12 Déc.
+ 67 histoires en accès privilège.
2 Déc. : +42 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précedent

Le mec idéal -03

Dans la tête de Nicolas :

On a presque terminé la séance de sport. Comme d'habitude, j'ai fait toutes mes séries. J'en suis à la dernière. J'ai bien vu que mon ptit Valentin avait eu du mal, surtout que j'ai été un peu sadique à lui mettre plus de poids quand il me chauffait trop. Je l'ai épuisé, et pourtant j'ai pas fini de jouer avec lui ! Je suis infatigable... Il m'attend sagement, un peu plus loin, en faisant des étirements et en me regardant avec ses grand yeux marrons super foncés et pourtant si lumineux. J'adore comment il me regarde, on dirait qu'il voit la plus belle chose sur Terre. Pourtant il est mignon lui aussi, il a du charme sans s'en rendre compte. La preuve je crois bien qu'il plaît à Damien mon meilleur pote, et je suis sur que Thomas aussi se ferait bien son joli fessier. Mais la hors de question, ce cul je le garde que pour moi ! Tout entier même ! Je voit Damien qui s'approche et vient lui parler. Grrr, qu'est-ce qui m'arrive j'ai un rugissement dans le ventre, je me sens énervé. J'ai envie de savoir ce que Damien lui dit, mais je dois finir ma séries. Je crois que je suis jaloux... Je lui demanderai après et il va vite me répondre. Si Damien lui fait des avances, ça va pas le faire. Je sais pas ce qu'il lui dit mais ça les faire sourires. Je suis en train de bouillonner. Puis ils jettent un œil à Thomas, Valentin a l'air un peu effrayé. La je sais ce qu'il lui a dit : fait gaffe à ton cul !

C'est mignon qu'il s'inquiète alors que s'il savait...Je suis un vrai connard moi aussi. Ça me fait de la peine pour lui alors qu'il me plaît tant. Faudrait vraiment que je change pour lui. C'est vrai que comme je suis bien foutu sous tous les angles, j'arrive facilement à avoir qui je veux dans mon lit. J'en ai vu des tas de mecs, jeunes ou un peu plus vieux. Et j'ai pas souvent été très tendre avec la plupart de ceux qui y passaient, je suis limite dominant. Ils ressortaient généralement après m'avoir bien vidé et le cul bien ouvert. Pas de tendresse avec moi, je prend mon pied et ils le prennent s'ils le peuvent. J'ai même déjà envoyé les plus salopes voir Thomas juste après.

