14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précedent

Le mec idéal -23

Nicolas

Je suis un connard. Enfin c'est ce que beaucoup pensent de moi. Notamment mes potes. Est-ce que j'en suis vraiment un? J'ai certainement un problème pour ne pas réussir à me contenter d'un seul mec même quand il est aussi fidèle et plus que bon au lit. Mais de quel mec je parle ?

C'est lundi matin, je me réveille sous les coups de langues affamés de Jérémy. Ce qui est bien avec lui c'est qu'il est autant accro au sexe que moi, dès qu’un a envie, l'autre est toujours partant. Et qu'il accepte tout ce que je lui demande sans broncher. Même de me laisser aller voir ailleurs si j'ai besoin alors que j'ai bien vu que ça ne lui plaisait pas trop. Valentin n'aurait jamais accepté.
Au bout d'une dizaine de minutes, la petite bouche de Jérémy ne me suffit plus, je l'attrape donc pour m'occuper de son cul. Même s'il est très doué, je paierai cher pour me refaire le p'tit cul serré de Valentin ! Dès que j'y pense je deviens plus sauvage, il savait si bien me combler. J'avoue qu'il me manque un peu, sa timidité, sa réserve qui s'envolait quand il était chaud, son rire et son sourire, le regarder cuisiner…. Décidément ce matin je suis mélancolique ! Et le pauvre petit Jérémy qui encaisse sans rien dire mes coups de reins depuis presque une demi heure. Sa jouissance arrive à faire venir la mienne, mais je suis encore frustré. Comme à chaque fois que je pense à lui. Même si je sens que j'ai des sentiments pour Jérémy.

Je ne sais pas ce que j'espérais en me confiant à lui. Enfin si, je le sais: je voulais de lui à nouveau. Avec Jérémy puisque j'aime les deux. Former un couple à trois, il n'y a que moi que ça ne gêne pas? J'ai bien fait de lui parler en tout cas, savoir que déjà, il voulait au moins qu'on soit ami, me pardonner, ça m'a fait beaucoup de bien. Et qu'il ait gardé tous mes cadeaux aussi me fait plaisir, même si je sais que c'est la voiture dont il se débarrassera. C'est pas vraiment son style même si c'est une super voiture.

Une fois levé je commence à faire un peu de sport avant de me doucher, m'habiller puis manger. J'ai pris la même routine chaque matin, ça me réveille des nuits agitées avec Jérémy. Ensuite on se rend à son lycée situé en face de la fac, puis je retrouve mes amis. Le plus souvent un peu en avance pour discuter et, j'avoue, mater un peu Valentin. Est-ce de ma faute si son cul damnerai un saint et rendrait gay n'importe quel hétéro ? Surtout ce matin, tout en lui est un appel au désir. Pas au viol puisque rien n'est laissé au hasard, il est désirable mais pas vulgaire. Damien l'a super bien aidé et pas que vestimentairement. Ce matin je vois donc le p'tit rouquin avec un jean skinny blanc moulant parfaitement son cul, un tee shirt noir avec l'inscription “Golden Boy” qui descend pour cacher son parfait fessier, le tout surmonté de son blouson en cuir. Je l'attirerai bien dans un coin pour glisser mes mains sur lui...bon calme toi Nico ou ton érection va être visible dans ton jogging. Marc arrive en même temps que moi, Valentin lève le nez de son téléphone et vient nous faire la bise. Oui, même à moi. Un frisson me parcourt quand sa peau touche la mienne et ma bite est dressée vers lui.
N : “Sexy mon p'tit rouquin…”
V : “N'importe quoi ! Et je suis pas TON rouquin.”
Je roule des yeux, il me met encore plus de limites qu'il n'en mettait à Thomas à la fin des vacances. En pensant à ça une bouffée de colère et de jalousie me vient : comment a t'il pu accepter que cette grosse brute pose les mains sur lui? C'est vrai que Thomas a changé, mais il était plus chaud sexuellement que moi, ça me fout en rogne d'imaginer Valentin dans ses bras et qu'il ait pu prendre plus de plaisir qu'avec moi. Je suis bien content qu'ils ne se soient pas mis en couple. Je préviendrai le prochain mec avec qui Valentin ira qu'il a intérêt à ne pas faire de conneries, moi j'ai eu droit à un pardon et je me rends maintenant compte de ce que j'ai perdu. Mais je n'aurai pas de troisième chance, il sait que je n'ai pas changé. Même par amour je n'ai pas réussi. Peut être qu'avec Jérémy j'y arriverai ?

