Page précédente

Épisode précédent ici

week en du 11 novembre - 2

Une fois Cédric parti voir le contrôleur je me retrouvai de nouveau seul, et il me restait deux heures de temps à tuer avant d’arriver à destination.
Après ce début de voyage sportif et très agréable, et une fois bien habillé, je me remis à la lecture de mon livre qui allait me faire passer le voyage plus rapidement tellement il était bien. Parfois entre deux chapitre j’avais des pensées pour James et je me demandai si en trois jours de temps, j’allais réussir à le convertir bi. Suite à mon moment de folie avec Cédric, je me dis qu’avec James il me faudra, comme se cher contrôleur, osé provoquer le hasard.

Trois quart d’heure avant d’arriver à destination je vis arriver dans mon wagon Cédric. Il avait vraiment la classe dans son costume. Il vient s’asseoir sur la banquette en face de la mienne. Cette fois on discuta comme des personnes civilisés ; il ne me sauta pas dessus. J’appris ainsi qu’il vivait dans la même ville que moi et qu’il faisait ses études à la fac du coin. Il me demanda si j’y étais aussi et je lui expliqua que j’avais 18 ans mais toujours au lycée car j’avais redoublé. Cédric lui avait tout juste 21 ans , j’avais donc surestimé son age.
Notre conversation fut interrompu par la voix du contrôleur sortant d’un haut-parleur pour nous annoncer l’entrée en gare. Je rangeai mes affaires pour me préparer a descendre du train, Cédric avant que je ne parte insista pour que je prenne son numéro de portable, l’adresse de son appartement, etc.. on se quitta sur une bonne poignée et je descendis du train. J’aperçu James qui m’attendais appuyer contre un distributeur de boisson. Il me fit signe de la mais pour que je me presse de le rejoindre. Malgré la saison et la fraîcheur qui régnait à l’extérieur James était simplement vêtu d’un T-shirt assez moulant, d’une veste et d’un jeans ; l’ensemble ressortait plutôt bien. Je me dépêchai d’aller le rejoindre.

- Hey ! Aaron content de te revoir enfin ! Tu as fait un bon voyage ?
- Oh oui ! Tu ne vas pas me croire, j’étais le seul passager du train, c’est dingue non ? Mais je ne me suis pas ennuyer !
- Ah bon pourquoi ? me demanda-t-il.
Je lui racontai que j’avais amené de la lecture puis que j’avais bien sympathisé avec le contrôleur, par contre j’oubliai volontairement de lui parlé de la petite séance de musculation et de ce qui s’en est suivi. Je lui expliquai juste que nous avions beaucoup parlé faisant passer le voyage beaucoup plus vite.
- Mais je suis content d’être enfin arrivé et de te revoir car ça fait deux mois que je ne t’ai pas vu et je vais enfin voir ton appartement !
- T’inquiète tu vas le voir mon appart !allez viens on a 5 minutes de marche et on y sera.
James et moi sortîmes de la gare et primes la direction de son appartement, il faisait déjà nuit et pourtant il n’était que 18h. Après 5 minutes de marche nous arrivâmes au pied de son immeuble, il habitait au 4eme et dernier étage. Nous prîmes l’ascenseur. Avant d’ouvrir il me prévint que ce n’était pas grand, en effet c’était un petit studio deux pièces : une pièce qui faisait chambre, salon et cuisine et l’autre la salle de bain, wc. Mais l’ensemble était plutôt sympathique.
- Par contre on va être obligé de dormir dans le même lit car il n’y a que le miens.
- Oh ça ne me gène pas, en plus c’est un deux place donc on pourra dormir à l’aise.
Et voir plus me dis-je dans ma tête. Après la petite visite, nous nous installâmes à table pour manger puis étant assez fatigué de mon voyage et de ma semaine, j’allai me doucher puis je me mis au lit de très bonne heure. James me laissa choisir le coté et je me couchai. Il n’était que 20h que tous les deux étions déjà aux pieux. A son habitude James était nu sous la couette, au début comme j’étais là il avait voulu garder son boxer mais je lui ai dis que ça me dérangeait pas qu’il soit nu étant donner que je l’étais aussi.
Nous avions ainsi discuté jusqu'à tard dans la nuit, programmant notre journée du 11 novembre. Puis ne pouvant plus tenir, je m’endormis d’un coup. Le lendemain matin quand je me réveillai, je sentis un corps contre moi. James pendant la nuit était venu se coller à moi et le meilleur dans tout ça c’était qu’il bandait comme un taureau, je sentais son engin collé contre mes fesses me donnant à mon tour une érection matinale. Voyant qu’il était entrain de se réveiller, je me collai un peu plus à lui, profitant de la situation en faisant semblant de dormir. Quand James se rendit compte de ce qu’il lui arrivait il recula discrètement, sûrement pour éviter de me réveiller. C’est à ce moment là que je fis semblant de sortir d’un long sommeil.
- Ah ! J’ai bien dormis et toi ?
- Oui, oui ça va. Me répondit-il en essayant de cacher son érection qui était flagrante.
- Oh mais James on dirait que tu bandes sec ce matin ! Lui dis-je direct, t’inquiètes, c’est naturel ! Regarde-moi comme je bande aussi ! Allez fais pas ton timide, on va se branler ensemble comme au collège ok ?
- Ok ! me dit-il en éclatant de rire et se détendant ainsi.
Nous nous sommes mis au dessus des draps et commencé un branle actif, essayant de retarder l’éjaculation. Pour moi le simple fait de voir James nu, son corps musclé, son sexe bien droit, son corps qui brille sous l’effet de la transpiration, sa main qui s’active sur sa queue, m’excitai tellement que j’éjaculai le premier sur mon ventre. Ayant fini James accéléra le mouvement et éjacula a son tour quatre long jet sur son torse.
- Wouah ! Ça fait bizarre de se branler cote à cote, tu ne trouves pas ? me demanda-t-il.
- Oui mais comme on se connaît depuis longtemps, on est meilleur pote, ça ne me dérange pas, je trouve ça sympa, et pis c’était bien agréable !
- Ouais, c’était plutôt cool ! Bon tu vas à la douche, tu as du sperme partout suer ton torse, moi en attendant je vais préparer le petit déjeuner.
Je ne me fis pas prier et je pris la direction de la salle de bain. Quand je sorti, habillé et tout propre j’allai prendre mon petit déjeuner, James était resté nu pour le préparer. Quand il me vit arriver il alla à son tour se doucher. Une fois propre nous établîmes le programme de notre journée : visite de la ville, et l’après midi cinéma !
Une fois prêt nous primes la direction du centre ville, nous fîmes quelques courses dans les rares magasins ouverts, puis le midi nous sommes arrêté manger dans une brasserie, nous avions mangé en terrasse bien que nous étions peu couvert et qu’il commencé à faire vraiment froid. Après le repas nous sommes allé au cinéma, il y avait foule ; je laissai a James le choix du film, il choisi un bon blockbuster américain. Arriver au cinéma à 14h nous sortîmes 3h plus tard après avoir savouré ce bon film. Je n’avais pas vu le temps passé. A la sorti du cinéma une mauvaise surprise nous attendait, il pleuvait des cordes et nous étions habillé léger, sans parapluie, et l’appartement de James se trouvait à 15 minutes de marche. Autant dire, nous allions être trempé jusqu’au os.
- Bon je crois qu’on va marcher assez vite sans courir car c’est le meilleur moyen de tomber, mais on ne traîne pas, fait froid ! Tu me suis bien Aaron, ok ?
- Oui t’inquiètes pas, je te suis ! Je n'ai pas envie de me perdre sous cette pluie !
Sur ce, nous marchâmes jusqu'à l’appartement de James, arriver là bas, nous étions trempé jusqu’au os. Une fois dans l’appartement nous nous sommes vite débarrassés de tous de vêtements mouillés, et nous retrouvé nu et gelé.
- Aaron va sous la douche, tu trembles comme une feuille, l’eau chaude va te faire du bien !
- Merci beaucoup James mais vas y en premier, tu as les lèvres violettes et tu trembles aussi !
- Tu es mon invité vas y !
- Non ! J’insiste, va sous la douche, je me prends une serviette pour attendre, ça ira, allez, James, tu es gelé !
Il n’insista plus et couru se mettre sous la l’eau chaude, au bout de cinq minutes, ayant trop froid je décidai d’aller me réchauffer sous la douche ; même si il y avait James.
- James ? Ca te déranges pas que je me douche avec toi ? J’ai trop froid !
- Non c’est bon viens, on va se serrer.
Je ne me fis pas prier, étant déjà nu, je n’eu qu’a rentrée. J’accueillis l’eau chaude avec bonheur. La douche était assez petite et James et moi étions assez serrer. On en profita pour se laver.
- Attends Aaron, je vais te laver le dos, car sinon tu vas me mettre des coups.
- Ok, c’est toi le boss !
Je le laissai faire, il prit du gel douche et me massa le dos plus que le laver, et l’eau chaude aidant je me mis à bander. Ce fut au tour de James de me le faire remarquer.
- Dis-moi Aaron, c’est moi qui te fais bander ? Plaisanta-t-il.
- C’est l’eau chaude et ton massage qui me bander …oh mais toi aussi tu bandes ! Pourtant je ne t’ai rein fait ? C’est de me masse qui te fais bander ?
- Mais non, c’est l’eau chaude comme toi me dit-il avec un grand sourire.
- Mouais… c’est ce qu’on va voir !
Et là je plaquai James contre le mur, et sans lui laissé le temps de réagir je me baissai et je saisis son sexe bien bander et je commençai une fellation. Sur le moment il protesta un peu mais très vite, ne lui laissant pas le chois il se laissa aller au plaisir de se faire sucer sous la douche. Je m’activais sur sa queue, jouant avec ses boules, le suçant, le léchant, il prenait vraiment son pied et moi aussi, il en vint même à mettre sa main sur ma tête pour me guider. Et je jouais avec sa bite, alternant le rythme pour qu’il ne jouisse pas trop vite ; mais sous l’excitation, au bout de cinq minutes de fellation il me prévint qu’il allait jouir. Je retirai donc sa bite de ma bouche, laissant les jets de spermes m’inonder le torse. Après avoir éjaculé James se senti gêné et sous prétexte de l’heure, il sorti de la douche pour aller acheter le pain que nous avions oublié d’acheter. Je me retrouvai seul dans l’appartement. J’étais content de mon coup. J’avais su saisir l’occasion pour pouvoir sauter sur James. Et j’espérais que ça irais plus loin et qu’il ne serait pas pris de remord se s’être fait sucer par son meilleur ami car il y avait pris du plaisir et il ne pourra pas dire le contraire. Je profitai de son absence pour ranger son appartement qui était plutôt en bordel, et je commençai à faire la bouffe.
James revint trois quart d’heure plus tard avec 3 baquettes de pain sous le bras.
- J’ai eu du mal à en trouver ! me dit-il en évitant de croiser mon regard.
- Parfait ! Nous allons pouvoir manger, j’ai préparé la bouffe !

a suivre...

edwin64@live.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.