Page précédente

Épisode précédent

anecdote 4 : La salle de sport.

J’ai décidé d’emmener Josh dans la salle où je m’entraîne d’habitude. Comme ça il pourra rencontrer les amis avec qui je fais mon sport habituellement. Bien sûr j’ai peur qu’il me mette dans l’embarras car c’est tout à fait son genre : provoquer et mettre les autres mal à l’aise… c’est sa spécialité. Il serait capable de dévoiler notre relation plutôt ambiguë pour installer un malaise dans la salle juste pour rire. Je prie pour qu’il reste sage.

C’est la première fois que je vais présenter Josh à des potes. Je suis un peu anxieux quand on rentre dans le club. La plus part des réguliers sont là. Je fais les présentations. Josh commence déjà à allumer les mecs. C’est très discret mais moi je le remarque. Il leur serre la main longuement en les caressant légèrement. Il leur sourit lascivement en les fixant dans les yeux assez longtemps pour les déstabiliser. Il les dévisage de haut en bas en se mordant les lèvres et esquissant un sourire coquin…

Tous ces petits détails discrets qui mettent mal à l’aise mais qui font de Josh ce qu’il est. Je suppose que ça devait en arriver là obligatoirement. Il ne peut pas s’empêcher d’aguicher et déboussoler les hétéros machos et sûr de leur virilité. J’ai honte. Heureusement, ça ne dure pas longtemps. Il s’éloigne vite pour faire son entraînement. Josh ne pratique pas le sport comme moi. J’essaye de gagner du volume, alors je fais des mouvements longs et bien travaillés. Lui s’entraîne pour gagner en force. Il accorde peu d’intérêt pour son apparence physique. En même temps, il n’en a pas vraiment besoin. Son corps est parfais. Musclé mais souple. Très sec. Pas trop poilu, juste où il faut. Très bien membré… Mmmmh… Quand je pense à sa grosse bite tendue, la mienne se met à gonfler irrémédiablement, mon cul s’affole dans l’espoir de prendre ses 23cm au plus profond… Je salive d’avoir sa langue dans ma bouche… Bref… Je m’égare. Je suis encore en train de fantasmer sur lui…

Ça fait 3mois qu’on s’est rencontrés avec Josh (enfin qu’on s’est retrouvés). Au début c’était qu’un plan cul. Mais au fil du temps on est devenu très proches. Attention, ne vous méprenez pas !!! Nous sommes de simples amis, on couche ensemble parfois certes… Mais nous sommes seulement amis. Hétéros ouverts. Ou bisexuels si vous préférez.
La première fois qu’on s’est retrouvé au lit… (du moins, la première fois il y a 3mois) c’était un concours de circonstance. Depuis on renouvelle l’expérience de temps en temps, quand on se voit. Oui car moi je vis à Londres, et lui à Paris. On ne se voit que quand l’un ou l’autre à des choses à faire dans l’autre ville.

En ce moment, Josh est à Londres pour affaire… Je ne sais pas vraiment ce qu’il trafique. Il bosse sur plusieurs tableaux. Je n’ai jamais vraiment su ce qu’il faisait. En tout cas, il est ici pour une semaine et j’ai décidé de l’inviter chez moi. (En pensant évidemment qu’il me la mettrait de temps en temps.) J’ai découvert le plaisir anal avec lui et je ne m’en lasse pas. Il faut dire que sa réputation à ce niveau ne ment pas. C’est vraiment un très bon coup. Bien sûr je ne sais pas vraiment combien de temps on pourra jouer à ce petit jeu. Je suppose que quand l’un de nous sera casé ce sera différent. Mais pour le moment on s’éclate bien. Josh est vraiment facile à vivre. Avec lui y a pas de prise de tête. Tout est simple. Il a toujours une bonne idée pour faire la fête et il s’arrange toujours pour que ça se passe bien.

Quand on drague ensemble, il se met toujours en retrait pour ne pas me faire de l’ombre. J’ai jamais autant serré que depuis qu’on sort ensemble. Les filles s’agglutinent autour de lui comme des mouches, et je bénéficie toujours de son pouvoir d’attraction. C’est pas qu’avant j’avais pas de succès, mais quand on sort d’un divorce après une longue vie paisible d’homme marié, c’est pas toujours évident.

