11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un week-end bien chargé

Bonjour à tous.

Pour ceux qui n'auraient pas lu ma première publication sur le site, je me représente : je m'appelle Loïc, je suis né dans le Morbihan, j'ai 28 ans, 1.81 m pour 79 kg, châtain très courts, yeux clairs. Je fais pas mal de sport car mon boulot m'impose de rester en forme et m'offre même la possibilité de courrier nager et m’entraîner sur les heures de travail.

Côté sex, Je suis bi. Je vis seul, mais je couche aussi bien avec des filles que des mecs. Tout dépend l'humeur, l'envie et l'occasion. Par contre coté taff, tout le monde me pense 100% hétéro (et c'est très bien ainsi car même si une association gay fait beaucoup, mon milieu pro reste plutôt macho hétéro, enfin, ça, c'est une autre histoire).

Depuis quelques temps, je suis plus branché mecs que filles. Je pense que c'est lié à mon taff et au stress auquel on est soumis depuis quelques mois. En effet, j'arrive à mieux me lâcher avec les gars. Disons que lorsque deux mecs décident de faire un plan cul, ils savent ce qu'ils veulent et ils y vont plus franco.

Bref, mi juillet je me retrouve de repos un week-end. Et je me dis que je ne vais pas passer ce temps de récup seul dans un logement de fonction entouré de collègues.

Il y a quelques années j'avais passé deux nuits dans un gite gay à moins de deux heures de chez moi et je me dis que ça serait une bonne idée. Problème, c'est l'été et c'est peut être complet. Je passe un coup de fil et on me dit qu'il y a eu une annulation et qu'une chambre est disponible. Cool.

Je pars en début de milieu de matinée et je m'arrête sur la route prendre un pot chez un copain. J'arrive finalement sur place un peu plus tard que prévu vers 17 heures.

On me représente la maison (j'avoue que mon souvenir était un peu vague).
Une chambre au rez de chaussée et trois à l'étage. Il y a une chambre avec une salle de bains indépendante et une avec une douche coincée entre les deux dernières chambres. C'est seulement une de ces deux chambre qui m'a été attribuée. Pas de problème.

A cette heure là, c'est très calme, les autres occupants sont partis et je suis le seul dans la maison avec le propriétaire qui s'éclipse assez vite.

Je pose mon (petit) sac et je file au jardin.
Il y a un jolie piscine et des chaises longues autour.
Puisqu'on m'a dit qu'on pouvait faire du naturisme, je me fous à poils, sur une chaise longue. Il ne fait pas pas chaud, mais le soleil brille bien. C'est super agréable.
Pendant 30 bonnes minutes, j'alterne entre une ou deux longueurs et un petit repos au soleil... WOW quel programme.

Finalement, j'entends des pas sur le gravier. Tiens un des hôtes a du rentrer. Au bout de 10 minutes, je suis rejoint par un gars : 45 ans, assez trapu, cheveux clairs, assez bien conservé.
Il s'installe à coté et on papote. Il s'appelle Hervé, il est là depuis 3 jours et est un habitué. C'est lui qui est dans la chambre avec laquelle je partage la douche.
On parle également des autres gars présents dans le gite, il y a un couple de 30-35 ans avec nous à l'étage et un jeune anglais plutôt timide (25-28, Jeff) en bas.
On parle de banalités.
Le couple (Marc et Laurent) arrivent et s'installent sur la terrasse qui domine le jardin. Au bout de 10 autres minutes, ils ont l'air (même s'ils essaient d'être discrets) de s'amuser.

Je finis pas remonter. J'ai juste une serviette autour de la taille. Je prends une boisson et je vais faire un tour sur la terrasse.
Là, je retrouve les deux tourtereaux. Deux chaises longues sont côte à côte mais l'un des deux est sur le ventre en train de sucer son copain. Ils tournent la tête mais ne semblent pas gênés par ma présence, au contraire. La vue est mignonne et ma queue frétille alors que je me dis que j'aimerais bien être à la place de l'un des deux 😊.
Finalement, je décide de les laisser à leur affaire et je repars vers ma chambre.

