Page précédente

Latino

C'était il y a une semaine environ, je me connecte sur msn avec une adresse que je n'utilisais pas depuis un bon moment.

Et là direct, un contact vient me parler.
Je lui explique que ça fait plus de 6 mois que je n'ai pas ouvert ce compte et que je ne me souviens pas qui il est.

Il se décrit, 1m75, 69 kilos, cheveux bruns, bien foutu, d'origine latine, il s'appelle Paolo et il a 26 ans.

J'en profites pour me décrire, algérien, 29 ans , 177/75, brun très courts, yeux noirs.

Le mec me dit qu'il se souvient de moi, je lui avais montré mes photos et lui n'en avait aps encore car il venait d'arriver en France.

Il branche la cam et la j'ai le droit à un putain de sourire qui fait tomber par terre et ce qu'il y a autour de la bouche est vraiment pas mal.

On convient direct d'un rendez vous. Je le rejoints sur Paris, dans un petit café près de la Gare de Lyon où il a ses habitudes.

On prend un verre, et il me demande si j'ai envie d'aller chez lui.

J'accepte, il est irrésistible.

Nous voilà marchant dans la rue et je peux l'observer, il est vraiment canon.

On arrive chez lui, un trois pièces sympa, dernier cri niveau déco.

Il me propose un verre après m'avoir fait asseoir sur le canapé.
En allant me le chercher, il dépose un baiser sur mes lèvres en me surprenant un peu.

Il revient en débardeur et reprend ce qu'il avait commencé, et pendant quelques instants on se roule des pelles et se palpe un peu partout.

L'excitation montante, on se cale dans la chambre, un lit XXL et un décor noir et blanc.
Des bougies vite allumées et le voilà nu devant moi, je détaille son corps, ses pecs, ses fesses et son sexe prometteur.

Il me déshabille et a l'air d'apprécier la taille de ma queue qu'il engloutit directement. Pendant au moins 30 minutes, il m'a sucé sans que je ne fasse rien d'autre que lui caresser la tête. Je l'ai forcé à se relever pour mon tour prendre en bouche son zob circoncis super raide. Il apprécia et resta debout en gémissant.

Je l'ai alors tourné et j'ai entrepris de lui lécher la rondelle, il se cambra pour me faire profiter de ses deux lobes tellement beaux. Il gémissait de plus en plus et ma queue n'en pouvait plus de se raidir.

Un détail important, aucun d'entre nous n'avait parlé de son rôle sexuel, était il passif ??

J'en crevais d'envie et je décidais de plaquer ma queue sur son trou. Il a eu l'air surpris et comme réponse, il s'allongea sur le ventre en relevant ses fesses.

J'ai pris un capote que j'ai vite déroulé et je me remis à lui lécher le trou.

Un instant après, mon gland frotta contre son trou, et je commençais à le pénétrer. Il cria, je me suis retiré de peur de lui faire mal. Mais il me choppa les fesses et me serra contre lui, je suis rentré d'un seul coup et ses gémissements me poussaient à y aller fort. Je l'ai pris dans cette position pendant 15 min et on changea pour d'autres. ça a duré tellement longtemps que je ne savais pas l'heure qu'il était.

J'ai senti que j'allais jouir et je me suis retiré, je pris sa queue en bouche et il me dit qu'il allait venir, il s'allongea contre moi et les frottements de nos corps nous fit venir tous les deux. On resta comme ça quelques minutes, et nous sommes allés nous doucher.

En retournant dans le séjour, je vis qu'il était 2h du mat' et pour chopper un RER, c'était mort.

Paolo me dit qu'il était fatigué; je lui ai dis que je devais appeler un taxi, il me roula une pelle et me dit "pourquoi ? la chambre n'est pas si loin non ???"

J'ai donc passé la nuit chez lui et j'ai eu le droit à un réveil "tonique", qui fera peut être l'objet d'une autre histoire; Paolo vivait en colocation avec...

Abdel

funkytrik@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.