7 Déc.
+ 47 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

La liste de mes potes

Je me présente, je m'appelle Sébastien, j'ai 18 ans et je suis au lycée. Je mesure 1m65 pour 56 kg. Je sais que je suis gay depuis ma naissance je pense. J'ai eu très peu d'expérience et aucune n'a mené à plus loin que les prélis. On peut dire que je suis un mec normal, cheveux bruns aux yeux bleus, un peu maigrichon et avec un sexe de 17cm sur 6cm. Cela c'est passé la semaine dernière.

Il faut dire que je suis assez bien entouré niveau mecs canons, et j'ai souvent pensé à coucher avec eux malheureusement ils sont tous hétéros, mais c'est ce que j'aime. J'ai malgré tout passé un bon nombre de séances de branlettes à m'imaginer me faire baiser par ces dieux. Mais, le jour du nouvel an 2017, alors que j'étais bourré, j'ai pris comme résolution de créer une liste avec tous mes amis canons pour les convertir à mon cul. Et la première fois ne c'est concrétisé que très longtemps après, ce qui veut dire Samedi.

E. est un garçon portugais de 18 ans, pas un poil sur tous le corps sauf entre les jambes, où je n'ai jamais eu l'occasion de jeter un oeil. Il doit faire 1m90 et peser dans les 70kg. Taillé comme une statue grecque, il possède de beaux abdos et pecs bien dessinés, une peau bronzée, les cheveux bruns rasés sur les côtés et des yeux noisette envoutants. Il est un pur hétéro et c'est tapé un nombre incalculable de meufs. En ce moment il est en couple avec un laideron qu'il dit aimer.
Revenant de vacances je lui ai proposé de faire un truc, il m'a proposé un bowling avec deux trois potes. Je suis donc passé chez lui afin qu'on parte tous les deux.

Comme à mon habitude je toquais et sa soeur vint m'ouvrir, je lui tapais la bise, enlevais mes chaussures et montais dans sa chambre. En ouvrant la porte je le vis en caleçon, face à son mirroir, il était en train de regarder ses muscles bien dessinés, j'ai pris l'habitude de le voir ainsi, sans pudeur avec l'objet de mes désirs enfermé dans cette prison de tissu déformé par un gros bout de chair. Je tourne la tête et attends qu'il finisse en m'assayant sur le bord de son lit de façon à ce que je ne le vois pas. Il s'habille et vient devant moi en souriant, il était magnifique avec sa chemise blanche, son pantalon noir qui laissait malgré tout apercevoir la bosse de sa queue et des chaussures montantes grises.

« Aller ! On y va Seb, me dit-il.
- Euh, ouais, dis-je en reprenant mes esprits. »

Je me levais et nous nous dirigeâmes à pied jusqu'au bowling où nos deux autres potes nous attendaient. La soirée se passa très bien, je me mis avec E. et les deux autres se mirent ensemble. Nous avons beaucoup parlés, j'en ai profité pour matter son cul quand il tirait et nous avons finalement battu nos potes à plats de couture.

« Hey les gars, ça vous dit de passer chez moi pour boire ? Sortit mon beau brun.
- Je suis partant, dis-je.
- Bof, pas la déter, répondit l'un.
- Moi non plus, répondit l'autre. »

Je souris intérieurement, j'étais content qu'ils se soient décidés à ne pas venir, je serais ainsi seul avec lui.
Nous repartimes à pied en saluant les autres et nous rejoignimes rapidement sa maison, sa mère et sa soeur étaient parties chez son oncle et rentraient le lendemain. Nous étions donc que tous les deux.

Tandis que je m'installais sur le canapé afin de jouer à la play4, il ramena deux bières, ainsi qu'une teille de vodka, une de jus d'orange, une de Whisky, une de coca et deux verres. Nous commencions par jouer à DBZ, à chaque fin de manche, la personne qui perdait devait boire une gorgée et celui qui avait perdu la partie en buvait trois. Le ton commençait à monter au fur et à mesure que nous jouions et que les verres de re-remplissaient, nous étions à peu près égaux au niveau de l'alcool ingurgité, et lui semblait tenir un peu plus que moi.

« C'est bon, tu as gagné, je suis complètement torché, dis-je, les joues chauffants.
- Petites merdes. »

Tandis que nous continuions à jouer, je voyais qu'il continuait à boire.

Finalement, après une heure je rangeais l'alcool, un peu éméché, et l'aida à rejoindre sa chambre. Il ne tenais pas vraiment debout et rigolait comme un con. Alors que je l'asseyeais sur le bord du lit, il se releva et difficilement commença à se déshabiller. Il finit par enlever son caleçon.
Automatiquement, mon regard descendit sur son engin bandé plus que bien fourni, une belle teub un peu plus foncée que sa peau, d'à peu près 21cm sur 7cm elle a un prépuce qui est légèrement relevé sur un bon gros gland rose. Il s'allongea dans le lit en se tournant vers l'intérieur du lit.
J'avais le souffle court, était-il conscient de ce qu'il faisait ? Savait il que j'étais encore là ?
Je pris mon courage à deux mains, pensa à ma liste et me mis en caleçon en m'allongeant dans le lit, dos à lui. E. semblait déjà s'être endormit, je ne pensais qu'à une seule chose c'était le morceau de chair qui se trouvait derrière moi. Je me retournais et le regarda. Il était beau et canon. Je relevais discrètement la couette pour voir que son dard avait diminué de moitié mais était toujours imposant, avec un courage que je ne connaissais pas je pris son sexe en main et commença à le faire coulisser entre mes doigts, la sensation au touché était indescriptible et je ne lis pas longtemps à bander. Je voyais la peau du prépuce monter puis descendre et ainsi de suite jusqu'à ce que je sente une main se poser sur la mienne. Perdu dans ma contemplation je ne vis pas que E. c'était réveillé. Il pris ma main pour accentuer mes mouvements, je ne voyais pas ses yeux à cause de la pénombre, mais là lueur dans ses yeux m'indiquait qu'il appréciait le geste. Je décidais donc de passer à la phase supérieure. Je me mis à quatre pattes et commença à lécher le bout de son gland, prendre son prépuce entre mes lèvres, monter et descendre avec ma bouche sur ce monstre palpitant. Puis après un moment je sentis sa main dans mes cheveux qui me précisait qu'il voulait plus.

