Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Bons rapports entre voisins -03

Salut les mecs, je vous ai raconté comment j'avais rencontré Abdel, mon voisin bisexuel, actif, un black de plus d'1m95 avec une bite d'environ 20 cm. J'ai passé des semaines à l'entendre baiser sa copine et son beau-frère de l'autre côté du mur jusqu'au jour où, ça a été mon tour !

Abdel était dans une mauvaise passe, il venait de se faire larguer par sa compagne qui l'avait surpris au lit avec Martin, son jeune beau-frère. Il avait, par désespoir, saccagé son appartement. Je l'avais invité à manger un soir, on avait discuté de sa situation et il avait fini par me baiser une première fois après le repas puis, étant endormis dans le même lit, il m'avait réveillé dans la nuit pour remettre ça.
Le matin, je me suis levé, il était dans ma cuisine, le café était prêt, il était torse-nu, juste vêtu de son boxer, il m'a regardé arriver avec un grand sourire :
-« Bien dormi ? »
-« Mouais, toi aussi Abdel ? »
-« Trop bien…. Je dors bien quand j'ai fait l'amour ».
J'ai embrassé son crâne rasé en passant à côté de lui, il m'a donné une petite tape sur les fesses. Je me suis assis en face de lui, il m'a dit :
-« Ta proposition tient toujours de m'aider à nettoyer mon appartement ? Je ne me vois pas de le faire tout seul ».
-« Ouais, bien sûr…. Après, tout dépend des compensations ! »
Il a reculé sa chaise de la table, a écarté les jambes, j'ai regardé la bosse, il a passé sa main dessus sans rien dire, c'est moi qui ai enchaîné :
-« Hummm, je vois qu'on est sur la même longueur d'ondes ! »
-« Tu veux un acompte ? »

Ça grossissait à vue d'œil, je n'ai pas pu résister, j'ai plongé entre ses cuisses puissantes, j'ai embrassé ce chibre qui déformait le tissu, j'humais cette odeur de mâle en rut puis j'ai baissé le boxer libérant un gros bâton d'ébène bien droit et tellement appétissant. Je l'ai vite englouti pour jouer avec le gland, le lubrifier, titiller le méat mais, assez vite, ses deux mains se sont posées sur ma tête et me l'ont enfoncé doucement mais fermement jusqu'à la garde. J'ai cru mourir étouffé mais il m'a fait ressortir, m'a relevé la tête vers son visage, m'a embrassé et m'a craché dans la bouche puis m'a replanté sur sa queue. Mes mains se sont posées sur son torse, j'ai trituré ses tétons et j'ai accéléré les va et vient sur sa queue hyper lubrifiée, ma salive coulait sur ses couilles. Il haletait de plus en plus rapidement et de plus en plus fort, à un moment, il a retiré sa bite de ma bouche, s'est branlé de sa main droite et, de la gauche, il m'a ouvert la bouche, j'ai tiré la langue, il a joui et m'a envoyé une rasade de jus dans la bouche en me fixant droit dans les yeux pour me regarder avaler.

Je me suis relevé, essuyé le visage et je lui ai dit :
-« Hummm, bel acompte, tu payes cash, j'adore ! »
On est allé dans l'appartement, le nettoyage, le rangement et le tri nous a occupés toute la matinée. Abdel a bien morflé vu que tout lui rappelé Lucie, son ex.  Quatre gros sacs poubelles plus tard, pas mal d'huile de coude et l'appartement avait retrouvé une apparence normale, ça sentait bon, une machine tournait… Il m'a invité au restaurant pour me remercier du coup de mains.