Je passe d'ailleurs le midi avec mon p'tit mec, après deux éjaculations je me sens satisfait, c'est vrai qu'il s'est donné encore plus à fond que ce matin car il a bien senti ma frustration. C'est vraiment un bon p'tit gars, j'ai de la chance. Pour une fois que je réalise ça avant de perdre un truc important….Finalement j’ai évolué, pas autant qu’il aurait fallu pour devenir le mec idéal, ça c’est Damien, Valentin, Max aussi peut être. J’ai bien vu que j’ai déçu ce dernier d’ailleurs, mais je me sens proche de lui par certains aspects. Premièrement le rejet qu’il a connu comme moi. Et qu’il n’ait pas toujours été sage. Je me souviens du lycée quand Damien est arrivé, perdu, seul, le gars du sud. On a de suite sympathisé alors que tout beau gosse qu’il soit, il est aussi sérieux. Et moi je lui ai attiré des tas de problèmes avec ses parents. Il m’a toujours pardonné. Il a eu du mal par contre avec mes récentes conneries….je le sais car normalement, tous les jours même si on ne se voyait pas, on n’arrêtait pas de s’envoyer des sms. Une sorte de bromance entre deux fils uniques gays qui sont meilleurs amis pour la vie. Enfin ça c’était avant. Là j’ai trop déconné et il est en couple, je suis donc passé au troisième plan. Probablement ça qui en partie m’a fait me remettre en question et réaliser que je ne suis pas le centre du monde.
Pendant tout l’après midi je ne suis pas vraiment le cours, perdu dans mes souvenirs. Je compare Valentin et Jérémy, réfléchissant à pourquoi je suis jaloux qu’un autre que moi puisse toucher Valentin alors que j’ai été le premier à le tromper. Même quand il a fait une petite bêtise avec Max j’étais jaloux. Damien voit que j’ai la tête ailleurs, il me demande pourquoi. Je lui dis tout. Même que je trouvais Valentin réservé depuis lundi dernier et que ça va mieux aujourd’hui. Il me regarde avec un regard, je ne sais pas si c’est de la compréhension ou de la pitié. Et j’apprends comme ça que Valentin n’allait pas bien car il s’est fait agresser. Pourquoi ce qui est innocent ne le reste pas? Je sais que j’ai pas été beaucoup mieux, mais moi je l’ai jamais forcé. Enfin pas au début. Je comprends vraiment pourquoi Damien et Valentin s’entendent si bien, ils sont pareils, à l’écoute des autres, empathiques, et fondamentalement gentils. J’aurais tellement dû prendre exemple sur Damien depuis longtemps plutôt que d’essayer de le faire devenir comme moi. Il semble entendre mes pensées car il me dit que même si j’ai été très con, il ne m’abandonnera pas, on a été très proche depuis si longtemps. Bon bah un soulagement de plus ! Moi qui avait peur de le perdre.

