11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Préparé pour être baisé

Salut à tous. Ravi de vous retrouver pour vous raconter la suite de mon « stage ». Je suis Denis,  23 ans aujourd'hui (19 au moment des faits) 1m75 pour 63 kg, brun aux yeux clairs, un cul bien ferme et bombé, plutôt serré mais qui encaisse bien aux dire des mecs qui m'ont baisé.  D'abord mon colocataire pendant deux années universitaires puis Marc, un mec marié mais bi qui m'a « pris en mains» lors d'un stage entreprise. Un de ses collègues, François, nous ayant surpris en train de baiser dans le bureau du patron entre midi et deux heures, m'a proposé le deal suivant : une soirée et une nuit avec lui en échange de son silence. Vu qu'il est plutôt beau gosse, 28 ans, baraqué, châtain, yeux verts, je n'ai pas vraiment songé à dire non ! En plus, si quelques heures de sexe peuvent m'aider à sauver mon stage, c'est tout bénéfice !
François habite dans une belle maison en pierres avec beaucoup de cachet, super bien restaurée, l'intérieur est lumineux, les meubles très modernes, une déco dépouillée mais on sent que tout a été choisi avec beaucoup de soins… Par contre, c'est une maison de mec, aucune touche féminine :
-« Fous-toi à poil ! J'ai envie de voir ton cul. »
J'ai enlevé ma chemise puis j'ai baissé mon pantalon. Comme Marc l'exigeait, je ne portais pas de sous-vêtements, en voyant ça, il a sifflé avant d'ajouter :
-« Oh putain ! Tu mets jamais de sous-vêtements ? »
-« Ben si mais c'est Marc »
-« Ouahhh, quel salaud ce Marc, j'aurais pas cru qu'il soit comme ça ! Humm, et dire que c'est moi qui vais profiter de ce beau petit lot »
Il m'a demandé d'aller me doucher, j'ai pris tout mon temps pour être parfaitement propre Quand je suis ressorti de la douche, il est entré dans la salle de bains, les bras chargés de « cadeaux » Déjà il m'a peloté le cul et embrassé goulûment, sa langue a pris possession de ma bouche. Il m 'a félicité pour la douceur de ma peau et par ma bonne odeur. Il m'a tendu un sac en me disant que j'allais pouvoir me préparer en attendant qu'il se soit lui-même lavé. Je suis sorti de la salle de bains et, dans le sac, j'ai trouvé un jockstrap noir, une bouteille de lubrifiant et un plug pas trop gros. J'ai enfilé le vêtement,  j'ai enduit mon trou de lubrifiant, j'en ai mis sur le plug et je l'ai introduit tout doucement en moi. C'était la première fois que j'introduisais un sextoy dans mon trou, je l'ai fait naviguer, ça me faisait bander et un peu gémir. J'essayais de marcher avec, la sensation était très agréable, je suis allé vers le canapé, je me suis assis et j'ai bougé mon cul, j'adorais les sensations que le plug me procurait. Il frottait ma prostate ce qui me faisait bander à fond et de la mouille sortait de mon gland, j'avais envie de me toucher mais il fallait que je tienne bon, je voulais jouir sur la queue de François.

