18 Sept.
+ 47 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Stage de chant

J'ai 38 ans 1,81 pour 76 kg brun et bronzé intégral car je pratique le naturiste dès que la température et mon emploi du temps me le permettent. Je suis basse dans une chorale et j'allais cet été participer à un stage choral de huit jours dans le sud de la France. Nous allions être plusieurs centaines de choristes en répétition durant une semaine pour assurer un très gros concert. J'avais sélectionné un hébergement dans un lycée qui avait mis ses dortoirs à dispositions des choristes qui ne souhaitaient pas aller à l'hôtel ou ailleurs.

Il est près de 22h lorsque je regagne ma chambre. Lorsque j'ouvre la porte j'ai l'impression de rentrer dans un four. Il fait 30 degrés dans la pièce. Aussitôt j'ouvre la fenêtre mais hélas peu de chance d'amélioration car il fait pratiquement la même température dehors.

Visite des lieux: dans l'entrée une cabine WC puis accolée, une grande douche de 90 x 120 mais il n'y reste que la barre et les anneaux du rideau mais pas de rideau de douche à coté, deux lavabos (Je saurai par la suite que le bâtiment où je séjourne est en pleine réfection et qu'aussitôt notre départ tout doit être rénové pour la rentrée scolaire. Sur le mur, à coté de l'ouverture d'accès à la douche une barre pour accrocher sa serviette. Il y a un petit frigo et j'y entrepose aussitôt des bouteilles d'eau à refroidir.

Cette zone est séparée de la zone couchage par une cloison qui masque un lit d'une personne accolé au mur de droite. L'autre lit est accolé sur le mur gauche de la zone chambre. Pas de mur au niveau de ma tête de lit seulement la largeur des placards qui servent à ranger nos affaires et qui masque partiellement le lit. Je sélectionne ce lit car de là je pourrai me rincer l'œil lorsque le second occupant prendra sa douche.

1er soir

Je suis en train de finir de m'installer alors que la porte de la chambre s'ouvre. Dans l'encadrement de la porte un mec, 25 ans pas très grand tire une valise. Sa première réflexion est "Qu'il fait chaud ici"

- Ouai, salut moi c'est Stéphane

- Moi Axel

- Tu vois, même la porte ouvert il n'y a pas un pet de vent, rien qu'en m'installant et en faisant mon lit je suis déjà dégoulinant.

Tout en parlant je relève le bas de mon T shirt pour lui montrer mon ventre ruisselant.

Je m'assoie sur mon lit alors qu'il s'installe et range ses affaires dans le placard. Nous faisons plus ample connaissance. Lorsqu'il s'assoie lui aussi sur son lit son T shirt lui colle à la peau.

- Si on veut pouvoir dormir je pense que la douche est indispensable.

- Ho oui

Aussitôt je vais dans la zone "entrée" ou il y a la douche je me fou à poil et je prends une douche presque froide ce qui me fait un bien fou. En sortant de la douche me m'essuie sommairement tout en m'avançant vers mon lit. Comme je suis naturiste je ne cherche pas à cacher mon sexe, je dirais même que je fais tout pour qu'il le voie bien car je suis bien monté (Environ 12 cm au repos et 19 à 20 cm en érection) Je vois bien qu'il y a une petite gène de la part d'Axel mais, malgré tout il ne détourne pas totalement la tête, je pense qu'il est curieux de voir un autre sexe de prêt.

Je m'allonge sur le ventre sur mon lit et continue de discuter avec lui alors qu'il s'apprête à prendre une douche. Il n'a pas pu faire autrement que d'enlever son boxer hors de la douche et j'avais alors une vue parfaite sur son dos et son fessier à la peau totalement blanche. C'est évident qu'il y a longtemps qu'il ne s'est pas exposé au soleil. Axel se douche et je le vois de profil, ses fesses bien rebondies et bien hautes certainement bien fermes car il m'a dit pratiquer l'escalade, il est de dos lorsque je devine qu'il se lave la queue, dommage mais le bruit de l'eau qu'il fait couler pour se rincer l'oblige à me faire répéter et pour cela il se retourne un peu plus vers moi et je peux apercevoir, même si cela et encore presque de profil, qu'il à un sexe probablement supérieur au mien au repos et surtout que la peau de son sexe est foncée et que cela tranche vraiment avec le blanc de ses cuisses et fait encore plus ressortir son matériel.

