1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

L'ex de mon mec et moi

Avant de démarrer, j'imagine qu'il est nécessaire que j'introduise les différents personnages de l'histoire. Il y'en a 3 et ils sont plutôt simples à retenir : mon mec, Florian, (avec lequel je suis depuis 5 ans), son ex petit-ami, Ibrahim, (avec lequel il est resté 3 ans) et moi, Jordan. Pour démarrer sur mon mec, il s'agit d'un beau brun d'environ 1m80, plutôt bien taillé aux yeux sombres. Son ex, lui, est brun aux yeux foncés aussi mais mesure 1m90 et a longtemps fait du rugby, je vous laisse imaginer sa carrure. Quant à moi, je suis un mix des deux, avec mon mètre 85. Je suis bien foutu, pratiquant énormément de sport, brun et j'ai les yeux très clairs.

Cela faisait donc 5 ans que j'étais en couple avec mon mec, et ce jour-là était assez spécial puisque j'avais prévu de lui demander de m'épouser. Mais bien entendu, avant de faire cela le soir venu, il me fallait bosser. J'étais électricien et j'avais aujourd'hui plusieurs interventions chez des clients. En fin de matinée, l'une d'elle me faisait traverser toute la ville, pour un souci visiblement de compteur.
Arrivé à destination, je grimpais les escaliers menant à l'étage indiqué lors de la demande d'intervention et arrivait à l'appartement. Je sonnais et on venait m'ouvrir. Sauf que je ne m'attendais évidemment pas à reconnaître le mec qui venait de se planter dans l'encadrement de la porte. Il s'agissait en effet d'Ibrahim, l'ex de mon mec. Ce dernier se tenait debout devant moi, et semblait tout aussi surpris. Fronçant les sourcils, je regardais le nom. Ce n'était pas le sien … peut-être qu'il était chez son mec actuel ? Je n'en savais rien, mais je me devais d'agir de manière professionnelle, même si je détestais ce type. Et pour cause, c'était d'une part l'ex de mon mec et d'autre part, il l'avait trompé et l'avait quitté. Mon mec, trop gentil, lui avait pardonné le fait qu'il soit allé voir plusieurs fois ailleurs, et quelques jours après, Ibrahim l'avait jeté pour se foutre en couple avec l'un de ses plans culs. Bref, un vrai connard.

-       Bonjour. Je suis le technicien d'intervention.
-       Ouai je m'en doutais. Entre, c'est là.
-       Merci.

Ce con ne m'avait même pas retourné la politesse de me saluer et me tutoyait directement. Je n'étais pas son pote, et il allait falloir que je mette les choses dans un cadre très vite. Car si je me sentais professionnel, je voyais bien que lui n'appréciait pas ma présence. Pourtant, je ne lui avais jamais rien fait. Mais il n'avait jamais accepté le fait que son mec ait trouvé si vite après lui. Il m'avait souvent dévalorisé à ses yeux, lui disant qu'il était passé de l'apollon du sexe à un sombre connard. Il me haïssait juste parce que j'étais sorti avec son ex qu'il avait trompé et largué … vous voyez l'image parfaite du con ?
Bref, je rentrais donc chez lui, ou chez son mec peu importe, et j'avançais derrière. Il avait un sacré cul, il portait juste un jean et un tee-shirt, et on voyait clairement l'effet du sport sur lui. Moi, j'avais un jean bleu et une veste de la même couleur, l'habit professionnel. Il était bien plus grand, et ses cuisses devaient faire le double des miennes. C'était vraiment un sacré colosse. Je ne l'avais jamais rencontré en personne, juste vu des photos, mais il semblait avoir pris encore du muscle depuis qu'il avait largué mon mec. Enfin bon, après l'avoir maté pendant le trajet, j'arrivais enfin à sa cuisine ou se trouvait le compteur électrique, objet de mon déplacement. Il m'indiquait ce qui ne marchait pas, et s'asseyait à côté, en me regardant. Je détestais que les clients fassent ça, me regarder travailler. Comme si j'allais placer une bombe ou voler l'argenterie ! Mais bon, je ne me laissais pas décontenancer, et je commençais donc mon boulot. Perdu dans mes pensées, je n'entendis pas le bruit de sa ceinture. Ce ne fut que lorsque je me retournais pour lui demander s'il pouvait faire une action que je le vis en boxer, assis sur la chaise et ne portant plus ni son jean, ni son tee-shirt. Surpris, je me reculais. Il avait un corps énorme. Ses pectoraux étaient très carrés, légèrement velus avec des tétons bien foncés. Il avait un superbe six pack, avec des poils qui descendaient en sillon entre jusqu'au-dessous de son boxer. Ses bras étaient plus épais que mes cuisses, quant aux siennes, elles étaient encore plus grosses que ce que j'avais imaginé. Mais à vrai dire, ce qui me choqua le plus, ce fut la bosse dans son boxer noir. Mon mec m'avait dit une fois qu'il était bien membré, mais n'avait jamais voulu me donner de chiffre. Je pensais rivaliser, avec mes 21 centimètres épais. Mais j'avais l'impression, là, que décidément, ce connard me battait partout en terme de mensuration.
Quoi qu'il en soit, je ne comprenais pas le fait qu'il se soit déshabillé. Il pensait que je voulais coucher avec lui ? Certainement pas ! D'autant plus que je n'étais qu'actif, n'ayant jamais reçu de queue. Mon mec, lui, était une vraie petite salope. J'en déduisais donc inévitablement que ce colosse était lui aussi actif, évidemment.