Donc voilà, ça fait 3jours que Josh est chez moi. Et ça fait 3 jours que mon cul s’impatiente… Le problème c’est qu’en général, on finit au lit après une soirée bien arrosée. Mais que sinon, on est un peu timides. Je ne sais pas pourquoi mais on a du mal à faire le premier pas. Surtout lui qui est plutôt entreprenant d’habitude, j’ai l’impression qu’il a peur que je me méprenne sur ses intentions. Mais je pense que lui comme moi savons très bien où nous en sommes. On vit une belle histoire de cul et quand viendra le moment où l’on rencontrera enfin la femme de notre vie on reprendra chacun notre chemin, sans perdre notre belle amitié qui se forge au fil du temps. Mais pour l’instant il loge chez moi et j’ai vraiment envie de lui. Je pensais qu’aller à la salle pour faire un peu de sport me détendrait. On aurait pu rester dans ma salle de muscu perso mais j’ai pensé que sortir nous ferait du bien et me permettrait de penser à autre chose mais je crois que je me suis trompé.

Josh est chaud bouillant aujourd’hui et déjà son attitude provocante commence à m’exciter. Je commence à bander et c’est vraiment pas le moment ni l’endroit pour ça. En plus je me rends compte que ça pourrait tourner mal pour moi s’il n’est pas sage et qu’il en dit trop. Je suis soulagé quand il part dans la salle de boxe pour se déchaîner sur les punching balls. Je peux enfin commencer mon sport doucement. Je commence par les épaules, puis les jambes. Et je finis avec les pecs en développé-couché. Allongé sur le banc, je me concentre sur mes séries quand Josh vient s’assoire sur moi. Il pose ses mains sur mon torse et commence à caresser mes pecs. J’en ai presque lâché la barre sur moi. Heureusement, il l’a rattrapée à temps et l’a reposée par terre. Ensuite il approche son visage du mien doucement, la bouche légèrement entrouverte et la langue sur le coin de la bouche. Il s’arrête à 5mm de ma bouche, son souffle chaud effleure mes lèvres. Puis il descend le long de ma joue pour me susurrer des cochonneries à l’oreille. Je bande direct, j’ai beau essayer de penser à autre chose je n’arrive pas à me retenir. Ma queue se tend et gonfle alors qu’il est assis dessus. Il relève la tête et me nargue de son sourire.

J’essaye de me calmer.
_ Qu’est qui t’arrive ? T’es bien excité. Y a quelque chose que te réjouit ?
Quand il me répond sa voix est sensuelle, il est presque en train de gémir, et son sourire aguicheur me nargue toujours.
_ Dans le mille…
_ Qu’est-ce qui se passe ?
Ses yeux s’illuminent de perversité. Il arbore son sourire diabolique.
_ Je vais me battre…
_ Comment ça ?
_ Pendant que je faisais mon échauffement sur le tatami, y a ce mec, Brent, qui est venu me brancher pour qu’on fasse un combat.
_ Ce mec est champion de boxe, Josh… Il fait ça à tous les petits nouveaux naïfs qui veulent se battre, pour les humilier… Il a jamais perdu un combat.
_ Hum… T’as peur pour moi Mike ? C’est touchant… Tu me fais pas confiance ??
C’est pas que je lui fais pas confiance. Je ne l’ai jamais vu dans un vrai combat mais je sais qu’il sait très bien se battre, il a pratiqué le self-défense et pratiquement tous les sports de combat. Après des années d’entraînement il s’est forgé sa propre technique. Malgré son apparente insouciance, il est imparable au corps à corps. Mais même en sachant ça je m’inquiète quand même pour lui.
_ Si… Mais fais attention quand même.
_ Mmmh…