Pour sortir de la douche il lui fait faire des acrobaties pour récupérer sa serviette sans mettre à découvert son sexe. Il sort enfin ceinturé de sa serviette et viens s'assoir sur son lit. L'eau s'évaporant de son dos et ses bras lui donne un peu de fraicheur. "Putain c'a fait du bien cette eau". Cinq minutes plus tard.Avec des contorsions sous sa serviette de bain il enfile avec difficulté son boxer pour ne pas montrer ce qu'il a entre les jambes.

Allongé sur mos lits respectifs nous discutons et il me fait la réflexion que je suis bien bronzé. Je lui confirme que c'est parce que je suis adepte du naturisme depuis bien des années.

2nd soir

Dès notre retour dans notre chambre c'est à nouveau douche avant d'aller se coucher. Cette fois ci sa serviette à glissée de la barre d'accrochage et elle est tombée parterre. Il est obligé de mettre la main sur son sexe pour le masquer afin de récupérer sa serviette et comme nous discutions j'ai pu apercevoir rapidement son sexe toujours aussi contrastant avec ses cuisses blanches. Revenu sur son lit il s'y assoie ceinturé de sa serviette et comme la veille remet son boxer au prix de contorsions multiples. Je lui dis que nous sommes entre mecs et que ce n'est pas la peine de se cacher car:

- J'ai déjà vu ton dos et tes fesses et je t'ai vu aussi de face, la seule différence avec moi c'est que mon sexe à la même couleur que mes cuisses alors que toi la peau plus foncé de ton sexe fait contraste avec tes cuisses et on ne remarque que lui quand tu es de face, alors je t'ai vu de face et de dos il n'y a rien de plus à cacher je pense non ? Il rougie et mes dit

- j'ai pas l'habitude d'être à poil devant quelqu'un alors… Je ne réplique pas.

3ème soir

Même scénario, je vais me doucher et alors que je suis entrain de m'essuyer en dehors de la douche le voila qui devant moi se dénude et rentre dans la douche. Cette fois ci après la douche il vient s'allonger sur son lit ceinturé de sa serviette mais lorsqu'il s'allonge sur son lit et balance sa serviette au pied de son lit il se couche nu. J'ai l'impression qu'il à la queue à demie molle mais je fais mine de rien. Il est presque imberbe avec seulement les poils du pubis rasés court (comme moi) Nous avons du mal à nous endormir à cause de la chaleur. Vers 23h nous décidons d'éteindre la lumière pour dormir.10 minutes plus tard je perçois un bruit caractéristique, il à relevé sa jambe gauche pour se cacher un peu, me croyant endormi il est entrain de se palucher le plus discrètement possible. Sa respiration est saccadée et je devine le moment ou il jouie et le bruit d'un mouchoir qu'il se passe pour s'essuyer. Je fais mine de rien et je parviens malgré tout à m'endormir

4ème soir

Le même scénario se répète, il est entrain de se branler quand je le surprends en allumant brusquement l'interrupteur à la tête de mon lit. Aussitôt il resserre ses jambes pour masquer ses bijoux de famille et moi appuyé sur mon coude je l'interpelle.

- Ca m'excite de t'entendre te branler comme hier soir et je bande alors moi aussi je vais me branler en même temps que toi ok ? Il est rouge comme une pivoine et ce n'est pas uniquement du à la chaleur.

- Tu m'as entendu hier ?

- Ben oui, tu sais c'est naturel tous les mecs se branle non ?

- Oui mais t'es à coté.

- Hé alors.

- Allez! On s'assoie et plutôt que de chanter en cœur on se branle en cœur non ?

Au point ou il en est je vois bien qu'il à du mal à résister et finalement il s'assoie au bord de son lit. Il à une queue d'un bon 20 cm dressée vers le haut. Je me positionne moi aussi assis sur le bord de mon lit, nous sommes face à face à 1 mètre de distance. Je bande et mes 20 cm sont à l'horizontal. D'une main je me caresse la poitrine me titille les tétons je vois qu'il me regarde les yeux exorbités, c'est moi qui déclenche les hostilités :

- Ca viens je vais jouie.