Je me laissais guider jusqu'à la base puis pris son pénis dans ma bouche, j'avalais la première moitié et commençais mes vas et viens. J'alternais des mouvements doux et des mouvements plus sauvages. Lui avait la tête en arrière et appréciait ce moment. Je ne savais pas si il comprenait que c'était moi, mais je profitais de ce moment à fond. En parlant de cela, je finis par m'enfoncer jusqu'à sentir ses poils sur mon nez et ses couilles chaudes sur mon menton. Il poussa un crie qui m'indiquait son plaisir, je me mis alors à faire de grands mouvements violents pour la sentir au plus profond de ma gorge, lui tenait ma tête à deux mains et poussait de gros râles bruyants qui m'encourageaient. Il finit par me dégager, m'allonger sur le dos, puis toi en frottant son engin contre le mien, prit ma bouche en otage, m'obligeant à céder la barrière de mes dents pour mélanger sa langue avec la mienne. Je lui attrapais les fesses pour les malaxer, chaudes et imberbes.
Il releva d'un coup mes jambes et se mit à me bouffer le trou de balle tout en m'astiquant avec son autre main. Il fesait ça bien, mon corps réagissait au moindre de ses attouchements experts, ayant dû enculer bon nombre de filles, mais mon cerveau ne répondait plus, j'étais sous le choc de ce moment d'intimité.
Il finit par sortir une capotes de sa table de nuit et l'enfila sur sa bite qui n'avait pas baissée de taille, il m'introduisit rapidement un doigt, puis deux, trois et enfin quatre. J'étais tellement excité que cela ne força pas.

« Bah dis donc, combien de bites tu t'es pris pour avoir le trou aussi écarté ? Me dis t'il amicalement.
- Au ... Aucune, dis-je en sentant le rouge monter à mes joues. »

Comme seule réponse je vis son sourire surpris et sans attendre, il enfonça sa bite petit à petit, guettant le moindre signe de douleur de ma part. Cela bloquait un peu et la douleur que je ressentais était de moins en moins supportable, mais j'encaissais, je n'avais aucune envie qu'il s'arrête, de peur qu'il flippe et arrête toit. Arrivé au bout j'en pouvais plus, mon cul à vif palpitait autour de son brakmar. Je l'attirais vers moi et l'embrassais. Puis il fit de longs va et vient dans mon trou, mes jambes sur ses épaules. Il alternait des mouvements rapides et lents. Puis il me retourna sur le ventre, s'introduisit à fond puis me pilona. Ma mouille tâchait le lit et ma tête était dans l'oreiller, la sensation était indecriptible, j'étais aux anges et emporté dans un autre monde.
Alors qu'il ralentissait ses mouvements, j'eus un moment de lucidité, je le retournais sur le dos et m'empalais sur son pieu, il me regardais avec désir. Je fis de longs vas et viens rapides, il me branlais en même temps et je ne tardais pas à jouir dans sa main et sur son torse. Je pris peur, mais aucuns moments son visage n'indiquait du dégout, au contraire, les contractions de mon anneau de chair sur son membre accentua son désir et il rugit de toutes ses forces en faisant des vas et viens de singlé en moi, qui diminuairent petit à petit jusqu'à ce que son engin se retire tout seul.

Il retira son préservatif, le nous et le jeta dans sa poubelle, il s'allongea sur moi pour m'embrasser.

« Moi qui est toujours refusé tes avances cachées, je n'ai jamais sû que tu étais meilleur qu'une meuf. Heureusement que l'alcool m'a désinhibé.
- Ah ... Euh, ouais, j'ai grave pris mon pied. »

Je ne savais plus où me mettre, mes regards, mes caresses que je voulais faire paraître innocentes, nos discussions tournant sur le cul gay, qu'il disait que jamais il ne toucherais un queue ou le cul d'un mec et que jamais il ne se ferait enculer, tout ça il avait comprit. Nous finimes par nous endormire dans un profond sommeil, enlacés l'un dans les bras de l'autre.

Le lendemain, je fus le premier à me réveiller, j'entendais sa mère parler en bas, je pris donc l'initiative de me glisser sous la couette et d'entamer une fellation pour réveiller mon petit ange endormi, sa bite était déjà au garde à vous. Il prit ma tête entre ses mains et accéléra de plus en plus la cadence pour finalement me gicler de longs jets de foutre dans ma gorge que j'avalais copieusement sans en laisser une goutte. Il vint m'embrasser puis nous descendimes.
Après avoir joués nous sommes aller au parc fumer une clope et je suis rentré chez moi car j'avais un repas de famille. Nous nous sommes revus pendant la semaine mais c'est une autre histoire !

J'espère que vous avez aimés mon histoire, n'hésitez pas à me donner des avis par mail et dites moi si vous voulez la suite de la semaine, en ce moment je suis déjà en train de prévoir de faire un plan avec mon deuxième ami de ma liste, il ne sait pas ce qui l'attend, et évidemment je prévois de continuer à baiser avec E. et même ptét faire un plan à plusieurs, mais on a le temps. Aller, à bientôt !

Sebdu94550

Sebdu94550@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :La liste de mes potes

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)