11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -502

Le cousin-6, WE avec Milo (Ewen suite)

Au diner, Milo se fait féliciter sur son choix, pas de moi mais question pilosité. Ludovic rit parce qu’avec Milo je mange léger. Il nous dit qu’il sera toujours temps de grignoter avant d’aller se coucher si nous avons de nouveau faim.
Quand nous sortons de table, Sasha me dit que si nous le voulons, on peut squatter le second, salle de sport et piscine il préviendra les autres. J’accepte, ce sera moins protocolaire que la chambre à coucher ! Il nous accompagne. Milo est tout d’un coup muet. Alors qu’il est parti aux WC, Sasha me montre les réserves, gel, capotes (même si nous n’allons pas les utiliser, poppers). Un grand tiroir contient toute une collection de godes et de plug. Il me dit que si nous utilisions ça, il ne faudra pas oublier de bien les nettoyer avant de les ranger secs.
Quand Milo revient, il nous laisse.
Face à face, nous devenons timides. Il est beau, je le kiffe grave mais je ne bande pas !! Lui non plus !!!

Je l’attrape et le presse contre moi. Il relève la tête et je peux l’embrasser. Ouf ! je sens ma queue durcir et la sienne faire pareil. J’aime trop sa langue dans ma bouche. Elle s’agite comme si elle voulait attraper la mienne. De temps en temps il aspire ma langue comme s’il me tétait la bite.
Je prends l’initiative de baisser son shorty. Nos queues se collent et nos glands échangent leurs mouilles. Le premier Milo se laisse tomber à genoux et se met à me pomper la queue. Il fait ça trop bien, il va falloir que je m’améliore si je veux être aussi bon que lui. Je le pousse à la renverse. Il s’étale dos sur le tatami. Je le recouvre en 69. Sa bite vient me boucher la gorge. Je m’efforce d’atteindre son niveau.

Après un bon moment Milo bascule son bassin pour me donner son cul à bouffer. Je vois pour la deuxième fois sa rondelle vierge (1ère fois l’épilation). Son anneau est tout serré. Ma langue passe et repasse dessus laissant à chaque fois un peu plus de salive. J’essaye de faire comme les jumeaux lors de mon dépucelage, ils m’avaient trop bien préparé.
J’alterne avec des pressions dans son centre avec ma langue en pointe. À force, son anneau se desserre et ma langue pénètre. Encouragé, je continu et j’arrive à lui rentrer au moins un cm. Ses gémissements qui arrivent à sortir de sa gorge malgré ma bite me prouvent que je suis sur le bon chemin. Mes mains viennent en aide. Déjà qu’elles écartaient ses deux fesses, j’allonge mes majeurs et alterne langue, majeur droit, langue, majeur gauche. À chaque fois je pousse un peu plus loin la salive que je dépose. Sa rondelle s’ouvre doucement. Il ne débande pas et j’ajoute à ma rotation un suçage de bite en plus. De son coté, il me maintient raide comme une barre d’acier.
Pause, je me redresse et il vient s’assoir sur mes cuisses écrasant ma queue sur le sol. On se roule une pelle avant qu’il m’avoue que c’est encore meilleur que ce qu’il pensait. On remet ça mais ce coup-ci je suis dessous ce qui est plus facile pour l’alternance avec sa bite. Quand j’arrive à lui enfiler mes deux majeurs en entier, il pivote et s’installe à cheval sur mon ventre. Il se penche pour me rouler un patin tout en reculant son bassin. Je contracte mes abdos pour décoller ma bite qui se place juste sur sa rondelle. Là, je le laisse gérer. Entre ma mouille et la salive que j’ai déposée, il s’enfile mon gland.

Putain la contraction tout de suite après !! Limite de la douleur mais c’est de la bonne ! J’attends. De lui-même il se calme et comme il se redresse je récupère de nos salives pour me lubrifier le reste de ma queue. Le dos bien droit, il descend doucement sur mes 20cm. Ses yeux sont fermés, il est à l’écoute de son corps et de ma bite qui le défonce. Je suis impressionné par le fait qu’il ne s’arrête plus jusqu’à ce qu’il se pose sur mes cuisses. Là, il se couche à nouveau sur moi et nous nous pellons grave !

