enlever l'odeur de sexe et la transpiration et pendant que je suis entrain de m'habiller François me fait un rapide bisou et se dirige vers la sortie

François : Il faut que je rentre, j'ai dis à mes parents que j'allais juste me balader. Encore merci pour tout, tu es le meilleur !

Je lui rend son bisou et le regarde partir. Je nettoie ensuite les litres d'eau qu'on a mis à côté de la douche avec nos acrobaties et je vide la poubelle, je vais éviter de laisser trainer une capote au boulot. Alors que je ferme la porte du restaurant à clef j'ai un appel de mon copain

Lui : Bonne nouvelle mon chéri, je rentre fin de semaine prochaine, je sais pas encore si ça sera pour vendredi ou samedi, mais j'ai hâte ! En plus je suis grave en manque de sexe, j'ai juste croqué dans un petit jeune en extra dans le magasin, mais c'était juste moyen et il faut vraiment qu'on baise !

Oui vraiment toujours en finesse mais je ne vais pas m'en plaindre, avec mes hormones et le soleil, je ne vais certainement pas dire non pour s'envoyer en l'air dès qu'il rentre. On reste au téléphone le temps du trajet jusqu'à l'appartement et quand je raccroche je m'effondre comme une masse et m'endors aussitôt

8/ Rencontre avec Marc

Le weekend est passé d'un trait, je travaille exceptionnellement le lundi, j'ai posé quatre jours pour le retour de mon copain, je serai tranquille pour pouvoir m'épuiser au lit avec lui sans avoir à me dire que je dois aller travailler le lendemain matin. Je croise Charlotte et Maxime quand j'arrive en début d'après midi et je vais les saluer. Je remarque aussi du coin de l'oeil un jeune homme qui s'affaire sur le bateau à ranger des sceaux et trier des filets. Du coup avec ma curiosité je ne peux m'empêcher de demander à Charlotte

Moi : Vous avez une paire de bras supplémentaire à ce que je vois, un saisonnier pour vous aider pour la saison ?

Charlotte : Non non pas du tout, c'est Marc, le fils de mon premier mari, il vient souvent passer l'été avec nous pour nous donner un coup de main et ça lui fait un peu d'argent en plus pour se faire plaisir pendant l'année universitaire

Moi : Ah oui tu avais déja mentionné le demi-frère de François…

Du coup Charlotte commence à me parler de Marc, en fac de pharmacie et qui est le caractère opposé de François, beaucoup plus extraverti. J'ai un peu de temps devant moi et je me retrouve avec une mère qui me parle avec passion de son grand garçon qu'elle ne voit pas souvent, elle m'explique aussi que François et Marc ne s'entendent pas des masses, à la maison c'est tout juste cordial, pourtant ils n'ont que 3 ans d'écart (du coup j'apprends que François a tout juste 24 ans) elle n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a un tel écart entre eux

Je finis par rejoindre le boulot sans un dernier rapide coup d'oeil au fameux Marc que j'espère rencontrer officiellement dans les prochains jours

Apparemment il suffisait de le souhaiter, mardi matin quand j'arrive pour l'ouverture j'entends rapidement le bruit du bateau qui s'approche. De loin je distingue quatre silhouettes je prépare donc quatre cafés et je vais les saluer une fois le bateau amarré. Charlotte et Maxime descendent les premiers, suivis par les deux frères. Présentations faites par les parents, Marc s'avance pour me saluer. Il a une sacrée poigne quand il me sert la main et je suis impressionné par sa carrure, un bon mètre quatre vingt dix pour a vu de nez 95 kilos de muscles que j'aperçois largement à traver le mini t-shirt sans manches qu'il porte. Je me le ferai bien aussi le grand frère ! François s'avance, il est un peu moins sûr de lui que ces derniers jours mais il vient quand même me faire la bise sous le regard interloqué de son frangin. C'est au moment où ses lèvres quittent ma joue qu'il retrouve le sourire et qu'on discute un peu en attendant que mon livreur arrive

Quand j'ai fini de tout ranger j'attrape mon portable et j'envois un message à François

"Mon copain rentre de sa mission de boulot ce weekend, donc j'ai posé quatre jours de récup au boulot. Tu veux venir manger chez moi vendredi soir ? Comme ça je pourrai vous présenter"

La réponse ne se fait pas attendre

"Je viens de dire à mes parents que je ne pourrai pas travailler ce weekend, donc oui avec plaisir pour ta proposition!"

