Best Of Cyrillo

Page précédente

Deux espagnols

Je venais d'avoir 20 ans je crois, j'étais en vacances avec ma famille en Espagne.
Nous avions loué une maison à quelques kilomètres de Barcelone.
 J'avais peu d'expérience avec les mecs à cette époque. Mais cette après-midi-là, je ne sais pas si c'était la chaleur et les vapeurs de rosé du déjeuner, mais je fus pris d'une sérieuse envie de baiser.
 Je le décidai donc de prendre le bus pour Barcelone, dans l'espoir de quelque chose d'excitant.
Une fois arrivé, je me dirigeai vers un quartier réputé gay, j'avais réussi à me renseigner sur le net avant de partir.
Je m'arrêtai dans le premier bar arborant le drapeau arc-en-ciel, et commanda un truc.
 Je m'assis a une table et commença à regarder autour de moi.
JE remarquai alors que deux mecs d'environ 40-50 ans je ne sais pas trop, me regardaient.
 J'étais troublé me demandant ce que je faisais, mais je les rejoignis à leur table après m'avoir fait signe.

 Je ne comprenais pas trop ce qu'ils disaient, mais je compris vite qu'ils ne voulaient pas en rester là. L'un des deux interpella le serveur, car il parlait très bien le français. Le serveur visiblement habitué à la situation, me dit qu'ils voudraient m'inviter à boire un coup chez l'un des deux, je répondis que bien que très troublé, il me paraissait impensable de faire çà avec deux mecs, surtout que j'étais uniquement passif et que j'étais très jeune par rapport a eux.
Les mecs avaient l'air déçus, on resta donc discuter entre adultes quelque temps. Le serveur ayant peu de travail nous rejoignit et me fit comprendre que je n'avais rien à craindre d'eux, qu'ils avaient l'habitude d'être là et de ramener des mecs. À force d'insistance de la part surtout de l'un d'entre eux, j'acceptai d'aller boire un coup chez eux, je me sentais pris au piège, mais en même temps très excité.

Une fois arrivé chez lui, on m'offrit un grand verre de rhum-coca, ce qui me fit m'acheva une bonne fois pour toutes.
Ma tête se posa sur l'une des épaules, j'avais définitivement envie de m'abandonner, de me laisser faire, j'avais une gaule du tonnerre.
Ainsi, les deux mecs ensemble m'ont enlevé mes vêtements tout en me laissant juste le slip.
 J'étais caressé partout sur le corps, les baisers et les langues des deux mecs m'embrassaient et me parcourait le corps.
Je me sentais totalement à leurs mercis, ils étaient définitivement trop doués pour que quiconque puisse résister.

En 2 minutes les mecs s'étaient totalement dessapés, m'offrant alors leurs deux sexes bien dressés déjà. Je me croyais dans un film porno.
J'étais leur chose, et je savais que j'allais passer « un sale quart d'heure ». L'un des deux m'attrapa la tête et me présenta ça bite, je commençai alors a faire ce qu'il désirait visiblement.
Il était debout et moi à ses genoux, me forçant à le regarder le plus possible. L'autre mec se cala derrière et moi et roula une grosse pelle à son ami pendant que je m'occupais de sa queue. Il me caressait encore les cheveux, m'invitant à prendre son sexe de plus en plus profond dans ma bouche, mais je sentais bien mon point de rupture.
Puis l'autre me tendis également son sexe je me retrouvai alors avec deux bites passant ma bouche de l'une a l'autre pendant 10 minutes.
Puis on m'invita sur le canapé, de façon assez énervée. On me posa sur le canapé en levrette puis l'un des deux me retroussa mon slip à mi-cuisse. Il commença à me lécher l'anus ce qui me fit crier de plaisir, on ne me l'avait jamais fait. Visiblement très surpris de mes gémissements, l'autre me « réinvita » à le sucer.

J'étais en levrette en train de pomper un mec pendant que   son pote me parcourait le derrière. J'avais honte, mais j'étais totalement piégé par leur talent et par l'excitation de la scène. Tout à coup celui derrière moi me mit un doigt ce qui me fit encore plus geindre. Cela les excitât à mort, le premier commença à forcer le rythme avec ses doigts, et l'autre me baisait la bouche, son sexe faisant de grands aller-retour au fond de ma bouche.
Plus je gémissais plus ils en rajoutaient, je décidai donc d'encaisser.

Après quelques minutes de domination (si je peux me permettre) celui qui profitait de ma bouche sortit et enfila une capote. En me prenant par les cheveux il m'invita sur la table à manger, j'étais sur le ventre les pieds au sol les jambes bien écartées.
L'autre alors me coinça la nuque.
Le premier me pénétra avec vigueur ce qui me fit comprendre pourquoi l'autre me tenait ainsi.
C'est clair qu'ils étaient habitués à leurs numéros ces deux-là. Je me fis alors baiser comme jamais.

Je gueulais comme une chienne suite aux coups de reins qu'il me mettait.
Une sorte de levrette comme jamais. Je suppliais de continuer, j'étais réellement quelqu'un d'autre. L'autre me colla alors ça bite dans la gorge, je pense que v u la scène on aurait pu croire a un viol tellement c'était pour moi violent.

Je me faisais tellement limer que je me sentais en feu, je gémissais vraiment fort, ce qui provoqua chez celui qui me baisait l'envie de me mettre une grosse claque sur la fesse. Il finit par jouir dans un long râle, j'avais le cul en feu. Le second qui n'était pas rassasié me mit debout contre le mur et m'encula avec la même énergie que le premier, me soulevant une jambe pour faciliter ces va et viens.

Puis me mis sur le dos sur le tapis, les jambes totalement en l'air, sa queue me pilonnait de plus en plus fort. Puis retour sur le canapé en levrette, son mec alors m'enfonçait son doigt dans la bouche ou me mettait des fessés. Je gueulais je gueulais de plaisir. Je me sentais chienne et j'aimais cela. Dans un dernier coup de rein d'une rare violence, il sortit sa bite de moi très très rapidement, enleva sa capote et éjacula sur mon dos.

J'étais souillé, abusés par deux mecs qui étaient plus de deux fois plus âgé que moi.
Mais j'étais content, car j'avais pris mon pied comme jamais. J'étais réellement ruiné. Je me rendais compte alors qu'il était déjà tard, je filai prendre le bus et espérant ne jamais avoir a les recroiser.

olivier1800

olivier1800@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.