11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Vacances dans la métropole

Fierté Montréal 2014

Chapitre 1 : Vendredi 8 août 16h00

L'horloge affiche 16h00. Un message apparaît sur mon écran pour me souhaiter « Bonnes Vacances ! ». C'est enfin le temps de mes 2 semaines de congés estivales annuelles. Je dois faire vite; mon train part dans moins de 2 heures et je n'ai pas encore terminé de préparer mes bagages. Pour ne rien oublier, je me suis fait une liste de ce que je dois apporter : vêtements, articles de toilette, boxer sexy, jockstrap, sans oublier mes jouets favoris (dildo, buttplug, vibrateur). Cette année, j'ai décidé d'aller passer toutes mes vacances à Montréal pour participer aux célébrations du « Gay Pride » de Montréal, et je vous jure que je vais en profiter.

Je me présente. Je m'appelle Greg, et j'habite la ville de Québec. J'ai 33 ans. Je suis plutôt beau mec, assez grand, corps de nageur découpé et imberbe, cheveux bruns aux yeux bleus, une queue de 8 pouces circoncis assez large et un cul à faire rêver. Je suis versatile et j'aime le sexe sous toutes ses formes, autant les relations « soft » et sensuelles que les parties de jambes en l'air chaudes et torrides.

J'arrive donc à la Gare du Palais 15 minutes avant l'heure du départ. Je présente mon billet au préposé et je vais m'installer dans le train. Je choisis un siège près de la porte pour pouvoir voir les gars qui entrent dans le même wagon que moi. Je crois bien que la chance me sourit car plusieurs superbes mâles embarquent dans la même cabine, dont un petit groupe de 4 mecs dans la vingtaine vraiment bandants. Le train quitte la gare à l'heure prévue. Dans environ 3 heures, je vais être dans la métropole, prêt à me défouler et à oublier les derniers mois difficiles au boulot. Comme je n'ai rien mangé depuis midi, je décide d'aller m'acheter un sandwich et un café à la cantine du train. Un des garçons du petit groupe que j'ai remarqué plus tôt se trouve également à la cantine. Il me sourit et me dit :

Lui : - Salut. Est-ce qu'on s'est déjà vu au bar Le Drague?

(Le Drague est "LE" bar gay de la ville de Québec. J'y sors presque toutes les fins de semaine pour danser et rencontrer des gars.)

Moi : - Ça se peut très bien.

Lui : - Il me semblait bien aussi. Je m'appelle Marc.

Moi : - Enchanté. Moi c'est Greg. Tu vas faire quoi à Montréal?

Lui : - Je m'en vais au « Gay Pride » de Montréal avec mon copain et des amis. Et toi?

Moi : - Même chose.

Lui : - Tu y vas seul?

Moi : - Pour le moment oui. Mais j'ai des amis qui vont venir me rejoindre.

Nous continuons de discuter de tout et de rien en revenant à nos places respectives.

Juste avant de sortir du train, Marc vient vers moi et me dit:

Lui : - J'ai parlé avec mon copain. Si tu veux, je te laisse mon numéro de cellulaire. Si tes amis te laissent tomber, appelle nous et viens nous rejoindre.

Moi : - C'est gentil. Je vais te laisser le mien aussi. Appelez-moi si jamais vous faites quelque chose de spécial.

Nous échangeons nos numéros et partons chacun de notre côté. Quelque chose me dit que je vais revoir Marc durant mes vacances, avec ou sans son copain.

Pour ma première fin de semaine, je me suis réservé une chambre dans un hôtel du centre-ville pour être certain d'avoir un endroit pour dormir. La chambre est très confortable malgré le prix que j'ai payé. À cette période de l'année, les chambres sont normalement très dispendieuses au centre-ville de Montréal.

Je passe beaucoup de temps à me préparer (rasage intégral du corps, lavement anal, douche, parfum) pour être prêt à baiser ou me faire baiser par un beau mec sexy. Je mets des « boxers » blancs très moulants, une paire de jeans qui met mon petit cul en valeur et une camisole blanche. Ma montre indique 23h00, l'heure d'aller me faire remarquer dans la grande ville.

