14 Août.
57 histoires en accès privilège.
13 Août : 16 histoires en accès public + Nouvelles photos

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Adam -02

Nous voilà arrivé au week-end. Une semaine passée à fantasmer sur Adam sans oser l’appeler. Je prends enfin mon courage à deux main et compose son numéro. Les sonneries commencent à retentir, mon cœur commence à s'emballer. Au bout de la huitième sonnerie, le répondeur finit par se faire entendre.

- Bonjour, vous êtes bien sur la messagerie d’Adam. Vous pouvez me laisser un message après le bip.
Mon dieu, rien que d'entendre le son de sa voix sur sa messagerie me fait frémir. La déception commence à se faire sentir vu qu'il ne m’a pas répondu. Je pose mon téléphone et allume ma TV afin de regarder un programme pour me divertir. Mon téléphone sonne et le numéro d'Adam s'affiche sur l'écran. Je ne perds pas une seconde pour décrocher.
- Bonjour, vous avez essayer de me joindre !
- Salut Adam, c'est Ethan de la salle de sport.
- Ethan ! J'ai fini par croire que tu m'appellerais jamais.
- Oui désolé, j'ai eu une semaine chargée.
Beau mensonge, simple et efficace qui a l'air de fonctionner.
- Pareil pour moi, mais j'aurais bien dégagé du temps pour te voir.
- Ça va être chose faite alors. Tu fais quoi aujourd'hui ?
- Malheureusement, je bosse. J'ai un gros contrat à terminer cet après-midi. Mais on peut se voir dès que j'ai fini ce que j'ai à faire.
- Parfais ! On se rejoint où et à quelle heure ?
- Envoie moi ton adresse. Je viens te chercher. Je t'enverrais un message pour te prévenir.

Même pas le temps de protester qu'il a déjà raccroché. Je suis en colère qu’il me traite comme ça, mais en même temps ça m'excite qu'il ne me donne pas le choix. Je lui envoie donc mon adresse. Le reste de la journée passe avec une lenteur déconcertante, jusqu'à la réception du message d'Adam “ j'arrive dans dix minutes.”. Heureusement que je me suis tenu prêt avant qu'il m'envoie son message. Exactement dix minutes après la réception de son message, la sonnette retentit. J'ouvre la porte et vois Adam en tenu de mortard. Il est vraiment trop bon comme ça, j'ai juste envie de le sucer alors qu'il est encore habillé.
- Attrape ! Je t'emmène en balade.
Me dit-il tout en me lançant un casque et une veste de motard. Je reste planté là sans savoir quoi faire en étant surpris.
- Ben quoi ? Tu ne sais pas mettre un casque et une veste ? Si tu as peur en moto tu n'auras qu'à t'accrocher à moi.

Il se dirige vers sa moto, une Kawasaki. Joli modèle qui lui va bien. Elle semble sportive et promettre de la vitesse. J'enfile le casque et la veste qu'il m’a donné pendant qu'il monte son bolide. J'ai toujours kiffer mater les motards avec leur cul tendu pendant qu'ils conduisent. Je monte derrière lui et pose mes mains sur ses flancs. Il me les attrape pour les coller sur son ventre tout en me disant de bien m'accrocher. J'obéis donc à ses ordres et heureusement. Il démarre la moto et accélère d'un coup ce qui me fait basculer en arrière, instinctivement je me raccroche à lui. Une fois la surprise passée et mon cœur se calmant je me concentre sur le corps d'Adam. Je peux sentir la puissance de sa musculature même à travers ses vêtements. Mon cœur s'emballe à chacune de ses accélérations et prise de risque. Je ne sais pas pourquoi, mais je lui fais totalement confiance et profite de l'instant présent. La vitesse est grisante. Après trente minutes de balade il finit par ralentir et rentrer dans le quartier chic et s'approche d'une énorme maison d'architecte, fait de rectangle et de verre, là ou une porte de garage s'ouvre.