On est revenu vers 15h et là, j'allais rentrer chez moi quand Abdel m'a collé à lui et a dit :
-« Hummm, je ferais bien une petite sieste… T'en dis quoi ? »
Tout en frottant mon cul contre sa braguette, j'ai répondu :
-« Une sieste ? Bof, j'ai pas trop envie de dormir là ».
-« Moi non plus, je pensais à autre chose… »
Il m'a entraîné chez lui, on s'est déshabillé dans l'appartement en jetant nos vêtements un peu partout en avançant vers la chambre. J'allais m'allonger sur le lit quand il m'a arrêté pour me dire :
-« Attends, j'ai envie de te prendre là, debout contre le mur en imaginant que le voisin nous entende et se branle, ça m'excite ça.. »
J'ai posé les mains sur le mur, j'ai écarté les jambes, j'ai senti sa chaleur m'envelopper, ses mains se sont posées sur ma poitrine pour me malaxer comme si j'avais des seins. Sa bouche s'est posée sur ma tête, ses doigts mouillés de salive ont lubrifiés mon trou puis son gland humide s'est logé entre mes fesses. Il a trouvé l'entrée et, en poussant d'un coup sec, il m'a embroché, j'ai poussé en même temps pour m'ouvrir au maximum mais j'ai quand même crié, il a continué et m'a susurré :
-« Détends-toi… tu vas aimer te faire défoncer comme ça ma salope…. Martin adorait que je le baise ici, tu te souviens, tu kiffais nous écouter et ben là, c'est ton tour ! »

Il m'a donné un immense coup de reins qui m'a fait décoller et hurler à la fois de surprise, de douleur mais surtout de plaisir !
Il m'a ravagé le boule comme ça pendant de longues minutes en me disant que j'avais un trop bon cul, serré mais chaud, humide et bien profond, que j'encaissais bien que j'aimais ça vu comme je mouillais. Ce mec me déglinguait le cul et je prenais un sacré panard ! Il avait une endurance incroyable, on était en sueur, j'avais de plus en plus de mal à tenir debout, mon cul me brûlait mais je le sentais mouiller comme jamais, j'ai eu un orgasme anal qui m'a provoqué des contractions de partout, d'abord de l'intérieur comme un fourmillement qui s'est amplifié pour gagner tout mon conduit anal, j'ai eu un coup de chaud qui m'a irradié jusqu'aux extrémités et la chair de poule en même temps. Il continuait à me baiser et m'a dit :
-« Oh c'est trop bon, je vais te remplir sans tarder ».
Il s'est bloqué en moi, m'a littéralement pétri la poitrine pendant qu'il déversait ses jets de jus au fond de moi.
On est resté comme ça un moment, reprenant notre souffle. Je ne le sentais pourtant pas débander, il m'embrassait sur la tête, me caressait encore la poitrine. Il m'a dit :
-« J'ai toujours envie de toi, bouge ton cul pour m'exciter encore ! »
J'étais dans un état second, j'ai bougé mon cul comme une salope en chaleur qui en veut toujours plus.
Il m'a soudainement saisi par la taille, nous a retourné d'un coup, m'a approché du lit sur lequel il m'a couché sur le ventre sans déculer d'un seul centimètre. Ses deux mains se sont posées de chaque côté de ma tête, ses jambes étaient serrées, il a posé ses pieds par terre et a commencé une série de pompes au-dessus de moi pour m'enculer de toute sa puissance.  Il s'est mis à me donner des grands coups de reins en faisant onduler son bassin avec un souplesse incroyable qui lui donnait encore plus de force pour me démonter. J'étais cramponné au matelas, je hurlais de plaisir quand je l'ai senti s'enfoncer au plus profond possible et crier à son tour comme il me remplissait pour la deuxième fois.

Là, j'ai vraiment eu envie d'une sieste ! J'étais essoufflé comme si j'avais couru un marathon, Abdel n'était pas mieux que moi, on est resté allongé côte à côte pendant un bon quart d'heure ! C'est moi qui ai rompu le silence :
-« Ouah, comment tu m'as baisé ! Je comprends que j'entendais crier de l'autre côté ! »
-« J'adore baiser deux fois de suite comme ça quand je suis excité, ça me vide trop bien ! »
-« Tu m'as détruit le cul là ! »
-« T'inquiète, tu vas t'habituer, bientôt tu pourras plus t'en passer de ma bite. En tout cas, moi, ton cul, je le lâche pas comme ça, il est trop bon ! ».
Avant que l'envie de baiser le reprenne, je me suis éclipsé chez moi, j'ai pris une longue douche, j'ai touché mon trou qui était explosé. Son jus avait coulé et souillé mes cuisses. Je n'avais jamais été baisé comme ça.
Je me suis effondré dans le canapé pour mater la télé, je crois même que je me suis endormi un moment. Des potes m'ont appelé pour aller en soirée, j'ai pensé que c'était une excellente idée. Je suis rentré vers 3h30 du matin, je me suis douché et couché, j'allais éteindre quand mon portable reçoit un texto de Abdel : « Bien rentré ? Bien amusé ? », « Ouais et Ouais lol », « T'as envie de dormir tout de suite ?». Alors que mon cul me hurlait OUI, mes doigts ont tapé NON ! Je me suis relevé, il m'a accueilli dans son lit et là, super tendrement, il m'a fait l'amour très longuement. Je n'ai presque pas eu mal. Une fois terminé je l'ai questionné sur cette libido. Il m'a dit avoir de très gros besoins, d'autant plus gros quand il est excité et moi, je l'excitais à mort !

