20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Chaude rando -07

Le voyage en Guadeloupe s’est déroulé à merveille, le temps idéal. Et Thibaut m’a fait découvrir la vraie randonnée, nuit sous tente, vie en parfait accord avec la nature, en respectant son fonctionnement mais en puisant les ressources nécessaires pour que l’on puisse vivre. Nous sommes rentrés très bronzés, un peu fatigués, mais plus complices que jamais.
Réaliser le rêve de Thibaut, non, c’était au-delà du rêve pour lui. Le voir à ce point épanouit valait tous les mercis du monde, et je ne regrettais pas mes semaines tendues pour financer cette semaine.

Ce soir, c’est la dernière soirée littéraire de la saison. Je me souvins alors avec nostalgie et émotion de la manière dont Antoine s’y était pris l’an dernier pour me faire signer pour une deuxième année… Si j’avais su tout cela avant, je n’aurais jamais protesté pour signer l’inscription.
- Notre dernière soirée commence, j’espère que vous avez tous lu votre dernier livre pour ce soir. Bons débats, et après, je crois que Sébastien veut nous parler.
- Oui, à tout à l’heure.
Thibaut me regarda étrangement, comme s’il avait lu dans mes pensées. Il me fixa du regard de longues secondes avant d’aller s’installer à une table. Pour être discret, je me mis dos à lui, ainsi, je pouvais échanger sur Cœur de Gaël de Sonia Marmen avec mes camarades. Quand vint mon tour de parler du livre, j’élevais la voix pour que Thibaut puisse entendre aussi. « Ce Liam, j’ai l’impression de le découvrir tous les jours. Il est secret, porte un passé lourd, trouve le bonheur auprès d’un être dont il ne pensait jamais être aimé ainsi, et malgré les épreuves, il reste fidèle à son destin. Et bien que cette romance se passe dans les siècles derniers, chacun de nous porte son lot de tristesse et de souffrance qu’on cache toujours pour paraitre, pour être accepté par la société, mais qui au fond, nous brûlent, nous font souffrir, et je reste persuadé que seul l’amour, le vrai amour, peut atténuer nos blessures du cœur pour avoir la force de redresser la tête, les épaules et le corps pour aller enfin de l’avant, et avoir à cœur de montrer à l’autre combien sa présence dans sa vie, dans ses bras, lui apporte d’assurance. Se sentir soutenu par la personne que l’on amie, se savoir aimé d’elle aussi, sentir son cœur battre pour les raisons positives, et pour avancer ensemble sur le même chemin, je crois que le bonheur, c’est cela. »
Je partis dehors, mes yeux coulaient à chaudes larmes, ce que je venais de dire me bouleversait encore. C’est Thibaut qui me rejoint.
- Séb, c’est beau le résumé que tu viens de faire de ce livre…
Il avait entendu, ouf !!
- Séb, ça me touche que tu aies dit tout cela devant les autres.
- Tu as donc tout entendu ?
- Je crois que tu as fait exprès de parler plus fort pour que j’entende, non ?
- Oui, tu as raison, je voulais te dire secrètement tout cela, que toi seul puisse comprendre le double sens de mes mots.
- Tu as réussi !! Et que veux-tu annoncer tout à l’heure ?
Je n’entendis volontairement pas sa question, et revint dans mon groupe.
- Désolé, j’ai eu besoin de prendre l’air.
- Pas de souci, on a bien senti que ce personnage de Liam représentait quelqu’un de réel pour toi, répondit Marcel.
- On a tous des personnages qui nous touchent plus ou moins… dit Henriette. Moi, c’est ce pauvre malade du SIDA dans Le fil de Christophe Bourdin qui m’a fait pleurer tout le long du livre. Je pense être la seule ici à avoir aimé ce livre d’ailleurs.
- Oui, il était bien chiant celui-là, ajoutai-je.
- Chiant, peut-être, mais quand son enfant à cette maladie, on le lit autrement.
Henriette venait de nous faire une révélation, et on voyait que d’en parler, cela la soulageait d’un gros poids sur le cœur.
Antoine clos les débats et m’invita à le rejoindre pour prendre à mon tour la parole :
- Chers amis, il y a un an, presque jour pour jour, c’était presque contraint et forcé que je signais pour une seconde année dans ce groupe littéraire. Souvenez-vous, je n’étais pas du tout emballé par l’idée, et je vous en ai voulu un peu tout l’été dernier. Aujourd’hui, c’est moi qui vous demande un service.
