19 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Pute d'un soir

Salut les mecs.

Moi c'est Dylan, 22 ans, 1m75 pour 63 kg, brun aux yeux marrons, plutôt beau gosse d'après ce que l'on me dit, plutôt passif avec les mecs même si mes 19 cm ne rechignent  jamais à perforer un petit cul demandeur…  Je dois bien avouer que mon cul bombé et moulé dans un jean a, le plus souvent, fait dresser des bites de mecs actifs. En général, si ce qu'il y a au bout de la queue me plait, j'accueille l'ensemble avec un bel enthousiasme pour un bon moment de plaisir partagé…

Je suis un peu le mec à qui, à priori, on donnerait le bon dieu sans confession, sérieux, sans histoire, clean… Pourtant, à partir du moment où j'ai vu le loup, j'ai été tenté par le diable ! Pour vous la faire courte, j'ai une relation plutôt régulière avec deux mecs : un flic et une racaille ! Le premier voue sa vie à faire respecter l'ordre, le deuxième passe la sienne à détourner les lois et à trafiquer. Il arrive que les deux se rencontrent au détour d'une descente ou d'une salle d'interrogatoire. Le premier secoue un peu le deuxième qui le traite de tous les noms. Quand je pense à ça, je trouve la situation amusante sachant que ces deux ennemis  me fouillent les entrailles aussi bien l'un que l'autre et, entre mes cuisses, je trouve qu'ils me baisent comme des dieux ou des diables tous les deux !

Parfois certaines rencontres sont totalement imprévues et surprenantes. Elles nous laissent souillées avec un sacré mal au cul mais, à plus long terme, elles comptent parmi les plus beaux souvenirs. C'est une de celles-ci que je veux vous raconter.

En juillet, mes potes et moi avons fait une soirée pas mal arrosée puis, vers une heure du matin, nous voici partis « nous finir » à une fête dans un village à une trentaine de km. Nous arrivons au moment où la fête battait son plein à grands coups de « Chenille », « Macaréna » et M. Pokora qui chante l'indémodable Cloclo… Après une grosse heure d'éclate, nous retrouvons la buvette que nous ne quittons que longtemps après, dans un état que certains d'entre vous ont connu j'en suis sûr !

Quand on fait une connerie, on la fait jusqu'au bout, nous repartons donc en voiture ! Boire, c'est une chose mais il faut vidanger de temps en temps, nous garons la voiture le long d'un bois et nous vidons quelques litres dans le fossé.

J'ai oublié de vous dire que j'ai des potes super farceurs et, comme je traînais un peu, j'entends les portières se fermer et je vois la voiture partir sans moi, j'entends les rires et un de mes potes me lance : « Allez Dylan, plus que deux bornes à pieds, régale-toi ! ».

J'ai attendu quelques minutes pensant qu'ils allaient revenir mais j'ai vite compris qu'il allait falloir que je me tape la route à pinces. Je me suis quand même fendu d'un coup de téléphone assassin pour les traiter d'à peu près tous les noms d'oiseaux connus avant d'exploser de rire !

J'attaquais ma marche, il devait être quatre heures du matin, il faisait super bon, finalement, j'ai pensé qu'une demi-heure de marche me ferait du bien… Voilà qu'une voiture passe dans l'autre sens, elle ralentit, je distingue deux passagers qui ont l'air de me mater puis elle repart. Je l'entends faire demi-tour, la voiture arrive à ma hauteur, la vitre se baisse, deux mecs à l'intérieur me suivent au pas et j'entends le conducteur dire à l'autre : « Hummm, regarde ce petit cul de pute qui racole et qui veut de la bite », l'autre rajoute : « T'as raison, je sens qu'on va pouvoir se vidanger les couilles ». J'étais un peu stupéfait, un brin la trouille quand même mais surtout en colère, du coup, je leur dis : « Eh, les bolosses, je suis pas une pute, je tapine pas là, juste je rentre chez moi peinard, foutez-moi la paix ! ». Comme je m'en doutais un peu, ils n'ont pas été très impressionnés et se disent : « T'as entendu ça, c'est pas une pute ! J'y crois pas, on va baiser gratis alors ! », là, ils s'adressent à moi : « Eh ma jolie, deux paires de couilles bien pleines à vider, c'est dans tes cordes ? ». Je n'ai pas répondu, la voiture se rapproche de moi, le plafonnier s'allume et là, je vois deux braguettes ouvertes, deux belles bites dressées et j'entends : « Bah, regarde ! Tu peux pas nous laisser dans cet état. Entre mecs, on se comprend non ? Allez, monte à l'arrière, je me gare plus loin, on s'amuse un peu tous les trois et tu reprends ta marche», l'autre rajoute : « Oh ouais, allez, s'envoyer en l'air en fin de soirée, c'est normal ! ».

