19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Plan lopage (BDSM - URO)

Un de nos amis, que nous fistons depuis quelques années, est en train d'élargir son horizon en devenant « dominateur » Il m'a proposé de bénéficier de cette nouvelle expérience.

Après un échange de SMS, et donné ses ordres pour le plan, il arrive à 11h comme prévu.

Il me préviens :

« Avant de venir, j'ai bu au moins trois litre d'eau, tu as intérêt à assurer ».

Il m'ordonne de me mettre en tenue de bâtard pendant qu'il se change.

Lui, rangeos militaires, short noir, harnais, casquette.

Moi, skets, jock, collier et laisse, au début du plan, plug queue de chien planté dans le cul.

Je le rejoints au salon, il est presque prêt, il m'ordonne de lui servir à boire.

Une bière pour lui,  et deux verres. Je lui sers sa bière, il prends le second verre et le rempli de sa pisse, puis il me le tends, il reprends sa bière, qu'il bois confortablement installé  sur le canapé, moi debout devant lui, je déguste sa pisse, bien chaude, presque transparente.

Il allume une clope, je me mets  à ses pieds, et je commence à lui décrasser une rangeo, l'autre atterri sur mon dos, il me force a lécher les deux pompes, il  dépose sa cendre dans le cendrier, Une image vue sur le net traverse mon esprit, et je m'entends dire :

« Ne salissez pas le cendrier, je suis la pour ça. »

Il est surpris, mais ne dit rien il  continu a me faire jouer avec ses pompes, puis inévitablement :

« cendrier ! donne ta gueule de pute !  tire la langue ! »

Je redresse la tête, toujours à genoux et j'obéis, j'ai donc reçu mes premières cendre de cigarette, je ne suis plus qu'un objet, un cendrier, décrasseur de pompes, un urinoir au service du Maître.

Jouissif comme situation, surtout avec lui, que j'ai fisté tant de fois.

Quelques bières plus tard, quelques doses de pisse à la source cette fois, quelques baffes, quelques mollards à récupérer sur les pompes, on passe dans la salle de jeux, bâche noire sur le lit, chaînes au plafond, matériel en évidence sur le panneau tout a été préparé suivant ses ordres avant son arrivée.

Il m'ordonne de me mettre à genoux, me plaque un morceau de ruban adhésif sur la bouche, il y  pratique une ouverture, puis il reviens avec un long tuyau transparent avec au bout un entonnoir lui aussi transparent, il place  le tuyau dans la fente, l'enfonce dans ma bouche, j'ai bien sur commencé a bander à l'idée de ce qui allait suivre.

Il commence à pisser dans l'entonnoir, pisse claire, très abondante, le tuyau s'est rempli :

« Aspire ! bois tout ! aspire bien ! Il ne doit rien rester» .

La pisse envahissait ma bouche, je suis obligé d'avaler, il n'en finis pas de pisser.

Dernières gouttes, il  relève le tuyau pour bien le vider, l'enroule autour de mon cou pour une série de photos.

« Maintenant debout batard ! les mains derrière le dos ! »

J'ai droit a une bonne séance de bondage, puis le visage cagoulé une séance de pinces à linge, et cravache.

Il me libère, petite pause, passage par la salle d'eau, je reçois une bonne dose de pisse, de bière et de mollards. Quelques baffes. J'aime moins.

Avant le plan il m'avais aussi demandé de prévoir du lait corporel, après m'avoir a nouveau cagoulé, seule la bouche offerte, il commence a m'enduire tout doucement, sensuellement tout le corps de lait, sensation très agréable après les épisodes précédents, mais je me doute de ce qui vas suivre, puisque c'est ce que je lui ai appris lors de nos premiers plans. Entre-temps il a allumé une clope, et a nouveau je lui sers de cendrier, toujours le même ordre :

« Ouvre ta gueule ! tire la langue ! » et les cendres  atterrissent sur la langue, et bien sur j'avale, j'aime bien cette sensation, ce goût acre de la cendre.

Il m'emmène sur le lit, Il me retire la cagoule, me fait allonger sur le dos, prends une corde et commence a l'enrouler autour des couilles et a la base du sexe, puis une autre corde, gaine ma bite, il me remet la cagoule, me relève les jambes, attache mes chevilles aux chaînes qui pendent de la poutre, m'attache les mains derrière la nuque.

Je suis a sa merci, il me laisse comme ça un petit moment, il est a nouveau de retour, je le sens penché au dessus de ma poitrine, j'attends la suite, elle ne se fait pas attendre, une douleur aiguë sur la poitrine, il est en train de faire couler quelques gouttes de cire, tout doucement, puis se déplace sur les tétons, puis c'est tout le corps a doit a cette délicieuse douleur, comme de dizaines d'aiguilles qui transpercent mon corps, au début je me contracte, puis je préfère me détendre et ainsi profiter de cette exquise douleur, je lâche prise, je ne suis que plaisir, je ne réfléchi plus, je me laisse aller a cette sublime sensation que me procure cette douleur. Il s'attarde sur le gland, les couilles, sur les tétons, une pause, je sens l'odeur de la clope qu'il viens d'allumer, il me demande si je vais bien, que répondre, sinon :

 « Merci Maître.

