Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent ici

week en du 11 novembre - 4

Je me réveillai dans la nuit sur le coup de 2h, j’avais un peu froid à dormir nu sur les draps. James lui dormait profondément. C’était agréable de sentir son corps collé au mien.
Je caressai son torse musclé, ma main passa sur ses pectoraux puis descendit sur ses abdos puis elle fini son chemin sur le sexe débandé de James et commença à le branler. James ne se réveilla pas pour autant , il continua même à ronfler mais sa bite au bout de cinq six aller-retour, se mit à bander sec.
Je descendis au niveau de sa bite et pendant qu’il dormait je me mis à le sucer, James, dans son sommeil se mit à gémir et tout en dormant , il se mit à parler :
-     Oh…..Patrick.. suce moi…. Patrick.. humm…
Et il se remit à ronfler, quand j’entendis le prénom de Patrick je m’arrêtai net, maintenant j’étais quasi certains que Patrick, un pote du lycée, qui faisait ses études dans cette ville, avait couché avec James. Et décidai de faire comme si de rien n’était. Sachant  que ce Patrick venait manger avec nous lendemain soir. Je me remis donc à sucer James de plus en plus vite ; et il se réveilla.
- Putain, Aaron qu’est ce que tu fou ? il est deux du matin !
-     Je te réveille ! et je vais te prendre tout de suite..
Sur ce, j’enfilai un préservatif, je me fis sucer par James pour avoir un peu de salive sur ma queue puis sans lui préparer le cul, je le pénétrai d’un coup jusqu’au couilles. Il poussa un cri de surprise mais j’avais réussi à le pénétrer sans trop de difficulté comme si quelqu’un d’autre était passé par là. James était à quatre pattes, je le chevauchai avec passion, avec un bon rythme. James gémissait de plaisir. Il était maintenant pleinement réveillé. A un moment on changea de position, je me couchai sur le lit et James vint s’empaler sur ma bite. Il était  totalement déchainé, ses mains appuyées sur mon torse, il menait la danse et je le pénétrai à une vitesse folle. Il luisait de sueur, je fus obligé de le calmé sinon j’allais jouir… je le fis ralentir,. Tout en lui ramonant le cul, je le couchai sur mon torse et on se roula un bon patin. L’allure était maintenant beaucoup plus sensuelle, on s’embrassé. Un moment, en plus de ma bite dans son cul, je lui introduis deux doigts, et sans prévenir, sans se toucher, par cette simple stimulation il éjacula abondamment sur mon torse. Je me retirai, enlevai la capote et James vint aussitôt me sucer. J’éjaculai presque aussi vite dans sa bouche. Il avala tout, puis vint lécher son propre sperme étalé sur mon torse et vint me rouler une pelle… Après cette bonne baise au milieu de la nuit, nous sommes allé en même temps prendre une petite douche sagement et nous sommes parti terminé notre nuit, histoire de récupérer..
Après une soirée et une nuit agitée, le réveil fut très calme. En effet quand je me réveillai, James était entrain de préparer tranquillement le petit déjeuner. Quand il me vit réveillé il me demanda avec un air malicieux si j’avais passé une bonne nuit. Du coup sur le même ton je lui répondis que oui, mais un peu agitée. Pendant le petit déjeuner, noue élaborâmes notre planning de la journée: matin course pour le repas du soir où Patrick, notre ami du lycée venait. L’Après midi j’irais voir une amie de longue date pendant que James bosserait et préparera la bouffe du soir.
C’est donc en début d’après midi que j’annonça a James que je partais.
- A quelle heure tu vas rentrer? Me demanda-t-il.
- Je pense que je serais de retour vers 19h00 ou 19h30... Ça te va?
- oui, oui très bien, Patrick m’a dit qu’il arriverait à 19h. A toute a l’heure!
Sur ses infos, je partis en prenant le double des clés de l’appartement, car je ne voudrais pas me retrouver enfermé dehors si James venait à avoir à faire une course de dernière minute, et je parti pour le laisser travailler.
Cela me faisait bien plaisir de revoir cette amie de longue date, elle était en première année de médecine et elle en chier! On discuta toute l’aprèm mais à 18h je du partir car elle avait un rendez-vous médical. Je rentrai donc chez James. Arrivé devant la porte de l’appartement, j’entendis la voix de Patrick. Je décidai donc d’essayer d’ouvrir la porte avec le double des clés histoire de leurs faire la surprise de mon retour anticipé. J’ouvris la porte sans bruit. Je m’approcha discrètement de la pièce d’où provenais les bruits. Là un spectacle presque inattendu s’y déroulé. En effet James était assis sur son lit, braguette baissée, sa bite sortie, et mon cher Patrick entrain de le sucer avidement tout en se branlant. Aucun des deux n’avaient pris le risque de se déshabiller. Je profitai un peu du spectacle. Puis  n’y tenant plus je décidai de les surprendre.
- Salut les gars! On s’amuse bien?! Demandai-je.
Patrick et James s’arrêtèrent de bouger et eurent l’air très surpris et gênés. Après la  demi-seconde de surprise, Patrick se releva aussitôt, rangea sa bite, tandis que James resta sans bouger.
- Putain James! Tu n’avais pas dis qu’il devait rentrer qu’a 19h??? S’exclama Patrick.
- c’est bon, détend toi Pat! C’est pas la fin du monde! Le rassurai-je.
- Ecoute Aaron, oublie ce que tu as vu…euh.. Vaut mieux que je parte.
Patrick semblait vraiment mal, il commença à rassembler ses affaires. James ne disait rien et ne bougea pas. Il avait un petit sourire en coin. Patrick arriva droit sur moi et me demanda de le laisser passer, sans me regarder. Au lieu de ça je décidai de briser cette situation embarrassante. Au lieu de le laisser passer, je chopai Patrick par la taille, je le planquai contre le mur et commençai à lui rouler un patin. Il se détendit aussitôt. Tout en l’embrassant, je lui malaxai le paquet. Il bandait sec sous son jean. Patrick retrouva tout son aplomb et commença à son tour à me tripoter. James était parti s’installer sur son fauteuil et nous matait tout en se branlant.
J’enlevai le T-shirt de Patrick, je caressais ses muscles fins et secs, je glissai ma main sur ses fesses. Il pris des initiatives, il me coucha sur le lit et m’enleva mes chaussures, chaussettes, jean et boxer. Je me retrouvai à poil. Il se mit nu a son tour et revint tout de suite m’embrasser, lui couché sur moi, nos deux sexe bandant l’un contre l’autre.
James prenait du plaisir à être simple spectateur. Quant à Patrick, il commença à m’embrassé les tétons puis descendit directement sur ma bite qu’il avala d’un coup. Il se mit à me faire une fellation de manière sensuelle et délicate, jouant avec sa langue. C’était royal.

a suivre...

edwin64@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.