14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Bonjour à tous,

Je vous remercie beaucoup pour vos mails, vous êtes les meilleurs.
Petite pensée à ceux qui m'ont envoyé des photos, vous êtes top !!

Les frères Mateozzi et moi -03

Comme vous me l'avez demandé, voici la suite de mes aventures avec les frangins en tolle.

Encore une nouvelle semaine à la prison. J’avais entendu par mon gardien que des activités avaient été proposées aux détenus et j’encourageais les frangins à y participer pour préparer au mieux leur réinsertion et si possible leur potentielle libération conditionnelle. Il y avait aussi la possibilité pour des détenus de prendre part aux tâches ménagères de la prison moyennant salaire, certes pas très élevé et j’y envoyais César, Tony et Gio sur le champ. Ainsi Gio travaillait à la cantine, César était utile à l’atelier et Tony se retrouva à la laverie. Je me retrouvais donc, des après-midis entiers avec la cellule pour moi tout seul, je pouvais me reposer tranquillement et même si j’aimais mes putes, j’avais besoin d’un peu de calme et de solitude.

Un de ces après-midi ou j’étais seul, la porte s’ouvrit. C’était le beau gardien, Thomas qui était là. Il entra et ferma la porte derrière lui.

- C’est aujourd’hui que tu payes ce que tu me dois.
- Avec joie, dis-je avant de m’approcher vers lui et d’ouvrir son pantalon d’uniforme, qui entre nous lui moulait un cul d’enfer.

Je m’apprêtais à descendre sur mes genoux quand il m’arrêta dans mon geste et commença par m’embrasser, tendrement. J’étais surpris, je m’attendais à un comportement plus sauvage venant de lui. Mais ce bisou me fit du bien. Je passais toujours pour le mec dur auprès des autres prisonniers pour ne pas me faire emmerder et ce contact plus doux m’apaisait. Lentement le gardien glissa sa langue savoureuse dans ma bouche et chercha la mienne pour une danse langoureuse. Je fondais dans les bras de mon gardien et la pute qui était en moi minaudait pour lui. Mes mains exploraient l’ensemble de son corps de sa belle barbe qui grattait la mienne à son torse velu caché sous son polo de l’administration pénitencier en passant par ses belles fesses rebondies.

Mon beau gardien enleva mon t-shirt et il embrassa lentement mon cou, me laissant une belle petite marque avant de continuer vers le lobe de mon oreille qu’il grignota tendrement. J’étais en transe sous ses baisers. Il se dirigea progressivement vers mon torse, enfouissant son nez dans mes poils et recherchant mon téton droit qu’il trouva rapidement. Il le mordit délicatement m’arrachant un petit gémissement de surprise au passage, avant de passer à l’autre. Il humait mon odeur de sueur décuplée aujourd’hui par la chaleur ambiante. Il remonta ensuite vers ma bouche pour me la reprendre d’assaut avec sa langue.

Ensuite Thomas appuya légèrement sur mes épaules pour que je passe enfin à ces pieds. J’en avais tellement envie. Je débouclais son pantalon et le baissa, ainsi que son caleçon pour révéler son mandrin. Un très beau morceau dans les 18 cm, entouré de poils rougeoyant comme ceux de sa tête. Il était déjà bien chaud. Son prépuce remonté le long de son gland, j’en avais l’eau à la bouche. Une bonne odeur de testostérone m’envahissait les narines. Je me penchais et engloutis l’objet de mon désir. Je pompais doucement cette belle bite en m’appliquant le plus possible sans oublier quelques coups de langues sur son gland turgescent au passage. Il gémissait en guise d’approbation. J’attrapais sa main et la plaça à l’arrière de mon crane pour qu’il prenne les choses en main et il comprit tout de suite en me donnant un rythme. Le fait de me lâcher avec cet homme impressionnant m’excitait encore plus. Je tombe rarement sur des mecs plus grands que moi et j’en avais un devant moi, j’aimais ce sentiment d’abandon à lui.