Je repense à notre rencontre. Je me suis bien amusé à le draguer. La première fois qu'il m'a vu dans le bus, il avait les yeux rivés sur moi. Je l'ai bien vu et fait style je le vois pas. Et je faisais exprès d'être bien visible quand il était dans le secteur. J'ai de suite su que c'était lui sur le site, je l'ai bien chauffé. A priori il captait pas que c'était moi. Au début j'ai été direct, comme je fais d'habitude. Ça lui a fait bizarre, il s'est déconnecté. Du coup quand je le voyais dans le bus ou à la fac, j'y allais encore plus en mode sexy. J'ai cherché tout un tas d'info sur lui. Je l'ai même frôlé dans le bus une fois, il est presque tombé dans mes bras ! Et il s'est vite reconnecté sur le site prêt à répondre à tous mes désirs ahah. Sur le coup je me sentais quand même un peu coupable, ça faisait depuis une semaine que je m'étais pas fait un mec, et j'allais m'occuper de lui pour sa première fois. Fallait que je sois moins dominant et que j'y aille moins fort si je voulais pas le casser. Surtout que il me plaisait plus que bien ce ptit rouquin... Un autre truc que j'ai adoré chez lui, c'est que j'ai jamais vu un mec me regarder comme lui, pourtant j'en ai vu des mecs qui admiraient mon corps. Lui il ne regardait pas que ça, il voyait autre chose. Et je lui ai quand même pas laissé le choix, je savais qu'on avait pas cours le lendemain, je lui ai dis de venir. J'ai bluffé en disant que je savais où il habitait, pour pas qu'il me file entre les doigts. C'est dur de se refaire si vite ! Je lui ai filé mon numéro et lui ai demandé le sien. J'ai pas arrêté de le harceler pour être sur qu'il vienne. Le lendemain dès le matin je lui ai dis de se dépêcher de venir, avec même une heure. Quand il est arrivé, je me doutais qu'il serait en panique, malgré un sms (un peu) moins directif. J'ai surveillé l'ascenseur. Quand il s'est ouvert et que je l'ai vu, j'ai direct ouvert la porte. Le changement de tête qu'il a fait, c'était trop drôle ! De panique à soulagement en 2secondes. Il m'a maté, j'avais juste mon boxer. Il m'a regardé de haut en bas, et ses yeux sont revenus croiser les miens. Je lui ai demandé s'il voulait rentrer. Il a à peine eu le temps d'acquiescer que je l'ai attrapé et on a commencé. Collé à la porte, je l'embrassait en lui pétrissant le cul. Il s'est vraiment laissé faire jusqu'à être dans mon lit, où il est redevenu un peu timide. Donc je l'ai laissé faire sa découverte. Il tremblait un peu, ses mains froides au début se sont réchauffées sur ma peau. Il me donnait des frissons de plaisir rien qu'en me caressant. Je sais pas comment il a fait mais il a découvert presque toutes mes zones sensibles, sa peau douce courant sur la mienne. On s'est embrassé, et il a commencé à me lécher le corps en descendant lentement. Mmmmh le coquin...Il m'a excité les tétons, a continué de descendre sur mes abdos. Ses mains sur mes cuisses, je soupirai de bien être, j'étais serré à mort dans mon boxer. Il m'a regardé, voir s'il pouvait continuer. Je lui ai caressé la tête en lui souriant. Et il a commencé à embrasser ma queue à travers le tissu. Oh putain, c'est plus serré la, c'est comprimé ! Je lui demande de me la sortir. D'abord un peu impressionné par la taille, il m'a pompé comme un affamé. Il voulait me faire plaisir le coquin... Il était vraiment doué pour sa première fois. Je suis bien au chaud dans sa bouche, ses lèvres bien serrés autour de mon membre, sa langue jouant avec mon gland. Il kiffe autant que moi, en me regardant de ses yeux gourmands. Il a pas arrêté de me sucer de haut en bas jusqu'à ce que je jute, ce qui est vite arrivé devant tant de bonne volonté et vu comme j'étais bien chaud. Il a même tout nettoyé ! Une fois fini il avait l'air un peu ébahi devant sa témérité. Et je lui ai dis avec un sourire charmeur qu'il m'avait fait ça super bien et qu'on commençait seulement à s'amuser... Il m'a regardé sérieusement, cherchant si je blaguais. J'ai donc pris les choses en main. Je l'ai embrassé encore doucement, puis l'ai mis en 69 sur moi. Je lui ai dis de maintenir ma vigueur pendant que j'avais son cul à ouvrir. Même sans sa bouche je serai resté bien dur. Quel cul ! Ferme, un peu rond, parfait quoi. Et tout propre. A croquer ;) Dès que j'ai commencé à lui lécher, j'ai senti qu'il s'est contracté mais qu'il aimait ça. J'y ai été en douceur, prenant mon temps. Bon j'avoue que je donnais des coups de bassins en même temps pour voir sa réaction. Malgré quelques renvois, il prenait bien ! Une fois bien ouvert avec mes doigts, je l'ai mis sur le dos et l'ai regardé dans les yeux. Je voulais voir ses yeux pendant que je le pénétrai. Au début j'ai vu un peu de douleur, il se crispait sur mes 18cm, je le comprenais. J'ai donc pris du gel, lui ai bien appliqué partout au niveau du trou et sur ma queue. J'ai réussi à rentrer progressivement jusqu'à la moitié. J'ai bien vu qu'il avait un peu mal jusqu'à lui toucher la prostate. Après ça il s'est bien détendu et ouvert. J'ai vu le plaisir qu'il commençait à prendre dans ses yeux, je suis rentré à fond. Je lui ai hypocritement proposé d'arrêter, mais il m'a attrapé la tête, m'a embrassé et caressé, m'a supplié de continuer. Je l'ai pris à fond, en douceur. On gémissait tous les deux. Je l'ai changé de position plusieurs fois pour bien l'ouvrir, j'étais trop chaud. Son cul étais super serré, chaud et humide, le meilleur de ma vie, pourtant j'avais déjà pris des puceaux. Je lui ai demandé de s'asseoir sur moi, une idée derrière la tête. Il m'a fait confiance, s'est placé tranquillement. Je lui ai mis à fond en lui appuyant sur les épaules, bien sadique. Je m'en suis voulu direct devant son hoquet de douleur. Sauf que je me suis fait prendre à mon propre jeu... il s'est vengé en jouant le plus possible avec son cul. Je lui ai bien demandé si c'était bien sa première fois, il m'a tiré la langue en me disant qu'il faisait son maximum pour moi. C'était dingue, il m'a presque tiré le jus à faire ça. Je l'ai vite retourné avant que ça arrive, je décide toujours quand je jute même s'il a failli m'avoir ahahah. Sur le coté, dans mes bras, je l'ai pris un peu plus fort jusqu'à me vider en lui. Il s'est vidé sur moi juste avant en gémissant, son cul s'est encore plus resserré et je suis venu aussi. Il m'a embrassé tendrement, m'a dit ''Je t'aime''. Je me suis senti plein de douceur pour lui, je le lui ai dis aussi. Il s'est collé à moi, on a parlé un peu et il s'est endormi alors que j'étais encore en lui au chaud. J'ai bien essayé de dormir, mais dans ma position je bandais plus qu'autre chose.