J'ouvre la petite porte de la douche franco. Dans la cabine, Hervé est couvert de savon et, comment dire, s'assure que sa bite est bien propre en l'astiquant à pleine main. Il est aussi surpris que moi. On éclate de rire et je retourne dans ma chambre.

Cette fois c'est mon tour, douche puis je reprends la voiture pour aller manger une crêpe non loin de là. Je suis de retour vers 20.30.
Je connecte sur une appli de rencontres sur mon téléphone et là... surprise, je vois un mec connecté à 10 mètres : 26 ans, plutôt palot... Ha ha ha, ça ne peut être que l'petit anglais du rez de chaussée... gaulé l'English 😊.

J'engage la conversation par écrit en lui disant qui et où je suis et je lui demande ce qu'il cherche sur gr... Il commence par tourner autour du pôt, à faire des réponses évasives, puis finalement me dit qu'il n'est pas contre un mec actif et un peu domi. Ohhhhh.

Je réfléchis deux minutes et je lui dis de monter sur la terrasse et de m'y attendre. Il devra faire le "voyage" à poils. Franchement, vu qu'il n'y a que nous dans la baraque (à part le proprio, mais qui doit en avoir vu d'autres ! je suppose que les autres sont aussi sortis pour manger) je ne vois pas ce qu'il risque mais lui tergiverse, me dit qu'il a peur et tout et tout. Je finis par lui dire que j'irai sur la terrasse dans 3 minutes et que s'il n'est pas là à poils, sans vêtement autour de lui, et à genoux, je ne veux plus entendre parler de lui... et je coupe.

Pas plus d'une minute plus tard, j'entends des pas monter l'escalier. Je le laisse mariner 3 ou 4 minutes de plus et je sors, à poils. Je traverse la petite pièce du petit déjeuner et j'arrive sur la terrasse. Il est bien là, en position.
Je ne lui adresse pas la parole, je m'approche et je glisse ma queue dans sa gueule : "SUCK".

Merde ! C'est comme s'il avait reçu une décharge électrique, il se met à me faire un pipe terrible. Ma queue gonfle à vue d’œil. Bientôt, je lui enfonce à fond. Il toussote, ça me galvanise et j'appuie encore plus fort sur sa tête. C'est clair, il en veut ! J’attrape sa main, et je la lui colle sur les couilles. J'adore quand on me malaxe les couilles en me suçant. Il est doué le p'tit gars.

Mais bon, faudrait pas aller trop vite en besogne. Je le plante là, je reviens 1 minute plus tard avec des capotes et du gel. Il n'a pas l'air effrayé mais veut absolument rentrer dans la chambre. Il me connaît mal celui là... Le simple fait qu'il ait demandé fait que jamais je ne lui cèderai... Je le mets debout sur la terrasse, lui dit d'écarter les jambes, d'attraper ses chevilles avec ses mains. Haaaa, c'est une position que j'adore pour un soumis, bien offert.

Je me prépare et je m'approche de lui. Le gland doit forcer son petit trou rose. Il gigote et gémit un peu mais deux claques sur ses jolies fesses le calment.
Je continue à m'enfoncer. La technique que je préfère c'est d'y aller doucement mais sans aucun arrêt. J'aime que le mec ressente chaque centimètre lui ouvrir le trou. Et il déguste en silence maintenant. Excellent. Juste les mouvements incontrôlés de son bassin montrent qu'il prend son pied.

Ça y est, mes couilles arrivent sur son cul. Il est à moi, totalement. Je l'entends soupirer, il doit se dire "ouf, je l'ai fait, pause". Tu parles ! C'est à se moment là que je lâche les chevaux. Je l'empoigne par le bassin et je me lance dans des mouvements de va et vient les plus sauvages possibles.

Il étouffe un cri, tente de se relever, mais je mâte le tout. Mes couilles claquent sur son cul blanc et et je tape dans sa prostate comme dans un punching ball. Il a l'air de bien déguster. Au bout de cinq minutes, je sens son cul se resserrer et il laisse sortir un couinement. Pas de doute, ce petit bâtard en chaleur vient de jouir du cul et, bingo, j'entends une dose de jus s'écraser par terre. Bien... mais s'il croit que ça va m'arrêter... Je suis encore en train de monter de les tours et je ne compte pas m'arrêter. Au contraire, l'avoir entendu se vider, me chauffe encore plus et j'augmente encore la vitesse. Plusieurs fois, je ressors complètement ma bite et je le ré-enfile à fond. Finalement il encaisse mieux que ce que j'aurais cru. Je tape au maximum. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, je finis par emplir la capote. Je reste dans son cul histoire de reprendre mes esprits et finalement, je le libère.

Wow, quelle baise !

Je lui dis que c'était bon et je file prendre un douche. Je redescends à la piscine, fait 3 ou 4 longueurs et remonte m'allonger sur le lit.

A peine 15 minutes plus tard, les deux gars d'à coté rentrent. Je les entends chahuter et finalement ils décident d'aller passer un petit moment au sauna installé dans le jardin. Je sors de la chambre en même temps qu'eux et leur propose de les accompagner. "Pas de problème".

Le sauna est une "petite maison" isolée dans le jardin. En 15 minutes, il chauffe. Pendant ce temps on discute de tout et de rien. J'apprends qu'il sont parisiens, en vacances ici pour une semaine.

On finit par entrer à poils dans la partie chaude. Je m'installe sur un des bancs, ils se mettent côte à côte sur le deuxième.
Comme souvent lorsque vous lâchez des mecs dans ce genre d'endroit, les esprits s'échauffent assez vite.
Quelques minutes après, ils s'embrassent et se branlent sans aucune gène.

Finalement un des deux me dit "tu comptes dormir là ou tu nous rejoints ?". Je me rapproche et pendant les vingts minutes suivantes on va s'amuser (mais très gentiment) bonne branles, bonnes séance de suce, tout y passe. Finalement, on est cuits tous les trois et on finit par une douche et un dernier plouf dans la piscine.

Très différent du plan avec le petit anglais (qu'on entend plus et qui doit avoir son compte lol) mais très agréable également.

Je décide de remonter dans ma chambre, je m'étend sur le lit mais je prends soin de laisser la porte de la chambre et la porte donnant sur la douche ouvertes. Vers 23 heures, les deux tourtereaux d'à coté se lancent dans une nouvelle baise mais cette fois, c'est du sérieux puisque l'un des deux couine et doit se prendre un bon morceau entre les fesses.

C'est seulement vers 1 heure du mat qu'Hervé se décide à rentrer. Même si je comate à moitié sur le lit, j'entends sa porte et lorsqu'il éclaire la salle de bains, la lumière qui passe par ma porte finit de me réveiller. Pourtant, je fais semblant de dormir.
Je l'entre-vois passer une tête par la porte ouverte, il est en calbut et doit se brosser les dents.

Il finit par aller s'allonger lui aussi... en laissant sa porte de la salle de bains commune ouverte. 5 minutes après, j'entends sa télé, son au minimum, mais n'importe qui reconnaitrait un porno... ha ha ha... tu veux jouer à ça ? Ok, mec.
Je me lève traverse la petite salle de douche et entre dans sa chambre.
- "Salut".
- "Salut".
-"Et bien, je vois qu'on est en forme".
-"C'est clair, je peux pas me coucher direct comme ça sans me vider les couilles".
-"Ha ouais ?"
-"Oui, tous les soirs, il me faut un petit bâtard suceur ou, alors, il faut que je me branle".

Je lui raconte alors mon plan de début de soirée avec Jeff. Il me répond "ha ?! Le petit timide... tu parles, je me disais bien qu'il devrait bien cacher son jeu celui là. J'aurais du attaquer et me le faire".

Je lui répond du tact au tac : "bah... il est juste au dessous et les bâtards, c'est fait pour servir, non ?".
- "T'as pas tort".
-"Continue à te branler je reviens".

Je descends les escaliers et j'arrive devant la porte du petit anglais. J'appuie sur la poignée... la porte n'est pas verrouillée. Il est là tout mimi dans son grand lit bien endormi. Je m'approche sans faire de bruit et je lui plaque ma main sur la gueule pour éviter qu'il hurle et réveille la maison. Il écarquille les yeux mais se calme en me reconnaissant.
-"Come with me !".

A peine levé je lui vire son calbut et, à poils, je le fais monter l'escalier. Arrivé sur le pallier, je le pousse dans la chambre d'Hervé qui éclate de rire tout en continuant à se palucher. Je pousse Jeff vers la queue d'Hervé qui, malgré son réveil on peut mouvementé trois minutes avant, finit par comprendre et se jeter dessus.

A voir les expressions d'Hervé, le bâtard lui donne autant de plaisir qu'à moi tout à l'heure. De mon côté, la vue de ce spectacle ajoutée à la séance sans jute du sauna avec les deux loustiques, finit par me remettre en forme.

Il semble qu'Hervé ne désire rien de plus que se faire lècher les couilles et sucer la queue. Je dois donc me "sacrifier" en utilisant une seconde fois le cul de la petite lope anglaise. 😉.

Je me mets derrière lui, lui surélève le cul et je lui écarte ses deux jolies petites fesses fermes. Sa rosette est là, refermée. Même si ce n'est pas la chose que je préfère faire, je décide d'envoyer ma langue dessus et commence à lui fouiller le trou.

Cette stimulation semble lui plaire car il redouble d'effort sur la queue d'Hervé qui n'en demandait pas tant. LOL.

Finalement, j'enfile une nouvelle capote et je commence à le buriner aussi brutalement que tout à l'heure, dehors.

Hervé me sourit et me dit : "Ben toi aussi tu caches bien ton jeu, t'es en chaleur ce soir ?".
-"Oui, j'avais les couilles pleines depuis 10 jours. Il m'a déjà vidé une fois, mais il en reste encore une bonne dose pour son petit cul".

Je continue à taper bien au fond et le plus sauvagement possible. Il déguste, il dérouille.

On dirait que le spectacle fait aussi monter la pression chez l'ami Hervé. Il attrape la tête de Jeff et lui imprime des mouvements de plus en plus rapides. Il lui défonce littéralement la tronche.

En retour cela m excite encore plus. C'est ce que j'aime le plus dans un plan à trois : chacun excite l'autre. Et là ça s'annonce grandiose. Je sens que je vais me payer un orgasme comme je les aime.

Jeff est secoué dans tous les sens. Il se fait pilonner la gueule et le trou par deux bites. Il donne du plaisir à deux mâles en rut.

Et vous savez quoi ? Ce bâtard nous refait le coup.... il jouit du cul... sans se toucher. Ça tombe sur les jambes d'Hervé et sur le lit.

3 secondes après Hervé se contracte et dans un rale rauque tapisse la tronche du petit anglais.

Il ne reste que moi qui "travaille" encore. Lol. Comme tout à l'heure, je me déchaîne sur la rondelle du gars et il en prend pour son grade. Finalement au bout de cinq minutes, je lâche la purée et je remplis une deuxième capote.

Et là, en regardant Hervé, je vois qu'il a à nouveau la bite dure en mains. Et ce con arrive à se faire juter une seconde fois. Wooow.

Ni une ni deux on renvoie l'anglais dormir et après une nouvelle douche on se couche chacun dans sa chambre.

Whaou. Je sais que ce lieu n'est pas un lieu dédié à la baise mais un vrai gîte, je sais que tout dépend de qui est là, mais c'est clair que cette fois j'ai eu de la chance.

Le plus drôle c'est le petit déjeuner le lendemain matin, tout le monte fait comme si de rien était. Mais alors que le proprio est redescendu chercher quelque-chose, les deux parisiens me font un clin d oeil et me disent "ça avait l'air chaud hier soir".

Le reste de la journée était beaucoup plus pépère. Je suis parti vers midi... vidé lol.

Loic.

Ps : merci pour vos commentaires reçus par mail.

Loic Du 56

loicdu56@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : Un week-end bien chargé - Un jogging surprise

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)