- Ah oui, quoi donc ? répondit Antoine.
- Antoine, tu sais déjà… Les amis, si quelques-uns d’entre vous avaient des cartons, ou bien un peu de temps pour m’aider, j’apprécierai beaucoup. Voyez-vous, l’amour est venu frapper à ma porte d’une façon on ne peut plus inattendue, et j’ai accepté de vivre avec cette personne depuis plusieurs mois, mais nous avons toujours deux appartements.
- Ah, je comprends mieux, déclara Marcel !
- Oui, Marcel, tout s’explique tu sais !
Je regardais Thibaut qui ne savait plus où se mettre…
- Donc, Thibaut, si ta proposition est toujours valable, je l’accepte.
- Toi et Thibaut, s’écria Martine ! Mais pourquoi vous n’avez rien dit plus tôt ?
- Martine, et vous tous, j’ai pris sur moi pour vous l’annoncer, Thibaut n’était pas au courant que j’en parlerai ce soir. Thibaut, viens à côté de moi s’il ta plait.
Et Thibaut, rouge et en nage vint à ma droite.
- Tu vois, Thibaut, maintenant, ils savent, et moi, je suis fou de toi. Tu ne m’as pas répondu…
- Pas répondu ?
- Oui, ta proposition est-elle toujours valable ?
- …
Il fit semblant de réfléchir, et se penchant vers moi, j’allais approcher mon oreille de se bouche, mais il prit ma tête et m’embrassa. Tout le groupe applaudit, et un peu surpris de son baiser, je lui glissais néanmoins un discret « merci » tout en lui prenant la main.
Il me dit :
- Toi, tu ne rentreras pas chez toi ce soir.
- Et pourquoi ?
- Parce que je te séquestre chez moi cette nuit.
- Chez toi ?
- Oui pour le moment, tu n’y vis pas encore…
Je restai bouche bée face à sa remarque, mais je dus reconnaitre qu’il avait raison.
Ce n’est qu’une fois au lit que Thibaut se mit à me parler :
- Si je m’attendais encore à une surprise de ta part…
- Quoi ? ça ne te fait pas plaisir que je vienne habiter ici ?
- Oh, si, bien au contraire, mais j’aurai préféré le savoir en premier…
- Thibaut, des choses rien que nous deux, on en a tellement fait que je ne saurais les compter. J’ai envie de voir mes amis plus que tous ces mois ou j’ai cherché à construire des bases solides pour notre couple. Tes parents ont su qu’on était en Guadeloupe par la carte qu’on leur a envoyé… J’ai besoin de voir Julie, Laurence, mais aussi mes autres amis que je connaissais avant toi.
- Oui, pardon, j’suis nul…
- Non, tu n’es pas nul, tu es juste amoureux, et un peu jaloux !
- Pardon…
- D’ailleurs, qu’as-tu prévu jeudi soir ?
- Après la salle, rien…
- Alors Thibaut, tu viendras chez moi, j’ai contacté plusieurs potes pour l’apéro, et je veux que tu viennes.
- Mais Séb, je ne bois pas.
- Je sais, et tout ce qui compte, c’est que tu viennes. Je veux que mes potes te découvrent, qu’ils apprennent à te connaître et inversement aussi. Je sais qu’ils ne viendront pas tous les jours ici, mais je veux continuer à pouvoir avoir des amis.
- J’ai l’impression que tu me prends pour un dictateur Séb…
- Non, je veux juste te faire comprendre que, quand on vivra ensemble, on partagera beaucoup de choses, mais que je tiens à garder des liens sociaux avec mes amis.
- Tu es libre Séb, tant que je t’ai pour moi dans mon lit, le reste, c’est secondaire. Et d’ailleurs, c’est quand que tu veux venir ici définitivement ?
- Je pensais pour le premier juillet…
- Ah si vite, cool, il va falloir que je fasse de la place ici…
- Oui, enfin, tu sais, y’a des choses que mes potes vont embarquer, style mon lit une personne…
- Oui, bon débarras…
- Thibaut, t’es vache là…
Et il me prit dans ses bras, me réduisant ainsi au silence parce que, dans ses bras, plus rien d’autre n’existait à part le bonheur dans lequel ce mec me propulsait.
Les bonnes choses ayant une fin, c’est le réveil qui nous força à nous lever. La matinée allait être grise, et je n’avais nullement l’envie de retourner chez moi.
Voyant ma nonchalance, une non-motivation extrême et non envie de rien faire grandissant, Thibaut chercha dans un tiroir, puis dans un second, enfin dans un troisième, et victorieux de sa recherche, il me dit :