C'est aussi à partir de ce jour que mon copain a décidé de m'exciter par messages et photos des jours durant pour être sûr que je sois bien chaud quand il rentrera… s'il savait ce que je lui réserve comme surprise

Vendredi matin arrive. Je suis à flâner au lit, il est tout juste 10h quand je reçois un premier message de François qui me dit pouvoir être là vers 18h et dans la foulée un message de mon copain aussi qui me dit qu'il ne sait toujours pas quand il pourra se mettre en route pour le trajet jusqu'à la maison. Je fais un brin de ménage, quelques courses pour tenir le weekend et je me prélasse sur la terrasse jusqu'à 17h. François m'envois un message pour me dire qu'il se met en route et je saute sous la douche pour me préparer

François sonne à la porte alors que je finis juste d'enfiler ma chemise. Il est magnifique, habillé tout en blanc, ça fait ressortir ses yeux verts et son bronzage. Mes hormones me disent de lui sauter dessus et de le déshabiller là sur le pas de la porte, mais je me retiens et je l'invite à entrer. Je pose son sac dans la chambre et on s'ouvre une bouteille de vin pour commencer la soirée. François est plus détendu que jamais, c'est un vrai plaisir de le voir aussi à l'aise, je l'entends vraiment rire pour la première fois je crois et le contraste est poignant avec le jeune homme timide et réservé du premier jour. J'essaye de rester concentrer et de ne pas commencer à le charmer, j'ai envie qu'on passe une soirée calme, le reste de la nuit c'est une autre histoire, mais mon invité n'a pas l'intention de rester sage. Il s'amuse à me caresser la main dès que j'en pose une sur le petit bar entre nous, sous la table il me fait du pied dès qu'il en a l'occasion

Je finis par me lever pour aller préparer une salade composé pour le diner et François me suis dans la partie cuisine. Je commence à couper les légumes et François se place dans mon dos, collé tout contre moi, sa tête à côté de mon épaule et il me regarde travailler. Si l'on était resté dans cette position sans rien d'autre j'aurai plus ou moins réussi à me contrôler, mais sentir son corps chaud contre moi, et sa queue qui frotte contre mes fesses, je commence de suite à bander et je dois me mordre la lèvre pour ne pas lâcher le moindre bruit qui pourrait trahir mon état. Je décide de poser mon couteau dès que je sens les lèvres de François de poser dans mon cou, il pose ses mains sur mes hanches et continue à m'embrasser pendant que moi je penche la tête pour lui donner plus d'accès à cette zone qui me donne des frissons. Il est toujours contre moi, je sens sa queue bandée qui a pris place entre mes fesses, d'une main il passe sous la chemise pour aller jouer avec mon téton et de l'autre il joue avec le bouton de mon short qui n'offre que peu de résistance avant qu'il ne plonge sa main sur mon boxer pour caresser mon sexe dur. Alors que sa main finit par passer sous l'élastique du boxer, je le repousse avec le peu de conviction que j'arrive à rassembler, alors François, la main toujours posée sur ma queue me murmure à l'oreille

Lui : Tu es sûr ? Tu veux vraiment que j'arrête ?

Il me mordille le lobe de l'oreille mais je résiste, je me retourne, l'embrasse et le décolle doucement de mon corps

Moi : Oui, d'abord on mange et on discute, tu auras toute la nuit pour qu'on fasse des folies, je serai tout à toi

François soupire, il a le regard d'un enfant à qui on vient de retirer son jouet, je dois me retenir de rire pour ne pas le vexer. Je l'embrasse longuement, j'ai droit à une tappe sur la fesse et François va s'installer sur son tabouret pendant que je finis de préparer à manger. Mon téléphone vibre plusieurs fois, j'ai les mains dans la nourriture donc je demande à François de regarder qui m'a écrit : c'est mon copain qui doit surement me donner des nouvelles de son trajet retour. Je dévérouille vite l'écran et je demande à François de répondre à ma place le temps que je finisse de préparer le diner. Au bout de quelques minutes, je remarque que François est toujours sur mon téléphone en train de sourire alors qu'il tappe une réponse puis un autre

Lui : C'est intéressant de discuter avec ton mec, j'apprends plein de choses sur toi que je ne savais pas. Il nous dit aussi qu'il ne sait pas quand il rentrera et qu'il nous fera la surprise !