- Moi aussi.

A peine à t'il fini de parler qu'il envoie des giclées de sperme sur son ventre et sa poitrine, je ne tarde pas à le suivre en giclant sur le sol.

- Putain c'est bon on a plus qu'a se redoucher me dit il en rigolant, la glace est brisée entre nous.

On se relève en même temps et j'en profite pour passer ma main sur son ventre pour lui étaler son sperme. Il à un mouvement de surprise mais ne se recule pas et ne conteste pas. Je le suis alors qu'il se dirige vers la cabine de douche, je le pousse en plaquant ma main bien collante de son sperme sur ses fesses.

- Aller hop, au lavage.

Je le suis de prêt et nous rentrons tous les deux dans la douche il est de dos et règle la température de l'eau. Je prends une dose de gel douche et sans lui demander son avis je lui dis;

- T'as les fesses toutes collantes je te les lave. Même si je ne lui avais collé ma main que sur la fesse droite, je ne me gène pas pour lui frotter les deux fesses pendant qu'il se lave le ventre. Pas de refus de sa part mais je perçois encore une petite gène, (Je saurai pas la suite qu'il n'avait jamais pris de douche à deux et que personne ne lui avait jamais lavé les fesses et même bien entre les fesses car j'irai jusqu'à lui effleurer son anus.) il n'y eu aucun refus de sa part. C'est sûr qu'il découvre des sensations nouvelles qui ne lui sont pas désagréable.

Je constate que tous les jours il se décoince et je suis prêt à parier qu'il à bien envie d'aller encore plus loin. Je préfère aller par étapes pour ne pas le brusquer et j'apprendrai par la suite qu'il est puceau. (Hé oui à son âge ça existe encore car il est constamment dans ses études et n'a encore jamais gouté aux joies du sexe, je suis donc son initiateur)

5ème soir

Nous rentrons tard de répétition. Comme d'habitude douche puis discutions tous les deux à poil sur nos lits respectifs.

- Allez une petite branlette avant de se coucher ?

Lui me dis:

- Ce soir ce sera dur je suis naze

- Allez on essaie!

- Et à nouveau je m'assoie sur le bord de mon lit, il m'imite et nous commençons à nous branler. Je suis excité et rapidement je l'ai raide, lui l'a encore demie-molle il me dit:

- Putain tu bande raide, quel morceau, t'a vu moi c'est pas top.

A ce moment je m'agenouie au sol, je suis à moins de 50 cm de lui et je lui dis:

- Attend tu vas voir tu vas jouir ce soir.

Je joins le geste à la parole et du dos de mes mains je lui caresse l'intérieur des mollets, il bascule en arrière appuyé sur ses coudes, le dos au mur, totalement offert à mes caresses. Je remonte ensuite mes mains entre ses cuisses il commence à râler de plaisir et il à maintenant 20 cm raide entre ses cuisses. Je n'ai plus qu'à porter l'estocade. A plusieurs reprises mes doigts le caresse de ses genoux jusqu'à presque toucher son sexe. Il est toujours affalé sur son lit le dos appuyé au mur, les yeux fermés, il est à ma merci. Je lui chope la queue en me l'enfourne dans la bouche. Il n'a même pas un mouvement de recul totalement livré à moi et à son plaisir qu'il découvre. J'ai du mal à lui faire une gorge profonde car les 20 cm me tape au fond de la gorge je pose alors ma main à la base de sa queue et le masturbe pendant que je lui taille une pipe bien baveuse.

- Ho oui ho oui c'est trop bon, c'est tout ce qu'il me dit.

Maintenant je n'ai plus à hésiter de ma main gauche je lui caresse le ventre et remonte sur sa poitrine, je lui pince les tétons ce qui le fais se cambrer. (Super il est comme moi sensible des tétons).