Il me sourit et son regard me séduit. Il est en chaleur. La perspective de combattre l’excite et il m’allume avec ses yeux de chienne. Il ouvre grand la bouche et expire fort pour simuler la jouissance et comme si ça ne suffisait pas, il frotte son cul ferme et musclé sur mes parties. Il sait que c’est mon fantasme. Depuis qu’on baise, j’ai toujours été le passif mais je suis plutôt actif en réalité, mais Josh m’a toujours refusé son cul, alors c’en est devenu une obsession. Je rêve de pouvoir l’enculer. Il le sait et il en joue à chaque fois. Il fait passer ma queue en feu entre ses fesses et je suis comme un fou. Je dégouline. A la fois très excité et mal à l’aise, je l’attrape par les hanches et le repousse en tremblant. J’ai trop peur qu’on nous voit et qu’on voit mon érection très visible. Je me lève en essayant de reprendre mes esprits. Josh se moque de mon malaise et continue de me provoquer. Il vient s’accrocher autour de mon cou en prenant soin de frotter sa queue gonflée contre la mienne et me chuchote encore des cochonneries. Je ne résiste pas à son haleine. J’ai vraiment envie de l’embrasser.

Il gémit dans mon oreille :
_ J’espère que tu viendras me voir sur le ring. Je me battrais pour toi… On commence dans un quart d’heure.
Bien sûr que j’irais le voir… Comment résister à une telle demande ? Pourtant dans le fond, j’ai de l’appréhension. Et si ça tournait mal pour lui ? Il est tellement orgueilleux, il supporterait mal une défaite devant la salle entière. Mais bon, il aime tellement les défis… Je ne pourrais pas l’en empêcher de toute façon.
A ces mots, il me lâche et va se préparer pour le combat. Il me laisse en plan avec une gaule d’enfer. En partant, il se retourne et m’envoie un bisou en me faisant un clin d’œil. J’ai un ¼ d’heure pour m’éclipser et me vider les couilles.
Quand je rejoins la salle du ring, tous mes potes sont déjà installés pour assister au match improvisé. J’ai la pression.

Brent, un black d’environ 1m85 pour 90kg, fait le beau au milieu du ring et excite l’assemblée en demandant des encouragements. Il gueule pour impressionner son adversaire.
Quand Josh arrive dans la salle, Brent se calme car Josh n’est pas du tout impressionné. Il est concentré. Quand il monte sur ring il a une classe folle. Il s’est changé, il porte un short de boxe mais descendu en taille basse ce qui laisse apparaître ses obliques. Le short léger laisse deviner en transparence ses deux fesses fermes et musclées, serrées avec la tension du combat. Il est torse nu et quand il bouge les bras on peut voir tous ses muscles se tendre et se détendre, les ondulations parcourent son corps et dessinent ses formes masculines.
Le combat est à mains nues.

Tous les coups sont permis. Ils ne portent que des bandes protectrices sur les mains et des coques. Josh ne porte pas la sienne. Je devine sa bite coincée dans son jock, en semi-érection. Malgré la concentration il est toujours excité. Avant de commencer ils se cherchent du regard, se défient. Brent est plus costaud, légèrement plus grand, 1 ou 2 cm. Il est sûre de lui, il se sent fort. C’est vrai que Josh a une gueule d’ange. Il est très musclé mais assez fin. Il a plus l’air d’un gamin effronté que d’un grand combattant. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Physiquement, il n’est pas très viril, moins que moi. C’est son attitude qui le rend extrêmement viril : sa stature, son assurance, mais à présent, il se fait humble. Brent est très confiant dans l’issue de ce match.

Josh lui ne prend pas cette rencontre au sérieux, il arbore un sourire délibérément insolent.
C’est Brent qui porte le premier coup. Il vise la poitrine. Josh, dans une rapidité effroyable évite le coup en se déplaçant sur le côté. Il se tourne sur lui même et revient se placer en face de son adversaire. Le deuxième coup vise la tête. Dans une acrobatie, Josh se penche en arrière, se retourne et se retrouve derrière son adversaire. Brent ne comprend pas ce qui lui arrive, c’est le ricanement de Josh dans son dos qui lui donne l’indice sur sa position. Brent enchaîne les coups dans le vide. Josh ne l’attaque pas, il ne se défend même pas, il évite les coups, se faufilant comme une anguille. Les attaques de son adversaire sont de plus en plus puissantes et de plus en plus désespérées.

