18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Les frères Mateozzi et moi

Bonjour à tous,
Voici une nouvelle histoire, j’espère que vous l’apprécierez.

Le verdict était tombé, j’allais écoper de 6 mois de prison ferme pour une histoire douteuse avec de la drogue. J’étais mal mais qui aurait pu dire que je m’éclaterai autant là-bas.

A peine arrivé dans ce qui allait être ma nouvelle demeure pour les 6 mois à venir, je fus pris en charge par un gardien plutôt séduisant. Plus grand que moi, roux avec une belle barbe entretenue. Un homme fort qui m’intimidait un peu. Nous remplissions les formalités. L’angoisse et le regret m’envahissaient davantage, il le vit tout de suite et devenait un peu plus compréhensif. Il m’amena dans une salle pour me donner mes affaires et prendre celles que j’avais amené avec moi.

- Faut que je te fouille maintenant, me dit-il, ça ne va pas être très agréable.

Ce n’était pas le pire pour moi aujourd’hui. Je me dévêtis et me plaçais face au mur, jambes écartées et cul relevé. Il enfila des gants avant de s’approcher de mon arrière train. Il pressa un doigt à l’entrée de mon trou et sans appuyer très fort, coulissa rapidement dans mon fondement. Il en ajouta un deuxième qui rentra tout seul et fouilla mon anus. Je gémissais un peu trop et il souriait. Il constata que je ne cachais rien en moi et ressorti. En me retournant, il remarqua ma trique et ajouta :
- Ne t’inquiète pas trop, tu vas te plaire ici, en me donnant une petite claque sur mes fesses.

Pendant que je m’habillais avec la magnifique tenue des prisonniers il m’annonça qu’il m’avait changé de cellule, j’allais me retrouver avec les frères Mateozzi. Il m’accompagna jusqu’à ma cellule en me détaillant le programme de la prison et l’organisation. Une fois arrivait devant, il ouvrit la porte.

A l’intérieur, il y avait trois jeunes hommes installés sur leur lit, qui me regardaient. Nous avions deux lits superposés l’un en face de l’autre et un espace « salle de bain » avec un lavabo et un chiotte. Le gardien me présenta aux autres et ferma la porte. Sans me démonter, je les saluais et m’installait. Mon lit était en bas à droite. Au-dessus de moi il y avait un des frères qui semblait plus vieux que les deux autres, des jumeaux, qui étaient installé sur le lit superposé en face. Le jumeau du lit supérieur descendit et s’assit à côté de son frère en bas et le mec au-dessus de mon lit sauta du sien. Ils me regardaient tous comme un animal de foire qui avait débarqué.

- Le gardien m’a dit que vous étiez frères ? Dis-je pour briser un peu la glace.
- Oui, annonça le plus vieux. Moi c’est César et là tu as Gio et Tony.
- Vous avez l’air jeune qu’est-ce qu’il vous est arrivé ?
- J’ai 22 ans et les jumeaux 18 ! Braquage de bijouterie et on s’est fait chopper.

César avait l’air tellement italien et macho. Il faisait un bon maitre 80, les cheveux pas trop courts, noirs et bouclés. Il avait se charme méditerranéen avec ses yeux noirs, et sa petite barbe, il dégageait une aura virile. Il était même plutôt musclé avec des petits poignés d’amour et son corps semblait bien poilu comme je les aime.

Les jumeaux étaient beaucoup plus fins et plus petits, dans les 1m70, je dirais. Ils avaient des visages presque enfantins, un peu rond, des petits nez en trompette, des cheveux noirs comme leur frère et des yeux bleus à tomber.

- Vous êtes vraiment identiques ! Comment je peux vous différencier ?
Ils regardèrent leur frère qui leur fit un signe de la tête avant de répondre.
- Je suis Gio, le premier et Tony est le deuxième. On s’est fait des tatouages avec notre numéro pour nous différencier, dit Gio en relevant sa manche pour dévoiler le 1/2 et son frère me montra le 2/2.
- Ils ont besoin de ton autorisation pour me parler ? Demandais-je à César.
- Tu l’aurais découvert bien assez tôt, donc autant te le dire, ce sont mes putes.