- Voilà on est chez moi. Je vais te faire visiter.
Il me montre rapidement quelques pièces toutes plus luxueuse les unes que les autres décoré avec goût. On finit dans le salon avec une énorme baie vitré qui donne sur une piscine à débordement. La vue y est magnifique, on surplombe toute la ville.
- On va piquer une tête ?
- Je n'ai pas vraiment prévu de me baigner, donc pas de maillot de bain.
- Qui a parlé d'avoir un maillot ?
Il ouvre la baie vitré et commence à se déshabiller. Je profite du spectacle. Le voir se déshabiller devant moi et découvrir petit à petit chaque parcelle de son corps musclé m'excite. Je commence à avoir une demi molle. Il finit par plonger dans la piscine tout en me laissant admirer son cul. J'hésite à le rejoindre. Je ne me suis encore jamais baigné nu. C'est vrai qu'il n'y a pas de vis à vis, donc pas de risque de se faire surprendre par un voisin. Je commence à me déshabiller en me disant que c'est l'occasion de tenter l'expérience. J'arrive au bord de la piscine nu, Adam flottant au milieu de celle-ci en me dévisageant.

- A ce que je vois tu n’es plus aussi hésitant à te baigner à poil.
- C'est vrai que l'idée me tente bien. En plus tu n’as pas de voisinage. Et la cerise sur le gâteau tu es toi aussi à poil.
Tout en me touchant la queue sur la dernière phrase pour appuyer les propos. Je saute dans la piscine pour l’y rejoindre. Je profite un instant du silence procuré sous l'eau avant de remonter à la surface. Je m'essuie le visage et ne trouve pas Adam. Je vais pour me retourner, mais le sens arriver dans mon dos pour me ceinturer. Au vu de la poutre qui se colle à ma raie, il bande déjà comme un cheval.
- J'ai eu envie de toi toute la semaine. Je t'ai un peu trop attendu à mon goût. Ce soir tu vas prendre cher.

Je gémis en guise d'accord. Il a commencé à faire coulisser son pieu de chaire entre mes cuisses pour toucher mes couilles et ma queue. Je pense qu'il a eu l'effet désiré puisque je me suis mit directement à bander. Ses mains caresse mon cul et remonte le long de mes flancs et de mon ventre pour arriver sur mes tétons qu'il titille du bout de ses doigts. Il alterne entre baisé sur les parties de la peau qu'il peut atteindre et mordillement. Je sens de plus en plus ses dents contre ma peau, comme s'il voulait me marquer. La douleur se mêle au plaisir qu'il me procure sur mes tétons.
- Je n'en peux plus. Prend moi !
- C'est moi qui commande ! Et je t'ai dis que tu vas prendre cher ce soir.
Plus il avançait dans sa phrase et plus sa voix devenait grave. A croire qu'il sait que je me soumet totalement à lui avec ce timbre de voix. Il continue à me baiser entre les cuisses, butant de plus en plus sur mes boules. Il finit par enserrer ma bite d'une main et commence à me branler. De son autre main il me tirer par les cheveux pour me mettre la tête en arrière et m'embrasser. Il me dévore la bouche tout en me branlant de plus en plus vite. Je suis totalement bloqué contre lui. Je ne peux bouger que ce qu'il m'autorise. Mon côté soumis est tellement comblé que je sens la pression monter dans mon bas ventre. Ma queue se tend dans une tentative vaine de grossir encore deux fois sa taille avant de lâcher tout mon foutre dans la piscine. Adam décèle sa bouche de la mienne pour sourire de son œuvre.

