Best Of Cyrillo

Page précédente

Mon amant au restaurant

aujourd'hui, pour faire plaisir à mes parents, j'accepte de les accompagner au restaurant. Quand nous sommes arrivés la serveuse nous à installé à une table qui permettait de voir les autres clients qui déjeunaient. J'ai tout de suite remarqué se bel homme d'une trentaine d'année, très virile, musclé et avec de superbe yeux bleue. il était accompagné à sa table par sa femme et un couple d'ami. je me suis dit que c'était mort pour moi et que je ne pourrais pas baiser avec lui. mais le hasard en avait prévue autrement.

au milieu du repas il décida d'aller au toilette. j'attend quelques minutes puis me dirige également vers les toilettes. je voulais être vraiment sur qu'il n'était pas marié. lorsque je suis arrivé dans les chiottes celui ci en sortait et il se lavait les mains au lavabo. quand j'arriva il me regarda, je le regarda également avec un petit sourire et entra dans le cabinet de toilette sans fermer la porte à clef. il le remarqua et décida d'entrer. il me dit qu'il m'avait remarquer lorsque j'étais entré dans le restaurant et qu'l avait immédiatement eu envie de moi et de me baiser le cul et la bouche.je lui dis que j'étais ok et commenca à me baisser pour le caresser à travers son jean qui ne tarda pas à gonfler. il retira ma main, ouvrit son pantalon et sortit son gros chibre d'un boxer blanc un peu transparent. sa bite était à moitié bander et me paraissait énorme déjà. je le suca pendant  minutes en prenant soins de lui donner du plaisir. il aimait ça et sa se voyait. il gémissait et fermait les yeux de bonheur.

mais très vite il en voulut plus et me releva, me roula une belle baveuse et me baissa mon jean. sans aucune préparation il m'enfonca sa bite raide dans le cul. la douleur 'envahit et je commençais à hurler. sa main virile et poilu me boucha la bouche pour ne pas éveiller les soupçons des autres clients. il me baisa dans toute les positions possible et inimaginable. j'étais au ange et j'aurais voulu que sa dure toute la journée. il déchargea son foutre sur mon cul, se rabilla et partit en me disant que j'étais une bonne salope, que je sucais bien et que j'avais un cul d'enfer. je lui répond dit avec un sourire. il était maintenant temps de retourner à la table pour ne pas éveiller les soupçons.

se moment fut merveileux. j'aimerais qu'il se reproduise. si vous êtes intérésser ou juste si vous voulez me laisser un commentaire, n'hésiter pas.

Plume

geremy.dubois@laposte.net

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.