-       Heu … heu … vous … vous pouvez heu, aller …
-       Quoi ? Ca te perturbe de voir un vrai mec ?
-       Un vrai mec ? Comment ça ?
-       Ben … notre petite salope de Florian est bien jolie … mais c'est loin d'être un vrai mec.
-       Bon heu … on va éviter de parler de ça. Je veux juste faire mon boulot.
-       Ouai ouai. Dis moi, t'as un joli cul, il te baise ?
-       Ca ne vous regarde pas.

-       Ouai, continue de me vouvoyer. Ca prouve bien qu'il est passé d'un vrai mâle à une pauvre petite salope.
Je fulminais. Mes poings se serraient tout seul et j'en oubliais de plus en plus le professionnalisme. Serrant la mâchoire, je décidais de ne pas répondre. Peu importait la vérification, j'allais terminer au plus vite. Je me retournais donc, dos à lui, et je me dépêchais de finir les branchements. Quelle ne fut pas ma surprise, évidemment, en le sentant venir se coller à moi. Je faisais un geste de travers et j'étais à deux de m'électrocuter. Enervé, je le repoussais.

-       DEGAGE !
-       Calme toi.

Il venait entourer mon corps de ses larges bras. J'essayais de lui donner un coup de coude, en vain. Il me plaqua soudainement au mur à côté du compteur, et se mit à mouvoir son entrecuisse contre mon cul.

-       J'ai toujours rêvé de te l'enfiler.
-       Lâche moi tout de suite espèce de sale enculé !
-       Enculé ? Moi ? Je ne pense pas.

Il se mit à rire et me foutu une fessée. Que me voulait ce gros con ? Je réussissais à me retourner et choppait un tournevis. Bon, je n'allais quand même pas le planter, mais c'était au cas ou. Il le voyait bien et me saisissait le bras, pour me le tordre. J'étais plutôt musclé, le sport avait forgé mon corps. Mais là, je me retrouvais face à un mec deux fois plus fort que moi. Je lâchais donc le tournevis en râlant de douleur. Il allait me péter le bras ce connard !

-       Je vais te baiser.

Il l'annonçait. Voilà sa volonté. Mais je n'allais certainement pas me laisser faire. Je le poussais de toutes mes forces en ailleurs et je commençais à sortir de la cuisine en courant. Il me rattrapait, au milieu du salon, et me plaquait littéralement au sol. Je faillis même m'éclater les dents contre le parquet, tandis qu'il m'écrasait de tout son corps. Il choppait en même temps un fil qui trainait dans mon sac et l'enroulait autour de mes poignets, avant de s'asseoir à califourchon au dessus de mon cul.

-       Putain … ça c'est du cul. Un bon cul de salope.