- Bien maintenant ça va être à moi.
Il me lâche et s'en va au bord de la piscine pour en sortir et se diriger sur un de ces matelas rond d'extérieur. Je suis totalement essoufflé part ce qu'il vient de me faire. C'est bien la première fois qu'un homme arrive à me faire chavirer comme ça. Je sors à mon tour de la piscine pour le rejoindre dans le lit. Il est là allongé, toute sa puissance dévoilée. Des gouttes d'eau perle partout sur son corps. J'arrive à quatre pattes vers lui pour lui montrer que je suis à lui. Je commence par lécher quelques gouttes sur son torse et jouer avec ses tétons. Vu comment ils pointent, lui aussi est tout aussi érogène que moi sur cette zone. Je continue à le lécher plus bas en passant par ses abdos d'acier, comme si je voulais le nettoyer. Je finis enfin par arriver à l'objet de mes convoitise. Son énorme pieu. Toujours aussi parfait. Je lui lèche ses bourses tout en le branlant légèrement. Il commence déjà à gémir et cambrer. Je lâche ses couilles et remonte tout au long de sa verge avec ma langue pour finir sur son gland. De la mouille commence déjà à perler. Je n'en perd pas une goutte et la suce totalement. Je lui titille le gland en le léchant tout autour. Comme si je voulais lui décoller encore plus les bords. Je vois qu'il continue à se laisser faire tout en gémissant d'extase. Je commence à prendre en entier son gland en bouche et coulisser jusqu'à la moitié de sa bite. Je fais des vas et viens toujours plus loins sur sa queue, pour finir par la prendre en entier comme j'adore. Je le sens combler totalement ma bouche et le fond de ma gorge. Je ressors entièrement et le gobe à nouveau tout entier. Je lève les yeux pour voir son regard. Ils sont noir et bestiaux. Je vois qu'il veut me posséder. Il m’empoigne les cheveux avec ses deux battoirs. Je sais à cette instant que c'est lui qui va imprimer le rythme. Il me fait sortir et reprendre en entier sa bite assez doucement au début. Au bout de quelques aller retour, il m'enfonce brutalement toute sa verge jusqu'à ce que mon nez se colle à son pubis entretenu. Je dois contrôler mon réflexe de déglutition pour ne pas m'étouffer. Il continue à relever le bassin tout en appuyant la tête contre lui, comme s'il voulait me transpercer la tête de son pieu. Je commence à avoir mal tellement il force, mais je ne bronche pas et encaisse. Il relâche enfin son emprise.
- Putain j'ai encore jamais réussi à faire ça avec un autre mec. Ils n'arrivent jamais à tenir. T’as une putain de trop bonne bouche. Je vais pas réussir à l'utiliser encore bien longtemps avant de tout cracher.

Il ne me laisse pas le temps de répondre et de toute façon j'en étais incapable. Il imprime un rythme rapide et soutenu. Il me baise littéralement la bouche. Sa queue commence à se raidir encore plus, signe qu'il ne va pas tenir encore bien longtemps. La preuve en est puisqu'il m’enfonce à nouveau la bouche jusqu'à la garde de sa bite et là il déverse sa semence directement au fond de ma gorge. Je ne peux même pas profiter de son goût, tout part directement dans mon estomac. Il ne se retient pas et hurle son plaisir. Il lâche enfin son emprise pour me laisser respirer.
- Va s'y reprend ton souffle. Parce que je suis pas encore prêt à débander.

Il se lève et me retourne pour me mettre sur le ventre. Il m'écarte le cul et commence à me lécher la rondelle. J'aime trop ça surtout lorsqu'il alterne en enfonçant des doigts. Il les rentre bien en entier et me masse la prostate. S'il continue comme ça je vais éjaculer une deuxième fois sans même me toucher. Sauf qu'il s'arrête là et se redresse. Je n'ai même pas le temps de sentir son gland forcer ma raie qu'il s'enfonce d'un coup en entier. Même s'il m’a bien préparé je ressens une douleur. Il reste comme ça quelque secondes le temps que je m'habitue à sa présence qui me comble en entier. Il ressort totalement et s'enfonce à nouveau avec autant de force que la première fois. J'enfonce ma tête dans le matelas pour étouffer mon cris et les gémissements à la force de son pilonnage. Sauf que je sens sa main attraper mes cheveux et me relever la tête.
- Oh non ! Je veux t'entendre gémir. Personne ne peut nous entendre. On est pas dans la salle de sport.

Je me lâche totalement et hurle mon plaisir à chacune de ses butées. L'entendre grogner comme un ours m’excite encore plus.
- Va s'y continue à me défoncer le cul comme ça. Je vais jouir !
Je ne sais pas comment il fait mais il réussi à augmenter le rythme et s'enfoncer encore plus profondément en moi. Il me retourne et commence à me branler. Je n'en peu plus. Je lâche tout sur mon ventre en de longue traînée blanche en même temps que je sens qu'il se déverse au plus profond de mon trou. Je ne sais pas comment il fait, mais je sens qu'il me rempli encore autant que quand il s’est déverser dans ma gorge. Il me lève les jambes et m'écarte la rondelle pour faire sortir son jus. Je le sens qu'il coule de ma raie. Il se met à le lécher puis il remonte sur mon ventre pour lécher mon jus aussi pour finir par venir m'embrasser. Rien que le fait qu'il m'embrasse avec nos deux spermes m'excite à nouveau. Il s'arrête et se lève du lit. Il n’a toujours pas débandé d'un millimètre. Ce mec est un monstre. Il me tire par les jambes jusqu'au bord du lit et commence déjà à enfoncer de nouveau son gland. Il s'enfonce en moi plus doucement, plus sensuellement. Je sens que cette position lui permet de s'enfoncer encore plus profondément en moi. J'ai l'impression qu'il me touche jusqu'au centre de mon corps. Il me tire les bras et relève mon buste contre lui.
- Accroche toi à moi.