Au bout de quelques heures je l'ai réveillé en le prenant doucement. J'ai dû le regarder avec une tête pitoyable en disant que j'étais devenu accro à lui car il a rigolé en disant que je pouvais m'occuper de lui quand je voulais. Faut pas me dire ça à moi, sauf que on devait aller à la salle. On a filé à la douche. Il a cherché à me vider jusqu'à réussir le coquin! Puis on est allé à la salle et il a continué à me chauffer tout le long sauf à la fin une fois épuisé. Pourtant j'ai bien envie de m'occuper direct de lui une fois rentré ! Si y avait pas eu du monde dans la salle je crois que je l'aurai pris sur toutes les machines ! C'est la première fois que j'ai autant envie d'un mec. Ma série est fini, je me relève et vais vers Valentin et Damien.

N : ''Alors vous parlez de quoi ?''

D : ''De si Valentin est ok pour un plan à trois''

Je commence à trembler, prêt à filer une droite à Damien mais je vois que Valentin est devenu rouge pivoine. Ah bah non c'est pas de ça qu'ils parlaient. Il se colle à moi, et dit : V : ''Hors de question que je me fasse deux mecs.''

D : ''Pour le moment''.

J'en grince des dents. On se dirige vers les douches. Damien se met direct à poil devant Valentin et va sous les douches en se dandinant. C'est trop mignon comment il me regarde tout gêné. Je décide de jouer un peu à ce jeu là (faut bien que je garde ma proie) et lui fait un petit strip-tease en me frottant à lui. Je vois son petit short qui se tend. Héhé, il est à moi ! Je lui colle un bon gros patin, lui retire ses deux vêtements et l'emmène sous les douches. Il va dans un coin, je le suis de près. Damien se rapproche de nous.

D : ''Eh fait pas ton timide je t'ai bien montré toute la marchandise !''

V : ''Euh ouais mais euh ça vaut pas Nicolas dsl''

Damien se place à coté de moi

D : ''T'es sur ? A part une différence sur les cheveux, sinon j'ai un peu plus que lui. Pas mal ce ptit cul tourne toi que je voie mieux !''