Brent met toute sa force dans ses poings, il s’épuise, s’essouffle, transpire à grosses gouttes. Il commence à crier dans l’effort, chacun de ses mouvements lui tire un râle. Ce petit manège dure environ une ½ heure. Une ½ heure pendant laquelle Josh nous offre un spectacle incroyable. Il a une classe folle sur le ring. Il se déplace avec une telle légèreté. On dirait qu’il danse. Il nous offre un ballet de la plus haute élégance. Il vole et tournoie autour de Brent tel un papillon frivole. Sans jamais se laisser piéger. Son adversaire ne l’effleure même pas. Au fur et à mesure du match Josh est de plus en plus rapide, dans un effet de surprise il se retrouve souvent derrière Brent, mais il n’attaque jamais. On dirait qu’il arrive à prévoir ses coups. Son combat est magnifique.

Brent fatigue. Il s’énerve, il peste, il jure. Et Josh dans son sadisme provocant prend un malin plaisir à le narguer. Lui ne montre aucun signe de fatigue.
_ Putain de merde. Arrête de faire la danseuse et bat toi !!! Si t’es un homme bat toi !!!!!!
L’énervement de Brent est jouissif pour Josh tout comme la tension et la violence du combat. Ça l’excite. Il bande. Quand Brent le défie, il lui répond avec un sourire confiant.
_ D’accord.
Puis son sourire retombe. Fini les moqueries et la légèreté insolente. Il rentre dans le combat pour de vrai. Il est concentré, tellement que pour lui plus rien ne compte à part son adversaire. Son corps se raidit, ses poings et sa mâchoire se serrent. Son regard se fait plus pressant, plus dangereux. Un éclair violent passe dans ses yeux. Une lueur de folie. Son regard noir est celui d’un guerrier, pire d’un prédateur prêt à bondir.
Son expression est tellement impressionnante que Brent, surpris, fait un pas en arrière. Il n’est plus sûr de lui. Ils se mettent en place. Face à face. Ils tournent. Brent s’inquiète, il s’agite. Josh le fixe du regard, calme et déterminé.

Josh frappe le premier avec une vitesse folle. Son adversaire tombe. En une seconde Josh lui a porté 3coups d’une puissance et d’une rapidité impressionnantes. Un dans la tempe gauche, un dans l’épaule gauche, le dernier dans la tempe droite. Avant même qu’on ait pu le voir frapper, Brent était KO. A cet instant c’est l’extase. Josh a comme atteint l’orgasme. La salle est silencieuse. Impressionnée. Devant son adversaire au sol. Josh ne bouge pas. La tension de ses muscles se détend avec la baisse d’adrénaline. Sa respiration est saccadée et son torse se gonfle à chaque inspiration. La sueur perle sur ses muscles tendus. Les yeux fermés, il inspire un grand coup et fait craquer sa nuque comme un dégénéré avec un calme effrayant. Ses bras de chaque côtés de son corps sont toujours tendus et ses poings fermés. Son érection est complète et bien visible. On devine le bout de son gland sorti du jock sous le short. A cet instant il dégage une telle puissance, une telle animalité, une telle démence que sa virilité me fait peur.

C’est la première fois que je le vois dans cet état, il est comme en semi-transe. Il porte son poignet droit à sa bouche. Celui où il y a le tatouage et donne un coup de dent sec. Le sang dégouline le long de son bras et il le lèche avec délectation comme un psychopathe vampiriste. Mal à l’aise devant la « bête », les spectateurs quittent la salle en silence. Comme des sujets résignés, ils sortent tous la tête basse, effrayés et soumis.
J’avoue que cette vision m’a ébranlé. Un frisson parcoure tout mon corps et je sens mes poils se dresser. Je quitte moi aussi la salle en attendant que la tension du combat retombe complètement et que Josh retrouve son état normal.
Je vais dans les vestiaire pour prendre ma douche et me changer… Je retrouve mes potes, un peu stressés. Un malaise flotte dans la salle. Ils sont tous impressionné par la puissance de Josh… et effrayé par sa folie.
_ Il est… Il est un peu bizarre ton pote… Non ?
_ Euh… Il est spécial… Mais c’est vraiment un mec cool… Je vous assure.
_ Il est fort quand même… Puis il est bien foutu.
_ C’est clair…
_ C’est rageant un peu… Sortir avec un mec comme ça…