J'entoure donc mes bras autour de son cou. Et lui m'attrape par le cul et se relève. Il est maintenant debout et moi accroché à lui. Je m'empale sur sa queue dû à la pesanteur. Il m'embrasse et commence à me soulever pour me faire coulisser sur sa verge. Je comprends mieux pourquoi il fait autant de sport. J'ai l'impression qu'il me comble jusque dans la gorge à chaque fois que je m'empale sur sa bite. Je n'avais jamais ressenti une sensation de plénitude aussi intense. Je n'arrive pas à continuer à l'embrasser et bascule la tête en arrière les yeux révulsé tellement le plaisir est intense. Je gémis de plus en plus fort, lui grogne de plus en plus fort. Je finis par lâcher une troisième fois la sauce. Un jet arrive jusque sur le visage d'Adam. Alors qu'il commence à lécher la partie qui est arrivé sur ses lèvres, je m'empresse de l’embrasser avec mon sperme dans nos bouches. Il finit enfin par lâcher la sauce lui aussi. Il me relâche et me fait tomber sur le lit. Sa verge commence à montrer un signe de faiblesse. Je m'empresse de me relever pour le sucer et le nettoyer. Il grogne un peu au contacte de ma langue. Une fois l'avoir rendu bien propre, il me roule une pelle pour que l'on partage ensemble son goût. Il me fixe de ses yeux noir.
- Je t’ai prit trois fois ce soir. Je t'ai imprégné jusqu'au fond de tes entrailles. Maintenant tu m'appartiens.
- Comme il t'en plaira. Tes désir sont mes ordres.
- Parfais. J'ai une faim de loup. Tu aime les sushis ?
- Oui j'adore ça.

Il s'en va dans son salon, nu comme un verre. La queue encore épaisse après tant d'exercice. Je le bouffe du regard, admirant chaque parti qui m'est visible. Il prend son téléphone et se tourne pour me lancer un sourire tout en répondant à la personne qu'il vient d'appeler.

Ethan De Rouge

ethanderouge@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Adam

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

Maître Olivier Chopassif
Hétéro ? Eric
Quel petit gourmand ce cousin ! Mister Anoniman
Triangle à géométrie variable… Yan
Kacem Rafael
Un bon gros colis Ghost writer
Le nouveau voisin Frank
La bite de "papa" Ghost writer

Nouveaux épisodes

Le mec idéal -27 Pititgayy
Vendredi soir aux Tuileries -03 Stéphane Juin
Le moniteur moto -03 Sketfan
Le moniteur moto -04 Sketfan
Ce voisin discret -02 Elliot
Mon rêve américain -04 Maxou
Le voisin d'en face -02 Charly Chast
Julien en famille -09 Marco10e

Aout 2018

2 copains d'enfance Maxodu
Le cirque itinérant Matt
Oumar le Malien Adama
Site de rencontre Candide78
Le donjon SM de Dan Bearwan
Prof de sciences Anoniman
J'essaye l'escrime -01 Ulrich35
Il était temps ! Nynyon
Voyage Initiatique -04 Ninemark
Voyage Initiatique -05 Ninemark
Chambres à louer -06 Jeanmarc
Sur la digue Rafael
De la balade a la transformation Jonathanpraline
Mon meilleur ami et moi Wawan
L'inconnu de la poste Pititgayy
Remis à ma place Pititgayy
Un ange Angeldevil
Charmant voisin Discrétion exigée
Humiliation et sadisme Orly
Mes deux papas Bearwan
Un jogging surprise Loic Du 56
Plus on est de fou... rom.3004
Mon univers rocambolesque Grandhomme44
Chroniques de Lope75 Lope75
L'annonce Stephanebrest
Visite de Mehdi Chopassif
After work Imbot4top
Mon coéquipier hétéro Étalon
Ce premier massage Nicolas 89
Scouts Frank
Travaux d'été entre voisins Corentin
Une fin de soirée inattendue Nicolas 89
Formatage d'une nouvelle vie PhallusBareback
Mes premières fois Tdmiens0
Moi, Kevin, Mâle Alpha Kevin Alpha
Marc Chopassif
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)