Thomas coulissait sa queue dans ma bouche pendant un bon quart d’heure, tantôt lentement, tantôt rapidement. Il la retirait parfois entièrement pour que je m’occupe des deux gros œufs velus juste en dessous mais il la remettait rapidement au chaud dans ma gorge. Nous n’échangions pas un mot, juste des regards et des gémissements. Mon gardien était tellement sensuel, j’en étais fou.

Soudain, Il me caressa la joue avec sa grosse main et me fit signe de me relever. Je m’exécutais. Il me plaça face au mur, mains posées dessus comme pour la fouille et il sorti une nouvelle bouteille de lubrifiant qu’il avait amené avec lui. Il en badigeonna mes fesses et sa bite et sans cérémonie, il s’enfonça lentement en moi. Je ne ressentis aucune gêne, le lubrifiant aidant. Il entra et sorti de mon cul simplement, sans brutalité. Je pourrais même dire qu’il me faisait l’amour. Certes il y avait une certaine rudesse dans ses mouvements mais il m’enlaçait de ses grands bras pour garder une sensualité entre nous. Mon gardien était collé à moi, son torse pressait sur mon dos et il tentait de fusionner avec moi. Il avait une main qui descendait le long de mon torse pour venir branler ma queue et l’autre massait mes mamelons sensibles, tout en me donnant des bons petits coups de rein. Il m’embrassait la nuque et le cou et comme je l’avais compris, je tournais ma tête vers lui pour que sa langue retrouve la moiteur de la mienne.

Je ne sais pas si c’est cette tendresse ou la sensualité de mon gardien néanmoins j’expulsa tout mon jus rapidement dans sa main dans un long râle atténué par sa bouche sur la mienne. Il accéléra un peu plus et joui peu de temps après dans mon antre. Il sortit de mon cul, libérant un peu de son yop le long de ma jambe. Je m’apprêtais encore une fois à lui nettoyer la queue mais il m’arrêta et tandis sa bouche vers la mienne dans un baiser de remerciement. J’étais scotché, je ne savais pas quoi faire et mes sentiments se bousculaient dans mon corps. Mon gardien, le beau Thomas venait de me faire l’amour.

- Merci, tentais-je avant qu’il parte.
- Merci à toi, me répondit-il simplement en m’embrassant une dernier fois.

J’étais tellement troublé que je ne me joignis pas aux frangins le soir pour la partie de baise quotidienne. Je laissais César en charge et matais le tout allongé sur ma couchette. Il se débrouillait bien. Il restait ferme avec ses frères mais au moins il ne les battait plus. J’aimais vraiment le voir se comporter en mal dominant avec les jumeaux. Ils avaient mis le matelas de Tony sur le sol et s’étaient posés dessus. César enculait Gio en levrette et il avait demandé à Tony de passer en 69 sous son jumeau pour lui sucer la queue et donner quelques coups de langue sur ses couilles. C’était un beau spectacle.

Le lendemain matin, je m’étais réveillé plus tôt que l’heure prévue et j’avais une grosse envie de pisser. Je voulais essayer un petit truc avec les frangins depuis un moment. Je me levais et tapais trois fois dans mes mains. Sans attendre trop longtemps mes putes s’éveillèrent et vinrent se placer juste devant moi à genoux, leurs visages encore endormis. Ils étaient vraiment à croquer au levé du lit, les cheveux encore en bataille et les yeux mi-clos. Moi j’étais déjà au taquet.

- Vous êtes des bonnes putes, j’ai de la chance de vous avoir, dis-je en leur frottant les cheveux. Les jumeaux vous restez à genoux. César, debout à côté de moi. J’espère que t’as envie de pisser, tu vas remplir Tony.

Les yeux du plus jeune pétillèrent et sa petite queue se dressa instantanément. Gio me fixa avec un regard un peu effrayé.

- C’est un truc que ta future maitresse pourrait te demander, le rassurais-je, autant commencer maintenant. Je vais être lent avec toi.
- Ok merci maitre, répondit Gio.
- En piste !