La météo est splendide : un ciel bien dégagé, une température chaude et humide, très peu de vent. La marche est très agréable jusqu'au village (le quartier gay de Montréal). Je décide d'aller boire un verre avant d'aller danser. J'entre dans un bar pour me commander une bière et ressors sur la terrasse. Je m'assois sur une table qui vient de se libérer. Je bois tranquillement en observant les fêtards dans la rue quand un beau jeune mec aux cheveux blonds, look militaire, décide de s'asseoir sur la chaise libre à ma droite. Il se nomme Xavier et est âgé de 25 ans. Nous discutons durant une quinzaine de minutes et décidons d'aller se dégourdir les jambes sur une piste de danse. Nous marchons quelques minutes sur la rue Sainte-Catherine avant d'arriver au Unity.

Sur la piste de danse, il fait extrêmement chaud. Tous les gars sont torses nus et dégoulinent de sueur; ça sent le mâle en chaleur. Après 15 minutes sur la piste de danse, Xavier se place derrière moi et me serre contre lui. Puisque ma camisole est détrempée et empêche nos corps de glisser facilement un contre l'autre, Xavier la passe par-dessus ma tête pour l'enlever, dévoilant ainsi mes abdominaux et pectoraux tout luisants. Il se place alors devant moi et approche sa bouche de la mienne pour m'embrasser. Pendant que nos lèvres se touchent et que nos langues se mêlent, un autre gars vient se placer derrière moi et passe ses bras autour de ma taille. Nous sommes tous les trois collés, se déhanchant sur la musique techno. Je commence à sentir l'érection de notre nouvel ami contre mes fesses et celle de Xavier devant moi, ce qui provoque un durcissement instantané de mon entrejambe. Ma main droite caresse les abdominaux de Xavier tandis que ma main gauche s'occupe de la bosse de Steven, notre nouvel ami. Tranquillement, celui-ci détache ma ceinture, l'enlève et me la passe autour du cou. Xavier en profite pour détacher le bouton de mon jeans, glisse une main sous l'élastique de mes boxers et empoigne fermement ma verge. Avec les vibrations de la musique, les sensations sur ma queue sont excitantes.

La musique change et Steven vient maintenant se placer à côté de nous. Il est vraiment mon style de gars : Masculin, petite barbe, très musclé, imberbe sur le torse. Nous sommes tous les trois, en face des autres. Nous nous embrassons, nos trois langues s'entremêlent dans nos bouches. À chaque changement de chanson, nous inversons les rôles afin que nous goûtions à tour de rôle au plaisir de toucher et de se faire toucher.

Après 2 heures de « danse » intense, nous quittons la piste de danse, question de boire un verre pour nous rafraîchir. Nous nous rendons sur une terrasse un peu plus tranquille.

Xavier : - Dites les gars, vous allez dormir où cette nuit?

Moi : - J'ai réservé une chambre d'hôtel pas très loin d'ici. C'est à 10 minutes. Et toi?

Xavier : - Je ne sais pas trop. J'habite avec une tante à Laval. Mais à cette heure-ci, c'est au moins 1 heure de route.

Moi : - Si ça peut te dépanner, tu peux venir dormir à ma chambre. Il y a de la place pour deux. Et toi Steven, tu as un endroit pour dormir?

Je souhaite que lui aussi vienne avec nous. Après ces deux dernières heures passées à apprivoiser nos corps, il est temps de passer aux choses sérieuses. Après tout, je suis ici pour ça.

Steven : - J'ai un ami qui doit m'attendre devant la station de Métro Beaudry à 2h30. Je vais dormir chez lui.

Moi : - Tu vas devoir te dépêcher, il te reste 10 minutes.

Steven : - Merde alors. Il faut que j'y aille.

Moi : - On peut t'accompagner. C'est sur notre chemin.

Steven : - Merci. C'est gentil.

Nous finissons nos verres en vitesse. En se levant, je m'aperçois que ma ceinture et ma camisole sont restées au Unity, et que n'avons pas le temps de retourner les chercher. Puisque mes jeans sont un peu trop grands, je dois les tenir en marchant, sinon je risque de les perdre. Xavier a bien vu mon problème, passe derrière moi, attrape les rebords de mon jeans et d'un coup, les descend jusqu'à mes genoux. Comme mes boxers et mes jeans sont collées tellement ils sont mouillés, je me retrouve quelques secondes le cul à l'air en plein milieu de la rue Sainte-Catherine, le temps de remonter sous-vêtements et pantalons. Nous arrivons à l'heure pile à la station, mais comme je l'espérais, l'ami de Steven n'est pas là. Nous attendons une dizaine de minutes et toujours aucune nouvelle.

Moi : - Bon et bien, si tu n'as pas d'autres places où aller, viens à l'hôtel avec nous. Tu ne peux pas vraiment rester dans la rue toute la nuit.

Nous partons donc tous les trois vers ma chambre d'hôtel. Je ne sais pas s'ils pensent vraiment dormir, mais moi, je n'en ai pas l'intention. Après tout, ce sont eux qui m'ont allumé.

Dans le hall de l'hôtel, tout est silencieux. Il ne faut pas attirer l'attention du surveillant dans le bureau de la réception. J'ai payé la chambre pour une seule personne alors, je ne devrais pas être accompagné. En entrant dans la chambre, nous allumons les lumières. J'ouvre la porte du réfrigérateur, mais je m'aperçois que nous n'avons rien à boire et à grignoter. Steven se propose pour retourner au dépanneur au coin de la rue pour acheter breuvages et grignotines. Il amène la clé avec lui pour pouvoir entrer dans l'hôtel et revenir à la chambre sans frapper à la porte.

Durant l'absence de Steven, je décide d'aller prendre une douche. J'ai tellement eu chaud dans la soirée que je suis tout collant et je sens la sueur. J'entre alors dans la douche et commence à me laver. Soudainement, les lumières s'éteignent et la porte de la salle de bain s'ouvre. Je ne vois que la lueur de l'autre pièce à travers la porte, et la silhouette de Xavier qui approche. Il entre dans la douche et je sens ses mains qui glissent sur mes épaules, dans mon dos, sur mes fesses. Ses lèvres embrassent ma nuque, mes lobes d'oreilles. À ce moment, ma queue se gonfle instantanément. Ses mains viennent se rejoindre sur mon ventre et force mon corps à se blottir contre lui. Sa queue se promène sur et entre mes fesses. Je n'ai qu'une envie, c'est de me pencher vers l'avant pour lui offrir mon cul. C'est alors qu'il me prend par les épaules et me retourne vers lui pour m'embrasser. Quelques minutes s'écoulent lorsqu'il décolle ses lèvres des miennes et entame une lente et agréable descente vers le bas. Avec sa langue, il lèche mon cou, mes épaules, mes mamelons, qu'il prend bien soin de mordiller. Puis, l'exploration se poursuit sur mes muscles abdominaux pour finalement atteindre ma verge, qu'il vient agacer à petits coups. Ses mains qui me caressaient les fesses, les écartent afin de permettre à un doigt de pénétrer dans mon anus. Le plaisir est tel que je n'ai pas besoin de lubrifiant pour que son doigt s'y insère sans douleur. Cette séance dure seulement depuis quelques minutes que déjà, 3 doigts entrent et sortent de mon cul sans difficulté.

Soudain, je sens une langue pénétrer mon trou à la place des doigts, mais Xavier est toujours devant moi avec ma queue dans sa bouche. Avec tout ce délire, je n'ai pas réalisé que Steven est revenu du dépanneur, et qu'il nous a rejoints sous la douche. L'excitation est à son comble. Xavier se lève et prend ma tête pour l'approcher de sa queue bien dure. Sans vraiment la voir parce qu'il fait plutôt noir dans la pièce, j'estime qu'elle doit faire à peu près 7 pouces. Je lui lèche le gland à petits coups de langue pendant que je malaxe ses couilles avec mes doigts. Je décide de lui rendre le plaisir qu'il m'avait donné auparavant en lui jouant dans l'anus avec mes doigts. Steven qui, durant tout ce temps, n'a pas cessé de me manger le cul, décide de changer de place avec Xavier. Je commence donc à lui lécher le gland à son tour, puis lentement, je descends ma bouche vers ses testicules, et remonte vers le gland. Sa queue à l'air plus longue et plus large que celle de Xavier. Je refais ce mouvement de bas en haut en accélérant le rythme. Xavier lui, qui est resté derrière Steven en a profiter pour lui embrasser la nuque, comme il m'avait fait au commencement. Il lui pince les tétons, ce que Steven semble apprécier, vu la grosseur et la raideur de sa queue. Sa langue descend ensuite jusqu'à l'anus de Steven, qu'il prépare pour un long moment de plaisir.

