11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

La lope de la famille

Bonjour à tous, c’est Erwan votre bear préféré. L’histoire qui suit m’a été demandée par un fan qui aime la domination, il se reconnaitra.
Bonne lecture.

Avant de commencer, petit descriptif comme d’habitude.

Je suis donc Erwan et cette histoire se déroule quand j’ai 19 ans. Je suis un jeune nounours d’1m90 avec une bonne queue déjà à cette époque, brun avec une petite barbe et déjà pas mal de poil. Je suis issu d’une fratrie de 3 garçons et nous nous ressemblons tous beaucoup. Mon grand frère, l’ainé, Alexandre 30 ans, fais près de 2m. En temps que prof de sport, il a un corps développé et hyper musclé recouvert d’une belle toison noire et au dire de ses copines, il est monté comme un poney. Et j’ai un deuxième frère, Baptiste, un nounours de 22 ans, poilu et barbu également, il est légèrement plus petit que moi et il est un peu geek. Ma mère voulait désespérément une fille et par malchance elle s’est retrouvé avec trois petits hommes.

Alexandre a quitté la maison depuis un petit moment et il vient d’avoir un bébé avec sa femme. Baptiste et moi, encore en étude, sommes toujours logés chez nos parents.

Notre vie de famille était assez classique et sans histoire. Pour ma part, je fréquentais quelques mecs et quelques meufs sans savoir encore quel coté m’attirait vraiment. J’aimais les meufs pour faire comme tous les autres mecs et je me tapais des gars parce que j’adorais ça. J’aimais sentir un mec soumis essayer de me satisfaire, cette dévotion qu’on ne retrouve pas chez les femmes. Je préférais les bons mecs mais pour des plans culs, pas de relations longues.

Je n’avais jamais vu Baptiste avec une fille ou un gars d’ailleurs. Il ne parlait pas de fille comme Alexandre le faisait en bon macho ou même moi, qui me permettait quelques réflexions. Il ne ramenait personne à la maison. Je savais qu’il avait plusieurs potes qui passaient de temps en temps et ils s’enfermaient dans sa chambre mais je n’entendais pas grand-chose. Je ne savais pas ce qu’ils faisaient et j’avais quelques doutes quant à son éventuelle homosexualité. En plus un de ses potes m’avait déjà servi de goûter, je l’avais capté sur un site gay. Ce mec adorait la queue et il avait été une de mes premiers lopes. Pour en revenir à mon frangin, j’avais capté en plus, quelques regards en coin qu’il faisait sur des gars dans la rue, quand on sortait.

Baptiste et moi étions assez proches, et comme certains frères, nous en sommes arrivés à quelques séances de masturbation commune. Comment, me direz-vous ? Eh bien nous partagions un ordinateur quand nous étions plus jeunes et nous avons divergé naturellement vers le porno ensemble. Nous avons continué quelques fois même après avoir eu un pc chacun. Nous mations des films hétéros et notre rituel était toujours le même. Nous nous installions côte à côte, en boxer, dans son lit avec le pc ouvert devant nous puis nous sortions nos queues raides et avec l’excitation, nous nous branlions ensemble mais chacun sa queue ! Il nous arrivait de nous envoyer quelques giclées malencontreuses mais dans l’ensemble c’était assez rodé.

Au fil des années j’avais capté un truc pendant nos rituels. C’était bête d’ailleurs, je l’ai vu une fois parce que mon frère était installé devant un miroir et je ne sais pas pourquoi mon regard avait été attiré par son reflet. Baptiste attendait toujours que je sorte ma queue avant de sortir la sienne et j’avais l’impression qu’il matait beaucoup plus ma bite que le porno en lui-même. Idem il jouissait après moi. Je ne voulais pas lui en parler, j’étais même content qu’il me regarde pour trouver son plaisir.
Enfin bref, un jour ou j’avais un problème avec mon pc, je fis irruption dans la chambre de Baptiste pour le trouver. Il était dans son lit, seul son torse dépassait de la couette alors qu’on était en plein après-midi. J’avais l’impression de l’avoir dérangé et pour moi il devait être en train de se branler mais bon.

- Baptiste aide moi c’est urgent, j’ai un problème !
- Oui…euh attends, tu peux me laisser quelques minutes et je viens te voir ?
- Non, j’en ai besoin maintenant, tu dois m’aider ! Tu te branleras plus tard !
- Ok, tu peux me passer mon boxer.
- C’est bon je t’ai déjà vu à poil, j’ai déjà vu ta bite, on est frangin et je ne vais pas toucher à ton calebut dégueu… aller dépêche-toi.

