Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent ici

week en du 11 novembre - 3

J’avais préparé un repas assez simple, des spaghettis bolognaises ave jambon. James se détendit et on se mit à parler de nos impressions sur le film que nous avions vu dans l’après midi. Il nous avait plu a tous les deux ; par contre nous avons évité de parler du petit épisode de la douche.
— Merci Aaron pour avoir rangé le studio, je l’avais laissé un peu tombé côté propreté.
— De rien, je n’avais rien d’autre a faire, euh par contre il y avait une boite de capote qui traînait sous ton lit, je l’ai rangé dans la table de nuit..
— Ah..merci.dit il d’un air gêné.
— Bon comme on a fini de manger, si ça ne te dérange pas je vais bosser, bien que je sois en week-end j’ai des devoirs à faire
— Ça me dérange pas, si tu as besoin d’aide demande-moi ok ?

Une fois la table débarrassée, je me mis à faire mes devoirs pour le lundi pendant ce temps James fit la vaisselle. Cela me prit une heure pour tout faire. Quand j’eu fini, j’allais me laver les dents puis m’installai sous la couette, nu, et je commençai à lire un magazine. James en avait aussi profité pour faire ses devoirs, mais il n’avait pas fini. Il acheva son boulot une demi-heure après moi. Il alla à la salle de bain à son tour pour se laver les dents ; j’en profitai pour lui poser une question qui me brûlait les lèvres

— Dis James, je voulais m’excuser pour mon comportement de sous la douche, j’avais envie d’essayer avec toi et je n’ai pas envie qu’il y ait une gêne entre nous donc tu m’excuses ? Et on oublie ça ?
James sortit de la salle de bain sans me répondre, il était torse nu, ses muscles ressortaient, ne portant qu’un jeans. Il vint sur le lit et se mis à cheval sur moi et me dit :
— C’est vrai que ça m’a plutôt surpris que tu me suces comme ça sans me prévenir, mais j’avoue que j’y ai pris sacrément mon pied et je préfère que ce soi mon meilleur ami qui me fasse ça qu’un inconnu donc je ne t’en veux pas et puis entre meilleurs potes on a le droit de se faire plaisir non ? je dirai même plus que j’ai envie d’aller plus loin avec toi, mon cher Aaron.
Et sans prévenir, James ce cher pote soi-disant hétéro commença à me rouler une pelle, qui me fit bander aussitôt. James vira la couverture et s’assis sur moi, tout en me roulant des pelles il me caressait le torse et commença à me branler.
— À mon tour me murmura-t-il à l’oreille.

Il vint me mordiller le torse, et il commença à descendre sur ma verge puis la lécha ainsi que mes boules, sa langue jouait avec mon gland puis il revenait me rouler une pelle et de nouveau, redescendait sur ma bite qu’il engloutit d’un coup. Il engloutit d’un coup, il faisait des va-et-vient assez lents, faisant monter le plaisir petit à petit ; ses mouvements de succions me transportaient au 7e ciel.

Il bandait lui aussi bien comme il faut, mais son jean retenait la bête. Il arrêta donc de me sucer pour être lu aussi nu et il vint placer sa bite dans ma bouche et on se mit en 69, chacun faisant une fellation à l’autre. Pour la deuxième fois de la journée, je me retrouvai avec la bite de James au fond de la gorge et c’était un régal. Tout en me suçant, je sentis un doigt de James venir me caresser la rondelle, puis il l’enfonça. Je compris qu’il avait l’intention de m’enculer, chose qui ne m’arrivait jamais étant donné mon côté actif. Il me rassura et me dit que je pourrai l’enculer quand il en aura fini avec moi. Se fut au tour d’un deuxième doigt puis d’un troisième d’entrer dans mon cul, tout en me suçant James me stimuler la prostate avec ses doigts et moi je lui bouffai sa queue, je l’astiquai bien.

James sorti un préservatif et il me demanda de lui enfiler et de continuer de le sucer afin de lubrifier sa queue et de faciliter la pénétration. Je sentais ses doigts me dilater l’anus, ses trois doigts rentraient maintenant sans problèmes. James retira ça bite de ma bouche et me prévins qu’il allait m’enculer, je restai sur le dos. James voulait me regarder dans les yeux pendant qu’il me prendrait. Ma rondelle bien dilatée il présenta sa queue à mon trou. Malgré mon cul bien dilaté, je senti une vive douleur au passage de son gland, des larmes coulèrent, James me les enleva et me rassura. Une fois son gland dedans il enfonça le reste de sa queue d’un coup, ce qui me fit très mal. Une fois au fond James vint me rouler une pelle et me lécher mes larmes. Une fois habitué à sa présence en moi, James commença un va-et-vient lent puis il accéléra la cadence.

Je sentais des ondes de plaisirs me parcourir le corps. On ne faisait plus qu’un.
James semblait en transe, il allait de plus en plus vite, sentant qu’il n’allait pas tarder à jouir, il sortit de mon cul ; retira la capote et se branla au-dessus de mon ventre et m’éjacula dessus trois longs jets de spermes. Il vint aussitôt nettoyer avec sa langue. Je me mis à douter que ce fût sa première fois avec un mec, il suçait comme un dieu, avaler son sperme sans problème. J’étais de plus en plus persuadé de ne pas être le premier mec avec qui il couche. Une fois m’avoir bien léché, il vint se lover contre moi et me roula une pelle..
Et James s’endormit, je ne tardai pas à en faire de même.

Je me réveillai dans la nuit sur le coup de 2 h, j’avais un peu froid à dormir nu sur les draps. James lui dormait profondément. C’était agréable de sentir son corps collé au mien.
Je caressai son torse musclé, ma main passa sur ses pectoraux puis descendit sur ses abdos puis elle fini son chemin sur le sexe débandé de James et commença à le branler. James ne se réveilla pas pour autant, il continua même à ronfler, mais ça bite au bout de cinq six aller-retour, se mit à bander sec.

A suivre…

edwin64@live.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.