Je redescends ma main gauche pour lui soupeser les couilles qu'il a bien lourde. Je prends tous son paquet dans la main et serre un peu, il râle un peu fort et je suis obligé d'interrompre un instant mon taillage de pipe pour lui demander d'être plus discret car toutes les fenêtres des chambres sont ouvertes et il ne faudrait pas se faire repérer par nos voisins de chambre. Alors que j'accélère mes vas et viens avec ma bouche, je vois qu'il se mort la main pour ne pas couiner trop fort. Il resserre les jambes, j'ai la tête pressée entre ses cuisses et je reçois ses giclées de sperme dans la bouche. Je n'en perds pas une goutte et me relevant alors qu'il respire fort pour reprendre sa respiration je me relève, passe ma main derrière son cou et je l'embrasse, il n'oppose aucune résistance et nous sous galochons avec son sperme dans nos bouche. A ce moment c'est lui qui prend les opérations en main il passe ses bras autour de mon cou, il n'a pas envie que nous arrêtions de nous rouler cette pelle qui pour lui est la première et en plus avec son jus.

- Ho Steph c'était trop bon, j'ai pris un pied wouaa, tu me rends PD, j'adore.

- Peut être que plus tard tu préfèreras les femmes, mais là je t'ai fais ressortir ton coté homo c'est tout.

- Non, j'osais pas mais tu sais, quand je me branlais avant, je pensais souvent à une aventure avec un mec, oui je me rends compte j'aime faire l'amour avec un homme c'est trop bon.

Evidemment dégoulinant de sueur tous les deux la soirée s'est une fois de plus terminée dans la douche en se caressant mutuellement avec le gel douche tout en se béquetant.

- Demain tu verras je te ferai découvrir d'autres choses.

- Ho oui fais moi l'amour c'est trop bon.

6ème soir

Dès que nous rentrons dans notre chambre c'est Axel qui me prend la main et appuyé contre la porte d'entrée il me roule une pelle magistrale, il apprend vite le jeune et il est gourmand. Comme dab, douche en commun et comme j'ai toujours dans ma trousse de toilette un embout pour faire des lavements je lui en explique l'utilisation.

- Tu me montreras comment faire stp

- Pas de problème, laisse moi seul quelques minutes que je me prépare et ouvre moi la porte des WC.

- Ok me dit-il en sortant de la cabine.

- Il me voit sortir plusieurs fois de la douche, serrant les fesses et me précipiter aux WC. Lorsque je suis clean du cul je lui dis:

- A ton tour. Je le fais s'accroupir à quatre pattes dans la cabine et lui demande de régler l'eau à la température qu'il souhaite. Je lui précise de régler le jet avec très peu de débit.

Lorsqu'il est prêt j'approche l'embout contre son anus et à sa demande je lui introduis juste le bout. Il est excité et il a maintenant 5 cm dans le cul.

- J'en peux plus arrête! et il retire brusquement l'embout de son cul.

- Serre tes fesses, vas aux chiots!

Je le laisse se finir et dix minutes plus tard il ressort de la douche tout sourire en m'expliquant que cela lui donne des sensations dans le bas ventre et qu'il adore.

Je le fais s'allonger sur son lit et c'est lui qui m'attire vers lui pour un patin d'enfer, il y prend gout le novice. Je sens nos queues super raides entre nos ventres. A ce moment je me retourne en position 69, il n'hésite pas et pour la première fois de sa vie il taille une pipe, il y met tous son jeune savoir faire et je m'enfourne en même temps sa queue, quand je fais des ronds avec ma langue autour de son gland je l'entends couiner et il m'imite aussitôt, j'adore. Je quitte sa queue pour lui bouffer les couilles et je lui remonte les jambes en l'air et viens lui bouffer le cul, il râle de plaisir et ne tarde pas à m'imiter. Nous nous bouffons l'oignon un long moment, son anus est bien mouillé et je lui rentre un doigt dans le cul. A nouveau il se cambre et je suis obligé de reculer ma tête car cela me donne des hauts le cœur lorsqu'il arrive au fond de ma gorge.

- Tu veux que je t'encule ?

- Ouai vas y, je veux bien essayer, vas y doucement, ça fait pas mal ?

- J'irai doucement promis, si tu me dis stop j'arrête aussitôt, t'inquiète.