Tandis que je me tortillais sur le canapé en lâchant quelques cris de plaisir, Je n'ai pas entendu François qui arrivait derrière moi. Ses deux mains se sont posées sur mes épaules et sont descendues sur mon torse, il m'a gobé une oreille en la léchant bien. Ses cheveux trempés gouttaient sur mon front, il sentait super bon lui aussi. Il m'a dit :
-« Je vois que t'apprécie mon cadeau, je vais t'apprendre à utiliser ces gadgets pour prendre un plaisir de ouf, lève-toi ! »
Il est venu devant moi et m'a demandé de m'agenouiller sur le canapé, face au dossier puis il a commencé à me sodomiser avec le plug tout en m'embrassant le dos. Il alternait les mouvements doux et légèrement tournants avec des coups bien forts et profonds qui m'arrachaient des cris très aigus. :
-« T'aime ça te faire défoncer ? Dis-le ! Réclame-le ! »
-« Ouiiiii, j'aime me faire défoncer, encore, vas-y. »
Il a continué un long moment puis, d'un coup, sans me prévenir, il a retiré d'un coup sec le plug, un bruit de ventouse a retenti dans le salon. Aussitôt j'ai senti sa langue entrer dans mon trou qui devait être bien ouvert et j'ai senti une grande quantité de salive se déverser en moi. D'une main, il a porté le plug à ma bouche pour que je le suce. Il était dégoulinant de lubrifiant mais surtout de mouille. Je l'ai dévoré comme un affamé.
Il m'a fait un anulingus de dingue, ses doigts sont entrés en moi par instant et titillant ma prostate. Ma bite était raide et sortait du jockstrap, du précum sortait de mon gland et coulait sur le canapé faisant un long filet translucide.
François s'est relevé, m'a saisi par les hanches, m'a fait retourner. Je me suis retrouvé assis face à lui, enfin j'allais pouvoir l'admirer. Il était en boxer blanc, j'ai regardé son torse légèrement poilu, large, des pectoraux puissants, deux tétons dressés que j'ai eu envie de sucer. Un ventre plat, bien musclé montrant des belles tablettes de chocolat sur lesquelles j'ai déposé un baiser. Son boxer était complètement déformé par une gaule énorme, une queue d'une vingtaine de cm, plaquée sur la gauche, je distinguais le gland énorme qui avait dessiné une auréole de mouille que j'ai directement aspirée. En buvant sa mouille, J'avais attrapé l'élastique et j'ai baissé le boxer d'un coup, libérant sa bite qui m'a biflé tout en déposant une grosse goutte de mouille sur ma joue. Par des mouvements de hanches, il a continué à faire claquer sa queue sur mes joues en disant :
-« Hummm, t'aime ça la bite ! J'ai pu m'en rendre compte l'autre jour quand je t'ai vu te faire sauter pas Marc, mais là, j'avoue que je vais bien en profiter. Ouvre ta bouche ».
 Il a juste rentré, dans ma bouche, son gland qu'il a fait tourner autour de mes lèvres. Ma langue s'est enroulée autour et s'est mise à tourner. Il gémissait et, après une bonne minute, il a enfoncé entièrement sa queue et m'a dit :
-« Fais voir ce que tu sais faire ! »
D'une main, j'ai saisi la base pour la branler tandis que ma langue s'occupait de son gland, du méat au frein. Ma deuxième main massait ses couilles bien grosses et pendantes. Il a posé ses mains sur ma tête et m'a imprimé un rythme que j'ai amplifié pour lui faire une sacrée pipe. J'alternais les va-et-vient rapides et baveux avec des gorges profondes de plus de 10 secondes à chaque fois.
A un moment, il s'est retiré, m'a saisi par les hanches pour me faire glisser sur le bord du canapé, il m'a relevé et écarté les jambes, s'est baissé pour mettre sa bite au niveau de mon trou, a positionné son gland devant ma rondelle et s'est enfoncé. Avec la préparation et la pipe baveuse, il est entré sans problème directement au fond, ses couilles se sont collées à mes fesses. Là, il a mis mes chevilles sur ses épaules et s'est penché sur moi, me faisant basculer, j'étais plié en deux. Une fois calé, il a commencé à me défoncer comme s'il faisait des pompes en poussant un petit cri profond, grave et bien viril à chaque fois qu'il s'enfonçait en moi. Il ressortait et revenait en faisant claquer ses couilles. Tellement c'était bon, j'ai voulu l'encourager :
-« Oh ouiii, c'est bon, baise-moi… »
Ça l'a excité, il s'est mis à m'insulter, ce que j'ai adoré :
-« Ah oui salope, t'aime ça te faire défoncer la chatte, t'en veux de la bite. T'es bien serré mais t'inquiète, je vais te l'écarter et bien te la remplir. »
Un moment après, il transpirait, il s'est retiré, s'est assis à côté de moi et m'a dit :
-Aller salope, viens t'empaler sur mon pieu, face à moi que je te vois prendre ton pied. Fais-moi voir comment tu sais te faire baiser quand t'as une bite à proximité. »
En un clin d'œil, je me suis relevé et assis sur ses cuisses. Sa bite a retrouvé le chemin de mon cul et a disparu entièrement en moi. Il m'a saisi les tétons, les a pincé et trituré dans tous les sens. J'avais mal mais quel kiff ! Je me suis accroupi en posant mes pieds de chaque côté de son corps et je commencé à monter et descendre à toute allure en faisant claquer mes cuisses sur les siennes. J'avais l'impression que sa queue me transperçait le ventre mais je prenais beaucoup de plaisir, il s'en est rendu compte :
-« Oh putain comme tu mouilles, j'en ai plein les couilles ! Vas-y, continue, fais ta salope, c'est trop bon. »
Tellement, il pinçait mes tétons, j'ai cru qu'il allait me les arracher, il gémissait et soufflait fort. A un moment, sans sortir de mon cul, il m'a fait basculer sur le côté, s'est glissé entre mes cuisses relevées, a donné une dizaine de coups de reins très puissants en hurlant qu'il allait jouir dans mon cul de pute, il s'est planté bien au fond de moi et a poussé un énorme râle tout en me remplissant de jus abondant et bouillant, au moins 6 ou 7 jets. Il s'est effondré sur moi, essoufflé, encore secoué par des spasmes de jouissance. Quatre ou cinq coup de reins encore pour bien tasser son jus au fond et il est doucement ressorti. Il s'est relevé et m'a demandé de lui nettoyer la bite. Elle était encore raide mais devenait mi molle, luisante de mouille et de sperme, les couilles aussi étaient souillées, j'ai lapé ces fluides que j'aime tant sans en laisser une seule goutte !
Une fois devenu propre, il m'a fait mettre à quatre pattes et m'a dit :
-« Cambre ton cul et pousse, je vais récupérer mon jus pour te le faire bouffer, vu que t'aime ça ! »
J'en ai expulsé un maximum dans sa main, il m'a tout fait lécher et avaler puis il m'a remis le plug en disant :
-« C'était pas mal pour un début ! Il faut que tu restes ouvert, je suis loin d'en avoir fini avec toi ! »
Il m'a demandé de me branler pendant qu'il me sodomisait avec le plug. J'avais un peu mal mais je bandais tellement que je n'ai pas tardé à venir dans sa main. J'ai tout avalé à nouveau, j'ai léché ses doigts avec tellement d'envie qu'on aurait dit que j'en avais pas avalé depuis des semaines !