On se dévêtit tous les quatre et les choses sérieuses commencèrent. Je ne due pas me concentrer longtemps avec l’envie pressante qui remplissait ma vessie. Gio attendait devant moi la bouche grande ouverte. J’ouvris les vannes doucement de manière à donner un premier jet sur la langue du plus vieux jumeau et m’arrêtais ensuite. Le jet doré de ma pisse concentrée s’étala sur sa langue avant de partir dans sa gorge. Une expression de dégout passa sur son visage.

- Faudra que tu t’y fasses, je ne vais pas m’arrêter !
- Oui maitre.
- Bois le plus que tu peux.

Je remplis sa bouche sans trop m’arrêter en gardant un flux lent en régulier. Gio en buvait une bonne partie comme ci il s’abreuvait à une fontaine. Il attendait que sa bouche soit pleine avant de déglutir. Je voyais donc sa bouche se remplir de pisse puis se vider régulièrement dans sa gorge. Quelques jets loupèrent sa bouche, glissèrent le long de son menton, et coulèrent sur son corps jusque sur le sol. J’étais content de Gio, il en buvait pas mal. Au fur et à mesure, il deviendrait doué !

Je jetais un coup d’œil aux deux autres frangins. César avait eu plus de mal que moi à libérer son précieux liquide ce qui titillait la patience de sa petite pute de frangin. Tony chouinait devant sa bite comme une chienne. Le grand frère se concentra et enfin il lâcha son flux odorant. Tony était aux anges. Au début il s’aspergea le torse avec la pisse de son grand frère. Puis il entrainait la bite de son frangin loin dans sa gorge pour qu’il balance le liquide doré directement dans son estomac. César ne contrôlait pas son flux et il se vida rapidement dans son petit frère. Mon flux s’arrêta enfin. J’attendis que Gio avale la dernière lampée et je me penchais pour savourer le gout légèrement acre et salé de ma pisse dans la bouche de Gio et sur son menton. Il était tout rouge ce qui contrastait avec le bleu de ses beaux yeux. Gio était vraiment beau. Tony aussi d’ailleurs !

- Tu verras c’est comme la bière, tu l’apprécieras à la longue, dis-je a Gio.
- Ce n’est pas aussi horrible que ça au final, ajouta-t-il avec un sourire.

César avait choppé une érection en voyant Gio et moi finir en se roulant une pelle et Tony continuait de le sucer.

- Ma pute ? Dis-je en m’approchant de César.
- Oui maitre ?
- Tu as jamais gouté de pisse non plus n’est-ce pas ?
- Non maitre. Il avait un peu peur.
- Tu vas lécher toute la pisse que nous avons mis sur tes frangins, je veux qu’ils soient tout propre !
- D’accord maitre, dit-il avec un peu de dégout.
- Quand tu auras fini avec eux, tu suceras toute la bonne pisse qui est tombée sur le sol !
- Oui maitre …répondit-il en regardant par terre.
- Bonne pute ! Tony va t’aider à nettoyer le sol quand t’auras fini avec eux deux. N’est ce pas ma petite chienne ?
- Oui maitre, merci ! Répondit le plus jeune, enthousiaste.

César s’exécuta, il commença par lécher tout le corps de Gio, récupérant ma pisse avec sa langue et la remplaçant pas sa salive. Il passa ensuite à son autre frère, avalant son jus doré et s’attarda sur la petite queue de Tony qui lâcha sa bonne crème rapidement dans la bouche de son grand frère. J’attrapais Gio qui ne loupait pas une seule image de la scène et lui forçais la bouche avec ma bite. Nous regardions ses deux frères récurer le sol de notre cellule partiellement propre recouvert de pisse avec leurs langues. Je me libérais dans la bouche de Gio ajoutant ainsi du bon jus à la pisse déjà présente dans son ventre et nous passâmes ensuite par la douche quand le gardien Thomas vint nous chercher.

Il nous demanda ce qui s’était passé dans la cellule et nous avons répondu qu’il y avait une bouteille de jus qui s’était répandue sur le sol. Il n’était pas dupe mais ne dit rien de plus.

A suivre

N'hésitez pas à me faire par de vos commentaires, réactions, idées ou photos par mail.

A bientôt

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)