Josh entre dans les vestiaires en nous regardant de haut. Il défile en pleine gloire au milieu de nous. Son sourire évoque la jouissance qu’il éprouve à nous rabaisser et nous humilier. Tous les gars baisse la tête n’osant pas le défier. Il se pose comme le chef de meute et ça l’amuse. Le silence se fait sur son passage. Le malaise est grandissant et Josh s’en contrefout.
Il vient s’asseoir prêt de moi sur le banc. Il s’affale contre le mur et écarte les jambes dans sa virilité provocatrice. Il expose son érection aux yeux de tous en les défiant du regard.
_ Hum… Josh… Je crois que tu bandes…
_ Je sais…
_ Mais tu pourrais le cacher quand même… _ Je m’en fous… ça te dérange ?
_ Hum… Euh… Alors t’en est content  de ton match ? Tu t’es bien amusé ?
_ Mmmmh Ouais… C’était cool. Un peu court. Mais j’ai bien pris mon pied.
Je suis un peu déboussolé par sa réponse mais j’essaye d’être compréhensif….
_ Ok… Je vois.

Je suis un peu mal à l’aise. Josh se prélasse torse nu sur le banc. La sueur dégouline encore sur son torse et fait luire ses muscles. Ses mamelons sont tendus tout comme sa queue coincée dans son short et son jock strap. Il passe sa main doucement dessus et l’attrape pour la serrer en laissant échapper un soupir. J’ai tout à coup une furieuse envie de l’embrasser. J’ai envie de lécher son torse humide et de goûter sa sueur. Il sent bon. Il sent le sexe. J’aime son odeur. Son odeur me donne envie de baiser, encore plus quand il est excité. Il doit dégager une grande quantité d’hormones ou je ne sais quoi. Mais cette odeur m’envahit et je ne pense plus qu’à ça. Ma queue se tend aussi. Je regarde ses tétons durcis et j’ai envie de poser ma langue dessus et les mordiller. J’ai envie de glisser ma langue entre les rainures de ses muscles jusqu’à son abdomen. J’ai envie de toucher ses dorsaux puis faire glisser mes mains sur sa taille. J’ai envie d’attraper sa taille fermement, puis ses fesses et les malaxer pendant que mes dents arracheraient le short et le jock.

Je ferais glisser ma langue le long de son manche tendu et goberais son gland délicat dans ma bouche. Je goûterais bien le liquide sucré qui s’y écoulerait doucement… Je me détourne de lui. Je reste planté comme un piquet droit sur le banc et me mords les lèvres pour oublier mon excitation. Je ne sais pas ce qui m’a pris d’un coup mais je n’arrive plus à me retenir. Je pose mes mains sur mes genoux et enfonce mes ongles dans mon jogging en serrant les dents. Il faut que je me concentre. Je le regarde du coin de l’œil, son excitation retombe. Il devait attendre ce moment pour ce changer. La pression redescend. De nouveau dans son état normal. Il se lève et retire tous ses vêtements pour se retrouver à poil au milieu des vestiaires, exposant son corps parfait aux yeux ébahis. Il prend sa serviette et s’en va.

_ Tu vas où ?
_ Prendre une douche… Il tourne sa tête vers moi et me sourit langoureusement. Mais tu peux m’accompagner si tu veux…

Mon sang se glace à cette invitation. Si je ne me retenais pas je me jetterais à ses pieds pour lui faire une fellation. Je le suivrais comme un chien dans les douches pour qu’il m’encule sauvagement. Mon anus se dilate rien qu’à cette pensée. Mais je dois me contenir. Je reste assis sans bouger. La sueur dégouline de mon front. Je le regarde déambuler vers les douches. Avant de rentrer, il fait tomber sa serviette par terre et avec un « Oups » provocateur il se penche en avant, nous dévoilant son intimité appétissante, pour la ramasser.
Quand il n’est plus là, on se regarde tous un peu honteux, un peu confus.
_ Hum… C’était quoi ça ??
_ Euh… Il plaisante…

C’est pour nous mettre mal à l’aise. Ne prenez pas ça au pied de lettre… L’atmosphère restera pesante jusqu’au retour de Josh. Les mecs rentrent chez eux troublés et profondément humiliés. Quand Josh revient propre et calmé, il retrouve son humilité. Il s’habille tranquillement comme si de rien était et son expression est de nouveau innocente. Ses yeux reflètent l’insouciance et son sourire d’une blancheur éclatante illumine de gaieté. On sort sans dire un mot. Josh est parfaitement détendu. Il se sent bien. Moi en revanche, je n’ai qu’une idée en tête depuis qu’il est entré dans les vestiaires et cette idée m’envahit et m’obsède. Mon cerveau ne fonctionne plus, c’est ma bite qui contrôle mon corps et mon esprit.