Je le fais mettre à quatre patte sur son pieu le cul bien en l'air, à nouveau je lui broute le cul c'est si bon pour lui qu'il repose sa tête sur le matelas et s'écarte les fesses avec ses deux mains. Je l'ai informé peu avant que je suis clean et que comme il est puceau ont n'a pas besoin de capote. Un jet de salive pour me lubrifier la queue et je fais toucher mon gland contre son anus.

- Ho oui vas y, enfonce toi!

Il est chaud bouillant et il y envie de connaitre la sensation. Je pousse mais il est si serré que je n'arrive pas à le pénétrer, dès que mon gland à franchi l'entrée il me dit d'arrêter qu'il à mal. Je n'insiste pas.

- T'inquiète on y arrivera un autre jour. Alors baises moi!

Aussitôt je me couche sur le dos sur son lit et prenant mes chevilles je lui dis de mettre son oreiller sous mon dos, il à mon œillet bien offert, je lui dis de bien me mouiller et comme il se branle son sexe dur comme un bâton n'a pas de mal à renter.

- Oui vas y rentre complètement.

Il s'exécute et je sens maintenant ses couilles contre mon cul. C'est trop bon, il commence des vas et viens dans mon cul c'est le pied, se faire niquer par un puceau que l'on a déniaisé c'est vraiment le top. Hélas cela ne dure pas car excité comme il l'est il n'arrive pas à se retenir et rapidement il me susurre à l'oreille

- Je viens, je viens, je vais jouir.

- Non pas tout de suite attend.

C'est trop tard il me peu plus reculer je le sens trembler de tout son corps.

- Alors gicle, lâche ta dose mais stp reste dans mon cul. En même temps je lui cramponne les fesses pour l'empêcher de se retirer.

Il me mordille l'oreille alors qu'il me largue plusieurs giclées dans le cul, c'est trop bon.

Essoufflé il s'écroule sur moi et me mordille maintenant l'oreille. Nous nous serions huilé le corps que ce ne serait pas mieux, il glisse sur moi, nous sommes ruisselants. Une nouvelle fois ce sera la case douche avant de nous coucher. Je l'assure que le prochain soir je m'y prendrai autrement, qu'on passera plus de temps à nous chauffer avant de l'enculer et je le rassure encore en lui disant qu'il prendra vraiment son pied sans avoir mal.

7ème soir

Nous sommes rentrés au petit matin, car nous avons donné notre premier concert. Je suis arrivé 15 mn avant Axel et j'en ai profité pour prendre une douche et me faire un lavement. Je suis en train de m'essuyer sommairement lorsqu'il arrive. A peine à t'il fermé la porte que déjà il me roule une pelle magistrale.

- Vas te laver, je t'attends sur le lit (toujours au sol).

Encore ruisselant il viendra 15 minutes plus tard me rejoindre, J'ai déjà sorti les sachets de lubrifiant car cette fois-ci j'ai bien l'intention du lui faire découvrir les plaisirs de l'enculage.

Allongés côte à côte il me titille les tétons et je trique à mort. Lui sur le dos je lui relève les jambes et lui broute l'anus, il faut à nouveau que je lui demande d'être discret car j'entends les retardataires qui arrivent dans le couloir alors soyons discrets.

Je m'enduis les doigts de gel et lui tartine le cul et je commence à lui enfoncer un doigt, il se tortille et râle de plaisir.

C'est bon ?

- Ho oui continue.

Progressivement alors que nous nous regardons en nous souriant. Avec ses deux mains il écarte ses fesses bien joufflues pour me facilité le travail et finalement sans trop de difficulté il a maintenant mes deux doigts dans le cul. Je lui travaille la prostate.

- Ho oui c'est trop bon continu.

Je lui positionne l'oreiller sous le bassin et il à compris, il est un peu tendu car il a deviné la suite des évènements. Je positionne ses chevilles sur mes épaules et lui dis de pousser comme s'il allait au chiot. Cette foi ci lorsque je présente mon gland ça passe sans difficultés, je fais une pause le temps qu'il s'habitue à ma queue dans son cul. C'est Axel qui me demande d'aller plus profond. Je ne me fais pas prier car il m'excite un max ce jeune puceau du cul. Je rentre progressivement et je vois qu'Axel ferme les yeux, juste une petite grimace même s'il me demande d'y aller encore plus profond. J'ai maintenant les couilles qui touchent les sienne. Je ressorts totalement mon manche et c'est lui qui me demande de rentrer à nouveau.