François a un sourire carnassier alors qu'il repose mon téléphone sur le bar, je ne sais pas de quoi ils ont parlé mais je n'ai pas l'impression que c'était dans le but de calmer ce jeune homme au sang chaud… je vais prendre cher ce soir je pense

On va finalement s'installer sur la terrasse pour manger. J'ai l'impression que François est un peu plus posé. Je pense qu'il a compris que je voulais profiter d'un moment calme pour qu'on puisse parler, pour une fois qu'il s'ouvre vraiment à la discussion. J'ai tout de même droit à quelques allusions qui me font bien comprendre qu'il n'est pas prêt d'être calmé, mais il est adorable de faire l'effort de simplement parler. On aborde le sujet de son demi-frère, avec qui l'entente est vraiment juste cordiale, ils se parlent tout juste et s'évitent dès qu'ils sont tous les deux ensemble à la maison. Je me retiens de dire à François que moi, son frère j'en ferai bien mon dessert et qu'il me plait bien, mais je pense qu'il se refermerait aussitôt donc je ne dis rien. Je remarque quand même que dès que François me parle de Marc, ça remue dans son short, il faudra que je creuse la question avec diplomatie à l'occasion, savoir pourquoi parler de son demi-frère qu'il a l'air de ne pas porter dans son coeur l'emoustille autant

Le repas fini, je débarrasse la table et François me suis dans la cuisine. Une fois les mains libres, je me retourne, l'embrasse et fais courir mes mains sur les boutons de sa chemise qui ne met pas longtemps à finir par terre dans un coin de la pièce. Je me baisse pour enlever son short et j'ai droit à une bifle involontaire quand sa queue se libère de ses entraves. Je retourne embrasser François, mes mains retenant les siennes pour qu'il ne puisse pas prendre d'initiative et je finis par murmurer au creux de son oreille

Moi : C'est l'heure du dessert il me semble !

Dans un mouvement je l'attrape par les hanches et le fais s'asseoir sur le bar, sa queue tendue juste à la bonne hauteur, je n'ai qu'à me pencher pour commencer doucement à lui prodiguer une longue fellation : le but n'est pas qu'il arrive à l'orgasme, je veux juste l'exciter en retour de tout à l'heure et le mettre en condition pour la suite de la soirée. Après l'avoir sucé quelques minutes, je le fais se coucher sur le bar, François s'est rasé les couilles depuis la dernière fois, c'est vraiment plus agréable de s'en occuper, je joue avec ma langue le long de son périné et alors que je descend vers son anus, François attrape ses jambes et les relève pour me donner vraiment accès à sa zone sensible. Ma langue lèche et pénètre doucement son oeillet qui s'ouvre toujours un peu plus, et quand je le sens plus détendu j'alterne coup de langue et un doigt qui vient masser son intérieur. Après plusieurs minutes de ce traitement et au final deux doigts qui bougent facilement dans son cul, je fais une petite pause et me relève pour le contempler, son corps tendu par le plaisir, les yeux mi-clos, la bouche entre-ouverte

Moi : Je veux que tu fermes les yeux et que tu te détendes, on va essayer quelque chose de nouveau pour stimuler ton plaisir

François ouvre un oeil pour me regarder et finit par se laisser aller. Je sors du petit sac que j'avais préparé, un tube de lubrifiant et un plug de taille moyenne qu'on garde sous le coude pour ce genre d'occasion. J'enduis un doigt de gel et l'applique sur l'anus de François qui se contracte sous l'effet du froid avant de se détendre quand j'enfonce les premières phalanges pour y faire rentrer un peu de gel. Après plusieurs applications, je retire mon doigt et applique une bonne quantité de gel sur le plug, principalement sur la partie la plus large pour que ça rentre le plus facilement possible. Je joue avec le bout du plug contre le trou de François jusqu'à ce qu'il s'ouvre de lui même et rentre une bonne moitié du jouet. Je fais quelques mouvements de va et vient, lents et amples et j'enfonce millimètre par millimètre le plug dans le cud de François. Je butte sur la partie la plus large et après quelques mouvements je pousse un peu plus fort, une légère résistance et c'est le reste du plug qui rentre d'un coup dans l'intimité de mon invité qui laisse échapper un petit cri de surprise. Je vérifie que le plug est bien installé et je vais embrasser François qui a toujours les yeux fermés mais qui affiche malgré tout une expression mi étonnée et mi interrogative

Moi : Tu peux faire de moi tout ce que tu veux ce soir, mais tu as interdiction de retirer le plug sans ma permission

Voila, la suite est en cours d'écriture, promis je la posterai plus rapidement^^
N'hésitez pas à m'envoyer vos impressions, ça fait toujours plaisir de savoir si la façon dont je raconte moi histoire vous plait :)

Eric

eric.et.theo34@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Eric et François

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)