Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1, clic ici - Épisode 2, clic ici

LA PISCINE - 3EME PARTIE

Je me dirigeais vers ma voiture garée dans le parking. Il me semblait être suivi, mais n'étant pas sûr, je ne me retournais pas, je continuais à marcher vers ma voiture. Je sors la clé de ma poche de jeans, la mets dans la serrure, approche ma main de la poignée, et là, une main se pose sur la portière, m'empêchant ainsi de l'ouvrir. A qui est cette main ?

Je me retourne, et il me dit : « Il faut qu'on parle ! »
Je ne sais pas qui c'est ; c'est un homme, 25-30 ans, brun, je dirai 185cm 80kg. Un visage magnifique, un débardeur moulant blanc, un short court rouge, laissant apparaître deux belles jambes poilues, musclées et bronzées (tout comme le reste de son corps.).
- « De quoi ? »
- « Je ne peux pas ici, y'a trop de monde. »
Je lui répond donc : « Montez ». Je sais pas pourquoi, mais c'est ça qui est sortit. Je monte dans la voiture, et lui monte du côté passager.
Tout de suite il me dit : « Je sais tout ! »
« De quoi vous voulez parler ? »
« Je suis un des maître-nageur, je vous avais déjà remarqué, et aujourd'hui, je pouvais pas m'en empêché ; je vous ai suivi. »
« Et qu'est-ce que je doit comprendre ? »
« Je vous ai suivi dans les toilettes avant et j'ai tout entendu ! »
Ca y est ; grillé ! Je savais pas quoi dire alors j'ai sortit un :
« Et alors ?! »
« Eh bien vous savez, c'est interdit ce que vous avez fait ! »
« Qu'est-ce je doit comprendre ? »
« Eh bien . y'aurait bien un moyen de me taire pour cette baise mais bon ; c'est pas gratuit ! »
« Combien vous voulez ? ». Je disais ça en sortant mon porte-monnaie.
Il me le fait re-rangé et me dit :
« Oh non ! pas en argent ; en nature ! »

Et là, il commence à me caresser à travers mon jeans, je commence à bander dur ! Il se rapprocha et me roula une pelle d'enfer, passa sa main sous mon tee-shirt et me caresse les abdos puis les tétons, et il fini par enlever mon tee-shirt directement.
« Attends ! y'a trop de monde ici je connais un petit endroit tranquille pas loin. »
Je démarre, et 5 minute après on est à l'endroit voulu. On reprend ou on en était.
Il recommence à me lécher partout. C'était trop bon.
Il me roule une pelle, puis redescend sur mon jeans, l'enlève :
« Hum ! t'es un coquin toi ; tu mets même pas de slip ?! »
Ben ouais quoi ; il faisait vachement chaud !

Il commence par me lécher la teub sur toute sa longueur, puis mes boules poilues. Il remonte et me suce divinement. Au bout d'un moment je sens que j'arrive, mais je lui dit pas ; il se prend 6 bons jets dans sa gueule. Pour se venger, il me roule une pelle pour me faire boire mon foutre à moi aussi, mais ce qu'il sait pas, c'est que j'adore ça !
Il me dit alors : « Crois pas que, parce que tu m'as largué ton jus, ça va se finir comme ça ! »
Il me retourne et me lèche la rondelle, enfonce sa langue dedans, puis y mets ses doigts : un, deux, puis trois. Je lui dit que je suis prêt, alors il sort sa bite de son short ; elle est magnifique, toute épilée, circoncise, pas longue, mais large. Il me la mets à l'entrée de mon trou, et me fait patienter en s'amusant avec mon trou, puis, soudainement, il me l'enfonce direct. Je crie. Il la ressort, me la remets direct, il le fais 4-5 fois. Après, il me lime tellement bien, je suis aux anges. Ca a duré au moins 20 minutes, il est endurant. C'était tellement bien, et long, que j'ai eu l'impression que ça a duré des heures.
Après ces 20 magnifiques minutes, il déculle. Je me retourne, je le suce. Je veux qu'il me jouisse dans la gueule. C'est ce qu'il fait : il me largue 10 bon gros jets dans la gorge. Et comme lui, je lui en fait profiter ; je lui roule une pelle !

On se pose tranquille pendant un moment. Puis il me dit qu'il doit retourner à la piscine car sa pause est bientôt finie. Je le ramène. Il sort de la voiture. Je lui dit : « Eh ! part pas comme ça ! passe moi ton numéro au moins ! »
« Non ! Je suis marié et père de famille ! Je voulais juste tester ça une fois au moins dans ma vie. Si ma femme l'apprend je suis mort. Mais si tu veux recommencer tu sais ou me trouver. Je travaille ici le lundi, mercredi, jeudi et samedi. Peut-être à une prochaine. Au fait, je m'appelle Pierre ! »
Et il part.
J'y crois pas, j'était sur le cul ; lui, hétéro ?!? en tout cas il suce bien !
Donc je part et je me jure de revenir toute les deux semaines pour une bonne baise avec Pierre.
Mais ça c'est une autre histoire ! D'ailleurs j'en ai une bien avec les deux autres conquêtes de cette journée, qui restera gravée en moi. Si vous voulez la connaître, faites-le moi savoir !
A bientôt.

DAMIEN

damien69.q@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.