- Vas y baise moi je suis à toi, bourre moi, bourre moi !

C'a y est je le lime en rentrant et en sortant presque totalement mon sexe de son cul. Il prend alors mes tétons et commence à me les malaxer.

- Putain on dirait que tu as fait ça toute ta vie, Pour un puceau t'a tout compris et tu aime !

- Ho oui c'est trop bon, je vais bientôt jouir. (Comme souvent les jeunes sont si excités lors de leurs premiers rapports il ne sait pas encore se retenir et c'est clair qu'il va bientôt envoyer la sauce). J'accélère mon rythme de vas et viens, moi aussi je suis hyper excité.

- Moi aussi je vais jouir !

- Haaaaaaaaa.

Il envoie du sperme sur sa poitrine et jusque dans son cou. Je ne tarde pas à le suivre et le lui balance la sauce dans son cul. Il pose immédiatement ses mains sur mes fesses pour m'empêcher de reculer et croise ses jambes dans mon dos et le dit:

- Reste dedans stp, je sens ta jute chaude et voila qu'il m'attire vers lui pour une galoche interminable. Alors que je viens juste de le lécher dans le cou c'est la première fois qu'il goûte à son sperme et il me dit c'est sucré non ? , Nous sommes tous les deux dégoulinant. Il me serre dans ses bras et me dis à l'oreille comme s'il voulait me dire un secret

- Merci Steph c'est génial.

- Tu sais comme c'était ta première fois je voulais que tu prennes ton pied un max.

- Ho merci, merci Steph, Merci Merci. Tu sais maintenant je suis sûr d'être PD, les filles ne m'ont jamais vraiment attiré, c'est dommage on va se quitter bientôt, c'était trop bon, je suis ton PD.

La nuit sera courte car les embrassades et les caresses se poursuivront encore après la douche.

Nous avons quartier libre le lendemain car le concert est en soirée et le mot d'ordre c'est "reposer vous et votre voix aussi". Il est près de 9 heures quand je me lève pour sortir. Alors que j'allais m'absenter il se réveille et je lui dis que je vais chercher des croissants. 30 minutes plus tard je reviens avec croissants, jus d'orange et de quoi manger dans notre chambre le midi et le soir. Il fait une chaleur étouffante dans la ville et je suis en sueur quand je rentre dans notre chambre. Il était à poil devant son lavabo en train de se raser et évidemment je ne peux m'empêcher de lui tâter le cul.

- Je file me doucher et après on déjeune.

- OK lave bien ton cul.

Nous prenons notre "petit déjeuner assis à poil sur notre lit et sitôt fini voila que ses mains sont a nouveau sur moi pour me caresser. Nous triquons immédiatement.

- J'ai envie de ta queue couche toi !

C'est lui maintenant qui dirige les opérations pour mon plus grand plaisir. Je m'allonge sur le dos et il vient s'allonger sur moi, me prend la tête entre ses mains et m'embrasse à qui mieux mieux. De sa langue il me lèche le cou, l'intérieur des oreilles. Je le bloque et lui rend la pareil. Il prend nos deux sexes dans sa main et branle nos deux queues en même temps. Je lui pince les tétons.

- Ho oui continue! Me dit-il dans un souffle.

- Donne du gel stp je veux rentrer dans ton cul!

Me prenant les jambes il me fait me courber comme si je voulais me sucer la queue et il me bouffe le cul, c'est moi maintenant qui râle de plaisir.

La pochette avec le matériel est juste à côté sur le sol et il me présente le sachet afin que je le déchire avec mes dents. Après plusieurs essais, enfin il y a un coin ouvert il presse le sachet sur mon oignon et avec le reste du gel s'enduit le sexe. Maintenant qu'il sait comment opérer je n'ai plus rien à lui expliquer. Il glisse nos deux oreillers sous mon bassin et tout en me regardant les yeux dans les yeux il présente son gland. Il n'est pas en face et c'est moi qui positionne sa queue face à mon trou du cul. Sans hésitations il me pénètre mais cette fois ci sans s'arrêter et je sens ses 20 cm butter contre ma prostate. Putain ce jeune il a vite apprit et il fait ça comme un dieu. Je le préviens "fait des arrêts quand tu me lime, débrouille toi pour tenir 15 mn avant de larguer".

- OK je vais me retenir.

Je sens qu'il sort totalement de mon cul et qu'il regarde mon cul.

- Woua t'est ouvert, quel cul !

- Allez rentre.

Je n'ai qu'une envie c'est de sentir son pilonnage sur ma prostate, j'ai des sensations dans le bas ventre chose qui ne m'arrivent pas souvent, seulement quand je prends mon pied comme c'est le cas. Comme à chaque fois nous ruisselons de sueur. Il me lime quelques minutes et quand il sent qu'il est proche de l'orgasme il me décule (l'intelligent au service du sexe). Il y a peut être 20 mn qu'il me lime et j'ai le trou du cul en feu.

- Vas y bourre moi à donf j'en peux plus!

Cette fois-ci il s'accroche à mes épaules se met sur la pointe des pieds, le corps raide comme s'il faisait des pompes pour se faire les abdos. Je vois ses 20 cm renter et sortir de mon cul, et progressivement il accélère. Il me prévient :

- Je vais jouir je peux plus tenir.

- Moi aussi, bourre moi à fond oui oui ouiiiiiiiii.

Je sens plusieurs dose de foutre m'inonder le boyaux et sens même me toucher la bite cette sensation me fait jouir. Ca me fait contracter mes sphincters et ca lui serre la queue avec mon cul.

Axel garde son sexe dans mon cul pendant qu'épuisés il reste allongé sur moi mon sperme sert de colle entre nos deux poitrines. Il ne débande pas et nous resterons ainsi à s'embrasser et papoter jusqu'au repas de midi.

Nous feront une longue sieste allongés côte à côte la main dans la main mais pas collé car il fait vraiment trop chaud. Vers 15h30 il me dit qu'il aimerait m'enculer debout dans la douche sous le jet d'eau. C'est une bonne idée que je valide immédiatement car la chaleur est vraiment insupportable.

Il me fait rentrer le premier dans la douche et c'est sous une pluie rafraichissante qu'il me masse le dos. Il rentre un doigt dans mon cul pour le tester et me dis que je suis encore ouvert et qu'il va essayer d'y renter sans gel.

- Essai on verra bien.

Je me courbe et me maintient et me tenant au mitigeur. Ma queue est à l'horizontal. Comme lorsqu'il bande la sienne est toujours dirigée vers le haut il la prend dans sa main, la rabaisse et la positionne à l'entrée de mon trou et pousse. C'est un peu dur pour moi mais c'est supportable et il me l'enfonce sans s'arrêter jusqu'a ce que ses couilles tapent sur les miennes. Comme nous avons joui quelques heures plus tôt il mettra plus de temps avant de larguer la sauce. Il se cramponne à moi au niveau de mes épaules et me burine un bon moment. J'ai à nouveau le cul en feu mais c'est si bon. Il fait des "han han" à chaque fois qu'il me pénètre. Je sens que je ne vais pas tarder et par l'excitation je resserre mon cul.

- Putain tu me la serre je vais jouir.

Il n'a pas le temps d'en dire plus que je sens des giclées de sperme chaud m'inonder le cul. Il continue encore quelques vas et viens pendant que je me branle avant de pousser un

- haaaaa c'a y est je jute.

Il est rare que je jouisse quand on me prend debout mais une un étalon comme lui c'était vraiment extra. Après une énième douche c'est l'heure de nous habiller car l'heure des échauffements de la voix est arrivée et nous devons retrouver les autres choristes.

c

drazich@free.fr

Autres histoires de l'auteur : La virée à vélo - La lessive du voisin - Stage de chant - On lui a révélé sa face cachée - Des artisans complices - Les locataires du dessus - Vive le covoiturage - Un stage qui se fini à l'eau - Un weekend mémorable

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)