J'avançais encore, la voiture roulait à mon rythme, ces cons m'avaient excité, je bandais, ils l'ont vu ou deviné : « Eh, regarde, toi aussi tu bandes, on est chaud tous les trois, allez, monte ! ». Le passager me dit : « Tu vois, elles te chauffent nos bites, imagine comment on va s'éclater, allez, monte, on te veut que du bien ! ».

Je suis monté ! J'ai entendu « Cool ! ».

La voiture a démarré, les présentations ont été vite faites, le conducteur, trentenaire, est Sébastien, le passager, Bruno, un peu plus vieux, j'aurais dit dans les 40 ans. Bruno se retourne et me dit : « Hummm, t'es canon toi, tu veux pas te foutre à poil et me montrer ton boule ? ». Encore bourré et excité, je me suis dessapé et je me suis tourné pour lui montrer mon cul qu'il a caressé et fessé. Il a bien caressé ma raie en s'attardant sur ma rondelle sur laquelle il a appuyé ce qui m'a arraché un petit gémissement. Sa réaction a été immédiate : « Ouah putain Seb, on a levé une sacrée salope bien chaude ! ».

La voiture a soudainement pris un virage sec puis s'est garé, on était dans un chemin désert, au milieu du bois. A l'avant, j'ai vu les T-shirt voler puis les deux portières se sont ouvertes, ils sont sortis et ont baissé leur pantalon et leur caleçon avant d'ouvrir les deux portières arrière. Sans que le puisse réagir, des mains m'ont saisi, deux par les épaules et deux autres par les hanches. Je me suis retrouvé à quatre pattes sur le siège arrière, le cul tourné vers Sébastien et la tête du côté de Bruno. Sa bite bien raide se dressait fièrement devant moi au-dessus de deux boules pendantes, c'est lui qui m'a parlé sèchement : « Allez, fais ton taf ! ». Son gland humide s'est approché de mes lèvres, j'ai ouvert la bouche pour le laisser entrer, ma langue s'est enroulée autour et mes lèvres se sont refermées dessus : « Oh ouiiiiii, suce-moi… » m'a-t-il dit en posant délicatement ses mains sur ma tête. Au même moment, j'ai senti trois crachats s'abattre sur ma rondelle et deux doigts sont venus la titiller avant de l'ouvrir un peu violemment. Par reflexe, je me suis cambré à fond, j'ai entendu un sifflement suivi de : « Ouhhh, t'es peut-être pas une pute mais t'as l'air de t'y connaître toi ! Je crois qu'on a affaire à une belle salope, va falloir assurer Bruno ! ».

Pendant de longues minutes, j'ai été limé par deux puis trois doigts qui m'ont fait mouiller et m'ont bien ouvert tandis que ma bouche et ma gorge étaient pilonnées par la bite vigoureuse de Bruno. Les doigts se sont retirés, les deux mains de Sébastien m'ont saisi par les hanches pour me tirer un peu plus vers lui, du coup, Bruno a dû s'avancer en posant un genou sur le siège. J'ai senti le gland bien dur de Sébastien claquer sur mes fesses, coulisser dans ma raie et claquer sur mon trou, quelques filets de salive sont tombés sur sa bite pour la lubrifier, le gland s'est posé à l'entrée de mon trou puis il a poussé et est entré en me déchirant le trou. J'ai poussé un cri de douleur étouffé par la bite que j'avais dans la bouche et qui s'est même enfoncé un peu plus à ce moment-là. J'ai entendu Bruno : « T'inquiète, tu peux gueuler, à part les hiboux, personne t'entendra te faire défoncer ! », Sébastien a poussé un long râle de plaisir et a dit : « Ohhh, c'est bon, putain t'es bien serré, j'aime ça ! ».

Les va et vient ont commencé, assez rapides et secs. Au début, il n'entrait pas totalement en moi mais très vite, comme je mouillais de plus en plus et que je me détendais, j'ai senti et entendu ses couilles frapper mes fesses. Il avait posé ses deux mains sur mes reins pour appuyer afin que je sois cambré au maximum. De l'autre côté, Bruno calquait ses mouvements sur ceux de son pote, il entrait dans ma gorge pendant que Sébastien ressortait, j'étais baisé par tous les trous en cadence. Je bandais comme un fou, j'ai commencé à me branler. Ils me disaient : « Alors, tu vois que tu regrettes pas, t'es une bonne salope, t'encaisses trop bien…. T'aime ça la bite, ça se voit ». C'est vrai que je prenais bien mon pied…

Au bout d'un moment, Sébastien a dit à Bruno : « Allez, on change, à toi de le baiser ! ».

J'ai dû me pousser pour que Bruno s'assoie, il m'a fait signe de venir le chevaucher face à lui, Sébastien est entré dans l'habitacle, s'est agenouillé sur le siège et m'a donné sa bite à biberonner comme il a dit. Une fois empalé sur sa bite, Bruno m'a saisi par les hanches et m'a dit : « Allez, fait ton taf maintenant, montre-moi comment t'aime la bite et comment t'es une chienne en chaleur ». J'ai pris la bite de Sébastien en bouche et je me suis déchaîné sur celle de Bruno. Il poussait des cris à chaque fois que je m'enfonçais et faisais claquer mes fesses sur ses cuisses. Ses deux mains sont venues écarter mes fesses pour faciliter les mouvements, ma bite dure frottait contre son ventre c'était trop bon.

On a baisé comme ça un bon moment, parfois Bruno me stoppait pour reprendre la main et me donner de grands coups de reins qui me faisaient décoller et gueuler de plaisir sur la bite de Sébastien. Puis, on a encore changé de position, je me suis retrouvé allongé sur le dos, les jambes écartées, les chevilles coincées dans les appuis tête du siège passager et du siège arrière, Sébastien est revenu en moi pour me baiser « comme une femelle » tandis que Bruno s'est penché sur moi pour que je prenne sa bite en bouche. Ils m'ont pilonné un long moment en échangeant leur place de temps en temps. Je prenais un plaisir de ouf, je me branlais comme un fou, parfois je caressais leur torse ou massais les couilles de celui que je suçais… Je ne saurais dire combien de temps ça a duré mais, à un moment, Sébastien a dit : « Putain, je vais cracher sans tarder ! », « Moi aussi ! » a dit Bruno. Du coup, j'ai été sorti de la voiture, je me suis retrouvé à genoux par terre, bouche ouverte, langue tendue, yeux fermés. Ils se sont mis de chaque côté de mon visage et, en quelques secondes, comme j'entendais leurs râles de plaisir de plus en plus forts, j'ai senti leur jus chaud m'inonder la gueule jusque dans mes cheveux, la langue, entrer dans ma bouche, couler le long de mon cou et sur mon torse. Au même moment, j'ai craché tout mon jus au sol…

« Oh putain, comment je me suis vidé ! » a dit Bruno, « Oh ouais, carrément, quel pied ! » a rajouté Sébastien. Ils ont remonté leur pantalon, je me suis relevé, j'ai repris mes fringues éparpillées à l'arrière de la voiture. Je les ai vu refermer les portières, Sébastien est passé à côté de moi, m'a claqué les fesses et m'a dit : « Merci ma salope, c'était cool, tu vois, on te voulait que du bien ! ».

J'ai osé un : « Vous pouvez me ramener ? », la réponse a fusé du côté de Bruno : « T'es ouf ! Tu voulais marcher je crois, ben marche ! En plus, on voudrait pas priver d'autres mecs chauds d'une salope dans ton genre ! ».

Ils ont démarré et sont partis en donnant deux petits coups de klaxon. Bon, j'étais à moins d'un kilomètre de chez moi….

Je suis rentré, je me suis douché en me disant que j'avais vraiment été la pute d'un soir…. Mais que j'ai aimé ça !

J'espère que ça vous a plu…

J'attends vos avis à dylanpasal@gmail.com

Dylan

dylanpasal@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Pute d'un soir

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)