Je commençais à râler de rage. Il choppait alors du scotch dans mon sac et me le foutait sur la bouche, m'empêchant de hurler. Ce connard me dominait totalement ! J'étais fait, et j'espérais juste qu'il ne mette pas ses menaces à exécution, car il était hors de question que je me fasse enculer par l'ex de mon mec ! Une fois qu'il m'eut bien bailloné, il commença à me malaxer le cul. C'était horrible, je me sentais humilié. Mais le pire ce fut quand il commença à baisser mon jean, dévoilant ainsi mon fessier bien rond et musclé. Il faisait tourner des têtes, et plusieurs mecs avaient voulu l'expérimenter. Mais j'avais toujours réussi, jusque-là, à les orienter vers ma longue et épaisse queue. Avec Florian, ça avait été facile, puisqu'il avait directement sauté dessus.

-       Mmh encore meilleur que le sien.

Il parlait bien sûr du cul de Florian. Il se mit à caresser mes fesses, après avoir baissé mon boxer, puis il se releva, me « libérant » enfin. Bon, j'étais toujours attaché et bâillonné, mais je n'avais pas son poids sur moi. Il me chopa néanmoins par les cheveux et me fit me retourner. Et là, c'était la décharge. Il avait sorti sa longue queue, qui était en totale érection. Il était visiblement excité par la situation. Sauf qu'elle était plus grosse que je ne l'aurai pensé. A mon avis, elle avoisinait sans mal les 24 ou 25 centimètres et était d'une largeur folle. Je commençais à remuer, apeuré, quand il me chopa les cuisses. Il retira d'un coup mon pantalon, et me leva les jambes.

-       Serré.

Il toucha ma rondelle vierge plusieurs fois avec son index, avant de se redresser. Il laissa tomber jambes par terre, et disparu dans la pièce d'à côté. Moi, j'en profitais pour essayer de défaire le nœud qui liait mes poignets, mais cet enculé avait bien serré. J'essayais donc de ramper vers la sortie, mais il revint bien avant et posa son pied sur mon visage pour me bloquer.

-       On n'avance plus, petite salope.

Ce connard se mit à m'écraser le visage avec son pied, bien trop heureux de me dominer. Puis, il se laissa tomber à genoux entre mes jambes, les souleva et agita devant moi deux choses. L'une était un pot de lubrifiant. L'autre, un préservatif. J'écarquillais les yeux et je commençais à bouger violemment. Il me retenait, sans mal vu sa force, et se mit à tartiner mon trou de lubrifiant. Sa queue, elle, était déjà luisante de pré sperme.

-       T'inquiète pas, regarde, j'ai un préservatif.

Il se mit à rire et enfila celui-ci sur son énorme saucisson bandé. Le préservatif était une taille maxi, mais arrivait à peine à la moitié de sa bite qui semblait extrêmement compressée. Quand je la vis se diriger vers mon cul, je laissais tomber la tête en arrière et des larmes commençaient déjà à couler de mes yeux. Il le vit, et se mit à rire un peu plus fort, en venant s'allonger au dessus de moi. Mes jambes étaient maintenus de chaque côté de son corps, et d'une main, il dirigea sa queue vers mon cul. De l'autre, il me força à garder la tête droite, pour me regarder dans les yeux. Je voyais bien la lueur de plaisir, qui étincela quand son énorme gland cogna ma rondelle. Il se mit alors à forcer, et lentement, commença à me dépuceler. Je hurlais sous le scotch, et lui riait. Sa queue bien large commença à ouvrir mon cul d'actif, et lentement, il se mit à s'insinuer en moi. J'avais mal, terriblement mal. Sa queue était immense, et même s'il avait du lubrifiant spécialisé, il n'en restait pas moins qu'il était en train de me fendre en deux. Je bandais tous mes muscles, hurlait, tandis qu'il me pénétrait. Cela dura, je pense, bien quinze minutes, avant que je ne sente ses couilles cogner mon cul. Et là, ce fut le début d'une très, très longue heure. Ibrahim m'encula en effet pendant plus d'une heure, sans changer de position, pour plus de facilité sans doute. Il me baisa parfois très doucement, et parfois, il m'encula comme une bête, jusqu'à quasiment me péter les hanches. Moi, je n'avais plus de larmes, j'étais à sec. Je me faisais violer, dépuceler le cul de force, par le colosse d'ex de mon mec. Celui-ci souriait, riait et semblait n'avoir jamais eu une telle érection. Au bout d'un moment, il se pencha et chopa son portable. Il me prit alors en photo, comble de l'humiliation, puis sembla chercher quelque chose, la queue entièrement plantée dans mon cul. Il tourna alors son téléphone, et comme si je pensais qu'il ne pouvait rien arriver de pire, voilà que celui-ci me tomba dessus. Il me montra deux choses.
L'une était la photo de moi, les yeux en larmes, les cuisses écartées avec sa queue énorme enfilée dans mon cul. Cette photo était un MMS, envoyé à mon mec. L'autre, ce fut une photo de mon mec, portant un tee-shirt que je lui avais offert trois mois avant. Il était à quatre pattes, se reflétant dans le miroir derrière moi, avec Ibrahim entièrement planté en lui.