— Ouvre ta gueule !  tire la langue ! » A nouveau la cendre de sa clope, j'avale.

« Ouvre ta gueule ! » cette fois c'est de la cire qui coule sur la langue, je le laisse faire, mais ce n'est pas agréable, je n'ai pas le choix, je recrache la cire.

A nouveau :

« ouvre ta gueule de pute ! »

Il introduit quelque chose dans ma bouche, je suis surpris, j'essaye de deviner ce qu'il vient d'introduire.

« serre les dents, et ne la laisse pas tomber ! »

Je viens de comprendre, il viens de placer la bougie allumée dans ma bouche, je suis en train de servir de chandelier.

Il quitte la pièce. Plus de bruit, je n'ose pas bouger, de peur de faire tomber la bougie. J'attends son bon vouloir, a nouveau l'odeur de tabac, il est revenu sans faire de bruit, il est juste a coté de ma tête, il enlève la bougie et a nouveau je lui sers de cendrier, une nouvelle séance de cire, j'aimerais que ce moment ne s'arrête pas. Il ralenti le rythme, puis a nouveau une forte coulée de cire sur la bite et les couilles empaquetées.

Il déplace mon buste vers le bord du lit, place dessous une serviette.

« Ouvre ta gueule, sale pute ! »

Cette fois ce n'est pas de la cire ni de la cendre, c'est un bon jet de pisse qui m'envahis la bouche, puis il me pisse sur le torse, il m'arrose copieusement et complètement de sa pisse chaude, ce qui a pour effet de calmer la précédente douleur de la cire.

A nouveau dans la bouche, et cette fois avec la cendre de sa clope.

Je suis au bord de la jouissance.

 Je me laisse faire, juste me laisser envahir par toutes ces sensations.

Juste lui faire confiance, et prendre du plaisir.

Il est vide, il éteint la bougie, m'enlève la cagoule, commence a me détacher les poignets et les chevilles, je trempe dans sa pisse et la cire.

Petite pause, il commence a retirer les plaques de cire, le lait corporel permet de retirer plus facilement la cire qui est sur les poils. (Il avait bien retenu la leçon) Je reprends mes esprits.

Il me parle doucement.

Je suis bien.

Petit passage dans la salle d'eau, uniquement pour enlever plus facilement le reste de cire avec un gant de crin, je garde la pisse sur le corps.

Retour dans la salle de jeux.

A nouveau attaché à la chaîne qui pends du plafond, jambes écartées, cagoulé, série de coup de cravache sur le dos, les fesses, histoire que tout mon corps se souvienne de son passage.

La séance ne dure pas longtemps, mais j'ai apprécié.

Il enlève la cagoule, me décroche, m'allonge sur le lit, jambes écartées devant lui, petite pause, il commence a défaire le nœud de la corde que j'ai autour des couilles, et d'un geste assez sec tire sur le bout de la corde, on dirait qu'il arrache mon sexe qui commence a tourner entraîné par la corde, puis c'est le tour de la bite, j'appréhende le pire, car la corde est plus longue, bien sur j'ai droit a l'hélicoptère.

Trop bon !

Il s'allonge à mes cotés, on bavarde tranquillement, le plan touche à sa fin.

On retourne au salon, un verre de bière pour lui, moi j'ai envie de pisser, je prends mon verre, le remplis de ma pisse, et sans un regard pour lui je bois mon verre de pisse, il me présente sa bite et il me remplis une fois de plus de sa pisse. Après avoir profité jusqu'à la dernière goutte, je commence à le pomper, sa bite deviens bien raide, il prends ma tête entre ses mains, pousse sa bite bien au fonds de ce trou, qui lui a servi d'urinoir, de cendrier, maintenant c'est son jus qui vas me tapisser le fonds de la gorge, quelques vas et viens, puissants, sans ménagements, j'étouffe, un flot de salive et de glaires s'échappe de ma bouche, d'un geste il me remplis la gueule de tout ce qui viens de sortir, il garde ses doigts à l'intérieur, je suis a deux doigts de vomir, il immobilise ses doigts dans la bouche,  je me calme, je caresse avec la langue ces doigts, a nouveau sa bite, il ne tarde pas a cracher son jus, il me maintient la tête, j'avale tout, les larmes aux yeux, maintenant je n'ai qu'une envie éjaculer à mon tour, je commence a me branler, je reprends mon souffle, après quelques minutes, je me mets a genoux devant lui, je commence a lui lécher les pompes, je suis maintenant allongé sur le sol, il a enlevé ses pompes, ses chaussettes sont dans ma bouche, je suffoque, je me branle, je ne tarde pas a juter.

Je m'écroule anéanti sur le sol.

Moment de silence, on ne bouge pas, puis gentiment :

« Ça vas ? »

Il m'aide a me relever, on reste un moment silencieux sur le canapé, puis un petit debrifing sur la séance.

Un verre de coca, la séance est bien finie.

J'ai apprécié ce moment, pour un « débutant master », il a su me donner du plaisir, et me faire « lâcher prise», ce qui avait été ma demande initiale.

A refaire.

Pig66

adrar66@live.fr

Autres histoires de l'auteur : Bonne Baise hard à 6 - Plan lopage (BDSM - URO) - Plan Surprise

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)