Une fois cette journée de cours passionnante terminée, on retrouve tout le groupe pour se diriger à la salle. Je propose piscine à tous le lendemain, Damien propose un jogging. On vote et c’est mon idée qui l’emporte. Thomas rigole en disant à Valentin pourquoi il ne veut plus nous montrer son p’tit cul. La réponse est simple, on est en couple. Punaise j’aimerai tellement avoir sa force de caractère plutôt que de me laisser dominer par mes foutues pulsions! Mercredi soir on aura le droit au cours d’autodéfense de Thomas, c’est une bonne idée, nos deux jeunes recrues sauront se défendre comme ça.
Après 3h à suer on finit tous chez Damien pour déguster une délicieuse recette à Valentin, un rougail. Je leur propose à tous de louer un appartement plus grand pour qu’on soit tous en colocation. Damien tousse légèrement, gêné :
D : “Euh, moi à la fin de l’année je déménage…”
On le regarde tous surpris, sauf Valentin évidemment. Il a donc trouvé un appartement dans le sud pour être avec Max.
N : “Donc ce que tu m’as dit cet aprem c’est faux, tu vas m’abandonner. Nous abandonner.”
D : “Vous pouvez venir dans le sud aussi ! Et je disais que je perdrais pas le contact, donc même si on ne se voit que de temps en temps je t’appellerai.”
N : “On a pas tous la chance de finir notre diplôme cette année.” dis-je en fixant Marc, Valentin et Jérémy.
T : “Tant que tu as ton mec ça va ooooh te plains pas, lui aussi il rejoint son chéri. Moi clairement quand Marc a son diplôme je veux bien retourner dans le sud, j’adore le soleil.”
V : “Tu auras besoin d’aide pour le déménagement peut être Damien?”
D : “On verra, il reste quand même 5 mois hein. Et y a des trucs que je peux amener aux vacances ou envoyer, on a un garde meuble là bas.”
V : “Tu veux emmener des choses dès ce weekend? Je peux t’aider à porter.”
D : “Ahah c’est très gentil Valentin mais c’est un peu tôt, je vais pas enlever mes meubles de cet appart avant quelques mois.”
N : “Tu vas avec lui ce weekend?”
V : “Oui, pour changer d’air. Ça a été compliqué cette dernière semaine, j’ai envie de revoir Max, j’ai besoin d’un peu de soleil, c’est dingue ce qu’il fait gris ici! Bon et aussi on m’a dit que je devais venir donc j’obéis sans discuter.”
T : “C’est bien la première fois ahahah!”
V : “Qu’est-ce que tu veux, j’ai totalement confiance, j’y vais les yeux fermés ahahah!”
Je grince des dents. Bon ok, pas longtemps car je sais que Damien va mieux le surveiller que Thomas. J’espère. Et si je lui engageai un garde du corps? Encore une fois, Damien lit dans mes pensées.
D : “Il va tout le temps rester avec nous sauf quand on sera dans un endroit sécurisé, y a rien à craindre. Moi je m’occupe correctement de mon petit frère.”
T : “Je …”
D : “Chut Thomas, je sais. T’inquiètes pas ça change rien, je t’aime quand même gros bêta.”

Et voilà c’est parti pour une chamaillerie, on est des vrais gamins ! La bataille d’oreillers qui suit est incroyable, on est tous les uns contre les autres, ça rigole, ça grogne légèrement quand un coup est un peu plus fort mais sans douleur. On fini en vrac sur le canapé, Thomas avec Marc sur ses genoux à peu près assis, moi allongé de travers sur Damien la tête sur le ventre de Jérémy et une main sur le cul de Valentin que je m’empresse de caresser alors qu’il est en train de s’extraire du canapé. Quand Damien lui demande où il va, la réponse est logique : “Faire la vaisselle.”
Mais Jérémy et Marc se lèvent pour la faire, nous laissant sur le canapé. Thomas a la même idée que moi et attrape le rouquin avant qu’il ne s’enfuie pour l'asseoir avec nous.
T : “Restes ici, ça fait longtemps qu'on t'a pas eu entre nos bras!”
V : “Ouais euh non, toi c'est depuis vendredi seulement.”
N : “Vous avez fait quoi vendredi ?!”
V : “Calmes toi Nicolas ! On est sorti entre pote dans un sauna, massage, hammam, c'était génial. Et j'ai un passe pour y venir quand je veux jusqu'à la fin de l'année, avec qui je veux.”
D : “Tu voudras bien qu'on y aille avec Max?”
V : “Évidemment, dès qu'il revient ici il y a droit ! Et on peut tous y retourner quand vous voulez, j'ai eu un massage du dos, juste dingue !”
Je n'ose pas demander si la personne qui l'a massé était un mec, je suis déjà perturbé par l'idée qu'il ait passé la journée avec Thomas, alors je ne veux pas savoir si un mec a touché son corps, en particulier une zone précise….mais d'après ce que m'a dit Damien, il avait un blocage. Donc….
Je trouve ça très amusant que Thomas l'empêche de se relever alors que je suis en train de caresser Valentin. Je vois bien les yeux réprobateurs de Damien et les sous entendus qu'il fait concernant ma main baladeuse, mais sa peau est tellement douce. Et lui essaie de s'échapper, de me repousser. Thomas se met à faire la même chose après lui avoir laissé l'espoir qu'il pouvait se relever, il a donc deux mains sur le cul et le deuxième bras de Thomas qui le maintien. On installe ses jambes sur nos cuisses pour qu'il soit surélevé et tâter à notre guise. Vraiment sans le tee shirt pour cacher, c'est un appel au viol, son cul est juste parfait, j'ai envie de lui arracher son jean. Je glisse ma main sur son ventre en même temps pour caresser le fin duvet autour de son nombril. Un petit gémissement lui échappe, il fixe donc toute son attention sur comment m'arrêter. Sa libération viendra de l'eau du robinet de l'évier arrêtant de couler. Il se lève et nous propose gentiment mais fermement de quitter les lieux, il veut dormir et son lit est le canapé. Au final, seul Jérémy et moi quittons l'appartement. Vivement demain soir qu'on voit son cul à la piscine….

Je n'aime pas le mardi ce semestre, on a 3h d'affilées avec un prof détestable, inintéressant, suivi par le TD de la même matière. À vous dégoûter de devenir prof! J'ai bien rigolé quand Damien m'a raconté son cours donné à Max et son pote. Il a eu un silence religieux pendant qu'il parlait. Mais c'est pas à ses mots qu'ils étaient tous pendus c'est certain ! Bon ok j'avoue je suis totalement déconcentré, mais je vais voir les deux mecs pour qui j'ai des sentiments quasiment nus devant moi! Je vais pouvoir les comparer. Et dire deux mots au maître nageur, même si apparemment Thomas a eu des arguments percutant. Ça m'a surpris quand il a dit ça. Et puis quand j'ai vu le mec, le mot “percutant” a pris tout son sens. Il est à l'accueil, je comprends qu'il ne puisse pas aller dans l'eau, ça doit piquer! Il essaie d'engager la conversation avec Valentin le temps de prendre les tickets d'entrée, mais il se fait royalement ignorer. Ahahah, j'adore son côté comme ça à Valentin, il était pareil quand il tenait tête à Thomas. C'est aussi Bruno (le maître nageur) qui est venu à côté du stand des bouées, il n'a pas voulu manquer le spectacle. Et il y a de quoi. C'est six magnifiques mecs qui sont en maillot, bien rempli soit à l'avant, soit à l'arrière, soit équilibré. Je n'arrive pas à départager Jérémy et Valentin, ils ont une morphologie légèrement différente, le corps de Jérémy me plaît un peu mieux, mais le p'tit cul de mon rouquin….oui je bave et je bande, mais je suis pas le seul, tout notre groupe est à l'étroit, de même que Bruno. Et je vois des gens qui observent également tout notre petit groupe. On se disperse, que ce soit pour nager ou pour s'amuser, même si ceux qui commencent par nager rejoignent ceux qui s'amusent. Et c'est plus pratique de faire des attouchements sous l'eau quand on ne bouge pas trop…. Il n'y a pas tellement de monde vu l'heure, les gens s'en vont, on a le petit bassin pour nous, on joue avec un ballon gonflable. Lorsque je passe près de Valentin mais sans le toucher, c'est lui qui me met une main sur l'entrejambe en me disant de le calmer ou de me concentrer uniquement sur mon mec. Pfffff…. Thomas aussi est tactile mais c'est vrai qu'il reste au dessus de la ceinture. Et là il ne dit rien.
Peu de temps avant la fermeture, il ne reste plus que nous, surveillés par Bruno (maté serait plus exact, et je vois bien sur qui son regard s'attarde). C'est incroyable la complicité entre Damien et Valentin, encore plus qu'avec Thomas, on pourrait croire des frères qui se connaissent depuis toujours. J'ai un pincement au cœur, et je reçois le ballon sur la tête.
V : “Bah alors Nicolas tu rêvasses?”
N : “Ouais comme toi dans le bus au début !”
Il rougit légèrement, il est vraiment mignon. J'aurais tellement dû mieux m'occuper de lui, il essayait vraiment de me satisfaire ! C'est vrai que Jérémy me correspond mieux. Bon à partir de maintenant je vais surveiller de très près ses rencontres, tant pis si je passe pour l'ex relou, je ne veux pas que le premier venu mette la main sur ce p'tit rouquin. Sauf qu'on est trois à surveiller ce qu'il fait, ça devrait donc aller. Ça serait drôle qu'il trouve son mec parfait dans le sud….

Après un passage rapide à la douche et au vestiaire pour se rhabiller, j'invite tout le monde dans un petit resto pas loin de la piscine comme ça pas de cuisine ou de vaisselle pour notre grand groupe. J'ai bien vu que Valentin allait protester quand il a vu les prix de la carte, mais je lui ai simplement fait mon retard “stp” et il a soupiré en haussant les épaules. Il sait que l'argent n'est pas un problème pour moi mais il n'a pas eu mon éducation donc pour lui c'est du gaspillage. C'est vrai qu'une fois l'addition arrivée, je suis sur qu'il nous faisait à manger pour la semaine avec ce prix là ! Je laisse même un généreux pourboire à la serveuse. Puis on rentre tranquillement, Damien et Valentin dans leur voiture qui rentrent directement. Moi je vais poser Thomas chez Marc qui habite sur le trajet de mon appart. La journée était cool.

On n'a pas baisé toute la nuit avec Jérémy, il n'a pas cours demain matin, je vais donc sécher pour m'occuper de lui. Je me réveille d'ailleurs un peu tôt avec une érection en béton à 7h, j'attends que ses yeux s'ouvrent pour glisser mon sexe entre ses fesses. Je saisi sa taille ultra fine et commence un pilonnage en règle. On change de position car il veut jouer avec son cul sur mon sexe. Autant Valentin est le roi de la pipe, avec un cul serré très agréable, autant Jérémy est un as pour onduler du cul, il compense largement. Ses gémissements m'excitent aussi, il se laisse totalement aller. Nos parties de sexe sont bestiales, c'est ça que j'aime. Et aussi régulière qu'on a besoin. Je joui en lui bien après qu'il se soit vidé sur ses abdos, j'ai fait exprès de frotter sa prostate à chaque coup de rein, il se contracte, je viens rapidement. On part sur un deuxième round avant de reprendre des forces. J'ai soudainement envie de le prendre sur la table de la cuisine. On la débarrasse rapidement et on continue notre partie. Après ça, je regarde quand même mon téléphone pour constater que Damien me propose de prendre les cours pour moi puisque je suis absent. En précisant de ne pas trop amocher Jérémy pour qu'il puisse tenir debout pour ce soir. Oups c'est vrai j'avais oublié ! Bon, à partir du repas de midi je le laisse récupérer ! Sauf s'il décide de continuer….

Au final j'ai seulement eu une pipe dans l'après midi pendant qu'on regardait Eating out 2. Faudra que je prête les cinq à Valentin qu'il rigole un peu. Ou les regarder avec lui pour observer sa réaction qui sera amusante je pense. Arrivés devant le gymnase, on voit Valentin et Damien qui attendent.
N : *Pourquoi vous n’êtes pas rentrés?”
D : “Thomas est pas encore là, donc on attend, on n’est pas venu en voiture.”
Celui ci arrive au bout d'une demi-heure en s'excusant, un mec est arrivé limite à la fermeture pour faire changer ses pneus. Évidemment Thomas s'est occupé de lui pour faire du zèle vu qu'il a demandé un changement dans ses horaires de boulot. Nous pendant ce temps on s’est gelé les couilles, on lui fait remarquer. Enfin moi. Valentin lui demande pourquoi Marc ne vient pas. Il n’a pas envie, bah il ne va pas prendre de muscles mais je crois que Thomas apprécie qu’il reste en mode crevette. Bref, on rentre enfin et on se change, Valentin dos à nous sans faire attention, il est prêt en premier et va nous attendre sur les tatamis. Jérémy l’a suivi, il a rapidement été prêt.
N : “J’aime trop son boule de mec!”
D : “Sérieux Nicolas, tu peux pas t’empêcher de regarder d’autres mecs que le tien?”
T : “Bah franchement j’adore Marc, il est mignon comme tout, mais je comprends totalement Nico sur ce coup là. Il t’a pas fait bander quand tu as dormi avec lui ?”
On voit Damien qui rougit et esquive la question en sortant du vestiaire.
T : “Enfiles vite ton haut, je suis déjà en retard ne faisons pas plus attendre.”
Je sors du vestiaire torse nu, ouais j’ai décidé de la jouer sexy, surtout que j’ai travaillé à fond les abdos et pecs pour qu’ils soient encore plus formés. Je suis avec Jérémy mais j’ai envie de voir Valentin me matter un peu, que ce soit pas juste moi. Et son regard quand il me voit ! Juste celui que je m’attendais à voir. Il a ouvert les yeux en grand, j’ai vu comme de l’envie passer dedans avant qu’il rougisse et baisse les yeux car il sait que je l’ai vu. Thomas propose à Jérémy de lui apprendre les bases pendant que nous nous échauffons entre nous. On fait même un petit combat, Valentin arrive à mettre Damien au sol mais il fait ça très tendrement, en le retenant mais en évitant de trop le toucher. Il s’est bien amélioré dis donc. À mon tour d’être contre lui. Je vois bien que mon torse le perturbe, j’ai un petit sourire coquin.
N : “Tu sais que tu as le droit de revenir le toucher….”
V : “Oh mais je vais le toucher ne t’inquiètes pas. Ce sera juste pas dans un cadre intime comme on l’avait fait jusqu’ici.”
Oh punaise il m’a eu à mon propre jeu, maintenant c’est moi qui repense à tout ce qu’on a fait dans un “cadre intime”. Je ne fais tellement pas attention qu’il s’approche de moi et je me retrouve le dos au sol, sa main sur le torse. Je n’ai rien vu se passer et je suis au sol avec la tête qui tourne un peu, preuve que les cours de Thomas sont efficaces.
N : “Vas y touches tu en meurs d’envie.”
J’ouvre les yeux, les siens sont perdus sur sa main posée. Pour un peu on verrait presque la bave qui coule. Je ricane, il est perdu entre ses principes et le désir qui l'envahit. Damien le regarde, il sent son regard, lève la tête vers lui, un air désolé sur le visage. Sa main descend rapidement le long de mes abdos, je lâche un gémissement, il se relève. Punaise rien qu’en une seule caresse il a retrouvé une de mes zones sensibles, avec la pression parfaite. J’ai donc une belle bosse dans mon jogging tandis que lui paraît maintenant impassible dans son pantalon pourtant moulant. Il a pas changé, toujours aussi timide malgré ses envies, c’est vraiment moi le pervers. Mais de sentir que je lui fais toujours de l’effet ça me plaît. C’est lui qui m’a largué, mais comme tous mes ex il est toujours attiré. En même temps on ne peut pas me résister. Il n’y a que lui qui y arrive un peu. On est tiré de nos pensées (surtout moi) par notre prof.
T : “On change de partenaire, allez. Valentin, viens j’ai des techniques plus poussées à te montrer.”
En même temps je vois bien qu’ils discutent. Thomas me jette en regard à un moment en souriant. Voir Valentin face à lui m'énerve un peu mais bon, faut que j’arrive à comprendre que je ne l’aurais plus dans mon lit, même juste un soir… J’essaie de me concentrer contre Jérémy puis Damien, c’est un gémissement de Valentin qui me déconcentre, je me fais mettre au tapis. Il est au sol sur le ventre, la main de Thomas sur son cul, donc je ne sais pas si c’était un gémissement de douleur ou de plaisir, je sais comment il est sensible quand on lui touche le cul. Oh putain! Je veux apprendre cette prise pour le mettre au sol ! Damien regarde l’heure et dit à Valentin qu’ils doivent y aller sinon il n’y aura plus de bus. Ils ressortent tellement vite du vestiaire, juste changés et nous souhaitent une bonne soirée. Juste à côté de Thomas, j’entends Valentin lui dire :
V : “Si tu veux parler Thomas tu hésites pas je suis là, ok mon grand?”
T : “Merci Valentin.”
Il le serre contre lui. Quand il le lâche, je tends mes bras. Il vient s’y blottir.
V : “J’ai très bien compris ce que tu voulais faire ce soir. N’y compte même pas Nicolas. Aussi séduisant que tu sois, tu n’auras rien de moi. À part des trucs comme ça.”
Et il me mordille l’oreille, respire dans mon cou avant de mettre un coup de langue sur le point sensible de mon cou. Puis il se tourne, se baisse bien en mettant son petit cul arrogant en valeur. J’hésite à tendre une main pour y toucher mais il y a déjà quelque chose de visible qui tend vers lui.
J : “Valentin, tu ne voudrais pas nous rejoindre pour la soirée, ça ferait très plaisir à Nicolas je crois.”
V : “Même si j’ai fait quelques bêtises et que je sais que vous êtes en couple libre, non, je ne touche pas, plus au couple. T’inquiètes pas, il te lâchera pas il ne trouvera pas mieux que toi il s’est enfin un peu rendu compte de ce qu’il a.”
Jérémy me regarde avec un regard langoureux que je peux qualifier d’amoureux. Valentin a raison. A part lui mais sinon je n’ai regardé aucuns autres mecs, j’ai trouvé mon mec idéal niveau sexe, enfin pas que. Il sert mon mec contre lui, je suis sur qu’il lui dit quelque chose à l’oreille mais je n’entends pas, j’ai juste un regard gourmand de Jérémy. J’en oublie la prise que je voulais demander à Thomas, on le laisse ranger pour rentrer rapidement chez moi. J’ai rapidement un aperçu de ce que Valentin lui a dit, des coups de langues sur mes zones érogènes qu’il n’avait jamais cherché. Il s’amuse sur mon corps en faisant ce que je lui fais d’habitude. Il m’excite encore plus, je ne tiens pas longtemps avant de le saisir pour baiser avec lui comme une bête. Jouer avec mon corps c’est possible, mais quand on réveille le dragon qui dort…

On a fait l’amour tellement sauvagement, ça nous a épuisé on ne se réveille que le matin avec le réveil, ce n’est même pas sa petite bouche avide. On est affamé, mais pas de sexe. Direction la cuisine pour dévorer un bon petit déjeuner. Puis on doit aller en cours. Damien et Valentin me demandent si je peux les emmener à la gare ce soir après les cours. Je manque d’éclater de rire en voyant le regard outré de Valentin quand je dis qu’il y aura un service à me faire. Je préfère dire que je rigole avant qu’il m’en colle une, je ne suis plus en position de force avec lui. Damien éclate de rire, il sait ce à quoi je pense, mais lui il a le même niveau que Valentin. En même temps mon sport préféré a toujours été le sexe. Alors que Damien avait fait je ne sais plus quel sport de combat, il a des bons restes. J’attire le p’tit rouquin contre moi, je sens bien qu’il se laisse faire même s’il est tendu et prêt à réagir.
N : “Tu as dis qu’on devrait à nouveau être amis. On refera une soirée tous ensemble?”
V : “On verra aux vacances pas avant, je dois absolument me concentrer en cours je veux avoir mon année.”
D : “En parlant de concentration, pour l’être il faut déjà aller dans l’amphi !”
Valentin sursaute et regarde l’heure sur la montre que je lui ai offerte. Puis il part en courant. Ahhh j’aurais bien voulu une petite bise ! Il ne se retient pas autant avec Damien !
Quand le midi arrive, Damien m’empêche d’aller chercher à manger, m’attire dans la zone cafet’ où on peut apporter notre repas. Valentin y est déjà à côté du micro onde. Il en sort une boîte qu’il a mise à chauffer. Ce midi c’est donc un plat indien, épicé mais pas piquant. C’est encore meilleur qu’au restaurant. Est-ce que Jérémy sait faire des plats comme ça? Il est resté sur des plats simples même si c’était très bon. Je me régale, c’est une merveille pour les papilles.
N : “C’est vraiment trop bon Valentin. Tu as préparé ça quand?”
V : “Merciiii ! J’ai fait ça avant hier pour que ça infuse.”
N : “Est-ce que je peux t’embrasser pour te remercier?”
V : “Je ne sais pas.”
N : “C’est pas juste, tu embrasses bien Thomas, Damien, même Maxime! Pourquoi pas moi?”
Je lui fais un sourire charmeur et mes yeux qui le faisaient toujours craquer.
V : “Bon ok mais n’en profite pas!”
Yes ! Quand sa joue se colle à la mienne, je décide de prendre le risque de le serrer un peu contre moi pour respirer l’odeur de son cou. Toujours sa légère odeur de savon. Je le relâche immédiatement. Il me tire la langue, il a senti mon érection commencer à pointer, et moi la sienne. D’ailleurs il me regarde dans les yeux en se la remettant en place.
V : “Si vraiment ma cuisine te manque tu peux venir à la maison. On est ami, je vais essayer de ne plus faire trop de différences. AMI ok?”
J’hoche la tête avant de le regarder partir en cours. Damien me regarde en rigolant.
D : “Avoues que tu aimerais un mélange entre lui et Jérémy.”
N : “Clair, il est presque parfait!”
On retourne en cours jusqu’à 16h50, puis c’est parti pour aller à la gare. Leur train part à 18h30. J’ai un peu mal au coeur en les posant, j’ai l’impression que je les perds. Damien c’est sur à la fin de l’année vu qu’il ira avec Max au soleil dans le sud. Je reste avec eux jusqu’à ce qu’ils montent dans leur wagon alors qu’ils me disent de rentrer retrouver Jérémy. Valentin m’attrape par la nuque et m’embrasse sur la joue à la commissure des lèvres.
V : “Fais pas cette tête, on sera là dimanche !”

Ouais, enfin si les nuages gris au dessus de nos têtes ne déversent pas trop de neige !

Pititgayy

pititgayy@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon ami l’escort - Mon âme au diable - Au fond on ne change pas - L'inconnu de la poste - Remis à ma place - Le mec idéal

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)