Je sons sa rondelle se desserrer au fur et à mesure de notre bataille de langue. Quand je le sens prêt, je commence mes va et vient. Son cul est du velours, Milo gémis sous mes assauts. Il aime c’est certain ! Je nous fais plaisir en attendant que ce soit lui. J’ai hâte d’avoir ses 21cm dans mon cul. Mais en attendant je me donne à fond. Il faut qu’il adore la sodo lui aussi. Je repose mes fesses sur le sol et c’est lui qui prend le relais. Il me chevauche comme un bon cavalier. Alors que j’étais plutôt « métronome », lui varie les vitesses et les profondeurs de pénétration. Il explore les variations de sensations. Plusieurs fois il s’arrête, ma queue au plus profond de lui pour venir me rouler un patin. Quand, de lui-même il adopte un rythme régulier, je me redresse, le pousse sur le dos et viens le dominer. Ses chevilles dans mes mains, j’écarte ses jambes et décolle son cul jusqu’à la hauteur idéale pour la sodo. Mes mouvements deviennent plus violents mais il continue à encaisser avec le même plaisir. Je lâche ses chevilles alors qu’il essaye de replier ses jambes. Je sens alors ses talons venir se poser sur mes reins et appuyer quand je suis déjà au fond de lui ! Ses « encore, encore » à répétition me disent que je suis sur le bon chemin. Quand on passe à la levrette, c’est sur sa décision aussi. Dans un premier temps il se pose à 4 pattes. Je m’agenouille entre ses pieds et le pénètre à nouveau. Il s’était juste resserré assez pour que je sois obligé de forcer un peu. Trop bon ça aussi ! Il tourne la tête et je peux lui prendre les lèvres.
Il s’écroule (les épaules au sol mais le cul toujours en l’air), pose ses mains sur ses fesses et les écarte. Je peux pousser encore plus loin ma queue.

Il va me faire jouir !! J’amplifie mes mouvements pour bien frotter sa prostate à chaque passage. À partir de là, 5mn et je lui remplis le cul. 6 coups de rein plus violent me permettent de me vider les couilles. Je ne sais pas s’il ressent la pression au fond de lui mais j’envoie grave ! Sans s’être branlé puisque ses mains tiennent encore ses fesses, je ressens son éjaculation par de violentes contractions anales qui me bloquent dans mes derniers vat et vient. J’en compte 6 aussi.
Je me retire avant que nous refroidissions tous les deux. On bascule sur le dos. Les yeux fixés sur le plafond, je lui dis que je l’aime. C’est sorti tout seul, pas de préméditation, je suis aussi surpris que lui. Il se met sur un coude, me regarde, se penche pour me fourrer sa langue dans ma bouche et après que j’ai perdu la notion du temps me dit « moi aussi » !! Son torse vient recouvrir le mien et sa tête se nicher au creux de mon épaule.
Sans reculer dans mon aveu, je lui dis que c’est sans exclusivité, on est tous les deux trop « neufs » pour songer à une monogamie. Je ressens un soulagement à mes côtés !
Quand je constate qu’il n’a pas débandé ou alors qu’il s’est remis vite et que moi c’est pareil, je relance notre exploration mutuelle. C’est à mon tour de gouter à sa bite. Je le recouvre, m’assois sur sa tête pour qu’il n’y ait pas d’incompréhension sur ce que je veux et me mets à le pomper profond.
Il reproduit mon mode de préparation. Je m‘ouvre un peu plus vite déjà bien excité par ce qui va m’arriver. Je ne lui laisse pas le choix, je me redresse pivote et m’assois direct sur sa bite. J’aurais peut-être dû attendre encore un peu !! Son gland m’ouvre bien mais les derniers cms, je les sens grave, limite douloureux.

Il s’en aperçoit et ne tente rien. Je reste assis sur ses cuisses une ou deux minutes avant de pomper son dard avec ma rondelle. Quand je me sens bien je lui dis qu’il peut y aller. Je veux qu’il soit libre de tenter tout ce qui lui fait plaisir.
Et il a de l’imagination et une bonne culture des modes de sodo à défaut de la pratique ! On passe rapidement en mode chienne puis levrette. Il me pose sur le module « développé couché » et, mes jambes collées à mon torse, use de la barre chargée pour retenir mes chevilles. Mon cul se trouve alors à la hauteur idéale pour qu’il m’encule debout. Il est tout à son aise alors pour me pilonner le trou. S’il ne me l’avait pas dit, je n’aurais jamais deviné qu’en sodo active il était vierge aussi.
Je mange grave mais j’adore. Ses 21cm me remplissent le cul aussi bien que certaines plus grosses que j’ai testé au blockhaus, c’est dire !!
Il me déplie, me bascule sur le côté où je reste le cul en l’air à la verticale. Là, il me prend en chandelle ce qui, avec son angle d’attaque, appui encore plus contre ma prostate quand il passe son gland dessus. Ça déclenche même mon éjaculation tellement c’est fort ! C’est à son tour de me doser, chacune de mes éjaculations stoppe les siennes mais comme la première fois je jute six fois et lui aussi. Dans la position, je m’en fous plein le visage et la bouche.
Je serre le cul quand il sort pour tout garder. Alors que je m’écroule, il se jette sur moi pour me lécher la face. Quand il m’embrasse, je sens le jus qu’il avait récupéré me couler dans la bouche. Avec celui que j’ai pris en direct, nos langues nagent dans mon sperme. À force on en avale chacun une partie jusqu’à en manquer. La prochaine fois il faudra qu’on mélange nos spermes, le sien est trop bon aussi !

Douche puis détente dans la piscine. Collé contre mon torse, il me dit être trop content qu’on soit arrivés en même temps dans ce bahut. Il ajoute que c’est trop fou une maison comme celle de mon cousin. Il est content maintenant que son père soit obligé de s’absenter souvent comme ça on pourra se voir souvent. Il ajoute qu’il pourra aussi profiter de ceux que je lui ai dit avoir « rencontré », enfin s’il passe l’examen de mon cousin !!
On se sèche et nous regagnons ma chambre. Il se love entre mes bras en cuillère puis la fatigue nous écrase.

Dimanche : Réveil !

Sasha est debout à coté de mon lit. Milo est entre mes bras et ma queue raide de son gonflement matinal est coincée sous son périnée mon gland soulevant ses couilles.
Il me dit qu’il est midi et que ce serait bien que nous nous levions.
Je réveille Milo et m’écarte de lui.
Sasha me dit que le matin aussi il est craquant mon petit mec.
Milo tend le bras en l’air pour appeler un bisou de mon cousin. Sasha se penche et se fait crocheter et attirer sur le lit. Milo lui roule un patin. OK s’il est chaud comme ça dès le lever ça me va !
Comme Sasha est en travers de moi, je sens vite sa bite gonfler et s’écraser entre nos abdos. Comme mon Milo l’accroche bien, je glisse pour venir sucer mon cousin. Libéré de son shorty, son gland me remplit la bouche avant de faire gonfler ma gorge. Je l’entends dire qu’il est tombé dans un piège avant que Milo ne le bâillonne à nouveau de sa bouche.
Faut pas en promettre plus à Sasha. On se retrouve Milo et moi emporté par sa maitrise du sexe. Milo apprend vite ce qu’un mec entrainé peut donner comme sensations. Tout semble plus naturel avec lui. Milo s’aperçoit lui aussi de la différence. Il faut dire que notre première fois ça stresse un peu !!
Là, tout semble naturel. Le 69 en triangle se cale en douceur. Je laisse Milo essayer mon cousin. Vu la réaction de ce dernier sur un certain dérèglement de sa façon de faire, je suis sûr que Milo se donne à fond. D’ailleurs Sasha ne le cache pas et s’arrête quelques secondes de me sucer pour nous en faire part. Son « putain qu’il suce bien », même s’il détonne dans sa bouche, me fait rougir de plaisir et quand je regarde Milo c’est pareil.
Sasha nous dirige. Il me fait bouffer la rondelle de Milo alors qu’il continue de squatter sa gorge. Quand j’estime mon ami prêt, nous échangeons nos places. Milo à 4 pattes me suce quand mon cousin le pénètre. À la fin du mouvement, Sasha appui d’un bon coup de rein qui pousse Milo contre moi. Ses dents s’incrustent dans mon pubis !
Tout le temps où Milo se fait travailler le cul, il me regardera en souriant, heureux d’être entre nous deux. Je cesse de lui remplir la gorge et me coule sous lui pour venir lui rouler un patin. Mon plaisir peut attendre, le sien est prioritaire. Quand il se fait secouer plus fort, on décolle nos lèvres. Serré contre moi, il me glisse à l’oreille « c’est trop bon. Vivement qu’on sache baiser aussi bien ». Moi aussi je veux ça !! Les différentes positions ne diffèrent pas de celles que j’ai pratiquées la veille au soir mais leurs effets sont plus forts !!

Il est 13h 30 quand nous passons sous la douche. Sasha remercie Milo pour son initiative et sous la douche lui roule un patin qui aurait laissé mon Milo sur le cul si je ne l’avais retenu.
Notre arrivée à l’étage du dessus se fait sous les sifflets de PH et Ludovic. Quand nous leur claquons une bise de bonjours, nos deux petits culs se font caresser et celui de Milo avec des « quand est-ce que tu nous autorises à y gouter ». Milo se tourne vers moi et m’interroge du regard. J’écarte les bras et lui dis que je l’avais prévenu.
Moi : ici tu fais comme tu veux. Je t’aime mais on est Ok pour ne pas se limiter.
Milo : t’es sûr que ça va pas te rendre jaloux ?
Moi : je t’ai pas interdit de faire l’amour à Sasha
LMilo : oui mais c’est pas pareil
Moi : si, on est trop jeunes pour s’enfermer
Sasha : Les gars c’est la bonne façon de faire et de durer. Moi j’aime 4 mecs, j’adore mes petits frères et je baise avec tous les autres !
Milo : oui mais toi c’est toi !
Sasha : on est tous fait pareil. Tu verras.
PH : t’inquiète Milo, prend les choses comme elles viennent, ne te force jamais et tu seras heureux avec Ewen.

Pendant le déjeuner, d’être traité comme faisant déjà partie de la maison décoince totalement Milo.
L’après-midi se passe à faire du sport jusqu’à l’arrivée des « petits frères ».
Eux sont beaucoup moins réservés et alors que je présente mon ami, ils viennent à tour de rôle lui rouler un patin. Enguerrand qui passe en dernier conclue par un « il faut qu’on se planifie une petite touze entre nous, Z’êtes trop mignons vous deux ! » qui surprend Milo.
Comme je rougis, Milo me questionne. Je lui avoue qu’ils avaient été mes premiers mecs. Tous ? Oui les 4 ensemble.
Jalil : tu avais aimé non ?
Moi : oui et je me tourne vers Milo, tu verras ils sont redoutables à 4 !
C’est Sasha qui reconduit Milo. Je suis du voyage.
Il nous laisse seuls sur le perron du pavillon. On se roule un dernier patin avant que son paternel ouvre la porte. Une légère confusion et l’assurance que son fils a pris ces deux derniers jours doivent lui confirmer que … Car, alors qu’il le serre dans ses bras, je l’entends lui demander cash si nous avions fait l’amour vu comme nous paraissons heureux tous les deux.

Je vois que mon Milo accuse le coup. Mais serré dans les bras paternels qui font plus de la moitié de ma cuisse, il ne peut s’échapper.
Comme le père n’a pas l’air fâché, je me lance et l’assure que oui, le WE avait été au-delà de nos espérances. J’aime son fils et il me le rend bien. Je regarde Milo qui, regardant son père dans les yeux, l’assure que j’ai bien résumé la situation.
Sur conseil du père, je vais chercher Sasha et lui dit qu’il est invité à entrer dans la maison.
Dans le salon, le paternel nous explique qu’il savait depuis longtemps l’inclinaison de son fils et qu’il s’était toujours assuré que ce qu’il faisait, c’était volontairement et non sous contrainte quelconque.
Milo reste muet quelques instants. Il m’avait bien dit que son père ne savait rien !
Comme il va pour reprocher à son père le fait qu’il n’ait rien dit, il reçoit en réponse que depuis que sa mère était partie, lui, le père avait été plus attentif à son fils et qu’il l’avait trouvé suffisamment mûr pour le laisser assumer ses choix.
Intérieurement je suis heureux que cela se passe comme cela plutôt que comme chez moi. Milo le sait puisque je le lui ai raconté. D’ailleurs il me regarde et je me doute que c’est ce qu’il pense à ce moment-là.

Je le vois se lever et aller vers son père qui se lève. À son tour il le serre contre lui et j’entends distinctement un « merci papa ».
On enchaine sur qui je suis en détail, je précise le fait que Sasha est mon cousin et qu’il m’assure le gite.

Sasha :
Le père de Milo est un bel homme autour de 40 ans. De ma taille, il est un peu plus épais que moi mais on voit de suite que c’est que du muscle. En quelques mots je brosse ma situation et j’ajoute que je dispose d’un ensemble sportif avec professionnels auprès du quel je laisse l’accès à mes amis. J’ai l’honnêteté de préciser que ce sont majoritairement des hommes et que nous sommes aussi majoritairement homos.
Je vois le père réfléchir alors que Milo lui décrit les installations de façon enthousiaste. Emporté, il dévoile que les mecs qui poussent les poids sont tous plus canon les uns que les autres. Puis il s’arrête tout rouge en me regardant.
Autant enfoncer le clou, je complète sa description en ajoutant qu’en plus ils baisent comme des dieux. Là Milo s’étouffe !!

Le père, lui, me regarde et me dit qu’alors c’est une bonne chose pour son fils. Il trouvera les WE qu’il passera avec Ewen chez moi de quoi apprendre.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)