Best Of Cyrillo

Page précédente

Un aprem inattendu

Je me présente, G. , 21ans, plutôt beau mec, châtain foncé, assez musclé, imberbe, et une queue de 20*6, autant dire bien monté. Cette histoire s'est passée lorsque j'étais au lycée.

J'étais en première. Dans ma classe il y avait beaucoup de filles, nous étions 22 dans la classe. Nous étions que 6mecs, mais tout nous opposaient. Eux étaient plutôt branchés sur le cul toute la journée, d'ailleurs leurs discussions dans les vestiaires en étaient la meilleure preuve, tous se vantaient d'avoir couché avec telle ou telle fille du bahut. Moi je ne parlais pas, je les regardais se changer. En général ils se mettaient tous en boxer, mais certains au retour du sport se mettaient nus pour aller prendre la douche. Parmi eux Tristan, 16ans comme moi à l'époque, brun aux yeux marrons, très beau mec, musclé, un peu de poils sur le torse, bref comme je les aiment. J'avais flashé dessus dès que je l'avais vu rentré dans la salle de cours le premier jour, lui ne m'avais pas remarqué. Il enchainait les meufs, tandis que moi je restais célibataire, ne trouvant jamais chaussure à mon pied.

Un après midi après le sport dans les vestiaires, il ne restait que lui et moi, il se déshabilla pour aller prendre sa douche, pendant qu'il marchait je matais ses fesses musclées et plutôt bronzé, un adepte du nudisme peut-être. Il entra dans la douche, tandis que moi j'enlevais mon tee-shirt trempé de sueur afin de me changer. Je me changeais rapidement, je n'aimais pas m'éxiber devant tout le monde ainsi. Il sortit rapidement en me disant :

- Eh G. tu veux bien m'avancer ma serviette s'teu'plait ? Je l'ai oubliée elle est sur mon sac.

- Pas de problème j'arrive.

Je me dirigeais vers son sac, lui avait refermé la porte de la douche. Une surprise de taille m'attendais, sur son sac je trouvais sa serviette mais aussi son boxer, noir. Je décidais de le regarder brièvement, je le sentis, une odeur de sperme planait, je trouvais des tâches blanches à l'interieur. Ainsi il aimait les plaisirs solitaires, ses conquètes ne lui suffisaient-elles pas ? Quoi qu'il en soit je le reposais et me dépéchais de lui emmener sa serviette.

- Merci mec c'est cool !

- De rien t'inquiètes c'est normal.

Il m'adressa un clin d'oeil.

- Dis comme on a pas cours cet aprem tu veux venir jouer à la play chez moi ?

Il me proposait vraiment de venir chez lui ? Je n'en croyais pas mes oreilles.

- Heu oé pourquoi pas si tu veux !

Je lui souris. Il me dit qu'il se changerait vite et qu'on partirait. Il habitait pas loin du lycée.

Quand nous sommes arrivés chez lui, on s'installa directement dans sa chambre. Je trouvais sur son lit de nombreux boxers sales. Je nettoyais ma place et je m'y assis sans dire un mot. Lui rangeait deux ou trois trucs, puis il me proposa de me mettre à l'aise, sa chambre était chauffée comme en plein hiver et il faisait affreusement chaud, j'enlevais alors mon pull pour me retrouver un tee-shirt qui moulaient mes pecs. Il resta bloqué sur cette vue quelques secondes, puis lui aussi enleva son pull. Il me proposa à boire, je lui demandais un coca, lui aussi, il partit en me disant d'allumer la tv. Celle-ci arriva directement sur les images d'un film pornographique, bisexuel apparemment vu la scène qu'il y avait à l'écran. Il rentra et regarda la tv, et tout gêné il changea de chaîne, je ne lui dis rien.

Il faisait toujours aussi chaud, je transpirais et lui aussi.

- Tu te sens pas on coupe le chauffage ? lui demandais-je.

- Non ma mère veut pas, si t'as trop chaud tu te met en fut et puis voilà.

Il enleva directement ses vêtements et se retrouva en boxer, qui moulait sa queue, à demie bandée. J'en fis de même avec les miens. Il bloqua à nouveau son regard sur mon fut, et soudain il se met à bander complètement.

-Excuse sérieux !

Il semblait géné.

- T'en fais pas.

Je m'avançais vers lui, il recula et se mis contre le mur, j'arrivais à sa hauteur, et j'approchais mes lèvres des siennes. On s'est embrassés, tandis que ma main descendait vers sa queue commplètement raide. Je decidais de la libérer, je me baissais tout en enlevant son boxer, lui semblait heureux. Je retrouvais alors la bite qui m'avait tant fait fantasmé. Je commençais à lui lécher, puis je mis son gland dans ma bouche et je commençais ma pipe. Il gémissait, il aimait ça. Puis il s'est retiré, ma fait relever, et m'a conduit son lit où il me poussa dessus et vint contre moi. Il m'embrassa encore, longtemps, sa main courrait le long de mon torse, sa queue était chaude comme la braise.

- J'attendais ce moment depuis tellement longtemps, m'a-t-il dit.

Puis il descendit sa bouche sur ma queue et me suça pendant une dizaine de minutes. Il s'avait y faire, et je me demandais si j'étais le premier à qui il donnait autant de plaisir.

Puis il s'arreta, me lança un regard coquin, et se leva. Il chercha dans sa table de chevet quelque chose, il y sortit un tube de lubrifiant et une capote. Il me l'enfila sur ma queue plus que dure, se met dit lubrifiant sur l'anus et un peu sur la capote, puis il vint s'empaler sur ma bite. Il faisait des petits vas et viens, il commençait à gémir, moi aussi. Puis on changea de position, il se met à 4 pattes et je m'enfilais en lui à nouveau, je lui défonçais le cul avec des rythmes différents, il criait maintenant comme une salope. Je lui dis alors de s'allonger sur le rebord du lit, je sentait qu'il voulait jouir. Je le pénétrais à nouveau et je le branlais à présent. Il gémissait à n'en plus finir, puis il lacha son foutre sur son ventre : 2, 3, 4 jets. Je ralentis la cadence, et avec ma main j'étais tout sur son torse, puis je m'en étalais sur le miens, je sortis ma queue, virais la capote, et je me branlais jusqu'à l'éjac'. Il reçut autant de jus sur le ventre, je continuais à l'étaler, lui touchait le visage avec, lui faisait lécher mes doigts. Il aimait ça, puis il me tira sur lui et nous nous sommes embrassés encore un moment. Et nous sommes partis sous la douche ...

J'espère que mon histoire vous a plu, elle est totalement réelle. Si vous voulez la suite à vos commentaires ;) .

Geooo-J.

Geooo-J@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.