Je pousse Damien pour qu'il arrête de mater. Trop drôle comment mon ptit mec essaie de cacher son érection mais aussi son cul. Il doit pas avoir fait des douches collectives souvent. Je fais rempart avec mon corps tout en me savonnant, il se savonne aussi en me jetant de petits coups d'œils. Moi aussi je bande à le voir ! A un moment je lui demande de me faire le haut du dos. Il prend du savon, me masse le dos. Il fait ça super bien, on va tellement bien s'amuser tous les deux plus tard....Il passe sur mes épaules, mes omoplates, descend vers le creux des reins. Je me tourne brusquement vers lui, le sexe bien tendu. J'entends Damien qui rigole. Valentin pose ses mains sur mes abdos. Il me regarde, attend ce qu'il doit faire, les yeux coquins. Je le regarde aussi, ses mains descendent sur mon entre-jambes, il me caresse doucement le tout, fait bien mousser. C'est super agréable. Je n'entend plus Damien, je sais qu'il mate, mais on est dans notre bulle. D'une main je l'attrape par les hanches, de l'autre la tête et je l'embrasse. Pendant qu'il profite de ce moment de tendresse, je lui savonne les épaules, le dos, descend jusqu'aux fesses, titillant son trou. Il est encore un peu ouvert de tout à l'heure. Il s'accroche à moi. Tout à coup de l'eau froide nous éclabousse : Damien a stoppé l'arrivée d'eau chaude. Cette douche froide a un peu apaisé nos envies et ça tombe pile car Thomas arrive justement.

T : ''Ben pourquoi vous baiser pas ? Je venais m'amuser aussi.''

Valentin file prendre sa serviette en faisant un détour pour éviter de trop approcher Thomas. On le regarde tous les trois filer vers le vestiaire.

D : ''Putain quand même il est sexy ton ptit mec, tu as bien du t'amuser avec lui.''

T : ''Mmmmh je me ferai bien un cul comme ça, bien serré je suis sur.''

N : ''Pas touche les mecs il est à moi.'' J'arrive à chopper Thomas en lui faisant une clé de bras, le bloque. Même s'il est plus fort que moi, il s'est heureusement donné à fond pendant sa séance.

T : ''Putain mec c'est bon, on va pas te la piquer ta pute, t'es pas obligé de faire le gros bras.''

N : ''C'est pas une pute mais mon ptit mec !''

D : ''T'inquiète c'est bon Nico, on lui fera rien sans son autorisation.''

Je vois qu'il déconne surtout pour que Thomas comprenne mais le connaissant il a dû faire cette proposition à Valentin. Je lâche Thomas, leur jette un regard noir, et file retrouver mon rouquin. Il a déjà fini de s'habiller et m'attend, sagement assis à côté de mes affaires. Je prend ma serviette, me sèche rapidement. Je vais pour commencer à m'habiller mais je trouve plus mon boxer. Je regarde Valentin, il me regarde d'un air innocent.

N : ''Tu as pas vu mon boxer ?'' Et la il baisse légèrement son pantalon, les yeux coquins.

V : ''Bah si mais tu as oublié de prendre le mien. Vu que tu as un jogging, tu vas être plus confortable sans que moi en jean.'' Il m'a battu à mon propre jeu ce ptit con...

J'avance vers lui, il se lève d'un bon et commence à filer vers la porte. Je l'attrape par le jean.

N : ''Et ça t'excite d'avoir mis mon boxer ?''

Il s'attendait pas à ça. Je le laisse et m'habille rapidement. Je vois qu'il bande à nouveau. Thomas et Damien sortent des douches.

D : ''Toujours pas partis ?''

N : ''On y va, on vous attendais juste pour dire au revoir. Tu fais la bise à mes potes Valentin ?''

Valentin envoie juste un rapide baiser avec la main à mes deux potes et se barre en rigolant un peu. Je le rattrape rapidement.

N : ''Eh ben, tu veux pas embrasser Damien pour voir ?''

V : ''Non ça va, tu me suffis largement...mon cœur.''

N : ''Damien t'as bien proposé de coucher avec lui ?''

V : ''Il m'a dit de penser à lui si je voulais tester un autre mec, mais pourquoi essayer ailleurs alors qu'on a même pas tout fais nous deux ?''

Je le regarde en souriant, le cœur léger, l'attrape par les hanches. Il glisse sa main dans mon dos.

On est rentré jusque chez moi collés comme à l'aller. Franchement je l'adore.

Une fois arrivé, il s'est posé dans le canapé.

V : ''Tu veux que je te rende ton boxer ?''

N : ''Seulement si je viens le prendre moi même.''