J’étais soufflé par autant d’honnêteté. Cependant, derrière la surprise, je l’enviais. Avoir deux beaux petits mecs comme eux pour le satisfaire, un rêve ! Je regardais les jumeaux, Tony regardait César et Gio fixait le sol, plutôt honteux.

- Je vais être direct avec toi, là j’ai envie qu’ils s’occupent de moi donc soit tu te joints à eux et tu me sers soit tu mattes sans plus. Je peux t’en prêter une si tu as besoin de temps en temps mais toujours avec mon accord et comme ce sont des putes tu payes !
- Même si l’offre est alléchante je préfère regarder pour l’instant.
- Ok tu peux les rejoindre plus tard si ça te tente.

Il se tourna vers ses frères et les gifla. J’étais surpris par cette entrée en matière, surement pour me montrer qui était le chef. Il leur parla ensuite en italien. Ils s’exécutèrent immédiatement. Gio enleva le haut des vêtements de son grand frère, révélant un magnifique torse velu, tandis que Tony retirait le pantalon, les chaussures et enfin le boxer de César exposant une large bite presque aussi grande que la mienne. J’étais vraiment excité par ces jumeaux qui servaient leur frangin. Les deux petits frères enlevèrent leurs vêtements, ils étaient véritablement identiques de la tête au pied, pas très poilu en comparaison à leur grand frère. Ils arboraient chacun des bleus sur le corps que j’associais dans un premier temps à un dominant un peu rustre. César gifla Tony encore une fois sans aucune raison et Gio en pris une également à son tour sans rien faire de mal. Il ordonnait ensuite à Tony de s’occuper de son cul et à Gio de sucer sa grosse queue. Et encore une fois, il les gifla avec force pour rien. Gio n’était pas du tout excité par la fellation qu’il donnait à son frère et Il semblait même le craindre. Tony était au bord des larmes, la langue plongée dans le cul de son frère. Il se retourna une dernière fois et il les cogna encore avec son poing cette fois. Les pauvres gamins étaient au plus mal.

Je ne pouvais pas endurer ce spectacle plus longtemps, les jumeaux n’étaient pas du tout consentants à se faire soumettre, ils avaient peurs de lui et le voir s’acharner sur eux m’énervait au plus haut point. Je devais arrêter cette violence gratuite. Je me levais et arrêtait sa main avant qu’elle ne tombe encore une fois sur Tony.

- Arrête de les battre !
- Ce sont mes putes je fais ce que je veux.
- Non tu dois les respecter un minimum.
- Elles adorent ça !
- Regarde-les, ils ont peurs de toi, dis-je en me retournant vers les jumeaux qui s’étaient relevés et nous fixaient sans rien faire. Tony demande qu’a te servir et toi tu le frappes pour rien et Gio est hétéro, il te sert parce qu’il a peur de toi.

Gio me fixait dans les yeux pour la première fois, comme-ci il se demandait comment j’avais pu voir en lui en si peu de temps. César tenta de me frappait avant que je me retourne mais je réussis à le saisir par la gorge et le claquer contre le mur. Avec mon autre main, je lui attrapais les couilles et lui pressa fortement. Il gémit de douleur. Il tenta de se justifier à nouveau.

- Si je les frappe c’est parce qu’elles le méritent, ces salopes font pas ce que je demande !
- Ils font tous ce que tu veux ! Tu dois les récompenser et les punir uniquement quand ils font quelque chose de mal sans les rouer de coup.

Je me tournais à nouveau vers les jumeaux et j’ordonnais d’une voix dure « A genoux, mains sur la tête, bouche ouverte ». Ils s’exécutèrent. Je rapportais mon attention sur César.

- A toi maintenant !
- Jamais !
- T’es sur ? Ajoutais-je en pressant ses grosses burnes poilues.

Il cria et devant mon insistance, se mit sur ses genoux à mes pieds.