Je suis tendu et stressé par l’excitation sexuelle. Bientôt je n’arrive plus à me contrôler. Quand on arrive à la voiture je ne peux pas m’empêcher de le plaquer contre la porte. Je n’ai plus la patience d’attendre qu’on soit rentrés. J’ai envie de lui là, maintenant, tout de suite. Il fait semblant d’être surpris, mais bien vite son sourire redevient aguicheur, son regard lubrique et son expression concupiscente. Il est délicieusement érotique. Il me regarde avec des yeux troublés, à demi-fermé. Sa bouche entrouverte exprime son excitation. Il soupire et me fait respirer son haleine irrésistible. Ses mains effleurent ma nuque. J’ai la mauvaise impression que c’est ce qu’il voulait depuis le début et qu’il a tout manigancé pour en arriver à cet instant. Je me sens manipulé mais je suis tellement envoûté que je n’ai même plus envie de lutter contre ce désir brûlant. Tout ce que je veux c’est lui appartenir et qu’il m’appartienne. Je lui tient fermement la taille et le pousse contre la portière. Il m’embrasse doucement et glisse délicatement sa langue dans ma bouche.

On se retient car le désir est tellement fort que notre pelle pourrait tourner en gloutonnerie. On s’embrasse avec fougue et nos 2 sexes se cognent l’un à l’autre. Josh fait jouer ses hanches pour caresser mon membre avec le sien. Je lui tiens les fesses avec force. Il s’accroche à mon cou. Puis je me rends compte que nous sommes toujours dans la rue. J’ouvre la voiture et le pousse à l’intérieur. Par chance j’avais pris mon gros 4X4 avec les vitres teintés. Je l’allonge sur la banquette arrière, m’étale sur lui et ferme la porte. On se caresse et se câline un moment. Nos caresses sont puissantes et déterminées. On se palpe, on se touche. Josh est à moitié appuyé sur la banquette et contre la porte, les jambes écartées, moi je suis au dessus entre ses jambes mais je ne peux pas les déplier. La position est plutôt compliquée et assez inconfortable mais on est trop excité pour y prêter attention. Josh glisse sa main entre nos deux corps et attrape fermement ma queue. Il la serre fort dans sa main et commence un va et viens léger en faisant tourner sa langue douce dans ma bouche.

Moi je m’appuis sur mes 2mains pour en profiter un maximum. Je ne retiens plus mes gémissements et commence à haleter. Il retire sa main et crache dedans pour me lubrifier puis continue ses caresses. Au bout d’un moment il me pousse par terre, et force mon visage sur sa queue. Il porte toujours son jogging mais maintient ma bouche contre sa bosse. J’attrape le membre à travers le tissus et mordille doucement. Je mets tout ce que je peux dans ma bouche, je descends vers ses couilles pour les malaxer tendrement. Il retire enfin ses vêtements et sa belle bite se déploie devant mes yeux. Je contemple un instant son beau gland rose qui crachote, il bande tellement que le prépuce glisse tout seul le long de sa hampe brûlante, j’observe de près ses 23cm gorgés de sang. La peau glisse sur elle même et se mouve toute seule comme des sables mouvants.