-       Tu savais que je niquais ton mec au moins deux fois par semaine depuis que je l'ai largué ?

Il se mit à rire et, comme s'il voulait m'enfoncer un peu plus, il lança une vidéo. On entendait mon mec couiner, gémir, et Ibrahim lui demander :

-       Alors, tu préfères que je te ramone, ou que ta petite salope de Jordan te la mette ?
-       Putain toi ! Toi ! Elle est … hooo elle est tellement énorme ! Tu sais t'en servir ! A chaque fois … qu'il passe … après toi … je la sens pas ….

Mon ventre, mon cœur se tordaient. Je serrais les poignets, endoloris par la position. Et Ibrahim riait, avant de tourner encore une fois son téléphone, ou on lisait la réponse de mon mec « putain, j'ai toujours dis que t'étais bien plus puissant bébé ».

-       Petite salope.

Ibrahim me donnait plusieurs fessées, puis se mit à m'enculer de manière très violente. Il me filmait, en même temps, et partageait tout avec mon mec. Au bout de trente nouvelles minutes il posa son téléphone à côté de nous et lança la vidéo de mon mec qu'il niquait. Puis, il se retira d'un coup et vint me cogner la gueule avec son énorme queue dont il enleva la capote. Il m'étala tout son pré sperme sur le visage, et se remit entre mes cuisses, pour m'enfiler jusqu'à la garde une nouvelle fois. Là, il me mit à me baiser beaucoup plus brutalement. Si fortement que je glissais et ma tête atteignait le mur derrière. Elle se cognait à celui-ci à chaque coup, mais il n'en avait rien à foutre. Il se mit à rire et me regarda droit dans les yeux.

-       Tu croyais que le préservatif allait être utile ?

Il me le montra, totalement craqué à cause de la taille de sa queue, souleva le scotch pour libérer un peu ma bouche, me l'enfonça à l'intérieur et remit le scotch, puis se mit à me baiser si violemment qu'il se mit même à me porter légèrement. Au bout de deux minutes, tous ses muscles se bandèrent, lui donnant un aspect trois fois plus titanesque. Je hurlais, sous le scotch, avec le préservatif et son goût de bite et de lubrifiant en bouche. Et je sentais le pire arriver. Il se mit à m'inonder le ventre de son sperme brûlant, et me marqua avec son foutre. Je pleurais, les dernières larmes, avant qu'il ne se retire de moi et vienne m'arracher le scotch. Il retira la capote et m'enfonça son gland dans la bouche, pour se terminer dans ma gorge puis sur ma gueule, comme s'il n'en finissait plus de jouir.
Trois minutes après, j'étais dehors, le froc baissé, le cul plein de sperme, le visage tuméfié. Lui souriait à la porte, son énorme queue encore dure, puis il claquait la porte, et me laissait comme un con, violé, violenté, soumis et humilié sur le palier de sa porte. Je recevais un SMS de mon mec, m'indiquant qu'il me quittait.

Smallangel

smallangel21@outlook.fr

Autres histoires de l'auteur : L'ex de mon mec et moi

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)