A partir de ce jour-là, on a entamé une relation très intense, on se retrouvait soit chez l'un soit chez l'autre. Il est le premier mec à m'avoir baisé debout dos collé au mur, les jambes enroulées autour de sa taille et les bras autour de son cou. J'ai goûté à sa bite dans un grand nombre de positions mais surtout un nombre incalculable de fois. Il me baisait au moins trois fois par jour et souvent en pleine nuit. Mon corps s'est habitué à ce rythme, j'ai perdu 5 Kg alors que je ne suis déjà pas épais. Pendant un temps, ma libido s'est calquée sur la sienne, j'étais toujours partant, je provoquais même les parties de baise, je me suis habitué à ce qu'il me baise deux fois de suite les jours où il était très excité, je suis effectivement devenu accro à sa bite. Je captais le moindre signal ou la moindre intonation qui trahissait son envie, je savais parfaitement quoi dire ou quoi faire pour qu'il devienne fou et me veuille dans l'instant… Je me souviens d'une séance de cinéma  que nous avons quitté précipitamment pour qu'il me déboîte comme la dernière des putes.  Une autre fois, il a dû garer la voiture un peu à l'écart pour une pipe. J'adorais le surprendre et l'exciter dans le supermarché et lui foutre la gaule du siècle au moment où il passait à la caisse alors que moi, j'avais payé mes courses et je l'attendais un peu plus loin en admirant discrètement le spectacle et, surtout, en pensant à ce qu'il allait me mettre après ! Bon nombre de caissières ont dû croire que c'étaient-elles qui lui faisaient cet effet.

Au bout de 5 mois, j'ai commencé à en avoir un peu assez, à être fatigué et j'ai commencé à résister un peu. Au début, il trouvait toujours les arguments pour me faire céder, on baisait et, il avait raison, je jouissais à chaque fois. J'aimais particulièrement le chevaucher et m'empaler sur sa queue, monter et descendre tout en le regardant, il adorait que je le suce et moi aussi j'adorais ça !
C'est en revenant de 5 jours de vacances en famille que j'ai imposé mon point de vue. Les disputes sont devenues régulières, sur le coup, on regagnait chacun son appartement puis il y avait les réconciliations toutes aussi sonores qui duraient des heures !

Un jour, il est rentré du boulot et il m'a annoncé qu'il avait obtenu une mutation, qu'il allait partir loin dans moins de deux mois. J'ai été triste, lui aussi d'ailleurs donc, sans rien se dire, on a passé les dernières semaines à baiser comme jamais, une sorte de marathon du sexe. Il a battu son record en me baisant trois fois d'affilée ! Plus l'échéance arrivait, plus l'idée d'un soulagement prenait le pas, j'étais arrivé au bout de cette histoire mais j'en ai profité jusqu'au bout. Je lui ai fait une toute dernière pipe dans l'entrée de mon appartement alors qu'il avait rendu les clés du sien, que tous ses meubles et ses affaires étaient empilés dans un fourgon et qu'un de ses potes l'attendait au volant.
J'ai mis trois mois avant de me faire retoucher par un mec, pas n'importe lequel : Malik !!!

J'espère que ça vous a plu. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires sur denis.chassagnes@gmail.com

D.C

Email

Autres histoires de l'auteur : Premières chaleurs avec Malik - Malik, le roi de la glisse ! - Malik - Bons rapports entre voisins - Un extra bien chaud - Fin de nuit agitée - Préparé pour être baisé - Denis - Se donner à fond pour un stage

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay