Page précédente

A Paris

J'avais 21 ans, Lors d'un séjour à Paris avec plusieurs jeunes gens dont j'étais le moniteur, le patron de l'hôtel nous dit en s'excusant que son hôtel est complet et qu'il ne peut nous donner qu'une chambre à un lit pour un jeune homme et moi. Si bien que je me retrouve avec un splendide garçon d'à peine 18 ans aux cheveux bouclés et aux lèvres sensuelles.

Après avoir visité les musées, la Seine, la tour Eiffel, il est très tard et mon jeune gars se détourne pour se déshabiller. Je le regarde à la dérobée tout en me déshabillant moi aussi. Je me dis que ça va être difficile de résister car ils est hors de question de lui faire des avances, je le connais très peu. Couché à côte de lui, je m'écarte au bord du lit et nous finissons par nous endormir, la nuit se passe sans autre problème que mon érection qui ne veut pas fléchir.
La deuxième nuit, même topo, je suis au bord du lit, mais mon voisin s'agite, dans la pénombre je vois le drap qui monte et descend en rythme et je l'entends soupirer. Il est en train de se branler! Cela me fait bander à mort, mon slip est tendu à craquer! Au bout d'un moment, il écarte une cuisse qui frôle la mienne, c'est doux et chaud, puis il se rapproche en continuant à aller et venir sur sa bite, en continuant à se branler voilà qu'il pose une main sur mon slip tendu en murmurant:
-Tu bandes! J'ai envie de te faire jouir!

Et sans demander ma permission (que je lui aurais accordée aussitôt !) il abaisse mon slip sur mes cuisses et commence à aller et venir doucement sur mon épieu dressé. Excité comme il est, il me viole! Je suis aux anges! Il saisit ma tête et la pousse sous le drap en disant:
-Suce-la moi!
En cambrant les reins et me présentant sa jeune flèche dure comme acier. Je serre son gland entre mes lèvres,c'est bon, c'est chaud, d'un coup de reins il enfourne sa hampe dans ma bouche en haletant:
-Oui! Suce, suce AAAH Suce! Je sens monter son sperme dans sa bite qui ducit encore, il tremble mais je veux faire durer son plaisir, je me retire, il fait:-Salaud, j'allais juter! Aussitôt, il m'enlace et m'embrasse fougueusement sur la bouche en excitant son gland sur mon ventre, sa langue chaude sur la mienne, que c'est bon! Il se cambre, s'agite, entre nos ventres crispés nos bites énormes se frottent l'une contre l'autre puis il dit:
-C'est trop bon...Branle-moi ,fais-moi juter! j'en peux plus!

Collés l'un à l'autre, je le branle et il me branle.
-H...HHH..Plus vite! halète-t-il en accélérant ses va et viens sur ma bite brûlante.
Sous le drap, bouche contre bouche, nous haletons, fous de plaisir nos mains s'agitent à fond la caisse, son corps se tend.
-HH..H ! JE JOUIS!
Son jus gicle sur mon ventre, aussitôt le mien se mêle au sien, nous sommes agités de spasmes délicieux, nous nous endormons épuisés.

Le lendemain nous ne nous sommes rien dit mais la nuit suivante nous recommencions, Rentrés chez nous, nous nous sommes revus souvent sans jamais rien nous dire à ce sujet, c'est un secret même entre nous, nous sommes souvent partis camper pendant les vacances pour retrouver nos jouissances,chaque nuit entre quelques moments de sommeil, nous nous faisions plusieurs fois jouir à grands jets qui tachaient nos sacs de couchage de blanc! Cela a duré quelques années avant que la vie nous sépare.

Franck

 

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.