Mon frère semblait troublé et il rougissait. Voyant qu’il ne bougeait pas j’ai attrapé l’extrémité de sa couette et je l’ai tiré rapidement avec force. J’étais tellement surpris en voyant ce qui se passait en dessous. Mon frère était nu comme un vers et je comprenais mieux pourquoi il ne bougeait pas. Il avait un gode enfoncé dans son cul…enfin son cul je veux dire sa chatte parce que le gode l’avait bien ouvert.

- Putain t’es pd ?!! Je le savais !

Il ne répondit pas et d’un sens je le comprenais, il avait honte, il ne me regardait même pas.
- Réponds-moi.
- Oui Erwan je suis gay … réussit-il à articuler sans me regarder.
- Regarde-moi dans les yeux quand tu me parles, ordonnais-je.

Il leva les yeux vers moi et répéta. J’avais lopé suffisamment de mec pour comprendre que le gode surdimensionné dans le cul de mon frère trahissait sa place dans ce monde. Quand nos yeux se rencontrèrent, quelque chose venait de changer entre nous. Il l’avait compris et moi aussi. Je ressentais en moi de l’excitation et une forme de luxure. Ma queue se dressait dans mon pantalon en voyant le gode encore bien profond dans son cul. Mon frère était un soumis. Avec mes hormones decuplées qui dopaient mon cerveau, j’en voulais aussi de ce trou peu importe si c’était à mon frère ou à un autre. J’avais déjà fait plaisir à plusieurs mecs et je savais reconnaitre une chienne quand j’en voyais une.

- A genoux devant moi !
- Quoi mais t’es mon frère ! Se plaignait-il.
- Tu fermes ta gueule et tu viens à mes pieds ! hurlais-je.

Baptiste réfléchissait et j’en avais assez d’attendre. Sans réfléchir j’avançais vers lui et lui balançais une grosse droite. Il était choqué et ne comprenait pas ce qu’il se passait. Voyant qu’il ne bougeait toujours pas je lui en décochais une deuxième. Puis je l’attrapais par les cheveux et le jetais pas terre.

- Enlève mon fute.

Il restait là sans rien faire alors je lui balançais une nouvelle gifle plus puissante qui laissa une marque bien rouge sur sa joue barbue.

- Ecoute, ça va être très simple. Si tu ne fais pas ce que je dis, je vais te balancer à tout le monde. Imagine toute la famille et tes amis sachant que tu es une grosse fiotte.
- Non, murmura-t-il.
- Alors fais ce que je te dis et enlève mes fringues.

Il s’exécuta enfin et nous étions donc à poil lui à genoux et moi devant lui, le dominant de ma hauteur. Je savais que nous allions franchir un cap mais je le voulais vraiment et lui aussi je pense. En fait je m’en foutais de ce qu’il voulait. Baptiste allait devenir ma pute perso. Au moins comme c’était mon frangin je l’aurais toujours à disposition. Il regardait ma grosse queue avec envie.

- Tu la veux ma bite hein salope !
- Oui, répondit-il.
- Oui qui ? criais-je en le frappant.
- Oui maitre.
- Bonne pute…maintenant suce la grosse queue de ton petit frère.

Quand ma bite glissa dans sa bouche, je montais vers le paradis. Cette salope de frangin savait faire une pipe, il était doué. D’une main il me branlait et il forçait un peu plus sa tête sur mon mandrin. Je sentais ma bite coulissait à chaque fois plus loin dans sa bouche jusqu’à rentrer dans sa gorge. J’aimais beaucoup ce qu’il me faisait mais au bout de quelques minutes j’en voulais plus.

J’en avais assez qu’il prenne son temps et je devais l’aider un peu. Sans attendre, je posais mes mains derrière son crâne, croisant mes doigts dans ses cheveux et je m’enfonçais dans sa gorge en un coup de rein, lui provoquant un haut le cœur. C’était moi qui allait prendre les choses en main maintenant et j’accélérais les allers retour de ma queue dans sa gorge. Je baisais la gueule de ma salope de frangin et je l’entendais éructer sous mes coups de bite. J’enserrais mes bras autour de son crane et je poussais fortement dans sa gorge en restant fixe. Au début il était en apnée et très vite je sentais son œsophage se contracter autour de mon gland et il manquait d’air. Il essayait de m’alerter en me tapotant la cuisse avec sa main mais j’en voulais plus. Je voulais lui montrer qui était le chef. Je savais qu’il manquait d’air et il luttait de plus en plus. Je voyais des larmes se former dans ses yeux pendant qu’il essayait de me regarder et il était rouge écarlate. Voyant qu’il avait fini de lutter et qu’il était resigné, je me retirais de sa gorge. Il respira à nouveau un grand bol d’air, avant de se mettre à 4 pattes pour tousser. De la salive blanche et épaisse coulait de sa bouche et de son nez. Je n’attendis pas très longtemps avant de lui faire relever la tête et lui remettre ma queue bien au fond. Cette fois il s’étouffait plus tôt et je repris la baise de sa bouche. Il avait tellement de haut le cœur que je me disais qu’il allait vomir. Je retirais enfin ma bite quand un flot suivit ma queue. Je ne savais pas trop ce que s’était et je ne voulais pas le savoir.

