Page précédente

J'ai trompé ma femme avec son frère.

Mariés depuis 3 ans et ensemble depuis 7 ans. Florence et moi, 29 ans tous les 2, nous sommes rencontrés lors de la soirée d'anniversaire de Frédéric, son petit frère (il a 2 ans de moins qu'elle), un copain de lycée et qui est maintenant mon beau frère.

Stéphane et moi partageons la passion du sport que nous pratiquons ensemble : rugby, natation, tennis.

J'ai toujours été tenté par une expérience avec un mec et, pour être plus précis, avec mon copain et maintenant beau frère, Stéphane mais je ne lui en avais jamais parlé en dehors de plaisanteries dans les vestiaires de sport où je ne manquais jamais de le mater en slip.

J'en parle au passé car les choses ont évolué en juillet. Nous avions décidé avec Stéphane de démarrer nos vacances par un petit trip de trois jours à deux, dans le Sud Ouest pour y faire du surf. Nos femmes devant nous rejoindre ensuite pour deux semaines supplémentaires.

Nous avions loués un F2 avec une chambre et un canapé lit dans le séjour pour passer ces 3 semaines à deux couples. Toutefois, pour ces 3 jours où nous étions qu'à deux, nous avions décidé de partager le grand lit de la chambre.

Le premier soir, après une bonne journée de plage et de surf, nous nous sommes douchés et sommes sortis prendre quelques verres. Nous sommes rentrés vers 2h du matin. Nous nous sommes couchés tous les deux en slip et avons commencé à discuter. Très vite, le sujet a dérivé sur le sexe, nous avons d'ailleurs commenté vos derniers numéros : nous sommes lui et moi ainsi que nos épouses de fidèles lecteurs de votre magazine, ce que nous assumons pleinement.

Nous avions envie de sexe, nous parlions de ce que nous faisions avec nos femmes, ce qu'elles aiment, nos fantasmes. Mon slip était de plus en plus tendu et j'avais très envie de lui parler de mon fantasme : essayer avec un mec. N'y tenant plus, j'ai commencé, pour rigoler à tâter son slip pour constater qu'il était dans le même état que le mien. Et là, incroyable ! Il a posé sa main sur la mienne et a posé l'autre sur mon slip. J'étais sur excité ! Je l'ai regardé dans les yeux et lui ai dit : « j'ai envie de te sucer ». Et là, tout est allé très vite. Il s'est mis à genoux sur le lit, a attrapé ma tête fermement et me l'a collée sur son slip tendu. J'ai commencé à le lécher au travers puis il m'a ordonné de prendre sa queue en bouche. Je ne me suis pas fait prier, j' ai pris sa tige à pleine bouche pendant que mes mains malaxaient son joli cul ferme. Pendant ce temps, lui me demandait de le sucer, m'insultait. Il m'a ensuite ordonné de lui lécher son petit trou en m'appuyant sur la tête. Je suis donc descendu sur ses couilles rasées pour arriver à son petit trou. Dans l'état dans lequel j'étais, je crois que j'aurai tout accepté.

Il m'a ensuite proposé ce que j'attendais : il m'a demandé si je voulais qu'il me prenne. J'ai répondu que oui mais que ce serait une première. Il s'est absenté à la salle de bain. Il en est revenu avec un tube de crème solaire et une capote. Il m'a fait mettre à quatre pâtes, puis il a baissé mon slip à mi cuisses et a commencé à me préparer avec les doigts en me traitant de tous les noms. J'étais déchaîné et j'avais perdu toute inhibition. Je n'avais plus qu'une envie, sentir son dard en moi. Après m'avoir bien préparé, j'ai senti ses mains sur mes hanches, puis j'ai ressenti une forte douleur lorsqu'il a commencé à me pénétrer. Très vite, cette douleur s'est transformée en plaisir et en excitation intenses. Il a alors accéléré et il s'est vidé en moi. Au même moment, n'y tenant plus, j'ai éjaculé sur le lit.

Durant les deux jours suivant où nous étions seuls, nous avons réitéré l'expérience mais en inversant les rôles. Puis lorsque nos femmes nous ont rejoint, nous nous retrouvions dans la salle de bain, prétextant le manque de temps et notre habitude des douches collectives, pour, discrètement, nous donner du plaisir. Puis la nuit, je faisais l'amour avec sa soeur.

Les vacances sont maintenant terminées et, même si nous nous voyions souvent, il est difficile de ne se retrouver qu'à deux. Ceci dit, maintenant que j'ai découvert ce nouveau plaisir, je crois que je vais avoir du mal à m'en passer. J'adore ma femme, nous sommes complètement épanouis à tout point de vu (je pourrai d'ailleurs vous écrire prochainement pour vous commenter nos ébats) mais je crois que je vais ajouter un nouveau sport à mes pratiques avec son frère ou avec d'autres mecs ayant les mêmes envies.

Olivier, conseiller financier, Lille
oliverlille@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes