Page précédente

Maxime, le pompier

(suite de préparatifs du 14 Juillet)

Comme prévu, Maxime me rappelles le 15 Juillet. Nous nous sommes aperçus sur des interventions dans la nuit du 14 au 15, assez pour qu'il me chauffe dans son uniforme mais pas trop pour aller plus loin.

Il me dit qu'il a deux jours de repos après sa garde et que si j'ai envie on peut passer un moment ensemble.

Pas de souci pour moi, alors il viendra chez moi vers 17h.

On discute un peu et on s'embrasse. On est chaud tous les deux. J'avais prévu d'aller au hammam et je lui propose de venir avec moi. Après la soirée serait à nous.

Nous voilà donc sur la route. Je lui explique qu'il s'agit d'un hammam traditionnel, pas un endroit de rencontre ou de sexe, qu'il faudra donc se tenir...

On arrive sur place avec nos affaires.
Le maillot de bain est de rigueur, pudeur oblige.

On descend et on commence à se frotter avec du savon noir. Ensuite passage dans les bains chauds.

Il n'y a pas beaucoup de monde. Les quelques mecs déjà présents sortent du bain, ce qui nous permet de nous faire quelques bisous rapides comme des gamins.

Vient le moment du gommage qui est très agréable et ensuite le massage.

Les personnes qui s'en occupent font ça très bien, on est super détendu.

Ca fait 1h30 qu'on est là, on décide de passer à la douche. On se met face à face pour pouvoir se mater un peu. Il me fait un petit numéro qui me met l'eau à la bouche.

On remonte en "salle froide", on s'allonge sur les grands sofas et un petit thé nous est servi avec quelques gâteaux. La gourmandise fait partie de nos défauts alors on s'en donne à cœur joie.

Le moment de se rhabiller est arrivé et Maxime fait tomber la serviette et prend son temps pour mettre son boxer.

Ou plutôt ne rien mettre, il enfile directement un pantalon en lin blanc sur sa peau nue.

Il est vraiment très beau et je ne peux m'empêcher de le regarder avec envie.

On rentre et directement on s'embrasse.

Il me déshabille et me regarde. Il me lèche tout le corps et s'attarde longuement sur ma queue qui est déjà raide. Il me retourne et me lèche ma rondelle ce qui me fait gémir de plaisir.

Je défais la petite ceinture de son pantalon qui tombe à ses chevilles et lui retire la tunique blanche qui laissait apparaitre une partie de ses pectoraux.

Je le regarde à mon tour et lui rend ses caresses. Je commence par sa rondelle et puis ensuite je le suce.

Maxime gémit très fort.

On se retrouve dans la chambre pour se frotter l'un à l'autre et je sens ma queue devenir de plus en plus dure. Ses fesses qui se frottent sur mon zob me donnent des décharges de plaisir. Il s'empale dessus sans difficulté, et son visage montre qu'il prend son pied.

On change de position, il est sur le côté et moi derrière, je le pénètre une nouvelle fois, et je retire ma queue de temps en temps pour mieux revenir.

Maxime crie de plus en plus. Il se met à quatre pattes et je le chevauche de plus en plus fort.

Je sens mon sperme monter, et je luis dis.

Il se retire et je vois cinq longs jets sortir de sa queue et retomber sur mon ventre.

A mon tour je jouis en l'embrassant.

On s'endort un petit moment et on décide de sortir faire un tour et manger.

On est allé sur Paris et après manger l'envie est revenue et comme on était près des quais de Seine...

Abdel

funkytrik@hotmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.