Je décidais donc de passer à son cul. Je profitais que mon frère soit à quatre pattes sur le sol, la tête dans les vapes, pour fléchir mes jambes et me placer juste derrière lui. Son cul était déjà ouvert et lubrifier donc je rentrais d’une traite dans son trou en l’entendant crier. Quel bonheur ! L’interdit de baiser la chatte chaude de mon frangin, cette grosse pute soumise. Il encaissait pas mal je devais le dire. Je lui donnais des grands coups de reins dans le cul et lui, il kiffait. J’en profitait pour alterner les périodes ou je le bourrinais et ou je ralentissais un peu. Je l’entendais gémir de plaisir.

- Tu aimes la queue de ton frangin ?
- Oui maitre !
- Espèce de pervers …
- Oui maitre je suis un sale pervers.
- Je veux te voir kiffer sale pute, monte sur le lit.
- A vos ordres, maitre !

Il se plaçait sur le dos les jambes relevées et ma queue retrouva son fourreau brulant. Je repris donc mes séries de va et vients dans sa grosse chatte velue mais cette fois je pouvais voir son visage. Ma pute de frangin prenait son pied, je le voyais sur son expression. Un truc m’avait surpris, cette salope savait très bien qu’il ne devait pas se toucher sans qu’on lui en donne l’ordre. Il devait déjà avoir été lopé par un de ses potes. J’étais content de lui, il savait bien y faire. Le corps de nounours de mon frère m’excitait. Je voyais son ventre rond et ses petits seins rebondir à chaque coup de bite et j’en devenais fou.

- Regarde-moi, ordonnais-je. Est-ce que tu kiffes ?
- Oui maitre.
- Tu es ma pute maintenant ok ?
- Oui maitre. Sa voix augmentait de volume avec mes coups de bite.
- Dès que je veux quelque chose tu m’obéis peu importe où on est, même devant les autres.

Il ne répondit pas et je le voyais réfléchir. Je lui donnais une nouvelle gifle.

- C’était une affirmation, t’as pas à réfléchir t’es ma pute tu fais ce que je dis.
- Bien maitre.
- Bonne chienne.

Tout en continuant à le baiser, je lui crachais un gros mollard sur la gueule qui coulait le long de sa joue. Je lui fis signe d’ouvrir la bouche et en cracher un autre encore plus gros, en plein dedans.

- Merci maitre.

Sentant que je n’allais plus tarder, je déculais de son fondement. Je fis le tour du lit pour amener sa tête juste sur le bord. Ainsi j’avais un meilleur accès à sa gorge. Il ouvrit bien grand sa bouche et je coulissais ma queue qui venait de faire plusieurs allers retours dans son cul directement dans sa gorge. Mes couilles tapèrent sur son nez et sa langue frétillait à la base de mon buisson. Je posais ma main sur sa gorge pour sentir ma bite coulissait en lui. Il s’étouffait un peu et je savais que mon jus montait en entendant ces bruits de succion.

Dans un dernier aller-retour, je m’enfonçais profondément dans sa bouche et je larguais mon jus directement dans son estomac et dans son œsophage. Je restais fixe un moment, le temps que je décharge et que je me remette de mes émotions avant de me retirer peu à peu alors que sa gorge convulsait. Il toussait et un peu de jus sortit avec ma queue et je lui remis dans la bouche avec mon doigt.

- Avale bien ! Bonne pute ! Nettoie ma bite.

Il s’exécutait avec un sourire rassasié. Je voyais sa tige bien raide entre ses cuisses.

- Branle-toi ma chienne, tu le mérites. T’as bien bossé. Moi je vais me reposer pour pouvoir te faire plaisir plus tard, dis-je en lui crachant un mollard dans la bouche pour le remercier une dernière fois.
- Merci maitre !

Voila pour le premier chapitre

N'hésitez pas à me faire un retour, c'est motivant.

Je vous remercie beaucoup pour vos mails, vous êtes les meilleurs.
Petite pensée à ceux qui m'ont envoyé des photos, vous êtes top !!

Mon tumblr

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)