11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Le chalet -25

On dit que la nuit porte conseil… Ce ne fut pas mon cas, Théo m’avait fait peur et m’avait aussi fait tellement de bien. Je m’étais donc endormi tard… Je sens qu’on me pousse un peu et j’entends un « aller bâtard, on se réveille». Théo me secoue un peu mais quand j’ouvre les yeux, il me regarde avec gentillesse. Je m’étire doucement.

- Aller, reprends ta place tarlouze, faut que je pisse !

Je descends vers sa queue et l’enfourne dans ma gueule pour qu’il s’y soulage. Il pose ses mains derrière sa tête et lâche un « aaaaaaaaaaaah » au moment où il ouvre les vannes en me regardant. C’est long, c’est bien, ça me permet de le regarder avec vénération, avec amour, oui, je suis amoureux de lui maintenant même si je sais que c’est même pas la peine d’y penser. Je lui caresse le torse musclé et velu, il se laisse faire, il me sourit.

- Tu veux prendre ta dose de foutre hein pédale ?

Je fais un léger signe de tête positif et je commence à le sucer.

- Ensuite tu réveilles les autres, c’est douche et je te prépare devant eux.

Je le suce un bon moment, faisant durer le plaisir ou retardant l’échéance, je ne sais pas. Toujours est-il que comme toujours, il jouit en silence, le flot de sperme sort de son gland et je le sens emplir ma gueule, je m’en délecte. Il se dégage et se lève pour s’habiller.

- Aller, fais ce que je t’ai ordonné bâtard, mes clients vont arriver et vu le prix qu’ils payent, je ne veux pas les faire attendre.

Je descends, je réveille Maxime et Paul et je vais me laver. Je me sèche et sors de la salle de bains, Théo est déjà en bas avec de l’équipement… Je m’approche de lui. Il me pose une cage de chasteté puis une chaîne pour relier mes poignets, d’une longueur d’environ 50 centimètres, même chose à mes chevilles. Une chaîne plus longue vient s’attacher à mon collier et passe perpendiculairement aux 2 autres posées. Enchaîné tel un esclave, de petits cadenas aux chaînes… Il me pose enfin mon bâillon avec plug intégré et relie une dernière chaîne à l’anneau sur le devant de mon bâillon, c’est ma laisse. Heureusement que j’ai ma cage, sinon je banderais tellement le cliquetis des chaînes m’excite, ma peur a disparu. Il me tend des chaussettes blanches et des Caterpillar marron. Je les mets, Paul et Maxime regardent sans dire un mot, on entend une voiture arriver, Théo tire sur la laisse, ma gueule part en avant, je le suis…

Cyril et Grégory sont dans la cuisine et nous regardent passer, tous les mecs du chalet nous suivent dehors. 2 hommes sont dans la cour, sortis de leur voiture. L’un d’eux est en cuir intégral, l’autre en jean et chemise blanche. On dirait des bucherons canadiens, ils sont massifs, musclés, virils… Au moins, même si je morfle, je vais apprécier la vue…

Théo avance vers eux.

- Notre bâtard pour la journée ? Demande l’homme en cuir.

Théo fait un signe de tête. L’homme s’approche et me regarde, il me tourne autour, il adresse un regard à son ami qui fait un signe de tête positif. Il revient devant Théo.

- 2000 donc ? Ajoute-t-il.

- 2000 avec interdiction de l’abîmer, pas de scato, de sang ou de marques permanentes.

L’homme sort son portefeuille et donne les 2000 euros à Théo qui lui tend ma laisse en retour. Le mâle en cuir s’en saisit en me regardant. J’écarquille les yeux, comment et pourquoi peut-on payer une telle somme ?

- On va pas l’abîmer mais il va pleurer, il va hurler, on va lui en faire baver et on va le baiser… Dit-il toujours en me regardant avec un sourire sadique. Il tire un peu sur ma laisse, j’avance vers lui. Théo avance vers la grange, les 2 hommes le suivent, moi aussi par obligation et les autres restent devant le chalet.

Nous entrons dans la grange et nous dirigeons vers la salle de torture. Maintenant j’ai la trouille.

L’homme indique à Théo qu’il pourra venir vérifier l’état de son bâtard aussi souvent qu’il le souhaite, Théo rappelle que pour m’enculer c’est impérativement avec capote.

Toutes les mises en garde sont faites, les mâles sont en accord avec les interdits qui sont listés de nouveau devant moi. Théo remet la clé de mes chaînes à l’homme en cuir et sort. Celui en jean sort une caméra d’un sac et l’installe puis se met nu, lentement sous le regard de l’autre alors, il se met à genoux. Un Maître et son bâtard…

- Mon bâtard était actif mais depuis 2 ans, il a été réduit à l’état de vide-couilles, pour le remercier de ses services et de sa servitude, je t’offre en partie à lui aujourd’hui, il a le droit de se défouler sur toi autant qu’il le voudra, toi tu encaisses, tu ne seras qu’une poupée gonflable pour la journée.

Je fais un léger signe de tête positif pour indiquer que j’ai compris et je regarde l’autre mec, bien qu’il soit barbu, il est intégralement imberbe, visiblement rasé. Sur son torse, un tatouage : « Propriété de Maître Julien », la première lettre sur son téton droit, la dernière sur son téton gauche. L’homme en cuir tend la clé de mes cadenas à son bâtard.

- Il est à toi pour 30 minutes Simon.