Il m'a ensuite proposé une bière bien fraîche, je n'ai pas refusé, j'avais soif !

On a discuté plus d'une heure, comme deux potes, de tout et de rien, comme si rien ne s'était passé. Ça avait un côté surréaliste vu qu'on était nus et que j'avais un plug dans le cul !
Il m'a fait visiter la maison, un rez-de-chaussée avec cuisine, grande pièce à vivre, salle d'eau et une chambre. Un étage avec deux grandes chambres, un bureau et une salle d'eau.  Là, la visite a un peu duré vu qu'il semblait être à nouveau excité, il passait derrière moi, touchait le plug, me caressait les hanches, le ventre et le torse et m'embrassait dans le cou. Dans la deuxième chambre, c'est moi qui l'ai caressé et je l'ai branlé en voyant que sa queue durcissait. Il s'est laissé faire puis m'a poussé en arrière, en reculant, je n'ai pas fait attention et je suis tombé sur le lit, je me suis relevé pour être à genoux, François me regardait en riant et m'a dit :
-« Au boulot ! »
Je me suis dit qu'il était sacrément queutard et endurant mais bon, je me suis mis à le sucer avec envie et plaisir. Sa bite est redevenue dure et raide dans ma bouche. Il s'est approché et m'a fait allonger, il s'est retourné au-dessus de moi comme pour faire un 69 mais il voulait jouer avec le plug dans mon cul. Il a fini par le retirer pour le remplacer par trois doigts, me limer et les faire tourner.  J'ai fini par gémir ce qui lui a fait dire :
-« Putain, j'en étais sûr, tu t'es fait défoncer tout à l'heure, t'en encore plus chaude, t'en as jamais assez toi ! »
Il a retiré ses doigts, s'est relevé, m'a mis sur le ventre pour s'allonger sur moi, il m'a écarté les jambes, s'est glissé entre et m'a pénétré d'un coup.  J'ai eu mal, je le lui ai dit, il m'a répondu que j'allais m'habituer. Il a même accéléré m'arrachant des cris à la fois de douleur et de plaisir. Il m'a défoncé pendant un long moment, il m'a demandé de bouger mon cul pour lui prouver que j'en voulais. J'ai dandiné mon cul, je l'ai cambré à fond, j'ai écarté mes fesses avec mes mains. Ça l'a excité à mort et fait jouir une deuxième fois dans mon cul :
-« Ahhhh, la nuit qu'on va passer tous les deux ! Toi, t'auras sûrement mal au cul »

C'est clair que j'ai pris super cher mais quel pied !

J'espère que vous avez aimé…. Dîtes-le  si vous voulez connaître la fin de la nuit sur :
denis.chassagnes@gmail.com

D.C

Email

Autres histoires de l'auteur : Malik, droit dans les buts - Premières chaleurs avec Malik - Malik, le roi de la glisse ! - Malik - Bons rapports entre voisins - Un extra bien chaud - Fin de nuit agitée - Préparé pour être baisé - Denis - Se donner à fond pour un stage

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)