- Tiens Séb, voici le double des clés, tu peux rester ici ce matin, ce sera bientôt ton appart aussi.
- Mais…
- Chut avec ton « mais ». Si avant de partir, tu pouvais me faire la vaisselle de ce matin, tu serais vraiment bon à épouser.
- Je le suis déjà…
- Fais la vaisselle alors !
Et je fis mine de bouder, comme un caprice d’enfant, ce qui amusa beaucoup Thibaut. Le surnom de « mister boudin » dura quelques jours, mais dit avec tellement de gentillesse que j’en étais fier.
Gardant précieusement mon sésame de ce cocon de bonheur, je finis par rentrer chez moi vers quatorze heures, pour faire aussi ma vaisselle… Regardant mon appart, je me rendais bien compte que peu de choses allaient véritablement déménager. Je commençai alors un tri dans ce qui restait et ce qui partait.
C’est le point lumineux de mon portable qui me fit stopper mon tri, un message de Thibaut « Merci pour la vaisselle, j’ai hâte de rentrer en sachant que tu seras là, attendant mon retour de la salle. Hâte de partager ta vie pleinement. Baisers tendres mon Séb. Thib’ »
Je me posais sur le canapé, euphorique de ce message plein d’espoir, de confiance et d’amour de la part de Thibaut. Je suis resté toute la nuit sur le canapé, puisque je me suis endormi dessus. Les premiers rayons du soleil m’ayant réveillé de bonne heure, et ne travaillant que ce soir, je décidais d’aller réveiller Thibaut, en lui apportant croissants et café chaud, puisque maintenant, j’avais les clés.
M’approchant de la chambre, il ronflait comme une locomotive…
Je posais le tout sur son bureau, et me déshabilla. J’ouvris la couette, pour me glisser contre lui, et c’est la différence de température qui le réveilla.
- Bonjour Thibaut.
- Humm Séb, mais que fais-tu ici ?
- Surprise, le petit déj’ est tout chaud sorti de chez le boulanger. J’avais envie de te gâter ce matin.
Il ne me répondit pas mais me retenant contre lui, je passai un moment intense de tendresse dans ses bras.
- Donc tu as utilisé ta clé pour me faire une surprise Séb, t’es génial comme mec tu sais.
- Tu me le rends tellement bien que c’est difficile de ne pas succomber à tes charmes.
- J – 13… encore treize nuits de solitude avant de t’avoir pour moi seul…
- Seul, ça c’est sûr, je ne te partagerai jamais avec qui que ce soit ! Je suis peut-être minus à côté de toi, mais je peux être très méchant si on s’attaque à celui que j’aime.
- Merci Séb. Personne n’a jamais voulu de moi avant tu sais.
- Personne ?
- Personne non… mon soi-disant physique trop musclé, et ma timidité m’ont tellement fait souffrir, alors qu’avec toi, tout se passe encore mieux que dans mes fantasmes les plus beaux.
- Chut Thibaut, profite du présent, oublie le passé. Moi je ne suis pas un fantasme. Il y a un an, celui qui m’aurait dit que j’allais me mettre en couple avec un homme et vivre avec lui, je pense que je lui aurais certainement rit au nez. Mais regarde, je suis là, dans tes bras musclés, contre ton torse taillé au couteau, pas le moindre petit filet de gras, et pourtant avec moi, tu es si doux, si posé, si attentionné, et tu as tellement changé depuis la rentrée, que je ne peux pas être autrement qu’amoureux de toi.
- …
- …
Seul son sexe avait manifesté un réveil total. Bien que je ne sois pas du matin, l’excitation monta d’un coup, et avant que je puisse dire le moindre mot, il vint s’enfoncer au plus profond de moi, d’un seul coup. Pas préparé à une telle attaque, j’hurlai, mais rien n’y a fait. Il continua un pilonnage intense, et quand, à bout de souffle, il ralenti enfin, il me dit :
- Désolé mon cœur, mais entre tes mots et ta peau douce contre moi, je n’ai pas pu résister.
- Tu aurais pu mettre un peu de lubrifiant…
- Je n’ai pas eu le temps.
- Ah je sais, je l’ai senti passer…

Et comme pour se faire pardonner, il mit du gel, beaucoup de gel, et cette fois-ci, avec douceur mais virilité, il me fit l’amour.

Carolito

odeurdemale.recycl@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Chaude rando. - L'homme aux air max 2016

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)