L’homme se relève, ôte mes chaînes et d’une voix grave m’intime l’ordre de me mettre à genoux sur la table bien en face de la caméra. A peine en position, je le sens monter sur la table et il entre en moi sans aucune précaution. Son Maître est allé s’assoir dans un fauteuil, il regarde en allumant une clope.

Simon est en moi, à fond mais ne bouge plus, en revanche, je l’entends soupirer d’aise. D’après ce que j’ai compris, cela fait 2 ans qu’il n’a pas enculé quelqu’un… Il reste un long moment immobile, une de ses mains coure sur mon dos, elle finit par remonter vers ma nuque puis elle m’agrippe fermement les cheveux. Je sens alors sa queue ressortir de mon cul pour y rentrer de nouveau violemment, le pilonnage commence…

- Merci Maître de m’offrir cette raclure, je suis honoré de pouvoir baiser cette sous-race et surtout en votre présence mon Maître vénéré.

Et il me pilonne avec violence et agressivité, même Maxime est plus doux quand il se défoule sur moi. Ma gueule, bien que bâillonnée est orientée vers la caméra. Je fixe l’objectif, je me fais démonter comme rarement et j’aime ça, je sens une excitation monter, je suis baisé par un bâtard, c’est humiliant mais j’aime ça ! A ma grande surprise, Simon est très endurant car au bout de 30 minutes de pilonnage, il n’a pas encore giclé. Son Maître lève alors juste un doigt, il s’immobilise immédiatement.

- Sors de là et attache-moi ça sur la table.

Accompagné d’un « Oui Maître », Simon plaque mes chevilles sur les attaches de la table puis mes avant-bras et mes poignets. Ma chaîne est tirée pour que ma gueule reste bien en face de la caméra et je sens quelques secondes plus tard du cuir se poser sur ma peau et commencer à glisser dessus. Je frémis, je reconnais une ceinture… Pas le temps de trembler plus, le premier coup tombe, je gueule dans mon bâillon… Pendant 30 minutes, le Maître joue à me faire trembler puis assène les coups de ceinture.

Au bout des 30 minutes, son bâtard m’encule de nouveau, le Maître retourne s’asseoir et regarde, le sourire aux lèvres.

Je fus ainsi partagé par tranches de 30 minutes entre le Maître et son bâtard toute la journée. Filmé pendant 8 heures. Ils m’ont torturé, baisé. J’ai été enchaîné sur la table, sur une croix de Saint-André, sur un cheval d’arçon, debout attaché à des chaînes qui tombaient du plafond… Théo est venu voir 4 fois si tout allait « bien ». Il m’a vu les yeux trempés de larmes, il m’a entendu hurler et à chaque fois il m’a demandé si j’allais « bien ». A chaque fois j’ai répondu d’un signe de tête positif, il n’était pas question que je flanche, il me faisait confiance.

A la 4ème fois, il a annoncé que la location allait prendre fin dans 30 minutes, le Maître et son bâtard m’avaient déjà enculé des dizaines de fois, j’avais pris des dizaines de godes, des gifles dans la gueule mais j’ai tenu bon. Ils n’ont jamais joui… Lorsque la fin de la séance est arrivée, j’ai été « remis en état », ré-enchaîné comme lors de ma livraison et conduit dehors. Toutefois, ils m’ont emmené derrière la grange, là où tous les autres travaillaient à l’agrandissement de la grange. C’était visiblement prévu et organisé, Cyril, Grégory, Paul, Maxime, Jamal qui venait d’arriver et Théo étaient là à attendre.

- Je ne pensais pas que ton bâtard aurait tenu, félicitations pour sa qualité, le mien avait imploré pitié en milieu de journée… Il reste le final…

Théo hocha positivement la tête, ordre me fut donné de me mettre à genoux, Théo vint enlever mon bâillon et tous les hommes présents, bâtards inclus vinrent pisser dans ma gueule. C’est bien entendu Théo qui est passé en dernier. Ordre a été donné de me ramener au chalet, c’est Maxime qui s’en est chargé pendant que mon Maître raccompagnait mes 2 tortionnaires.

Arrivé au sous-sol, j’ai éclaté en sanglots, Maxime a été très tendre, il m’a lavé avec douceur, mon corps tremblait, rougi par les coups. Quelques minutes plus tard, Théo est arrivé avec les clés pour enlever mes chaînes et de la pommade pour apaiser le feu sur ma peau. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, il m’a regardé en lançant un « je suis fier de toi »… J’ai lâché un « Merci Maître… ». Théo m’a emmené dans sa chambre, je m’y suis allongé et je me suis endormi, fatigué par cette journée difficile mais heureux d’avoir entendu ce « je suis fier de toi », espérant aussi ne plus revivre ça.

En se couchant, Théo m’a réveillé, j’ai sauté sur sa queue que j’ai sucé avec vénération, il n’a rien dit, m’a laissé faire en me caressant les cheveux. Il a joui en silence et j’ai avalé ma dose de foutre.

- Bravo pour aujourd’hui, demain tu es de repos. Michael ne s’est pas présenté aujourd’hui, tu rechercheras de nouveaux postulants mais rien d’autre et si ça va mieux après demain, tu seras reloué. Dors et repose-toi maintenant.

J’ai alors pleinement pris conscience que je n’étais qu’une machine à cash pour Théo et qu’il prenait soin de moi pour maintenir la marchandise en état. Étonnement, j’ai accepté ce statut, en privé ou en public, mon beau-frère m’a tringlé, loué, offert quand il le voulait et je disais « merci Maître » et le servir fut un plaisir pendant 3 ans…

FIN

Yan

ftasm@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)