Je regarde ses couilles poilues se contracter sous mes caresses. Ma langue s’approche de la goutte qui sort de l’urètre et je goûte enfin à son liquide précieux. Je glisse le bout de ma langue dans le petit trou puis redescends en tournoyant autour de son gland. Mes lèvres se resserrent sur sa hampe et je serre de toute mes forces en faisant des va et viens. Je peux sentir son gland chatouiller ma langue. Puis il pousse sur mon crane avec sa main droite. A chaque impulsion son pieu s’enfonce un peu plus dans ma bouche jusqu’à trouver ma glotte. Quand il est bien au fond de ma gorge il attrape ma tête de ses 2mains et me malaxe la bouche avec son pieu. Il s’arrête vite car avec ce régime je m’épuise rapidement. Il est trop bien membré et j’ai vite la bouche et la gorge en feu et la mâchoire bloquée. Pendant ce temps là, je continu de bander comme un fou. Je voudrais qu’il me suce aussi mais il n’a pas l’air d’en avoir l’intention. Il m’attire vers lui et enlève mon jogging pour me titiller l’anus avec ses doigts. Avec un peu de bave, il lubrifie ma rondelle qui se dilate vite avec ses caresses.

Il rentre rapidement un doigt, le ressort et le met dans sa bouche puis rajoute un peu de salive pour y rentrer 2doigts. Je me tiens au dessus de lui, dans une position bâtarde. Il me caresse la queue et me doigte avec 3doigts à présent. A chaque passage sur ma prostate je tressaute et ma queue se gonfle dans sa main. Je suis au bord du gouffre. Je ne contrôle plus rien. Il finit par se redresser et s’assoire sur la banquette arrière, il m’attrape les hanches et pose mon anus sur sa bite tendue. Je la dirige au bon endroit pendant qu’il me tient par la taille et je m’empale doucement sur sa queue. Ça me fait très mal au début car elle est très large et que ça faisait longtemps qu’on avait rien fait. Mais je m’habitue à cette intrusion et je m’enfonce progressivement en gémissant comme une pute. Quand il est bien au fond de mon cul je suis au bord de l’extase.

Je reste quelques instants comme ça avant de commencer des vas et viens. Avec sa force il me soulève sans problème et me pénètre puissamment et profondément. J’aime ça. J’aime qu’il me pilonne, j’aime qu’il s’enfonce dans mes entrailles, J’aime sentir son gland doux caresser les parois moelleuses de mon rectum. Je respire vite et fort. Je gémis.
_ Aaaaah Josh, Mmmmmh Oui c’est trop bon. J’aime avoir ta bite dans mon cul. J’adore ça… Mon cul palpite comme une pompe et aspire son membre au plus profond de moi.
Josh me regarde dans les yeux, les paupières à moitié fermées et les pupilles dilatées. Il retient sa respiration mais lui aussi prend son pied. Il me défonce le cul pendant une vingtaine de minutes puis il me laisse faire pour la fin. Il me caresse la bite pendant que je m’embroche tout seul sur sa tige. Il me branle de plus en plus fort jusqu’à se que je finisse par éjaculer. La pression été forte, il faisait exprès de diriger ma bite sur son visage. Le sperme gicle sur son nez et sa bouche.

Mon anus se resserre sur sa hampe et mon plaisir et décuplé. Je jouis dans un grand râle. Josh me sourit et lèche avec délectation le sperme qui dégouline entre ses lèvres, il m’attire vers lui et m’embrasse. Ma langue caresse la sienne. Je serre mon anus le plus possible pour qu’il prenne du plaisir. Il halète et je sens le liquide chaud m’envahir. Je m’écroule sur lui, satisfait.
Après être resté quelques secondes dans ses bras, je me retire, le sperme dégouline sur ma jambe. Je l’essuie avec mon boxer et remets mon jogging sans rien en dessous. Josh s’est endormis. Je le laisse là et nous ramène chez moi. Je me sens terriblement bien, étrangement satisfait. Et ça me fait peur.

En chemin Josh se réveille, il saute sur le siège avant et me caresse la cuisse. Il ne dit rien. Il me regarde conduire en souriant. Je suis mal à l’aise. J’ai honte de mon comportement. J’ai honte d’être incapable de me retenir. Honte de m’être fait une fois encore enculé comme une salope et d’avoir aimer ça. Ma virilité en a pris un coup. Il m’attrape le nez et le secoue avec ses 2 doigts en rigolant.
_ Eh Mike… Fait pas la tronche… Ce soir je te fais la pipe de ta vie. Je te pomperai le jus jusqu’à épuisement de la source. Tu pourras presque faire ce que tu veux de moi… Si tu veux…

Paul

paulrugeau@yahoo.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.