- Fais comme tes frères, ouvre bien grand.
- Si tu me la mets dans la bouche, je te la mords !
- Si tu fais ça, je t’écrase les couilles, tellement fort qu’elles éclateront.

Avec mes mots, j’approchais mon pied de ses couilles et les pressais lentement. Il consentit et ouvrit la bouche. Je lui crachais un bon mollard dedans. Il était dégouté mais il l’avala. Sans attendre trop longtemps je sortis ma queue bien raide et la présentais à l’entrée de sa bouche. Je coulissais lentement en lui pour appréciait chaque expression qui passait sur son visage. Le dégout mais aussi la résignation. Il ferma les yeux.

- Regarde-moi ! Il faut que tu comprennes que tu es ma pute maintenant.

Il s’exécuta mais son regard était plein de rage. J’étais encore plus excité à savoir qu’il détestait se soumettre. Plus j’avançais et plus il reculait sa tête jusqu’à cogner le mur derrière lui. Ma queue entra un peu plus dans sa bouche pour atteindre l’entrée de sa gorge. Il ne put en prendre beaucoup plus, son reflex nauséeux étant toujours bien présent. Il éructa. Je me retirais avant de replonger doucement. J’aurai pu être beaucoup plus sadique et lui baiser la gorge mais c’était sa première queue et l’acte en lui-même suffisait à le rendre fou. Gio et Tony nous regardaient. Le plus vieux bandait en voyant son frangin se faire soumettre et le plus jeune se léchait les lèvres, voulant surement être à mes pieds.

- Les jumeaux en 69 sur le lit, ordonnais-je.

Au début ils me regardaient toujours forcer la bouche de leur frère avant de comprendre ce que je leur demandais. Ils s’exécutèrent ensuite, Gio au-dessus, j’étais surpris par temps d’entrain. Je regardais César qui avait sa bite bien gonflée à nouveau.

- Tu vois sale pute, tu kiffes être à mes pieds !

Il tenta de cacher son érection avec ses mains mais je poussais ses bras avec mes pieds pour qu’il s’expose. Je le passais ma main dans ses cheveux bouclés et je le rapprochais de ma bite. J’accélérais un peu plus le rythme dans sa bouche tout en poussant dans sa gorge. Sa langue s’activait juste en dessous et j’avais l’impression qu’il me léchait la base de ma queue.

Je me positionnais de manière à mater les deux jumeaux en pleine action tout en baisant la bouche de leur frangin. Ils étaient tellement mignons à deux. Tony, en dessous cherchait à procurer le plus de plaisir à son double et Gio, au-dessus était plus concentré à prendre la bouche de son frère que de le sucer. Je devrais avoir une petite conversation avec lui. Mais pour l’instant ils m’allumaient vraiment. Je refocalisais mon attention sur César et je m’aperçus qu’il se branlait en regardant aussi ses petits frères, je sortis ma bite à toute vitesse et lui décocha une droite qui claqua plus qu’elle n’était douloureuse.

- Non mais qui t’as donné l’ordre de te branler salope !
- Pardon, me dit-il en baissant les yeux. Deuxième gifle.
- Pardon qui ? Il me regardait en comprenant qu’il devait céder.
- Pardon Maitre.
- Si tu te retouches encore, tu vas avoir mal, ok ?
- Oui maitre.

J’étais surpris qu’il coopère aussi facilement mais c’était mieux pour lui. Les jumeaux nous regardaient, d’un signe de tête je leur fis signe de reprendre leur 69. Je sentais mon jus monter de plus en plus. César était novice cependant il prenait bien ma queue au fond de sa gorge. Je lui ordonnais de me branler et de sucer mon gland en même temps. Mon plaisir augmentait à chacun de ses coups de main et de langue. Je n’allais plus tarder. Gio me regardait du coin de l’œil. Je crois qu’il était content de voir son grand frère morfler un petit peu.

Sans prévenir j’agrippais la tête de César et enfonçais ma bite bien profonde dans sa gorge avant de lâcher la sauce. Il fut surpris, manqua d’air et toussa sur ma queue pendant que je déchargeais en lui. Je lui conseillais pour son bien de ne pas recracher et d’avaler mon bon jus. Gio voyant son grand frère avalait du jus se déversa dans la bouche de son petit frère dans un gémissement doux.

- Maitre, j’ai envie de me branler ? Me demanda César.
- Non ! Il me regarda avec un air de déception. Tony ?
- Oui maitre ? Dis le plus jeune en roulant du cul vers moi.

Je lui enfonçais ma langue dans la bouche et j’explorais tous les recoins pour récupérer un peu du sperme de Gio. Il gémissait légèrement et je sentais sa bite cogner sur ma jambe.

- Comment tu trouves la bite de ton frère ? Demandais-je en désignant César.
- Elle est grosse et tellement bonne maitre ! Répondit le jeune homme naïvement.
- Tu veux faire plaisir à ton grand frère ?
- Oui maitre ! répondit-il avec enthousiasme.
- Fais toi plaisir ma petite pute, tu pourras te branler quand il aura juté. Et César juste une pipe et si tu lèves la main sur lui, t’as affaire à moi.

Le plus vieux des frères Mateozzi était reconnaissant que je lui envoie Tony pour se vider. Il attrapait son petit frère par l’arrière de son crane et lui baisa la bouche un peu durement mais sans le blesser et je savais que Tony aimait sa position de soumis.

- Maitre, je peux vous parler ? C’était Gio qui s’avançait vers moi.
- Oui, mais laisse tomber le maitre quand on baise pas et tu peux me tutoyer tout le temps.
- Comment vous avez…enfin tu as su que j’étais hétéro ?
- Tu es beaucoup plus réservé et tu ne montres pas vraiment d’envie à satisfaire un homme. Pour moi tu es un soumis mais tu cherches une maitresse, j’ai raison ?
- Oui, avoua-t-il.
- Ecoute dis-je en lui posant une main sur l’épaule, de ce que j’ai compris tu en as encore pour 3 ans. Tu vas devoir t’accrocher ici ! Je ne pourrais pas te préserver de ton frère, ce sera toujours ton maitre. Et je vais t’utiliser un peu je préfère te prévenir. Ce que je peux te conseiller c’est de voir ça, comme-ci une femme t’ordonnait de nous satisfaire. Tu prendras un peu plus de plaisir.
- Merci, me dit-il avec un sourire.
- Quand tu veux.

Sur ce, j’entendis César jouir dans la bouche de son frère avec un cri rauque. Il était magnifique. La sueur et la salive recouvrait l’ensemble de son corps et ses poils luisait. Si je ne m’étais pas retenu, j’aurais pu le défoncer mais ce mec était encore vierge du cul. Je devais y aller doucement. Tony en bonne lope qu’il était se lécher les lèvres en se masturbant. Il avait récupéré la semence de ses frères et rien que cette idée le fit juter rapidement. Il récupéra la moindre goutte de jus qu’il avait envoyé sur son torse et sa main pour la manger.

- Pour mettre les choses au point, dis-je à l’attention de tous, les jumeaux vous répondez à votre frère et à moi mais je reste le seul à lui donner des ordres. César, félicitations, tu es ma pute.
- Oh merde, non, dit-il en partant dans un coin de notre cellule.

Je me rapprochais de lui pour savoir comment il allait. Il était perdu dans ses pensées et visiblement, un peu en stress. Ses yeux étaient rougis et il semblait avoir du mal avec le fait d’être ma salope.

- J’ai fait ça pour que tu ais un peu de respect envers tes frères et que tu te mettes à leur place.
- Je comprends pourquoi tu l’as fait. Le problème c’est que…j’ai… j’ai aimé ce que tu m’as fait ! J’ai aimé la façon dont tu m’as traité, je suis devenu une pute ! avoua-t-il en tombant dans mes bras.

Merci d'avoir lu cet histoire.

N'hésitez pas à m'envoyer vos réactions, commentaires ou idées.

A bientôt.

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)