Ce manège dure depuis presque 30 minutes, changeant de positions à plusieurs reprises. L'eau devient de plus en plus froide, signe que nous devons maintenant passer à l'étape finale. Nous sortons de la douche. Puisque la chambre n'est prévue que pour une personne, nous ne disposons que d'une seule serviette pour nous essuyer. Nous essayons tant bien que mal de nous assécher chacun notre tour, mais sans trop de succès. Nous nous rendons sur le lit, les corps encore trempés. J'ouvre mon sac et y sors ma boîte de condoms et mon tube de lubrifiant. Mes amis comprennent vite le message et c'est Xavier le premier à prendre une capote. Pendant qu'il se prépare, je m'installe à quatre pattes sur le bord du lit, le cul bien à la disposition de Xavier. Steven met un peu de lubrifiant sur ma rondelle et commence à y insérer un doigt pour bien faire pénétrer le gel. Lorsque le condom est bien mis sur sa verge, Xavier vient se placer derrière moi et commence à me pénétrer doucement. Puisque nos préliminaires durent depuis déjà plusieurs heures, sa queue entre facilement et rapidement au complet. Steven vient se coucher sous moi pour une intense séance de 69, offrant sa queue à ma bouche qui ne demande qu'à sucer, et lui permettant en même temps de me faire la même chose. À plusieurs reprises durant son va et vient, Xavier fait sortir sa queue entièrement avant de la réinsérer d'un coup. Je sens que je vais jouir bientôt. Xavier se retire de mon cul et me relève. Il fait signe à Steven de se coucher sur le dos et de relever ses jambes. C'est maintenant à Steven de goûter à sa médecine. Pendant ce temps, je vais chercher un préservatif que je déroule sur le membre bien droit de Steven. Je m'assois sur sa queue et commence à faire de l'équitation durant qu'il se fait remplir par Xavier. En augmentant mon rythme, je me penche vers l'avant pour embrasser Steven et pour sentir sa queue encore plus profond en moi.

Tout à coup, je sens la queue de Xavier qui se fraye également un chemin dans mon anus. Il a délaissé le trou de Steven au moment où je l'ai embrassé. Je me fais présentement pénétrer par deux queues en même temps. Le plaisir est tellement extrême que j'ai l'impression de perdre conscience à quelques reprises. Après seulement quelques minutes, la queue de Steven est sur le point d'exploser, causant une réaction en chaîne. Xavier, qui a senti les spasmes de Steven, va également jouir. Seule la sensation des deux verges qui jouissent dans mon cul me fait atteindre l'orgasme le plus intense et magique de ma vie sans même me toucher la queue. Les gars enlèvent les condoms remplis de liquide blanc et les jètent dans la poubelle. Nous nous écroulons tous les trois sur le lit, complètement épuisés par cette baise, pour reprendre notre souffle. Je ne sais pas combien de temps nous restons comme ça, mais lorsque j'ouvre les yeux, la pièce est envahie par la lumière du jour. Il est maintenant 6h00 du matin et le soleil brille à l'extérieur. Nous fermons les rideaux pour nous reposer quelques heures afin de reprendre des forces. Nous nous endormons tous les trois, encore nus, Xavier derrière moi me caressant le bras et Steven devant, mon bras sur son ventre.

Et je leur dis, juste avant de m'endormir, que je viens de vivre la baise la plus extraordinaire de ma vie.

Quebecois34

bottdrum@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Vacances dans la métropole

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)