Je viens devant lui, le soulève. Il s'accroche à mon cou, les jambes autour de ma taille. Il se frotte contre moi, pose ses lèvres sur les miennes. Je l'allonge sur le canapé en lui dévorant la bouche dans un bon patin baveux avec la langue. La sienne joue avec la mienne, il est aussi chaud que moi. Fini sa timidité, je le découvre vraiment et j'adore !

Je fais glisser son haut, il me fait pareil. Je sors mon sexe de sa fine prison de tissu, baisse son jean et boxer, rentre direct en douceur. Il a un petit cri que j'étouffe en l'embrassant. Il se laisse faire et se détend, je rentre à fond tranquille même si je sens son anneau encore contracté autour de mon organe. Je le prend en douceur et je vois vraiment qu'il prend son pied. A chaque fois que je rentre à fond il gémit de plaisir, sert son cul. Il a la tête en arrière, la bouche entre-ouverte, la respiration saccadée. Il se laisse envahir par ce que je lui fait ressentir. Je ne suis pas en reste, ses mains se baladent dans mon dos, sur mes épaules, mes pectoraux, mes hanches. Je suis en sueur, je me donne à fond. Il respire de plus en plus vite, j'essaie de retarder ma jouissance. Je le sens se tendre, son cul se contracte. Il expulse 4 jets puissants et épais de son ventre jusqu'à son cou. Il m'a bloqué dans son cul. Quand il se détend, je ressort sans avoir dégorgé. Il me pousse, me fait m'asseoir, et me suce avec application. C'est mon tour de me laisser faire. Quel kiff ! Lui nu, à genoux entre mes cuisses, me caressant les boules et avalant le plus possible de ma queue, jouant de sa langue sur ma hampe et le gland. Je ne tient pas longtemps à ce rythme, et quand il sent l'arrivée imminente de ma production, il se cale mon sexe en fond de gorge et réussi à tout avaler sans laisser ressortir une goutte. Y a pas à dire, il est doué pour ça et je dois vraiment bien le motiver... Une fois ma jouissance terminée, il continue à lécher quelques instants, puis vient se mettre sur moi.

V : ''Pfouuuu, dur dur la séance. Je ferai pas ça tous les jours.''

N : ''Quelle partie de la séance ? Parce que tu m'as dis que tu voulais bien coucher tous les jours avec moi je te rappelle.''

V : ''ça pas de problèmes je vais m'y faire, mais le sport en plus la je suis crevé !''

Il est presque 19h, je comprend qu'il soit fatigué après tout ce que je lui ai fait aujourd'hui. On retourne se doucher tous les deux. On a été très calme niveau sexe, mais tout tendres et collés. Une fois fini, on a juste mis un boxer. Je le laisse tranquille sur le canapé, vais préparer un repas rapide. Il me rejoint, veut m'aider. Mignon, super bon coup et serviable, il est parfait ce mec ! On a mangé en se regardant les yeux dans les yeux. Je sais pas si c'est plus le repas qui a été dévoré ou celui qu'on regardait ! Puis il a insisté pour faire la vaisselle. J'ai maté son cul tout le long dans le plus petit boxer que j'ai pu trouver pour lui. Mais je suis vidé pour le moment, je suis resté sage. Après ça, j'ai voulu regarder un film avec lui. Je l'ai laissé choisir, il a trouvé dans un coin un petit film romantique et l'a mis. On l'a pas regardé, tout à se contempler. Je voyais bien qu'il luttait contre le sommeil, donc j'ai arrêté le film, l'ai porté dans mon lit. On s'est endormi comme des amoureux, les jambes entremêlées.

Voilà, 3ème chapitre d'une (peut-être) longue série ! Si vous voulez une suite, ou que je développe certaines idées, n'hésitez pas à proposer. Pareil je suis ouvert aux critiques (et compliments ^^).

Pititgayy

pititgayy@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le pompon du marin - Frenchies in a New World - Mon meilleur ami et moi dans les bois - Mon ami l’escort - Mon âme au diable - Au fond on ne change pas - L'inconnu de la poste - Remis à ma place - Le mec idéal

Dernière mise à jour publique

02/12 : 13 Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite... 29 épisodes

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)